The UAE will host Expo 2020!
  • Arabic
  • French
  • German
  • Spanish
Parrainé par le Conseil national des médias

Reportages

De jeunes Émiriens partent à dos de chameau à la découverte de leur patrimoine national

posted on 23/01/2015

Une excursion de 10 jours à dos de chameau a débuté mardi, emmenant un groupe de jeunes Émiriens à la découverte de leur patrimoine national.

La caravane de chameaux, organisée par le Centre Hamdan bin Mohammed du patrimoine, en collaboration avec le voyageur yéménite Ahmed Al Qassemi, a emmené 15 jeunes d’Al Naqba en voyage à travers le désert émirien. Cette initiative a pour but de permettre à la génération actuelle de découvrir et d’apprécier son patrimoine national.

M. Al Qassemi a entrepris plusieurs voyages à travers le monde et parcouru à ce jour plus de 40 000 kilomètres. Les participants à l’excursion de 200 kilomètres feront usage des techniques de navigation traditionnelles, telles que des cartes et la position du soleil, pour se guider.

Sous le patronage de Cheikh Hamdan bin Mohammed, prince héritier de Dubaï, « le centre vise à favoriser des activités telles que ce voyage à dos de chameau, qui offre la possibilité intéressante et sympathique de faire connaître aux jeunes leur patrimoine et leur culture, a affirmé Abdullah bin Dalmouk, président directeur général du centre du patrimoine. Notre objectif est d’inculquer aux citoyens Émiriens un sentiment d’appartenance et de fierté et d’entretenir une forte identité nationale, tout en créant en même temps des opportunités pluriculturelles visant à présenter le patrimoine du pays à tous les résidents et touristes des E.A.U. »

Les participants ont suivi une formation pour apprendre à s’occuper des chameaux ainsi que des cours sur la lecture des cartes et les techniques de navigation. Un compte-rendu du voyage sera remis à des fins de conservation culturelle.

Le centre organise également des manifestations et des concours, ainsi que des études et une recherche spécialisée permettant de conserver et de consigner le patrimoine national des E.A.U. Il tient lieu de centre de données pour les chercheurs et la communauté locale. – The National - http://www.thenational.ae/uae/heritage/young-emiratis-make-heritage-trip-by-camel

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Les femmes du secteur du développement durable s’unissent lors de la Semaine du développement durable d’Abu Dhabi

posted on 23/01/2015

Les femmes qui travaillent dans le domaine du développement durable ont bénéficié d’une reconnaissance de haut niveau hier lors d’un important forum organisé par Masdar en partenariat avec le ministère émirien des Affaires étrangères et le Zayed Future Energy Prize (Prix Zayed des énergies du futur).

Faisant intervenir des femmes cadres et des dirigeantes du monde entier, le forum WISER des femmes travaillant dans les secteurs du développement durable, de l’environnement et des énergies renouvelables, a souligné le gain rapide d’importance des contributions apportées par les femmes aux solutions en matière de changements climatiques et de croissance verte, ainsi que les possibilités extraordinaires qui s’offrent aujourd’hui aux diplômées d’université et aux jeunes professionnelles.

La manifestation s’est tenue dans le cadre de la Semaine du développement durable et du Sommet mondial des énergies du futur organisés à Abu Dhabi.

Le forum a rassemblé des femmes des domaines de l’ingénierie, des médias, de la politique et des sciences en vue de la recherche de solutions permettant de relever les défis en matière d’énergie, de sécurité de l’eau et de risques climatiques.

Reem Al Hashimy, ministre d’État des E.A.U., directrice générale du Bureau de l’exposition universelle de 2020 à Dubaï et représentante du conseil d’administration du Haut comité à l’organisation de l’exposition universelle de 2020 à Dubaï (Expo 2020 Dubai), a déclaré dans son discours principal : « Soutenir les dirigeantes qui préconisent le développement durable constitue une priorité pour les E.A.U. et pour Expo 2020 Dubai. Le forum WISER est une tribune qui montre où et comment l’autonomisation des femmes peut favoriser la mise en œuvre d’initiatives viables de développement durable. » La manifestation a présenté des perspectives à la fois personnelles et mondiales sur le statut et les contributions des femmes dans le secteur du développement durable, en associant des statistiques différenciées par sexe avec des comptes rendus individuels et des débats sur des questions d’ordre général concernant le secteur. Les sujets abordés allaient des négociations sur les changements climatiques qui se tiendront prochainement à Paris à l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, avec entre autres un exposé marquant présenté par le Zayed Future Energy Prize sur l’autonomisation des femmes dans les pays en développement.

« La Semaine du développement durable d’Abu Dhabi attire certains des acteurs mondiaux les plus importants du secteur du développement durable qui s’attachent à relever les défis les plus pressants en matière d’environnement », a déclaré le Dr Sultan Al Jaber, ministre d’État des E.A.U., directeur général du Zayed Future Energy Prize et président de Masdar. « Durant sa vie, notre père fondateur Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan a toujours souligné l’importance de l’éducation et de la participation des femmes, les encourageant à travailler dans tous les secteurs. WISER s’inscrit dans le prolongement de cet héritage et montre à quel point nous avons besoin des femmes pour relever les défis que représentent les changements climatiques et le développement durable. Le monde a atteint un tournant critique où les femmes jouent un rôle essentiel en renforçant l’aptitude de leur famille, de leur communauté et de la planète à surmonter l’adversité dans le contexte des problèmes posés par le manque d’eau, la sécurité énergétique et les changements climatiques », a affirmé le Dr Nawal Al-Hosany, directrice du développement durable chez Masdar. « Le forum WISER offre un environnement favorable qui encourage tant les femmes cadres que celles qui débutent dans leur carrière, en affaires, dans les médias ou en politique, à poursuivre leur vision. » WISER tire profit de l’attention mondiale retenue par Abu Dhabi à l’occasion de la Semaine du développement durable, qui recense plus de 32 000 participants venus de 170 pays, y compris des cadres dirigeants du monde universitaire et de l’industrie ainsi que des responsables des pouvoirs publics. Les sujets porteront sur la relation entre le gaz de schiste et les énergies renouvelables, les progrès réalisés dans le dessalement de l’eau par énergie solaire et les approches communes de l’accélération de la production d’énergie durable. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395275408042.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Le président du FNC et le président du parlement turc soulignent l’importance d’un dialogue entre les pays musulmans pour la sécurité et la stabilité régionales

posted on 23/01/2015


ISTANBUL : Le président du Conseil national fédéral (FNC) des E.A.U., Mohammed Ahmed Al Murr, et le président de la Grande assemblée nationale (parlement) de Turquie, Jemil Chichek, ont souligné mercredi l’importance d’un dialogue entre les pays musulmans pour arriver à une convergence de vues qui renforcerait la sécurité et la stabilité de la région.

Ces propos ont été tenus lors d’une réunion entre les deux parties en marge de la 10e session de l’Union parlementaire des États membres (UOCI) de l’Organisation de coopération islamique (OIC), tenue dans la capitale turque.

Ayant observé que le monde musulman traversait une période très difficile caractérisée par des désaccords fondamentaux quant aux solutions à apporter à certains problèmes critiques, dont le plus important concerne la manière de faire face au terrorisme, Al Murr a souligné le rôle que les parlements des pays musulmans peuvent jouer en œuvrant pour un rapprochement entre eux au regard des problèmes auxquels ils sont confrontés.

Il a également fait remarquer qu’il est important de mener une action parlementaire et diplomatique concertée pour que les pays musulmans puissent être en mesure « de contrer ce fléau » en adoptant une rhétorique commune qui condamne la violence et la haine et encourage les efforts visant à assécher les sources de terrorisme, ainsi qu’en prenant toutes les mesures possibles pour resserrer l’étau autour des groupes terroristes actifs dans cette région.

Pour sa part, Chichek a affirmé que les E.A.U. était le point d’accès de la Turquie aux autres pays arabes de la région du Golfe, ajoutant que son pays attache une grande importance aux E.A.U.

Le président du parlement turc a observé que la Turquie attache également une grande importance à la stabilité et à la sécurité des membres du Conseil de coopération des États arabes du Golfe (CCG) et soutient fermement l’unité du bloc. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/international/1395275443672.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

L’IRENA et l’ADFD approvisionnent en énergie renouvelable 280 000 habitants de collectivités rurales

posted on 20/01/2015



L’Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA) et le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement (ADFD), ont annoncé hier l’octroi de 57 millions de dollars sous la forme de prêts à des conditions préférentielles pour cinq projets d’énergie renouvelable dans des pays en développement. Ces projets, financés dans le cadre du 2e cycle de prêts, représentent une capacité totale de 35 mégawatts et approvisionneront en énergie durable plus de 280 000 habitants des collectivités rurales qui n’ont pas accès aux services énergétiques modernes.

Les prêts seront accordés à des projets mis en œuvre dans un groupe de pays géographiquement diversifiés, dont l’Argentine, Cuba, l’Iran, la Mauritanie et Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

« L’énergie renouvelable offre la possibilité de jouir d’une énergie propre à un prix abordable au 1,3 million de personnes qui ne sont pas actuellement reliées au réseau d’électricité », a affirmé le directeur général de l’IRENA, Adnan Z. Amin, lors d’une conférence de presse tenue hier en marge de la cinquième assemblée générale de l’IRENA. « Bien que les sources d’énergie renouvelable soient abondantes dans de nombreuses localités pauvres en énergie, le financement demeure le principal défi au niveau du déploiement. C’est pourquoi le partenariat entre l’IRENA et l’ADFD est d’une très grande importance en tant qu’initiative pionnière. » Il s’agit du deuxième des sept cycles de prêts prévus qui, ensemble, permettront de consacrer 350 millions de dollars au déploiement des énergies renouvelables dans les pays en développement sur une durée de sept ans, la valeur totale des projets étant estimée à 800 millions de dollars. Les fonds octroyés par l’ADFD permettront de mobiliser de nouvelles sources de fonds pour arriver à plus du double du montant investi.

Les projets dont le financement a été approuvé dans le cadre du deuxième cycle de prêts comprennent des projets d’énergie solaire, d’hydro-énergie, d’énergie hybride (éolienne et solaire) et d’énergie géothermique. Les projets sélectionnés, qui représentent un mélange de sources d’énergie renouvelables, sont novateurs, potentiellement applicables à d’autres contextes et évolutifs, amélioreront l’accès à l’énergie.

« Dans le cadre de sa mission qui consiste à travailler sur des projets ayant un effet profond sur l’économie des pays en développement, l’ADFD a collaboré avec l’IRENA afin de développer le secteur de l’énergie renouvelable en tant qu’outil de développement économique et social, a affirmé Adel Abdulla Al Hosani, directeur des opérations à l’ADFD. Aux fins de la réalisation de cette priorité, nous sommes soucieux d’appuyer le développement économique et le déploiement de projets d’énergie durable dans les pays possédant un immense potentiel énergétique, mais n’ayant pas les ressources financières ni les compétences en gestion de projet qui sont nécessaires. » Le Fonds de projets IRENA/ADFD ouvre la voie au développement de l’énergie renouvelable en tant qu’orientation viable et durable de l’aide étrangère au développement offrant des avantages sociaux et économiques à long terme aux pays en développement.

Un appel à propositions de projets est maintenant ouvert pour la troisième vague de financement du Fonds de projets, qui consentira des prêts à des taux préférentiels de 1 à 2 pour cent. Ces nouveaux taux inférieurs permettront la mise en œuvre d’un éventail encore plus vaste de projets d’énergie renouvelable tout au long des cinq cycles de prêts restants.

« Les E.A.U. considèrent l’énergie renouvelable comme la nouvelle pierre angulaire du développement durable, la réduction spectaculaire des coûts en ayant fait l’option énergétique la plus compétitive dans de nombreux pays en développement, a déclaré le Dr Thani Al Zeyoudi, Représentant permanent des E.A.U. auprès de l’IRENA et directeur en charge de l’énergie et des changements climatiques au ministère des Affaires étrangères. Le partenariat entre l’ADFD et l’IRENA constitue un excellent moyen de démontrer la viabilité des énergies renouvelables et d’en accélérer le déploiement. » – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395275256489.html


RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Des travaux de recherche de pointe montrent que les reins détiennent la clé de la prise en charge du diabète de type 2, révèle un symposium de médecine tenu à Dubaï

posted on 20/01/2015


Un nouveau traitement axé sur le rôle des reins dans la prise en charge du diabète de type 2, qui a été approuvé en Europe et aux États-Unis, vient d’être introduit aux E.A.U. Les points essentiels de ce progrès marquant ont été débattus lors d’un symposium de médecine tenu dernièrement à Dubaï.

La nouvelle de ce traitement innovant nous parvient alors que près de 18 millions de personnes, outre les 37 millions atteintes de diabète dans la région MENA, souffriraient de la maladie sans le savoir et courent par conséquent d’importants risques de complications dues au diabète. Ces chiffres ont été publiés dans la 6e édition de l’IDF Diabetes Atlas publié par la Fédération internationale du diabète (IDF).

Le Dr Abdulrazzaq Al Madani, président de l’Association émirienne des diabétiques (EDS) et président du Group du Golfe pour l’étude du diabète, a affirmé : « C’est une grande nouvelle pour les diabétiques de type 2. Avec cette découverte, on peut dire que la science médicale a réussi une percée dans la prise en charge du diabète de type 2, pour laquelle les reins jouent un rôle essentiel. Nous sommes très heureux d’annoncer que ce nouveau traitement est désormais disponible aux E.A.U., ce qui prouve que les Émirats demeurent à l’avant-garde en matière d’accès à des soins de santé avancés ». Faisant allusion au rapport de l’IDF, le Dr Al Madani a ajouté : « Le rapport estime la proportion des cas de diabète non diagnostiqués d’après des études de population effectuées en procédant à un test de glycémie à jeun ou à un test oral de tolérance au glucose, dans le cadre d’une enquête transversale menée auprès de personnes qui n’étaient pas jusque-là conscientes de leur maladie. Le nombre de cas de diabètes non diagnostiqués dans la région MENA est alarmant et c’est un problème auquel on doit s’attaquer aux niveaux local et mondial.

« L’introduction d’un nouveau traitement oral pour la prise en charge du diabète de type 2 pourrait transformer la manière de soigner les patients dans les prochaines années. Cela représente une bonne nouvelle pour ce qui est des progrès en matière de soins médicaux dans le monde tout comme aux E.A.U. », a observé le Dr Al Madani.

Samer Al Hallaq, président d’AstraZeneca Gulf, a déclaré : « Des millions de personnes dans le Golfe sont atteintes de diabète de type 2 dû à divers facteurs. AstraZeneca lance un portefeuille robuste qui comprend trois nouvelles classes dans les antidiabétiques hors insuline (Marché des antidiabétiques hors insuline : DPP4, GLP-1& SGLT2), présentant ainsi une innovation et une première scientifique qui profiteront à des millions de diabétiques du monde entier, et notamment du Golfe. » AstraZeneca Gulf a établi de vastes plans pour son portefeuille diabète. Le premier antidiabétique dans la classe des inhibiteurs de SGLT-2 a été lancé dernièrement lors du symposium médical tenu à Dubaï.

Actuellement approuvé dans plus de 41 pays du monde, le nouveau traitement a été le premier antidiabétique inhibiteur de SGLT2 à être homologué en Europe en novembre 2012 pour le traitement du diabète de type 2. Il a été approuvé par la Food and Drug Administration américaine pour le traitement des adultes atteints de diabète de type 2 le 8 janvier 2014, et appuyé par un programme robuste de développement clinique comprenant 24 études cliniques visant à en évaluer la sûreté et l’efficacité.

Et Al Hallaq d’ajouter : « L’importance de ce traitement réside dans le fait qu’il fonctionne indépendamment de l’insuline pour aider à supprimer l’excès de glucose dans l’organisme. La découverte du rôle jusqu’ici inconnu des reins dans le traitement du diabète offrira aux patients une solution leur permettant de faire baisser leur taux de sucre le sang, de perdre du poids et de maîtriser leur hypertension. » – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/general/1395275256533.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Les E.A.U. signent un contrat de relation concernant les transports aériens avec l’Iran

posted on 16/01/2015




Les Émirats arabes unis, représentés par la Direction de l’aviation civile générale (CGCC), ont signé un contrat avec la République islamique d’Iran le 8 janvier 2015, afin de renforcer la sécurité dans les transports aériens et l’aviation, suite à une série de discussions entre les directions aéronautiques fédérales des deux pays.

Le contrat a été signé par Saïf Mohammed Al Souwaïdi, directeur général de la GCAA des E.A.U., et le Dr. Alireza Djahangirian, vice-ministre des Routes et de l’Urbanisme et président de l’Organisation de l’aviation civile (CAO) de l’Iran.

La cérémonie de signature a eu comme témoins plusieurs spécialistes de l’aviation, notamment Leïla ben Hareb Al Muhaïri, directrice générale adjointe de la GCAA chargée de la stratégie et des affaires internationales, Ahmed Al Djallaf, directeur général adjoint chargé des services de navigation aérienne, ainsi que Saïd Ahsan Alawi, membre du Conseil de la choura islamique iranienne.

Saïf Mohammed Al Suwaïdi a souligné l’importance de ce type d’accord : « Les liens historiques, économiques et religieux qui unissent les E.A.U. et l’Iran jouent un rôle vital dans nos relations bilatérales dans tous les domaines, notamment dans l’aviation, ce qui se reflète dans les résultats commerciaux positifs se montant à 15,7 milliards de dollars en 2013. La stratégie de la GCAA soutient des accords de liberté dans le ciel qui profitent à toutes les parties de l’industrie du transport aérien. Il est dans notre intérêt de développer les relations de transport aérien avec l’Iran, afin d’avoir une relation de liberté complète entre les pays dans un avenir proche. » Le Dr. Djahangirian a dit qu’il espérait que les discussions avec les E.A.U. représenteraient un nouveau point de départ pour renforcer et étendre la coopération entre les deux pays. En outre, il a souligné que le gouvernement de l’Iran accordait un grand intérêt à sa relation avec les E.A.U. à tous les niveaux, notamment dans le secteur aéronautique, pour lequel les E.A.U. ont obtenu un succès notoire.

La réunion s’est conclue sur plusieurs accords qui assurent des droits aux transporteurs aériens nationaux des E.A.U. d’opérer dans plusieurs villes iraniennes, ainsi que d’établir un système de coopération dans les domaines de la sécurité aéronautique, des activités de recherche et de sauvetage et des accidents aériens.

Leïla ben Hareb Al Muhaïri s’est exprimée : « Je suis heureuse de cet accord passé entre les E.A.U. et l’Iran. Je suis sûre que l’intérêt mutuel de coopération exprimé aujourd’hui renforcera la collaboration entre nos pays. La coopération et la coordination du secteur aéronautique entre les pays du monde sont de haute importance afin de donner un accès équitable à l’espace aérien. La libéralisation du transport aérien est devenue inévitable avec l’augmentation des besoins des passagers de se déplacer librement dans le monde entier. » La délégation iranienne a mené plusieurs visites de terrain avant les discussions, et a effectué plusieurs visites de terrain à Abu Dhabi, Dubaï et Sharjah.

Ahmed Al Djallaf a dit : « Le ciel des E.A.U. accueille déjà beaucoup de vols provenant d’Iran ou allant vers l’Iran. Mais je confirme que les E.A.U. sont prêts à gérer plus de vols entre les deux pays. » Ismaël Mohammed Al Blouchi, directeur général adjoint du GCAA chargé de la sécurité aéronautique s’est exprimé : « Les E.A.U. sont et restent à l’avant des pays qui adoptent des mesures de sécurité aéronautique au niveau régional. Ils sont heureux de discuter avec l’Iran afin d’essayer de collaborer sur la sécurité aéronautique et de promouvoir une culture de sécurité aéronautique au Moyen-Orient. » – Emirates News Agency, WAM – http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395275113739.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

TCA annonce des discussions sur le Musée National Multaqa Zayed

posted on 16/01/2015



TCA Abu Dhabi, la Direction du tourisme et de la culture d’Abu Dhabi, a annoncé le futur programme du Musée national Multaqa Zayed, sous la forme d’une nouvelle série de discussions portant sur l’histoire du Musée National Zayed, qui retracera le cheminement passionnant menant à l’ouverture du musée. Prévu pour aller de janvier jusqu’à mai 2015, ce programme présente le Musée National Zayed au public, en racontant l’histoire des E.A.U. à travers la vie et les accomplissements du regretté Cheikh Zayed ben Sultan Al Nahyan. Cette série se déroulera à travers les E.A.U., avec des conférences à divers endroits tels que Manarat Al Saadiyat, Qasr Al Hosn et le Musée du palais d’Al Ain.

Cheikh Ahmed ben Tahnoon Al Nahyan, président de TCA Abu Dhabi, a déclaré : « Véritable incarnation de l’identité émirienne, le Musée National Zayed, musée national conçu pour raconter l’histoire des E.A.U., donnera aux Émiriens la possibilité de la partager avec le reste du monde ; un fier symbole de notre patrimoine et un espace pour raconter l’histoire d’un esprit de commandement, d’une volonté forte et d’un développement créatif. Le Musée national Multaqa Zayed marque une autre étape pour mettre en valeur l’œuvre de Cheikh Zayed et illustrer l’histoire capitale des Émirats arabes unis. » Salama Al Shamsi, directeur de projet du Musée National Zayed, a commenté : « Conçu pour donner un sentiment de fierté nationale au peuple émirien, cette série sur le Musée national Multaqa Zayed offrira au public un regard sur les histoires qui seront présentées dans le musée. Dans le but d’illustrer les principes qui ont donné naissance au Musée National Zayed, tout en expliquant les concepts de sa collection nationale, cette série présentera des intervenants notoires ayant assisté au développement des E.A.U. » À partir de janvier, le discours d’ouverture, intitulé « Comment un musée national reflète l’identité nationale », présentera le rôle que le Musée National Zayed jouera pour mieux façonner et affirmer l’identité nationale émirienne. Arbitrée par Salama Al Shamsi, directeur du projet du Musée national Zayed, TCA Abu Dhabi, la première conférence, prévue pour le mardi 27 janvier à Manarat Al Saadiyat, accueillera Zaki Nusseibeh, conseiller culturel du ministre des Affaires présidentielles, et Neil MacGregor, directeur du British Museum.

Le Musée National Zayed célèbrera l’unification des Émirats et leur transformation en nation moderne sous la houlette de Cheikh Zayed (1918-2004), le Père de la nation, dans le contexte du Moyen-Orient et du monde en général. Conçu pour le public, ce musée permettra aux visiteurs de rencontrer une collection inégalée d’objets d’art et d’artefacts provenant de cultures anciennes et actuelles des E.A.U., ainsi que du reste du Moyen-Orient. – Emirates News Agency, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395275099629.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

ABDULLAH BIN ZAYED PARTICIPE À LA MARCHE POUR L’UNITÉ À PARIS EN CONDAMNATION DU TERRORISME

posted on 13/01/2015

PARIS : Le ministre émirien des Affaires étrangères S.A. Cheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan a participé dimanche à la marche républicaine, qui a rassemblé des centaines de milliers de Français et dix dirigeants internationaux dans la capitale française, en condamnation des attentats terroristes commis en France la semaine dernière.

D’énormes foules ont chanté l’hymne national français, tandis que les familles des victimes des attentats ont pris part à deux marches au centre de Paris en présence d’importantes forces de sécurité déployées par les autorités françaises afin de protéger les participants. Ces derniers ont été répartis sur deux itinéraires à des fins de sécurité. Ces itinéraires partaient tous les deux de la place de la République pour se terminer place de la Nation.

Les représentants politiques français, avec en tête le Président François Hollande, ont été rejoints par des dirigeants du monde entier, dont la Chancelière allemande Angela Merkel, le Premier ministre britannique David Cameron, le Premier ministre italien Matteo Renzi, le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu, et le Président palestinien Mahmoud Abbas, pour ouvrir la marche.

Le roi Abdullah II de Jordanie, l’ancien Premier ministre tunisien Mehdi Jomaa, le ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra et le ministre bahreïni des Affaires étrangères Cheikh Khalid bin Ahmed Al Khalifa, se sont également joints à la marche.

D’énormes foules ont pris part à la marche républicaine organisée au lendemain des trois jours d’attentats qui ont fait 17 morts.

Cet appel à l’unité nationale a été lancé à la suite de l’attentat commis contre le magazine satirique Charlie Hebdo mercredi et de l’assassinat d’otages vendredi dans un restaurant et un supermarché juif. – Agence de presse des Émirats, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

L’EMIRATES PUBLISHERS ASSOCIATION CHOISIT CHEIKHA BODOUR AL QASIMI COMME PRÉSIDENTE HONORAIRE

posted on 13/01/2015


L’Emirates Publishers Association (Union émirienne des éditeurs), EPA, a annoncé la nomination de Cheikha Bodour bint Sultan Al Qasimi, fondatrice et PDG du Groupe Kalimat, au poste de présidente honoraire de l’EPA en reconnaissance des efforts remarquables qu’elle a mis en œuvre pour le développement du secteur émirien de l’édition, ainsi que du rôle de pionnière qu’elle a joué en créant et en soutenant l’EPA, et en lui permettant d’œuvrer au service des éditeurs du pays.

Cheikha Bodour a fondé l’EPA en 2009. Sous sa direction, l’Union est devenue membre à part entière de l’Union internationale des éditeurs (IPA) en 2012 et a réussi à s’affirmer en tant que premier protagoniste du genre en faveur de la croissance et du développement du secteur de l’édition aux Émirats, dans le CCG et dans la région élargie du Moyen-Orient.

En octobre dernier, l’IPA a élu Cheikha Bodour à son Comité exécutif, en faisant la première femme arabe à siéger à ce comité. Cheikha Bodour a été nommée à ce poste à haute responsabilité d’envergure internationale en reconnaissance des efforts remarquables qu’elle a mis en œuvre pour développer le secteur de l’édition aux E.A.U. et dans le monde arabe, des initiatives culturelles qu’elle a lancées afin de promouvoir la lecture au niveau des collectivités locales et de développer la littérature de jeunesse aux échelles locale et régionale, ainsi que de sa ferme volonté de renforcer le soutien nécessaire pour permettre aux éditeurs de cette région de développer leurs activités.

Cheikha Bodour s’est dite très heureuse d’avoir été choisie comme présidente honoraire de l’EPA. S’exprimant à ce propos, elle a déclaré : « Depuis la création de l’Emirates Publishers Association, je suis optimiste quant à l’avenir du secteur de l’édition aux E.A.U. et dans la région. L’EPA a contribué considérablement au développement du secteur au cours des cinq dernières années, en préparant le terrain pour les maisons d’édition et en incitant un plus grand nombre de jeunes talents émiriens à considérer cette industrie comme un débouché idéal où ils pourraient donner libre cours à leur créativité et planifier leur future carrière ». Elle a ajouté également que les E.A.U. figurent aujourd’hui parmi les leaders du secteur de l’édition grâce au soutien et à la vision de leurs dirigeants avisés qui cherchent à renforcer le rôle de leader du pays dans tous les domaines. « Cela a permis de fournir les locaux nécessaires à la création de nombreuses maisons d’édition et de promouvoir la lecture. Ces conditions seront propices aux activités culturelles non seulement dans notre région, mais dans le monde entier. Les E.A.U. ont le potentiel de devenir l’un des premiers pays du monde dans le domaine de l’édition. Nous voulons œuvrer ensemble pour réaliser cet objectif », a-t-elle affirmé.
Jamal Al Shehhi, président de l’Emirates Publishers Association, a déclaré : « L’EPA est fière d’avoir nommé Cheikha Bodour Al Qasimi au poste de présidente honoraire en reconnaissance des efforts continus qu’elle a déployés pour la création de l’Union et de son énorme soutien qui a permis à l’EPA d’accomplir de remarquables réalisations au cours des cinq dernières années. Grâce à Cheikha Bodour, l’EPA est rapidement devenue membre à part entière de l’Union internationale des éditeurs, a accru le nombre de ses adhérents et lancé de nombreuses initiatives culturelles en soutien au secteur de l’édition ». Cheikha Bodour Al Qasimi est une personnalité de premier plan dans les domaines de l’alphabétisation, de la culture, de l’édition et de l’éducation. Elle a fondé le Groupe Kalimat, la première maison d’édition spécialisée dans la production de livres en langue arabe pour enfants, dont elle est PDG. Depuis ses débuts en 2007, Kalimat a publié plus de 155 livres pour enfants et jeunes adultes et reçu de nombreux prix locaux, régionaux et internationaux prestigieux. En 2013, Kalimat a créé Horouf Educational Publishing dans le but d’élaborer des programmes éducatifs novateurs à l’appui de l’enseignement en langue arabe dans les maternelles et les écoles des Émirats.

En outre, Cheikha Bodour a fondé et parraine l’UAE Board on Books for Young People (Union émirienne pour les livres de jeunesse), la section nationale de l’International Board on Books for Young People (Union internationale pour les livres de jeunesse), qui est une association à but non lucratif formant un réseau international de personnes qui, dans le monde entier, cherchent à favoriser la rencontre des enfants et des livres. Cheikha Bodour est également Chef du Comité organisateur de Connaissances sans frontières, une initiative lancée par le Souverain de Sharjah ayant pour objectif la création d’une bibliothèque dans chaque habitation de l’émirat, et visant à sensibiliser le public et lui faire mieux connaître l’importance de la lecture pour le développement local, ainsi qu’à contribuer à la création d’une génération informée et avertie. – Agence de presse des Émirats, WAM - http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395274929476.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

L’aide des E.A.U. arrive aux camps de réfugiés du Proche-Orient avant la tempête hivernale, tandis que la campagne « UAE Compassion » est accueillie très favorablement

posted on 09/01/2015




Les secours et l’aide envoyés en hâte par les E.A.U. ont commencé à arriver aux camps de réfugiés de bonne heure mercredi matin, juste avant que la tempête hivernale « Houda » n’atteigne son point culminant. C’est un nouveau record pour les organisations humanitaires émiriennes qui ont collaboré pour mener la campagne à bien 12 heures seulement après son lancement.

Cette campagne, mise en œuvre sous la direction de Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, le Président, et sous le patronage de Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, Vice-Président et Premier ministre des E.A.U., Souverain de Dubaï, a été lancée mardi sous le nom de « UAE Compassion » (Compassion émirienne). Elle vise à venir en aide à un million de réfugiés souffrant des rudes conditions hivernales causées par la tempête « Houda » qui sévit actuellement au Proche-Orient.

Le premier des nombreux avions de ce pont aérien humanitaire, parti de la Cité humanitaire internationale, a atterri en Jordanie de bonne heure mercredi matin. La Société émirienne du Croissant-Rouge a déjà commencé à distribuer les colis de secours sur le terrain, tant en Jordanie que dans le Kurdistan irakien, afin de venir en aide aux personnes touchées par la tempête hivernale.

Aux E.A.U., la campagne a été accueillie très favorablement, par les citoyens comme par les organisations, ce qui ne fait que confirmer la sincérité du message humanitaire du pays et la détermination farouche de son peuple à soulager les souffrances des nécessiteux et à leur venir en aide.

La Dubai Islamic Bank Foundation a fait don de 10 millions de dirhams. La Fujairah Welfare Association, la Union Cooperative Society et l’Al Ansari Exchange ont fait chacun don de 1 million de dirhams. Parmi les autres donateurs figurent M. Khalaf Al Habtoor et M. Abdul Rahim Mohamed Al Zarooni qui ont tous deux donné 1 million de dirhams, tandis que 200 000 dirhams ont été octroyés par le Centre d’apprentissage du Coran Obaid Al Helo et un autre million de dirhams a été reçu d’un donateur qui souhaite garder l’anonymat.

La Société émirienne du Croissant-Rouge a confirmé que les personnes qui désiraient participer à la campagne et y contribuer de quelque manière que ce soit, pouvaient déposer leurs aimables dons dans ses agences réparties sur l’ensemble des E.A.U., ou bien les effectuer par SMS via les réseaux Etisalat et Du, ou encore par téléphone en composant directement le 800733, numéro gratuit. Les numéros de compte bancaires sur lesquels verser les dons au profit de la campagne ont déjà été communiqués dans tous les médias.

Au cours des prochains jours, Dubai Cares lancera un ensemble d’initiatives dans plusieurs centres commerciaux du pays afin de collecter auprès du public des fonds pour l’hiver. Une autre série d’initiatives sera lancée dans les établissements scolaires afin d’encourager les élèves de tous âges à participer à la campagne.

La campagne nationale « UAE Compassion » a obtenu, dès le départ, un énorme soutien et a été très bien accueillie par les généreux citoyens souhaitant apporter leur aide. Les médias ont exprimé leur reconnaissance à Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, le Président, et à Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid AL Maktoum, le Vice-Président et Premier ministre des E.A.U., Souverain de Dubaï, pour le rôle significatif qu’ils ont joué dans cette campagne et le soutien continu qu’ils accordent à différentes causes humanitaires. La communauté arabe et émirienne a répondu chaleureusement à l’appel de la campagne en utilisant le hashtag #UAECompassion sur les réseaux sociaux, propulsant celui-ci sur la liste des hashtags les plus utilisés des E.A.U.

La campagne « UAE Compassion » vise à porter secours à un million de réfugiés souffrant des rudes conditions hivernales qui sévissent en Jordanie et au Liban, après la Palestine et Gaza, afin de les aider à survivre aux températures tombées à -4 degrés Celsius. Le Proche-Orient fait en effet face à une violente tempête hivernale qui s’est abattue sur la région il y a quelques jours apportant de fortes chutes de grêle, de pluie et de neige. Un groupe de travail a été créé pour mettre en œuvre les directives de Son Altesse le Président et pour soutenir, sous le patronage de Son Altesse le Vice-Président, les femmes et les enfants des camps de réfugiés durant la tempête « Houda ». Cette tempête, venue du pôle Nord, a déjà frappé la Jordanie, la Palestine et le Liban. Selon les prévisions, les vents pourraient atteindre jusqu’à 110 km/heure et l’on s’attend à de fortes chutes de neige sur les sommets ainsi qu’à une sévère vague de froid sur toute la région touchée. – Agence de presse des Émirats, WAM – http://www.wam.ae/en/news/emirates-arab/1395274791220.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Les E.A.U. condamnent catégoriquement l’attentat terroriste commis contre un journal français

posted on 09/01/2015


Les E.A.U. ont condamné catégoriquement, mercredi, l’attentat terroriste commis dans les locaux parisiens de l’hebdomadaire français Charlie Hebdo, qui a fait un grand nombre de morts et de blessés, tous des civils sans armes.

Le ministre des Affaires étrangères a insisté sur la solidarité des E.A.U. avec le gouvernement et le peuple de France, pays ami, en ce moment critique et condamné le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations comme un phénomène qui prend pour cible la sécurité et la stabilité internationales.

La déclaration affirmait que ces actes criminels épouvantables exigent une coopération et une solidarité à tous les niveaux, afin d’éliminer cette menace qui vise à répandre la destruction et le chaos et à déstabiliser la paix et la sécurité.

Le ministère a déclaré que ces actes criminels perpétrés contre des civils innocents violent tous les principes humains et les valeurs éthiques.

Le ministère a fait part de ses sincères condoléances et de sa sympathie au gouvernement français et aux familles des victimes et souhaité un prompt rétablissement aux blessés. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395274794824.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Lubna salue les efforts humanitaires de Cheikha Fatima visant à venir en aide aux réfugiés syriens en Jordanie

posted on 09/01/2015


Cheikha Lubna bint Khalid Al Qasimi, ministre émirienne de la Coopération internationale et du Développement (MICAD) a salué les efforts soutenus de S.A. Cheikha Fatima bint Mubarak, président de l’Union générale des femmes (GWU), présidente suprême de la Fondation pour le développement de la famille (FDF), présidente du Conseil supérieur de la maternité et de l’enfance, et présidente honoraire de la Société émirienne du Croissant-Rouge (ERC), visant à apporter une aide aux Syriens réfugiés en Jordanie durant ce rude hiver.

Mme Al Qasimi a déclaré que les efforts déployés par Cheikha Fatima reflétaient la philosophie de bienveillance qui anime son action humanitaire.

La ministre s’exprimait à propos du lancement de la seconde phase d’une initiative de S.A. Cheikha Fatima bint Mubarak visant à apporter une aide humanitaire aux réfugiés syriens durant l’hiver.

Cette action, a observé Cheikha Lubna, s’inscrit dans le prolongement de la tradition humanitaire établie par le père fondateur des E.A.U., le regretté Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan, laquelle est poursuivie aujourd’hui par le Président Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan.

Et Cheikha Lubna d’ajouter : « Les dons généreux de Cheikha Fatima prouvent que nous, citoyens des E.A.U., sommes privilégiés d’être gouvernés par des dirigeants nobles et pleins d’humanité qui espèrent l’avènement d’un monde où aucune crise ni catastrophe humanitaire ne laissera les populations sans abri, ni les privera des biens de première nécessité et de la compassion humaine. » – Agence de presse des Émirats, WAM – http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395274789977.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

La campagne « Merci aux gardiens de la nation » lancée par le Vice-Président attire plus de 190 000 utilisateurs des réseaux sociaux

posted on 06/01/2015




Le hashtag en langue arabe, qui se traduit par « Merci aux gardiens de la nation » et a été créé par le Vice-Président et Premier ministre des E.A.U., Souverain de Dubaï, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, à l’occasion de l’anniversaire de son accession au gouvernement pour rendre hommage aux forces armées des E.A.U., s’est répandu très rapidement sur les réseaux sociaux, retenant l’attention de plus de 90 millions d’internautes.

Au cours de la campagne de six jours, le hashtag a attiré plus de 190 000 utilisateurs sur Twitter et a suscité la publication de plus de 7 000 vidéos et photos sur Instagram, soit une moyenne de 1 000 vidéos par jour.

Les citoyens émiriens et les expatriés résidant aux E.A.U., ainsi que des organisations publiques et privées, participent de manière positive et créative à cette campagne de plus en plus populaire pour rendre hommage aux forces armées à travers des témoignes écrits, des photos, des formules ou des vidéos.

Dédiant l’anniversaire de son accession au gouvernement aux forces armées qu’il souhaite remercier, Cheikh Mohammed a invité, via son compte Twitter, le pays tout entier à se joindre à lui et à témoigner sa reconnaissance aux forces armées des E.A.U., qui font partie de chaque foyer, de chaque famille et de chaque institution de ce grand pays. Il a demandé à tous les particuliers et à toutes les organisations de partager un message de remerciement et de soutien avec ces vaillants fils et filles des E.A.U. « Merci de répondre à l’appel du devoir et de faire passer le pays avant vous. Merci de nous accorder votre dévouement, votre temps et vos efforts, jour et nuit », Cheikh Mohamed a-t-il écrit sur Twitter.

Dans une série de tweets, S.A. a également partagé sur YouTube une vidéo consacrée aux forces armées, qui indique le hashtag de la nouvelle campagne.

Les adeptes du hashtag de la campagne ont publié plus de 193 000 tweets, tandis que le hashtag lui-même, très populaire, a attiré l’attention de plus de 17 millions d’internautes.

Il est de coutume pour Son Altesse de ne pas fêter l’anniversaire de son accession au gouvernement, le 4 janvier, mais de le marquer en remerciant les membres de la collectivité qui mérite une reconnaissance. Il demande pour cela à tous les citoyens et résidents de se joindre à lui et d’exprimer leurs remerciements de la manière qu’ils jugent opportune. Cette année, Son Altesse a lancé une campagne sur les réseaux sociaux pour permettre à tout un chacun d’exprimer son amitié et d’envoyer ses remerciements aux membres des forces armées sur Twitter et Instagram en utilisant le hashtag nouvellement créé. – Agence de presse des Émirats, WAM – http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395274659968.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Lubna Al Qasimi : les forces armées des E.A.U. demeurent le bouclier de protection des réalisations, de la sécurité et de la stabilité du pays

posted on 06/01/2015


Les forces armées des E.A.U. demeureront le bouclier de protection et le garant des réalisations nationales durement obtenues, sous la direction avisée du Président Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan et du Vice-Président et Premier Ministre, Souverain de Dubaï, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, et grâce aussi aux efforts sincères et inlassables mis en œuvre par Son Altesse le Général Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d’Abu Dhabi et Vice-commandant suprême des forces armées des E.A.U., afin de renforcer les moyens dont disposent les forces armées pour s’acquitter de leur devoir de protéger correctement le pays et ses frontières, a affirmé Cheikha Lubna bint Khalid Al Qasimi, ministre de la Coopération internationale et du Développement (MICAD).

« Les dirigeants et le peuple émiriens reconnaissent le rôle crucial que jouent les forces armées et le défi auquel elles sont confrontées dans un monde déchiré par des conflits qui sévissent dans tous les coins et recoins, étant donné le prestige international dont jouissent les E.A.U. en raison de leurs réalisations en matière de développement. Les forces armées sont le pilier de la sécurité, de la stabilité et de la prospérité nationales », a déclaré Cheikha Lubna dans des propos tenus pour marquer la participation de son ministère à l’initiative « Merci aux membres de nos forces armées, protecteurs et gardiens de l’union », lancée par Cheikh Mohammed bin Rashid à l’occasion de l’anniversaire de son accession au gouvernement.

Elle a ajouté que l’initiative de Son Altesse témoigne de la forte interaction des dirigeants et du peuple avec les forces armées.

À l’occasion de l’anniversaire de son accession au gouvernement, le 4 janvier, Cheikh Mohammed a invité le pays tout entier à se joindre à lui pour exprimer sa reconnaissance aux forces armées émiriennes, qui font partie de chaque foyer, de chaque famille et de chaque institution de ce grand pays.

Il a demandé à tous les particuliers et à toutes les organisations de partager un message de remerciement et de soutien avec les vaillants fils et filles des E.A.U. – Agence de presse des Émirats, WAM – http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395274653735.html


RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

L’ERC apporte une aide aux 110 000 personnes touchées par les inondations à Pahang (Malaisie)

posted on 06/01/2015


La Société du Croissant-Rouge des Émirats (ERC) continue d’apporter des secours humanitaires aux victimes des inondations en Malaisie, et notamment dans l’État de Pahang.

Le programme humanitaire mis en place vise à apporter une aide aux 35 000 familles touchées, dont 110 000 personnes dans l’État de Pahang.

La délégation de l’ERC qui s’est rendue dans cet État a distribué des secours supplémentaires, y compris des vivres et des couvertures, à des milliers de familles éprouvées de l’État de Pahang, qui se situe au nord-est de la Malaise et est considéré comme l’un des États les plus sévèrement touchés par les inondations.

Saeed Suhail Al Mazrouie, chef de la délégation de l’ERC, a affirmé que la société coordonne son aide humanitaire en Malaisie avec l’ambassade des E.A.U. à Kuala Lumpur et la Société malaisienne du Croissant-Rouge (MRCS).

Il a précisé également que l’équipe avait pu accéder aux zones sinistrées et distribuer l’aide aux bénéficiaires.

Al Mazrouie a ajouté que les secours avaient été achetés sur le marché local car l’ERC tenait à répondre aux besoins urgents des habitants touchés, étant donné les conditions actuelles.

Il a également observé que le programme d’action de la société comprend la mise en place des dispositions voulues pour emmener les victimes des inondations par bateau dans des lieux d’accueil. – Agence de presse des Émirats, WAM – http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395274659924.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Mona Al Marri nommée personnalité la plus influente des médias arabes en 2014

posted on 23/12/2014


L’Union arabe des médias électroniques (AUEM) a honoré la directrice générale du gouvernement du bureau des médias de Dubaï et présidente du club de presse de Dubaï, Mona Ghanem Al Marri, comme étant la personnalité la plus influente des médias arabes en 2014, en reconnaissance de ses contributions à l’industrie, notamment le Forum des médias arabes.

L’AMF est organisé tous les ans, depuis 1999, par le Club de la presse de Dubaï.

La cérémonie de remise de prix faisait partie des Prix des médias électroniques, qui se sont tenus samedi au Caire, en Égypte, en conclusion du 4e Forum des médias électroniques arabes. Cette manifestation a attiré quantité de personnalités des médias, écrivains et intellectuels égyptiens et arabes.

Mona Al Marri a exprimé son appréciation et sa gratitude à l’Union arabe des médias électroniques et aux organisateurs du Forum des médias électroniques pour l’avoir choisie parmi les personnalités des médias arabes : « Je suis honorée d’avoir remporté ce prix au Caire, la capitale des médias arabes. Je voudrais saisir l’occasion pour vous transmettre les salutations de la communauté des médias émiriens, qui souhaitent un grand succès à ce forum prometteur.

Le Club de la presse de Dubaï a toujours suivi les changements et développements de la scène médiatique arabe. Nous souhaitons vivement adopter un rôle proactif dans la réalisation de la réalité médias afin de proposer un contenu de haute qualité. Nous avons toute confiance en les médias arabes pour faire face aux nouvelles tendances de l’industrie internationale, en affichant un très haut niveau de compétence professionnelle. » De plus, Mona al Marri a affirmé que l’organisation du Forum des médias électroniques au Caire s’intègre avec le rôle que Dubaï a adopté il y a plusieurs années et contribue à servir de nouvelle plateforme pour le développement des médias dans la région.

Pour conclure, Mona al Marri a dit que l’industrie des médias assisterait à des changements rapides au cours des années à venir, en soulignant que les personnes travaillant dans le secteur des médias devaient se préparer à ces changements afin de traiter positivement les défis et les potentiels qu’ils apporteront. En outre, elle a félicité les gagnants des différentes catégories des Prix des médias électroniques, en souhaitant un grand succès aux organisateurs et aux participants du forum.

En reconnaissance de ses efforts, l’Union arabe des médias électroniques a élu le Club de la presse de Dubaï (DPC) comme étant l’organisation des médias arabes la plus importante dans le secteur des médias électroniques et numériques pour la même année, car le club a inclus des rubriques liées à la réalité et à l’avenir des médias électroniques dans toutes ses manifestations de l’année.

Mona Ghanem Al Marri, présidente du Club de la presse de Dubaï, et Muna Busamra, directrice du club, ont reçu le prix.

Mona Al Marri a dit que cette reconnaissance inciterait le DPC à poursuivre l’exploration de nouvelles façons de mieux développer les médias arabes, tout en promouvant l’innovation et la créativité comme étant des prérequis essentiels à l’excellence des médias.

Muna Busamra a ajouté : « Le Caire est la capitale des médias arabes. Le DPC a toujours joui de fortes relations avec la communauté des médias arabes en général et des médias égyptiens en particulier. Nous sommes heureux d’avoir de telles relations, que nous souhaitons vivement développer par des échanges continus de visites et d’idées. Cette coopération bénéficiera à l’ensemble des médias arabes. » Le Forum des médias électroniques arabes et le Prix des médias électroniques ont honoré le quotidien arabe Al Emarat Al Youm, qui est arrivé troisième dans la catégorie du journalisme imprimé, après le journal Asharq Al Awsat, en première position, et Assafir en deuxième. – Emirates News Agency, WAM – http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395274116926.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Le roi de Jordanie reçoit Abdoullah ben Zayed à Amman

posted on 23/12/2014



AMMAN : Sa majesté le roi Abdoullah II, du royaume hachémite de Jordanie, a reçu hier au palais Al Husseinieh S.A. Cheikh Abdoullah ben Zayed Al Nahyan, ministre des Affaires étrangères, qui a transmis les salutations du président, Son Altesse Cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyan, et ses souhaits de bonne santé, de bonheur, de nouveaux progrès et de prospérité pour les Jordaniens.

Cheikh Abdoullah a également transmis les salutations du vice-président, Premier ministre et souverain de Dubaï, S.A. Cheikh Khalifa ben Rachid Al Maktoum et Son Altesse le général Cheikh Mohammed ben Zayed Al Nahyan, prince héritier d’Abu Dhabi et commandant suprême adjoint des forces armées des E.A.U.

Pendant l’entretien, le roi de Jordanie a exprimé sa fierté concernant les relations bilatérales fortes et historiques, ainsi que le désir constant des deux pays de les renforcer dans divers domaines.

Le roi Abdoullah II a félicité le Haut comité conjoint des E.A.U. et de la Jordanie, qui a conclu l’entretien d’hier à Amman, afin de développer les liens et d’ouvrir de nouveaux horizons de coopération et de coordination dans tous les domaines.

Il a également transmis les salutations réciproques au président, Son Altesse Cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyan, vice-président, Premier ministre et souverain de Dubaï, S.A. Cheikh Khalifa ben Rachid Al Maktoum et Son Altesse le général Cheikh Mohammed ben Zayed Al Nahyan, prince héritier d’Abu Dhabi et commandant suprême adjoint des forces armées des E.A.U., en leur souhaitant une bonne santé.

Pour sa part, Cheikh Abdoullah a souligné le partenariat solide entre les E.A.U. et la Jordanie dans toutes les sphères, et le désir mutuel de les activer, ainsi que la consultation et la coopération permanentes avec la Jordanie concernant divers sujets d’intérêt commun pour le bénéfice des deux peuples fraternels.

En outre, il a exprimé l’appréciation des E.A.U. sur le rôle de la Jordanie et le roi Abdoullah à tous les niveaux de coordination avec toutes les parties concernées, afin de renforcer la sécurité et la stabilité dans la région.

De plus, l’entretien, qui a porté sur les tous derniers développements au Moyen-Orient, a affirmé l’importance des consultations et de la coordination continues entre les deux pays amis, à l’avantage des deux pays, à la lumière du travail arabe commun.

Il a également porté sur les efforts déployés pour combattre la menace de l’idéologie extrémiste et des organisations terroristes envers la sécurité et la stabilité de la région et de ses peuples, qui nécessite une coopération et une coordination renforcées entre les divers pays et les parties concernées.

Ont assisté à l’entretien le Dr Fayez Tarawneh, chef de la Cour royale hachémite, Nasser Judeh, ministre des Affaires étrangères et de l’émigration, ainsi qu’Abdoullah Nasser Sultan Al Ameri, ambassadeur émirien en Jordanie. – Emirates News Agency, WAM – http://www.wam.ae/en/news/emirates-arab/1395274135959.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

L'île de Sir Bani Yas remporte le prix de la meilleure destination en termes de tourisme durable aux World Travel Awards 2014

posted on 19/12/2014


L'île de Sir Bani Yas, la réserve naturelle spécialisée que la Tourism Development and Investment Company (TDIC) est en train de développer comme destination touristique axée sur la nature, a remporté le prix de la « Meilleure destination en termes de tourisme durable » lors de la remise des World Travel Awards 2014 à Anguilla.

L'annonce a été faite lors d'une cérémonie spéciale qui s'est tenue à Anguilla, en présence des leaders du secteur du tourisme international, dont des cadres supérieurs de grandes sociétés voyagistes et des directeurs d'offices de tourisme.

Les World Travel Awards, qui sont reconnus dans le monde entier comme la distinction ultime dans le domaine des voyages, célèbrent l'excellence dans le secteur du tourisme international et des voyages.

Ali Majed Al Mansoori, président du conseil d'administration de la TDIC, a déclaré : « Nous sommes très heureux et fiers que Sir BaniYas ait remporté le prix de la Meilleure destination internationale en termes de tourisme durable.

L'obtention de ce prix convoité réaffirme tous les efforts que nous avons déployés pour préserver l'héritage écologique et la tradition de conservation de l'île, alors même que nous la développons en une destination touristique de renom mondial offrant des séjours de luxe uniques aux visiteurs et hôtes ».
Aménagée au départ comme réserve naturelle par l’ancien Président des E.A.U., le regretté Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan, l'île de Sir Bani Yas, qui s'étend sur 87 kilomètres carrés au large de la côte d'Abu Dhabi, abrite aujourd'hui plus de 13 000 animaux et oiseaux vivant en liberté, grâce aux efforts de protection de l'environnement et de conservation. – Agence de presse des Émirats, WAM - http://www.wam.ae/en/news/economics/1395273950483.html


RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Arrivée prévue d'un avion solaire à Abu Dhabi le mois prochain

posted on 19/12/2014



L'avion Solar Impulse devrait arriver à Abu Dhabi dans quelques semaines, pour quitter ensuite la capitale et faire le tour de la Terre en utilisant uniquement l'énergie solaire.

Pesant l'équivalent d'une berline standard, l'avion Solar Impulse mettra environ 600 heures de vol pour faire le tour de la Terre sans carburant.

Les pilots suisses, Bertrand Piccard et André Borschberg, piloteront l'avion chacun à leur tour. Certaines étapes intercontinentales les obligeront à maintenir leur attention pendant parfois cinq jours et cinq nuits.

« Nous avons un avion qui est entièrement durable en matière d'énergie », affirme M. Borschberg, un ancien pilote de l'armée de l'air suisse.

« L'autre point c'est que l'avion n'a qu'un pilote [à la fois] et donc, il faut que nous rendions le pilote durable également, pour qu'il puisse vivre dans cet espace jour et nuit. »

L'équipe a mis en œuvre plusieurs méthodes pour essayer de maximiser le temps de repos du pilote et l'aider à maintenir son attention pendant plusieurs jours de suite, tout en étant à l'étroit dans un cockpit d'une superficie de 3,8 mètres carrés seulement. Il y a moins d'espace qu'à l'intérieur d'une berline de taille moyenne.

« Nous avons appris à respirer, explique-t-il. Nous nous reposons pendant de très courtes périodes de temps, et puis nous avons mis au point des techniques nous permettant de nous reposer sans dormir. Parfois nous faisons de petites siestes, et d'autres fois nous avons recours à la méditation par le yoga. »

L'équipe a également mis au point une alimentation spéciale qui peut supporter une fourchette de températures allant de moins 20°C jusqu'à 35°C.

L'avion lui-même est une première en ingénierie. Il utilise des cellules photovoltaïques aussi fines que les cheveux pour produire l'énergie nécessaire et minimiser le poids. Le moteur a une efficacité de fonctionnement de 97 pour cent – il est si efficace que ses batteries sont parfois complètement chargées lorsqu'il atterrit.

« La différence, en ce qui concerne la manière dont cet avion vole, c'est qu'il y a une chose absolument étonnante : vous pouvez décoller le matin sans carburant et, en utilisant seulement l'énergie solaire, vous rechargez en même temps la batterie », observe M. Borschberg.

Piloter l'avion solaire est non seulement une opération sans émissions, mais c'est aussi une façon de produire de l'énergie qui pourrait être réinjectée dans le réseau d'électricité national.
« C'est, bien sûr, une expérience extraordinaire ; l'avion est très silencieux », ajoute M. Borschberg.

« Il ne fait pas de bruit et donc en vol vous entendez des bruits qui montent du sol et d'autres avions dans le ciel. »

L'équipe quittera Abu Dhabi en mars et passera cinq mois à faire le tour de la Terre avant de revenir dans la capitale.

L'équipe Solar Impulse s'est associée avec le Masdar Institute pour l’achèvement de ce projet.

Le Dr Sultan Al Jaber, ministre d'État et PDG de Masdar, affirme : « Abu Dhabi, Masdar et Solar Impulse ont en commun un esprit pionnier, une vision à long terme et un désir d'explorer de nouveaux horizons. Nous partageons un engagement envers le développement de technologies innovantes dans le domaine des sources d'énergie de substitution, afin de contribuer à un avenir plus propre et plus durable. »

Le Dr Nawal Al Hosany, directeur du développement durable chez Masdar et directeur du Prix Zayed des énergies du futur, observe : « Les infrastructures ultramodernes, l'ensoleillement idéal et les conditions de vent optimales pour l'entraînement et les essais de vol qu'offre Abu Dhabi en font un choix idéal comme ville d'accueil du SI2 [Solar Impulse 2] d'un point de vue technique. Mais bien d'autres facteurs encore ont motivé la décision.

« Lorsque vous ajoutez à ces considérations le rôle que joue Abu Dhabi en tant qu'acteur principal au niveau de l'avancement des technologies renouvelables et propres, la synergie devient alors encore plus évidente.

Nous avons une occasion formidable de prouver notre engagement envers la mise au point d'énergies propres au niveau mondial, tout en inspirant également les citoyens de l'ensemble des E.A.U. »

Le voyage en 12 étapes couvrira 32 000 kilomètres, mais les détails spécifiques dépendront, toutefois, des conditions météorologiques.

« Bien que cet avion ne puisse pas voler par mauvais temps, il est libre des contraintes qu’impose l’usage de carburant. La stratégie sera différente », explique M. Borschberg.

L'équipe sera dans une salle de contrôle aérien et modifiera la trajectoire de vol afin d'éviter le mauvais temps. Il sera parfois nécessaire de faire marche arrière ou d'interrompre le vol pendant une journée en raison de risques potentiels.

« Je suis enthousiasmé, prudent et très occupé, affirme M. Borschberg. Nous avons commencé il y a 11 ans et nous voilà enfin presque au bout. C'est en fait difficile à croire. Nous voulons veiller à ce que tout soit fait comme il se doit. Il nous reste encore beaucoup de choses à préparer. »

Lorsque l'équipe arrivera mi-janvier, elle commencera des essais avec Masdar avant d'amorcer son voyage. – The National - http://www.thenational.ae/uae/solar-plane-set-to-arrive-in-abu-dhabi-next-month

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Pose définitive du dôme du Louvre Abu Dhabi par un procédé encore jamais vu

posted on 16/12/2014




La Tourism Development and Investment Company d’Abu Dhabi a annoncé hier que le dôme du Louvre Abu Dhabi avait été levé et posé définitivement en place sans problème, celui-ci reposant désormais fermement sur les quatre principaux piliers permanents du musée.

Le processus de levage consistait à soulever le dôme des tours provisoires sur lesquelles il reposait, pour l’abaisser de 38 centimètres et le poser sur les piliers permanents. Son « atterrissage » final a eu lieu en présence d’Ali Majed Al Mansoori, président du conseil d’administration de la TDIC, ainsi que de quelques administrateurs, de cadres supérieurs de la TDIC et de cadres supérieurs des principales entreprises.

Parmi les préparatifs antérieurs au levage du dôme figurait la réalisation d’essais approfondis sur les appuis qui vont supporter le poids du dôme durant toute sa vie utile. Les appuis ont été soumis à plusieurs mois d’essais en Californie (États-Unis), où il a été prouvé qu’ils pouvaient supporter le poids final du dôme. Le levage a été possible grâce à l’utilisation de 32 crics hydrauliques pouvant soutenir un poids atteignant jusqu’à 10 000 tonnes, commandés simultanément et à distance. Ces crics ont été fabriqués spécialement pour le projet, ce qui souligne la complexité et le caractère unique de la conception et de la construction du musée. Le dôme du musée, qui a été bâti sur une période de plus de 10 mois, a été assemblé au départ sur 120 tours provisoires qui supportaient son poids pendant la construction. Le procédé de levage utilisé est le premier de ce type dans le monde du bâtiment pour une structure permanente de cette envergure et de cette taille. Le dôme pèse 7 000 tonnes et mesure 180 mètres de largeur.

Ali Majed Al Mansoori, président du Conseil d’administration de la TDIC, a affirmé : « Nous sommes fiers des réussites et des étapes accomplies sur le chantier du Louvre Abu Dhabi. Nous saluons la motivation et l’ardeur des équipes qui ont collaboré pour la réalisation de cet ouvrage sans précédent, qui réunit le meilleur des mondes de l’architecture, de l’ingénierie et du bâtiment aujourd’hui. Cela atteste également de la poursuite des efforts déployés par les Émirats Arabes Unis pour s’imposer comme l’un des rares pays du monde où des projets uniques comme celui-ci, qui exigent une innovation constante et des moyens technologiques, peuvent se réaliser. Il ne nous reste qu’à attendre avec grand intérêt ce que le Louvre Abu Dhabi apportera au monde de l’art et de la culture au niveau régional et international. » Johann Sischka, membre du Conseil d’administration de Waagner-Biro Stahlbau AG, l’une des plus grandes sociétés autrichiennes spécialisées dans la construction en acier, qui a été chargée de la réalisation du dôme, a déclaré : « La construction et la complexité du dôme du Louvre Abu Dhabi font du projet l’un des plus originaux jamais entrepris par notre société. Il est remarquable par son design et sa taille, et vu qu’il fallait le poser à des endroits bien précis sur ses quatre piliers, nous n’avions pas droit à l’erreur. Personne ne peut se douter du travail de détail qu’exige l’opération que nous avons réalisée aujourd’hui. » La construction avance sur le chantier du Louvre Abu Dhabi et, à ce jour, les ouvrages en béton sont pratiquement terminés. On a utilisé au total sur le chantier 34 000 tonnes d’armatures en acier et plus de 21 millions d’heures de travail ont été consacrées. La construction du gros œuvre de la salle d’exposition permanente est terminée, ainsi que les ouvrages en béton du sous-sol du musée et du local de contrôle d’accès, un sous-sol de sept mètres de profondeur hautement sécurisé par lequel les véhicules autorisés à transporter toutes les œuvres d’art devront passer. Les travaux de construction du tunnel de Saadiyat, long de 1,2 kilomètre, avancent également. Le tunnel constituera la principale voie d’entrée des œuvres d’art acheminées à leur destination.

Dessiné par l’architecte Jean Nouvel, lauréat du prix Pritzker, le Louvre Abu Dhabi comprendra 9 200 mètres carrés d’espace dédié à l’art. Les 6 681 mètres carrés d’espace consacrés à l’exposition des collections permanentes du musée permettront aux visiteurs de partir en voyage de découverte des œuvres de différentes civilisations, des plus anciennes à celles de l’époque contemporaine. Un espace de 2 364 mètres carrés sera réservé aux expositions temporaires.

Une fois terminé, le Louvre Abu Dhabi viendra s’ajouter aux autres institutions culturelles de premier ordre situées au cœur du District culturel de Saadiyat. Elles comprennent le Musée national Zayed et le Guggenheim Abu Dhabi, tous deux dessinés également par des architectes de renom international lauréats du prix Pritzker. – Agence de presse des Émirats, WAM - http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395273773851.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Lubna Al Qasimi : les Émiriennes vont au-delà de leur autonomisation vers une véritable participation

posted on 16/12/2014

Les Émiriennes sont passées au-delà de l’autonomisation pour arriver à une véritable participation, grâce au soutien et à l’attention considérables octroyés par les dirigeants avisés du pays qui ont permis aux femmes de devenir des partenaires efficaces au sein de la collectivité, a affirmé Cheikha Lubna bint Khalid Al Qasimi, ministre de la Coopération internationale et du Développement (MICAD) et présidente de l’Université Zayed (ZU).

« Les Émiriennes évoluent aujourd’hui avec efficience et efficacité aux côtés des hommes dans le processus d’édification du pays, afin de mettre en œuvre la stratégie du gouvernement et sa vision ambitieuse pour la construction d’un avenir meilleur », a observé Cheikha Lubna dans son discours adressé au second forum d’étudiants pour les jeunes Émiriennes dirigeantes, qui s’est tenu hier au campus de la ZU à Dubaï.

Cheikha Lubna a indiqué que le soutien apporté aux femmes depuis la création de l’Union leur avait ouvert de nombreuses portes qui ont conduit à leur autonomisation, grâce aux directives rationnelles et à l’encadrement du Président Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, du Vice-président et Premier ministre des E.A.U., Souverain de Dubaï, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, de Leurs Altesses les membres du Conseil suprême et Souverains des émirats et de Son Altesse le Général Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d’Abu Dhabi et Vice- commandant suprême des forces armées des E.A.U.

La manifestation était organisée sous le thème : « Autonomisation des femmes : leaders sans limites », dans le cadre des festivités marquant la 43e fête nationale des E.A.U..

Cheikha Lubna a affirmé que les Émiriennes, encouragées par S.A. Cheikha Fatima bint Mubarak, présidente de l’Union générale des femmes (GWU), présidente suprême de la Fondation pour le développement de la famille (FDF) et présidente du Conseil supérieur de la maternité et de l’enfance, et soutenues par le père fondateur aujourd’hui décédé, Cheikh Zayed bin Sultan, ont accompli des réalisations sans précédent, étant donné le jeune âge du pays.

Elle a ajouté que les femmes occupaient aujourd’hui aux E.A.U. des postes de cadres et de direction, comme le prouvent les quatre femmes au Conseil des ministres, le plus haut pourcentage dans le monde arabe ; les huit MP au Conseil national fédéral qui compte 40 sièges, la plus haute représentation au monde ; la Représentante permanente des E.A.U. auprès des Nations Unies ; les trois ambassadrices ; et la consule générale. – Agence de presse des Émirats, WAM - http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395273804592.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Ouverture de l’édition 2014 du Festival international du film de Dubaï

posted on 12/12/2014


Des stars des Émirats, de la région et des quatre coins du monde ont foulé le tapis rouge mercredi soir à l’occasion de la cérémonie d’ouverture 11ème édition du Festival international du film de Dubaï (Diff), à la Madinat Arena.
Le président du jury des Muhr Awards, le réalisateur américain Lee Daniels, et ses collègues jurées, les actrices libanaise Nadine Labaki et américaine Virginia Madsen, faisaient partie des privilégiés qui ont eu l’honneur de visionner le film d’ouverture du festival, le biopic sur Stephen Hawking, « La Théorie du tout », avec Eddie Redmayne et Felicity Jones dans les rôles principaux.
« C’est la première fois que je préside un jury. J’ai hâte. », a déclaré le réalisateur à Gulf News. Deux fois nominés aux Oscars, Lee Daniels est connu pour ses films « Le Majordome » et « Precious », qui explorent les relations raciales aux États-Unis. « C’est intéressant d’être un homme noir dans ce pays de gens de couleur », a-t-il ajouté avant de révéler ses critères de sélection pour la première place du palmarès. « Une bonne histoire et un récit rythmé par un jeu sans faille. »
Labaki a quant à elle précisé qu’elle connaît peu le cinéma du Golfe. « Je suis donc impatiente de découvrir des films de cette région du monde. »
Lors de la cérémonie d’ouverture et avant la projection du film, la légende indienne du chant, Asha Bohsle a été récompensée pour l’ensemble de sa carrière. En plus de ses 12 000 chansons enregistrées et plus de 850 films sur une carrière longue de 70 ans, l’artiste âgée de 81 ans est également propriétaire de la chaîne de restaurants Asha, à Dubaï. Elle a brièvement pris la parole, se déclarant heureuse d’être à Dubaï pour recevoir cette récompense. L’ouverture de nouveaux restaurants est-elle prévue ? « Il faut demander à mon fils », a-t-elle rétorqué.
Un hommage à la carrière de l’acteur égyptien Nour Al Sharif a également été rendu. Du haut de ses 68 ans et avec une carrière débutée au milieu des années 60, le comédien est une valeur sûre de la télévision et du cinéma égyptiens. Il a foulé le tapis rouge avec Mervat Amin, également à l’affiche de « Cairo Time ». Le film sera projeté dans le cadre du festival les 15 et 17 décembre.
La cérémonie d’ouverture a été co-présentée par la réalisatrice des Émirats Nayla Al Khaja et l’animateur de la célèbre série d’animation « Freej », Mohammed Saeed Harib, créateur du logo du Diff il y a 11 ans. Nayla a rappelé au public que les courts métrages récompensés au Diff pourront être soumis comme candidats aux Oscars et éventuellement sélectionnés. Il s’agit du seul festival arabe de cinéma dans le cadre duquel c’est possible.
Pour le réalisateur des Émirats Ali Mustafa, le Diff est synonyme de consécration. Le festival diffusera son deuxième film, « From A to B », dans le cadre d’une collaboration unique avec le Festival du film d’Abu Dhabi, qui a financé et projeté le film pour la première fois. Son premier film, « City of Life », avait été financé par le Diff et projeté pour la première fois ici-même en 2009. « L’accueil [de « From A to B »] à Abu Dhabi a été incroyable. J’espère que la réaction à Dubaï sera similaire », a-t-il déclaré sur le tapis rouge.
Les huit prochains jours, 118 films seront diffusés, dont 55 premières mondiales, dans 34 langues. Le président, Abdul Hamid Juma, s’est refusé à faire des pronostics. « C’est comme devoir choisir son préféré parmi ses 118 enfants. » Il n’a en revanche aucun doute sur l’objectif du festival :
« Nous voulons encourager les jeunes réalisateurs locaux et leur montrer que faire des films peut être lucratif. »
À l’instar de la présidente de l’édition précédente, Cate Blanchett, Emily Blunt, à la tête du jury des IWC Filmmaker Awards, ne s’est adressée qu’à ses fans rassemblés sur le tapis rouge mais s’est refusée à toute déclaration aux médias. L’actrice britannique devrait prendre la parole lors de la remise des prix jeudi soir, à l’occasion de laquelle elle récompensera l’un des trois réalisateurs du CCG – Saeed Salmeen Al Murry, Ahd Kamel ou Abdullah Boushahri – dont l’un de leurs projets en gestation bénéficiera d’un financement.
L’ancienne Bond Girl Olga Kurylenko s’est également abstenue de toute déclaration, mais a ébloui dans une longue robe blanche. Elle foulera le tapis rouge jeudi à Madinat Jumeirah lors de la cérémonie de projection du premier film réalisé par Russel Crowe, « La Promesse d’une vie ».
Le 17 décembre, le Diff se clôturera par la projection de l’un des films les plus attendus de l’année, « Promenons-nous dans les bois », avec sa brochette de stars, dont Emily Blunt, Meryl Streep, Johnny Depp, Chris Pine, Anna Kendrick et James Corden.
Lors du festival, les films sont projetés aux cinémas Vox du Mall of the Emirates, ainsi qu’au Medina Theatre de Madinat Jumeirah. Les cérémonies et les projections de gala auront lieu à la Madinat Arena – Gulf News - http://gulfnews.com/arts-entertainment/celebrity/hollywood/dubai-international-film-festival-2014-opens-1.1425161

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Première conférence mondiale pluriconfessionnelle de haut niveau du 12 décembre : lutter ensemble contre l’extrémisme religieux violent

posted on 12/12/2014


La première conférence mondiale pluriconfessionnelle de haut niveau sur l’extrémisme religieux violent se tiendra à Abu Dhabi les 12 et 13 décembre prochains.
Cette conférence explorera en détail les facteurs à l’origine de l’extrémisme religieux violent. Elle se conclura par une déclaration et un plan d’action pluriconfessionnels sur l’extrémisme religieux violent.
Lors de cette conférence, la question de la vulnérabilité des communautés religieuses face à l’extrémisme religieux violent sera soulevée, afin de permettre aux communautés religieuses d’exprimer d’une seule voix leur opposition à toute forme d’extrémisme de ce type. Il sera ainsi démontré que les représentants de diverses confessions religieuses peuvent collaborer face à cette menace commune contre l’humanité. L’objectif majeur de la conférence sera de parvenir à un consensus sur la question de l’extrémisme religieux violent et d’identifier les efforts de collaboration entre les confessions afin de lutter contre ce fléau.
Cette conférence se conclura par une déclaration pluriconfessionnelle contre l’extrémisme religieux violent, accompagnée d’un plan d’action visant à lutter contre les causes de cet extrémisme à travers une coopération entre les différentes confessions. L’événement permettra également de jeter les bases d’un partenariat rassemblant les divers acteurs concernés au sein des Nations unies dans la lutte contre l’extrémisme religieux violent.
La conférence rassemblera des dirigeants religieux et intergouvernementaux parmi les plus éminents au monde, tels que le Sheikh Abdullah bin Bayyah, Président du Forum pour la promotion de la paix dans les sociétés musulmanes ; le Cardinal John Onaiyekan, Archevêque d’Abuja, au Nigeria ; Nassir Abdulaziz Al Nasser, Haut Représentant de l’Alliance des civilisations des Nations unies ; et le Dr. William F. Vendley, Secrétaire général de Religions for Peace.
Cette conférence est organisée par le Forum pour la promotion de la paix dans les sociétés musulmanes, en collaboration avec Religions for Peace. – Emirates News Agency, WAM - http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395273649315.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Première mondiale : ouverture d’un café CNN Traveller à l’aéroport d’Abu Dhabi

posted on 09/12/2014



En inaugurant, hier, à l’aéroport international d’Abu Dhabi le premier café CNN Traveller du monde, la chaîne d’information américaine câblée, CNN, vise à interpeller les voyageurs d’affaires.

CNN Traveller espère occuper les passagers en installant une bande de téléscripteur affichant les derniers grands titres de l’actualité au-dessus du bar, ainsi que plusieurs téléviseurs.

« Il s’agit du premier café CNN Traveller du monde, a déclaré Rani Raad, le principal agent commercial de CNN International. Établir un dialogue avec les voyageurs d’affaires est tout naturel pour nous, en tant que chaîne qui s’adresse aux consommateurs en déplacement avec efficacité. »

La chaîne d’information a signalé qu’elle envisageait d’ouvrir une deuxième antenne à l’aéroport international de Dubaï le printemps prochain.

Le café offre à CNN la possibilité de diversifier son public cible en lui donnant accès à un groupe démographique plus large.

« Bon nombre des grandes chaînes d’information américaines délaissent le groupe démographique plus ancien parce qu’il devient de plus en plus difficile d’élargir ce public », a observé M. Raad, ajoutant que le choix d’un aéroport comme lieu d’implantation convenait tout particulièrement bien à sa société.

Les aéroports d’Abu Dhabi et de Dubaï, qui servent de point de liaison, sont en passe de devenir des plaques tournantes mondiales.

Au cours des 10 premiers mois de l’année, le nombre de voyageurs ayant transité par Abu Dhabi a atteint 16,5 millions, ce qui représente une hausse de 20,5 pour cent par rapport à la même période en 2013. L’aéroport prévoit d’accueillir 25 millions de passagers en 2015.

Dans le même temps, l’aéroport de Dubaï devrait voir passer 71 millions de passagers d’ici à la fin de l’année, ce qui le place en bonne voie pour surpasser Londres Heathrow en tant qu’aéroport le plus fréquenté du monde par les passagers internationaux.

Pour ce qui est des plans de croissance de la marque, CNN pourrait potentiellement ouvrir une autre antenne dans le nouveau terminal d’Abu Dhabi, Midfield, dont l’ouverture est prévue pour 2017. Toutefois, aucune décision n’a encore été prise.

CNN exploite des cafés au Japon et en Corée, mais ceux-ci ne portent pas la marque « traveller ». Les cafés CNN d’Extrême-Orient proposent des services éducatifs, tels que des cours d’apprentissage de l’anglais.

La chaîne d’information câblée a ouvert son bureau du Moyen-Orient à Abu Dhabi en 2009. – The National - http://www.thenational.ae/cnns-traveller-cafe-at-abu-dhabi-airport-a-world-first

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Abdullah bin Zayed prend part au « Dialogue de Manama » 2014 de l’IISS et rencontre le Prince héritier bahreïni

posted on 09/12/2014



S.A. Cheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan, ministre émirien des Affaires étrangères, a participé au « Dialogue de Manama 2014 de l’IISS : 10e sommet sur la sécurité régionale », parmi une assemblée de 400 personnalités de marque, comprenant 50 ministres de la défense, des ministres des Affaires étrangères, des conseillers nationaux à la sécurité, ainsi que des chefs de l’État-major et des chefs de services de renseignements, qui se sont réunis pour débattre de questions régionales et internationales, tels que les efforts de lutte contre le terrorisme au Moyen-Orient, la cause palestinienne, le programme nucléaire de l’Iran, la crise en Syrie et d’autres encore.

En marge du forum, S.A. Cheikh Abdullah a rencontré S.A. le Prince Salman bin Hamad Al Khalifa, Prince héritier, Vice-commandant suprême et premier Vice-Premier ministre de Bahreïn.

Au cours de la réunion, les deux parties se sont entretenues des relations bilatérales entre les E.A.U. et Bahreïn et des moyens de les renforcer. Elles ont également échangé leurs points de vue sur les questions régionales et internationales.

Le « Dialogue de Manama » 2014 de l’ISS est organisé conjointement par le ministère bahreïni des Affaires étrangères, l’Institut international d’études stratégiques (IISS) et Sky News Arabie, du 5 au 7 décembre.

Au cours de cinq sessions, les participants au « Dialogue de Manama » cherchent à aborder diverses questions, dont la sécurité dans la région du Golfe et au Moyen-Orient, la résolution des conflits régionaux, l’avenir de l’intégration régionale et de la coopération militaire, les priorités stratégiques au Moyen-Orient, l’Irak et la Syrie, la lutte contre l’extrémisme, les approches collectives des questions sécuritaires actuelles, l’Iran et la région au lendemain des négociations sur le nucléaire, la lutte contre le terrorisme et les politiques de lutte contre l’extrémisme à l’échelle régionale, la prévention du manquement des États à leur devoir, les approches humanitaires et géopolitiques, ainsi que le passage en revue de dix années de changements au niveau de la sécurité régionale.

Organisé annuellement, le « Dialogue de Manama » de l’IISS fournit aux organismes des États participants chargés de la sécurité une tribune leur permettant d’échanger leurs points de vue sur les enjeux sécuritaires régionaux. – Agence de presse des Émirats, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE