The UAE will host Expo 2020!
  • Arabic
  • French
  • German
  • Spanish
Parrainé par le Conseil national des médias

Reportages

Abdullah bin Zayed reçoit le Vice-Premier ministre belge

posted on 27/03/2015



ABU DHABI, le 26 mars 2015 (WAM) – Le ministre émirien des Affaires étrangères, S.A. Cheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan, a reçu ici, hier, Didier Reynders, Vice-Premier ministre et ministre belge des Affaires étrangères et européennes.

Cheikh Abdullah s’est réjoui de la visite du haut dirigeant belge aux E.A.U., laquelle s’inscrit dans le cadre des efforts visant à renforcer les relations entre les deux pays amis. Il s’est félicité de la coopération croissante et du solide partenariat entre les E.A.U. et la Belgique, notamment dans les domaines économiques.

M. Reynders a salué les progrès accomplis par les E.A.U. depuis la création de la fédération, il y a 43 ans.

Cheikh Abdullah et M. Reynders se sont entretenus des développements régionaux et internationaux actuels ainsi que de questions d’intérêt mutuel et de sujets ayant trait à la sécurité au Moyen-Orient et en Europe.

Étaient présents Khalid Ghanim Al Ghaith, Vice-ministre des Affaires étrangères chargé des affaires économiques et Sulaiman Hamed Salem Al Mazrouei, ambassadeur des E.A.U. en Belgique.

Les E.A.U. et la Belgique ont établi des relations diplomatiques en 1973, quand cette dernière a ouvert une ambassade aux E.A.U. et nommé le premier ambassadeur en 1975. Les E.A.U. ont ouvert leur ambassade à Bruxelles en 1976.

La Belgique figure parmi les 11 premiers partenaires commerciaux des E.A.U. et constitue le troisième marché de réexportation le plus important à partir des E.A.U.

Durant sa visite en Belgique en 2013, Cheikh Abdullah a signé avec Didier Reynders un protocole d’accord sur les consultations politiques, qui exprime le souhait des deux pays de renforcer les relations bilatérales et la coopération existantes par le biais de la mise en place d’un mécanisme en matière de consultations politiques. Il reconnaît également l’importance de coordonner les relations bilatérales et les questions régionales et internationales d’intérêt commun aux deux États.

Ils ont également signé un protocole d’accord sur la création d’un comité mixte chargé de la coopération entre le gouvernement des Émirats Arabes Unis et le gouvernement du royaume de Belgique. Ce protocole d’accord exprime leur volonté de consolider les liens qui existent entre les deux pays et leur désir de développer et de promouvoir les relations bilatérales dans tous les domaines, en cherchant à réaliser les objectifs communs des deux pays amis.

Actuellement, une délégation belge comprenant plus de 400 hommes et femmes d’affaires, dirigée par S.A. la princesse Astrid de Belgique, représentante de Sa Majesté le roi Philippe de Belgique, a entamé mardi une mission commerciale de trois jours aux E.A.U.

Les membres de la délégation ont rencontré des hauts fonctionnaires du gouvernement émirien ainsi que des hauts responsables de la Mubadala Development Company, de l’Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC), de la Chambre de commerce d’Abu Dhabi (ADCC), de la Direction de l’eau et de l’électricité d’Abu Dhabi (ADWEA), de la Chambre de commerce de Dubaï, de DP World, de Dubai World Central et de Dubai Expo 2020.

Au cours de sa visite, la délégation a également participé à des séances de travail et à des séminaires auxquels ont assisté des parties prenantes des secteurs public et privé de l’ensemble des E.A.U.

La délégation en visite organisera toute une série de réunions visant à renforcer la relation bilatérale E.A.U.-Belgique, à développer les liens économiques et la coopération, et à promouvoir des possibilités d’élargir cette coopération aux domaines de la finance, des soins de santé, de l’énergie, du tourisme, de l’industrie pharmaceutique, de la logistique, de la construction et des technologies durables. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates-international/1395278447353.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

National Geographic invite les photographes à participer au concours Abu Dhabi Moments Awards

posted on 27/03/2015



National Geographic Abu Dhabi invite les photographes de toute la région à participer à la cinquième édition du concours National Geographic Abu Dhabi Moments Awards. Le concours, qui suscite de plus en plus d’intérêt, a révélé un enthousiasme, un talent et une affinité extraordinaires pour la photographie dans la région arabe et attiré au cours des quatre années précédentes plus de 154 000 participants.

L’édition 2015 a pour thème « Les villes arabes : la ville à travers vos yeux ». Le photographe gagnant devrait être en mesure de partager son parcours personnel en une image fluide tout en saisissant ce thème stimulant. Ce concours incite les photographes à aller au-delà de la simple prise de vue, les participants devant puiser au plus profond de leur créativité pour relater une histoire touchante.

« Nous voulons engager un dialogue individualisé avec nos spectateurs à tous les niveaux, et ce concours constitue la tribune idéale pour présenter les jeunes talents de la région arabe et soutenir nos pays voisins en montrant toute la beauté qu’ils recèlent », a déclaré Sanjay Raina, directeur général de Fox International Channels Moyen-Orient. « Notre contenu de programmation est axé sur les talents arabes, avec des émissions locales qui représentent et font connaître les villes arabes dans toute leur splendeur », a-t-il ajouté.

Les candidats seront évalués par une équipe d’experts comprenant Alsaad Omar Almenhali, rédacteur en chef du National Geographic Abu Dhabi Al Arabiya, Hussam Abdulqader, chargé de communication et de relations publiques dans la société Almarai, et Randy Olson, photographe primé, spécialisé dans la photographie éditoriale, commerciale et publicitaire.

Non seulement la photo qui l’emportera cette année sera publiée dans le magazine National Geographic Abu Dhabi Al Arabiya, mais son auteur gagnera un panier garni d’articles de photographie d’une valeur de 7 500 dollars et une expédition de photographie en Tanzanie, l’une des destinations de safari les plus prisées du monde. Cette expédition consistera en un safari photo de 11 jours qui offrira au gagnant la chance d’admirer certains des environnements les plus spectaculaires du monde.

Les gagnants des deuxième et troisième prix recevront chacun un panier garni d’articles de photographie d’une valeur de 5 000 dollars et 2 500 dollars, respectivement.

« Je me réjouis à l’idée de faire partie pour la première fois du jury du concours du National Geographic Abu Dhabi Moments Awards », a affirmé le photographe primé Randy Olson. « La région arabe abonde de talents créatifs et j’attends avec intérêt de découvrir chaque ville à travers les yeux du photographe. Je veux réellement que les participants au concours de cette année me racontent une histoire. Je recherche une perspective originale, très personnelle de la ville de chaque participant », a-t-il ajouté.

« La société Almarai tient à continuer de soutenir les talents arabes en coopérant avec National Geographic Abu Dhabi pour la troisième année consécutive. C’est une occasion unique pour nous d’admirer la beauté de nos villes d’un point de vue individuel et de partager l’expérience sur cette plateforme remarquable », a déclaré Hussam Abdulqader, chargé de communication et de relations publiques dans la société Almarai.

Alsaad Omar Almenhali a affirmé qu’il est impossible de visiter une ville sans qu’elle laisse ne laisse en nos cœurs un souvenir particulier. « Vous la gardez dans votre cœur même si vous visitez d’autres villes. Lorsque vous repensez à cette ville, vous vous souvenez de ses odeurs, de ses couleurs, des goûts que vous lui associez. C’est pour cette raison que j’attends avec beaucoup d’intérêt de voir les photographies qui seront remises pour le concours du National Geographic Abu Dhabi Moments. Je suis impatient de voir les villes arabes à travers les yeux des photographes et leur objectif photo. » – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395278427035.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Une équipe de la DEWA hissera le drapeau des E.A.U. au Pôle Sud

posted on 24/03/2015



Laissant derrière eux le soleil, un temps clément et les sables doux et dorés de Dubaï, cinq employés de la Direction de l’eau et de l’électricité de Dubaï (DEWA) sont partis en expédition à destination de l’une des régions les plus froides et les plus isolées du monde. Au pied de la cordillère des Andes, à Ushuaia (Argentine), qui est située au point le plus au sud de la Terre, les employés de la DEWA ont rejoint l’Expédition 2041 en Antarctique, organisée pour attirer l’attention sur les effets du réchauffement de la planète et du changement climatique et sur la nécessité de protéger le Pôle Sud.

La mission est dirigée par Robert Swan, OBE (Officier de l’ordre de l’empire britannique) et fondateur de l’organisation 2041, qui œuvre pour renforcer, au niveau mondial, la sensibilisation à l’importance environnementale de l’Antarctique. Une fois arrivés, les employés de la DEWA hisseront le drapeau des E.A.U. Durant les festivités organisées par la DEWA à l’occasion de la 43e fête nationale des E.A.U., en décembre dernier, le Général de corps d’armée Dhahi Khalfan Tamim, Chef adjoint de la police et de la sécurité publique de Dubaï, et Saeed Mohammed Al Tayer, PDG de la DEWA, ont remis à Mohammed Al Shamsi, directeur principal Développement durable et changement climatique à la DEWA et responsable de la mission de la DEWA en Antarctique, le drapeau des E.A.U. qui sera hissé au Pôle Sud.

« La DEWA encourage toutes les initiatives qui appuient sa vision de devenir une entreprise de services collectifs durable et novatrice de premier ordre et sa stratégie visant à renforcer la sensibilisation aux questions environnementales, à protéger les ressources naturelles et à réduire l’empreinte carbone. Les membres de l’équipe tireront de l’expédition une meilleure compréhension des grands problèmes qui pèsent sur le monde entier, tels que le changement climatique et la consommation d’énergie, ainsi que du programme Leadership on the Edge. Les expériences uniques qu’ils vivront enrichiront leurs connaissances et leurs perceptions, qu’ils pourront ensuite partager avec leurs collègues, parents et amis », a déclaré Al Tayer.

« À leur retour, les membres de l’équipe seront des ambassadeurs du développement durable qui apporteront leur soutien aux initiatives, programmes et activités lancés par la DEWA tout au long de l’année pour renforcer la sensibilisation à l’importance de la protection de l’environnement, telles que l’initiative Une heure pour la Terre, des campagnes de conservation et le Prix de la conservation. Ces derniers appuient la Stratégie énergétique intégrée de Dubaï à l’horizon 2030 qui vise à réduire la demande d’énergie de 30 % d’ici à 2030, et le Plan 2021 de Dubaï visant à établir Dubaï comme une ville intelligente et durable dont les éléments environnementaux seront propres, sains et durables », Al Tayer a-t-il ajouté.

Les objectifs de 2041 correspondent à la stratégie de la DEWA, qui consiste à renforcer la sensibilisation aux questions environnementales, à protéger les ressources naturelles et à réduire l’empreinte carbone. La participation de la DEWA à l’Expédition internationale en Antarctique de 2041 s’inscrit dans le cadre de son engagement envers l’environnement et de ses efforts visant à faire de ses employés des ambassadeurs de l’environnement qui s’attacheront à accroître la sensibilisation au développement durable, à l’environnement et à la responsabilité sociale, ainsi qu’à la nécessité de préserver les ressources naturelles pour les générations à venir.

Des dizaines d’employés de la DEWA étaient intéressés à participer à l’expédition. Pour leur dossier de candidature, les postulants devraient rédiger des articles et enregistrer une vidéo de deux minutes expliquant les raisons pour lesquelles ils souhaitaient prendre part à l’expédition et ce qu’ils avaient l’intention d’accomplir à leur retour. Quatre hommes et une femme ont été retenus pour prendre part à cette aventure extraordinaire de deux semaines.

« La DEWA attache une grande importance à la protection de l’environnement dans le cadre de sa responsabilité environnementale et sociale de préserver le droit de la société de jouir d’un environnement propre, sûr et sain. Le développement durable fait partie intégrante de notre vision. La DEWA s’est engagée à assumer sa responsabilité envers la société de favoriser le développement durable au niveau local, régional et mondial. Contribuer à limiter les changements climatiques constitue une responsabilité partagée par chacun des habitants de la planète », a affirmé Khawla Al Mehairi, vice-président Marketing et communications d’entreprise à la DEWA.

« Nous avons fourni aux membres de l’équipe d’expédition la formation nécessaire pour leur permettre d’être des ambassadeurs représentant non seulement la DEWA ou Dubaï, mais l’ensemble des E.A.U. Ils hisseront le drapeau des E.A.U. en Antarctique afin de souligner l’engagement du pays envers la protection de l’environnement et la conservation de nos ressources naturelles pour les générations futures », Al Mehairi a-t-il ajouté.

L’expédition a débuté le 13 mars 2015, date à laquelle l’équipe est arrivée à Ushuaia (Argentine). Le deuxième jour, des ateliers d’équipe ont été organisés et le troisième jour l’équipe est partie pour l’Antarctique à bord du Sea Spirit, un navire approuvé pour la navigation dans les eaux polaires qui transporte un maximum de 100 passagers. Le quatrième jour, elle a traversé le passage légendaire de Drake, qui représente une grande étape dans le carnet de voyage personnel de tout aventurier. Durant la traversée du Passage de Drake, toute une série de conférences multimédia sur l’Antarctique est proposée, couvrant la faune et la flore sauvages, la géologie, l’histoire et la géographie, l’importance de l’énergie renouvelable et comment elle joue un rôle capital dans la préservation de l’Antarctique. Du cinquième au dixième jour, l’équipe explorera la côte ouest de la péninsule antarctique. Elle visitera divers endroits, comme par exemple l’île Cuverville, île en forme de dôme s’élevant à une altitude de 250 mètres, ainsi que les glaciers vêlants et les icebergs sculpturaux de Neko Harbour. Elle visitera également Paradise Harbour, qui est entouré de glaciers vêlant dans la mer de manière spectaculaire, et admirera le reflet stupéfiant de ses montagnes dans les eaux claires. Là, l’équipe aura peut-être la chance de rencontrer quelques baleines Minke, qui viennent souvent trouver refuge dans cette baie. Elle traversera ensuite le canal Lemaire, bordé de part et d’autres de montagnes aux flancs pratiquement verticaux.

Le onzième jour, l’expédition se rendra sur l’île du Roi George, où se trouve l’E-Base de 2041, le premier centre d’éducation construit en Antarctique à partir de produits durables et fonctionnant à l’énergie renouvelable. Là, les membres de l’équipe auront la possibilité de visiter le site de la mission de 2008 E-Base Goes Live de Robert Swan, qui parvint alors à devenir la première personne de l’histoire de l’Antarctique à vivre dans cette base pendant deux semaines en utilisant uniquement de l’énergie renouvelable.

L’Antarctique n’a pas de gouvernement. Les activités humaines qui s’y déroulent sont régies par un accord international connu sous le nom de Système du Traité sur l’Antarctique. Signé en 1959, ce document unique garantit que les activités menées en Antarctique le sont à des fins pacifiques et scientifiques. En vertu du traité, les forages et l’exploitation minière sont interdits par le Protocole environnemental, établi en 1991 et ratifié en 1998. Toutefois, ce protocole pourra être modifié en 2041. En prévision de cette échéance, l’organisation 2041 œuvre pour que les jeunes d’aujourd’hui soient en mesure, demain, de prendre des décisions durables, en connaissance de cause, qui assureront la protection de ce dernier milieu sauvage remarquable. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395278278863.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Mohammed bin Rashid a conclu le Sommet arabe des influenceurs des réseaux sociaux par un dialogue avec les participants

posted on 20/03/2015

Le Vice-Président et Premier ministre des E.A.U., Souverain de Dubaï, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, a conclu mercredi le Sommet arabe des influenceurs des réseaux sociaux par un dialogue avec les participants à la première édition de cette manifestation de deux jours, organisée sous son patronage.

Au cours de la séance de questions-réponses, S.A. Cheikh Mohammed a souligné que les réseaux sociaux ont créé une nouvelle réalité, éliminé de nombreux obstacles et permis de rendre célèbres des milliers de personnes créatives et d’influenceurs.

Les E.A.U. sont persuadés que les réseaux sociaux joueront un rôle dans le changement de mode de vie des populations, et le pays a été dès le départ en mesure d’utiliser ces nouveaux moyens de communication pour recueillir des observations, des idées et des propositions en vue de l’amélioration des services publics et de mettre ces contributions à profit pour assurer une meilleure satisfaction des citoyens, a-t-il affirmé.

Il a fait remarquer qu’au cours d’une séance de brainstorming tenue dans le cadre d’une retraite organisée pour son équipe ministérielle, quelque 80 000 idées avaient été recueillies et débattues, et que plusieurs d’entre elles avaient été adoptées.

S.A. Cheikh Mohammed a également observé que sa « mantra » concernant les réseaux sociaux est le verset du Coran dans lequel Allah dit : « Nous avons fait de vous des nations et des tribus pour que vous vous entre-connaissiez ». C’est parce que le processus qui consiste à établir de nouveaux contacts, échanger des connaissances, partager des expériences et explorer de nouvelles possibilités avec d’autres personnes est positif et source de bien-être, a-t-il précisé.

« La civilisation islamique a pu parvenir à la prospérité quand elle s’est ouverte aux autres civilisations, lorsqu’elle a interagi de manière positive avec elles et qu’elle a mis leurs contributions à profit pour le bien de l’humanité en diffusant généreusement les connaissances et en rendant publiques les inventions ».

Répondant à quelqu’un qui lui demandait comment il pouvait accomplir d’aussi nombreuses réalisations, S.A. Cheikh Mohammed a affirmé : « De nombreux utilisateurs des réseaux sociaux parlent de Mohammed bin Rashid. Le secret (du succès) n’est pas Mohammed bin Rashid. Non, ce sont les milliers d’équipes qui travaillent jour et nuit pour rendre ces réalisations possibles qui le détiennent ».

Observant qu’il fixe des orientations pour ces équipes à travers une vision claire, S.A. Cheikh Mohammed a ajouté qu’il suit leur travail et les encourage, et qu’elles sont en fait les véritables héros qui méritent d’être remerciés et appréciés. Il a précisé en outre que de nouvelles idées surgissent toujours lors de ses réunions de suivi hebdomadaires avec les équipes de travail.

En réponse à une question posée par un influenceur de réseaux sociaux sur le grand nombre de projets divers mis en œuvre par les E.A.U., S.A. Cheikh Mohammed a affirmé que le secret réside dans le fait que la porte est ouverte aux propositions de tous et que le rôle du gouvernement consiste à écouter, à mettre en œuvre et à assurer un suivi.

À une autre question concernant la haute qualité de service que les visiteurs reconnaissent immédiatement aux E.A.U., il a répondu que lorsqu’il pense à la qualité, il commence par inclure les chauffeurs de taxi, puis les employés de service des aéroports, le personnel et les services hôteliers, en remontant jusqu’aux plus hauts niveaux. Le résultat, a-t-il observé, est que tous ceux qui visitent notre pays reviennent.

À une question d’un autre influenceur de réseaux sociaux au sujet de ses gardes du corps, S.A. Cheikh Mohammed a répondu qu’il faisait un jour le tour de l’un des marchés quand un touriste étranger s’avança vers lui et lui posa la même question : « Où sont vos gardes du corps Cheikh Mohammed ? »

Cheikh Mohammed répondit : « Regardez autour de vous. Ne les voyez-vous pas ? ». Et le touriste de dire : « Je ne vois que des personnes faisant leurs courses ».

Cheikh Mohammed lui affirma alors : « Ces personnes-là sont mes gardes du corps. » Ayant relaté cette anecdote, S.A. Cheikh Mohammed a observé qu’être aimé des citoyens est pour tout dirigeant la meilleure protection dont il puisse jouir et qu’il est toujours sous la protection d’Allah le Tout-Puissant.

À la fin de la séance, S.A. Cheikh Mohammed bin Rashid a dit aux participants qui insistaient pour se faire prendre en photo avec lui qu’ils étaient toujours les bienvenus aux E.A.U. et que leur interaction avait contribué au succès du sommet qui, a-t-il souligné, sera toujours un forum annuel pour eux, tout comme les E.A.U. sont toujours un lieu de rassemblement pour toutes les personnes créatives du monde arabe. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395278156384.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Mohammed bin Rashid : le niveau élevé de performance du gouvernement est dû au fait que l’État traite les institutions publiques comme des organismes privés concurrents

posted on 20/03/2015



Le Vice-Président et Premier ministre des E.A.U., Souverain de Dubaï, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, a souligné que le niveau élevé de performance des E.A.U. était principalement dû au fait que l’État traite ses institutions non comme des organes gouvernementaux mais comme des organismes qui sont en concurrence avec le secteur privé, adoptent son état d’esprit et ses meilleures pratiques, et soumettent leurs réalisations à une évaluation selon les critères de ce secteur.

Dans son article paru dans un numéro récent du magazine Wamadhat (Flashs), une publication de la Fondation Mohammed bin Rashid Al Maktoum (MBRF), S.A. Cheikh Mohammed bin Rashid écrit : « Nous sommes même allés plus loin et avons commencé à mesurer la satisfaction des clients et à noter nos centres de services selon le système de classification par étoiles utilisé pour évaluer les hôtels et reconnu au niveau international. Les expériences se sont révélées concluantes en ce que la performance de nos institutions s’est améliorée et que nous sommes parvenus à réaliser nos objectifs. »

Le nouveau numéro du magazine met également en vedette l’édition 2015 du Sommet du gouvernement qui s’est tenue à Dubaï le mois dernier sous le thème : « Façonner les gouvernements de demain ».

Le magazine attire l’attention sur le discours principal du sommet dans lequel Son Altesse le Général Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d’Abu Dhabi et Vice-commandant suprême des forces armées des E.A.U., s’est félicité de la vision du Président Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, et a parlé des gouvernements de demain, de la mobilisation des ressources au service de l’homme, ainsi que de l’importance de l’éducation et des excellentes infrastructures dont disposent les E.A.U.

Le magazine met également en avant le discours prononcé lors du Sommet par S.A. le Général de corps d’armée Cheikh Saif bin Zayed Al Nahyan, Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, dans lequel est abordé le sujet de la citoyenneté positive qui constituera la base du succès pour les gouvernements de demain et celle de la cohésion et du développement pour les peuples.

Sous une autre rubrique, le nouveau numéro du magazine attire l’attention sur le projet annoncé récemment par la MBRF d’amener l’exposition itinérante du Musée Nobel à Dubaï. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395278156772.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Deux oasis de palmiers dattiers des E.A.U. reconnues comme sites du patrimoine agricole par la FAO

posted on 17/03/2015




Deux oasis de palmiers dattiers des E.A.U. ont été officiellement reconnues hier par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour leur importance en tant que dépositaires de ressources génétiques, de biodiversité et de patrimoine culturel.

Les oasis d’Al Ain et de Liwa, qui sont réputées pour être des merveilles de l’hydrologie antique et sont au centre de la production de dattes des Émirats, font désormais partie d’un nombre croissant d’écosystèmes officiellement reconnus par cette organisation des Nations Unies.

S’exprimant lors de la Khalifa International Date Palm Award Ceremony, cérémonie annuelle de remise de prix consacrée au palmier dattier, le directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, a déclaré : « Dans de nombreux pays arabes, les palmiers dattiers ne sont pas simplement une source d’aliments, ils font partie intégrante de leur histoire et de leur identité culturelle. »

Da Silva a classé ces deux oasis parmi les Systèmes ingénieux du patrimoine agricole mondial (SIPAM) et salué les efforts de conservation considérables des E.A.U. L’initiative SIPAM favorise la compréhension, la sensibilisation ainsi que la reconnaissance nationale et internationale des systèmes du patrimoine agricole.

« Progresser vers l’avenir tout en préservant ses racines n’est pas toujours tâche facile, mais les E.A.U. y sont parvenus en ce qui concerne la production durable de leurs palmiers dattiers. »

Sur l’ensemble des E.A.U., le palmier dattier est apprécié à la fois pour ses bienfaits nutritionnels, sa contribution aux écosystèmes et son rôle dans la préservation des connaissances traditionnelles du pays.

Treize pays du monde possèdent aujourd’hui des sites SIPAM qui contribuent à la production alimentaire durable en tant que « systèmes vivants et évolutifs, nés de la relation intime des communautés humaines avec leur territoire », a observé le directeur général.

Au cours de dernières années, les E.A.U. ont mis en œuvre un programme de conservation efficace et dynamique visant à relancer ces oasis grâce à différentes mesures, telles que la protection contre l’empiètement urbain, la restauration des systèmes d’irrigation très anciens, connus localement sous le nom de falaj, et la réintroduction de la gestion agricole traditionnelle.

« Ces efforts permettent de préserver les connaissances transmises de génération en génération et garantissent que demain, tout comme hier, les palmiers dattiers continueront d’être synonymes de sécurité alimentaire aux Émirats Arabes Unis », a ajouté M. Da Silva.

La FAO, qui soutient mondialement depuis un demi-siècle la recherche et la production relatives au palmier dattier, travaille en collaboration avec les E.A.U. sur deux nouveaux projets, a révélé le directeur général. L’un porte sur la lutte contre les parasites et l’autre sur la cartographie de l’utilisation de l’eau et de la production.

Comme la gestion de l’eau demeure un problème sérieux pour l’agriculture dans les pays qui manquent d’eau, tels que les E.A.U., la coopération dans ce domaine figure aussi au rang des principales priorités de la FAO dans la région. Reconnaissant ce problème, Da Silva a également signé un accord de partenariat avec le Centre international d’agriculture biosaline, qui se trouve aux Émirats. Ce partenariat vise à renforcer la coopération en matière de recherche entre les deux organisations afin d’aider les pays membres à améliorer leur productivité agricole et leur sécurité alimentaire en trouvant des solutions à la pénurie d’eau dans les environnements marginaux. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395277949898.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

La Foire internationale du livre de Sharjah présélectionnée pour le Prix d’excellence à la Foire du livre de Londres

posted on 17/03/2015

La Foire internationale du livre de Sharjah (SIBF) a été présélectionnée pour le Prix d’excellence internationale 2015 de la Foire du livre de Londres (LBF) 2015 dans la catégorie « Market Focus » (ciblage de marché).

Le prix est décerné à la société ou à l’organisation qui a tiré le meilleur parti du programme de ciblage de marché géré par la LBF.

La SIBF a joué un rôle clé en tant que un partenaire du programme 2008 de ciblage du marché arabe (LBF – MF 2008), lequel a suscité le déploiement d’efforts concertés afin de remédier au manque de titres arabes disponibles en traduction. Depuis lors, la subvention de traduction accordée par la SIBF a permis de traduire 222 œuvres, de rehausser le profil de la littérature arabe et d’établir un réseau efficace de gestion des droits de traduction centré autour du monde arabe.

Ahmed bin Rakkad Al Ameri, président de la Sharjah Book Authority (SBA), a déclaré : « C’est un véritable honneur d’être présélectionné pour le Prix d’excellence international 2015 de la Foire du Livre de Londres dans la catégorie Ciblage de marché. Nous sommes profondément convaincus que la traduction d’un plus grand nombre d’œuvres dans les différentes langues du monde est essentielle pour permettre aux hommes de mieux se comprendre et, par conséquent, pour bâtir un monde meilleur. Toutefois, nous avions conscience que le simple accord d’une subvention serait inefficace sans le déploiement d’efforts systématiques visant à renforcer les capacités du secteur arabe de l’édition en matière de droits et à éveiller l’intérêt de la communauté internationale. »

Grâce aux conseils et à l’aide des contacts qu’elle avait établis lors de la LBF – la SIBF a lancé son Programme professionnel (PP). La manifestation et le programme de formation de 4 jours, avec l’établissement d’un centre spécialisé en matière de droits pour les maisons d’édition arabes et internationales, a déjà eu un effet considérable sur la publication d’ouvrages traduits dans la région. Le PP de la SIBF et sa subvention de traduction, qui représentent un investissement unique dans les activités culturelles, ainsi qu’un ferme engagement en faveur de la traduction d’ouvrages, sont le fruit de sa participation à la LBF 2008. La SIBF s’attache maintenant à développer le marché des livres disponibles en traduction dans le monde arabe et des livres arabes disponibles dans d’autres langues.

Et Al Ameri d’ajouter : « Le succès du programme de traduction quant à l’élargissement du cadre culturel de la littérature arabe atteste du travail acharné et de la motivation de tout le personnel de la SBA et plus particulièrement de la vision de S.A. le Dr Cheikh Sultan bin Mohammed Al Qasimi, membre du Conseil suprême et Souverain de Sharjah, qui a renforcé le prestige culturel de l’émirat de Sharjah dans le monde entier. Nous sommes heureux du nombre accru de demandes que nous recevons pour notre subvention de traduction, et notamment de la part d’éditeurs d’ouvrages écrits dans des langues minoritaires, ce qui nous donne la possibilité de préserver leur langue et de faire découvrir leur littérature et leurs idées au monde extérieur, tout en encourageant une meilleure compréhension entre les religions et une éducation interculturelle. »

Selon les organisateurs de la LBF, ce prix récompense les réalisations significatives en matière de développement des liens culturels et/ou commerciaux entre la littérature et les marchés de l’édition du pays faisant l’objet d’un ciblage de marché et des autres pays du monde au cours de la période suivant leur apparition à la Foire du livre de Londres.

Il existe 13 catégories de prix décernés par la Foire du livre de Londres (LBF), en partenariat avec l’Association des maisons d’édition britanniques (PA). La cérémonie de remise des prix se tiendra au Centre de conférences Olympia, à Londres, le 14 avril. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/general/1395277912036.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Le ministère de l’Intérieur et le R.-U. signent un protocole d’accord visant la protection des enfants contre les abus sur Internet

posted on 13/03/2015



Le général de corps d’armée, S.A. Cheikh Saif bin Zayed Al Nahyan, Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, a assisté mardi, au siège de l’État major de la police d’Abu Dhabi, à la cérémonie de signature d’un protocole d’accord entre le ministère de l’Intérieur et son homologue britannique visant la protection des enfants contre les abus et l’exploitation sexuelle sur Internet.

Aux termes de l’accord, les deux parties sont convenues de travailler en coordination et en coopération afin d’aider les E.A.U. qui accueilleront la seconde édition du Sommet mondial sur la lutte contre l’exploitation des enfants sur Internet. Ce sommet devrait avoir lieu aux E.A.U. d’ici la fin 2015.

Le protocole d’accord a été signé par le Dr Nasser Lakhrebani Al Nuaimi, général de division, secrétaire général du Bureau de S.A. le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et président du Haut comité pour la protection de l’enfance, au nom du ministère de l’Intérieur ; et par Mark Sedwill, secrétaire permanent du ministère britannique de l’Intérieur.

Ce protocole d’accord permettra aux deux parties de développer leurs compétences et leurs capacités en vue de favoriser l’adoption des meilleures pratiques internationales dans le domaine de la protection des enfants contre les abus et l’exploitation sexuelle sur Internet. Il demande également à ce que les victimes soient identifiées afin d’être mieux en mesure de leur apporter le soutien nécessaire et de traduire les coupables en justice.

Le président du Haut comité pour la protection de l’enfance a affirmé : « le Sommet mondial sur la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet fournit aux gouvernements ainsi qu’aux organismes et institutions chargés du contrôle du respect de la loi dans ce domaine, l’occasion de se réunir avec des institutions de la société civile pour s’entendre sur des plans d’action concrets, établir des relations solides et créer des réseaux de coopération transnationaux ». Le général de division Al Nuaimi a souligné que le Sommet marquera un tournant dans l’élimination de ce délit au niveau international et dans la coordination des efforts internationaux visant à lutter contre la propagation dans le monde de l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet.

Étaient entre autres présents, le général de division Khalil Dawood Badran, directeur général de la finance et des services auprès de la police d’Abu Dhabi ; le général de division Mohammed bin Al Awadhi Al Menhali, directeur général des ressources humaines ; le général de division Ahmed Nasser Al Raisi, directeur général des opérations centrales ; le général de brigade Omair Al Muhairi, directeur adjoint des opérations de police ; le général de brigade Ali Khalfan Al Dhaheri, directeur général des affaires de l’État major auprès de la police d’Abu Dhabi ; le général de brigade Fares Al Farsi, directeur général responsable des gardes et des forces spéciales ; le général de brigade Cheikh Mohammad bin Tahnoun Al Nahyan, directeur du Directorat des régions périphériques auprès de la police d’Abu Dhabi ; le Dr Saif Bu Dhufaira Al Ameri, général de brigade et directeur général des affaires sécuritaires et portuaires ; le général de brigade Ismail Al Sirkal, directeur général adjoint des opérations centrales de la police d’Abu Dhabi ; et le colonel Abdul Rahman Al Hammadi, responsable du département des preuves médico-légales.

Quant à elle, la délégation britannique comprenait : Philip Parham, ambassadeur britannique aux E.A.U. ; Richard Riley, chef de cabinet du ministre britannique de l’Intérieur ; Ben Argibel, du Service britannique de contrôle des frontières (UKBA) – ministère de l’Intérieur ; Steve Jones de l’Agence nationale britannique de lutte contre la criminalité ; et James Constable, attaché de police.

La première édition du Sommet mondial sur la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet s’est tenue à Londres en décembre 2014. Lors du Sommet, David Cameron, le Premier Ministre britannique, a exprimé ses sincères remerciements aux E.A.U., représentés par le ministère de l’Intérieur, pour sa noble initiative d’accueillir la seconde édition du Sommet cette année. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395277802429.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Tentative à Dubaï d’établir un nouveau record du monde en faisant décoller un aigle du haut de la tour Burj Khalifa

posted on 13/03/2015



La tour Burj Khalifa, à Dubaï, sera samedi prochain au centre de l’attention, puisqu’on y tentera un nouveau record mondial en faisant décoller un aigle du sommet du plus haut bâtiment du monde, dans l’objet de mieux sensibiliser le public au sort des espèces menacées d’extinction.

L’annonce a été faite hier lors d’une conférence de presse, organisée par l’Office des médias du gouvernement de Dubaï (GDMO) en collaboration avec le Bureau du Prince héritier de Dubaï, à laquelle assistaient Jacques-Olivier Travers, fondateur de Freedom Conservation, Ronald Menzel, cofondateur de Freedom Conservation, Mohammed Al Muhairi, du Bureau du Prince héritier de Dubaï, Aboud Khederchah, de chez Sony, et Noora Al Mansoori, de l’Office des médias du gouvernement de Dubaï.

Noora Al Mansoori a affirmé que le choix de Dubaï comme lieu d’accueil de cette manifestation est motivé par l’enthousiasme de l’émirat pour la protection de l’environnement et des espèces menacées d’extinction.

Jacques-Olivier Travers a observé alors que le 14 mars 2015 Freedom Conservation tenterait d’établir un nouveau record du monde en faisant décoller un pygargue à queue blanche, nommé Darshan, de la cime du plus haut bâtiment du monde, la tour Burj Khalifa de Dubaï.

Ronald Menzel a déclaré : « Faire décoller cet aigle du haut de la tour Burj Khalifa, l’un des édifices les plus emblématiques du monde, attirera l’attention sur notre campagne et nos programmes. Nous espérons établir un nouveau record du monde ». Mohammed Al Muhairi du Bureau du Prince héritier de Dubaï, a observé : « La préparation a demandé plus de 42 jours. L’équipe a dressé un programme détaillé. Pour cette tentative il nous faudra surmonter de nombreuses difficultés, mais nous avons étudié toutes les possibilités. En utilisant une technologie de pointe, nous installerons sur l’aigle une caméra afin de capturer des images qui seront retransmises en direct sur plusieurs chaînes télévisées ainsi que sur des écrans spéciaux dans le Dubai Mall ». Aboud Khederchah, de chez Sony, a précisé : « Nous avons mis cette caméra au point spécialement pour cette initiative et l’avons adaptée au mouvement et à la vitesse de l’aigle qui peut atteindre environ 200 km/h ». L’ONG Freedom Conservation travaille en collaboration avec un programme de conservation de premier plan, SOS – Sauvez nos espèces, ainsi qu’avec l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) afin de sensibiliser le public au sort des animaux en voie de disparition, dont un grand nombre sont inscrits sur la Liste rouge des espèces menacées de l’UICN.

Les oiseaux de proie font partie intégrante du patrimoine culturel de l’État : le faucon est le symbole national des Émirats Arabes Unis et l’émirat de Dubaï soutient fermement les initiatives internationales en matière de protection des espèces menacées telles que Freedom Conservation. Malgré son rapide développement en un centre d’affaires régional important, Dubaï reconnaît depuis longtemps sa responsabilité envers la préservation de son environnement, et notamment de son habitat désertique unique. Au cours des trois dernières décennies, de nombreuses réserves naturelles, ainsi que plusieurs lois, ont été mises en place afin de protéger les animaux menacés d’extinction. Les Émirats Arabes Unis en général ont toujours été actifs dans la protection des animaux en voie de disparition. En effet, ils ont créé 15 réserves naturelles réparties sur l’ensemble du pays et planifié plusieurs programmes de réadaptation. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395277794910.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Solar Impulse lance la campagne « The Future is Clean » (Pour un avenir propre) et décolle d’Abu Dhabi pour la première étape de son vol autour du monde

posted on 10/03/2015


Ce matin, le premier vol autour du monde à l’énergie solaire a quitté Abu Dhabi à 7 heures 30 et lancé le mouvement « #FutureIsClean » de Solar Impulse dans le but de promouvoir les énergies propres au niveau mondial.
Les explorateurs suisses Bertrand Piccard et André Borschberg, les fondateurs et pilotes de Solar Impulse, ont déclaré hier lors d’une conférence de presse tenue à l’aéroport d’Al Bateen : « Seule la preuve d’un soutien considérable poussera les gouvernements à remplacer les anciennes technologies polluantes par des technologies propres et efficaces. C’est ce que nous cherchons à obtenir tout au long de notre vol autour du monde à l’énergie solaire. S’il existe des solutions technologiques permettant de piloter un avion jour et nuit sans carburant, imaginez un peu le potentiel qu’auraient ces technologies dans notre vie quotidienne du point de vue des économies d’énergie et de la réduction des émissions de gaz carbonique. Cela permettrait de créer des emplois et de développer de nouveaux marchés industriels tout en assurant la protection de l’environnement ».
La plateforme http://www.FutureIsClean.org, qui a été conçue avec le soutien de notre partenaire Web, Google, vise à mobiliser le grand public, les organisations, les célébrités et les hommes politiques afin de prouver ce soutien à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatique (COP21), qui définira le nouveau protocole de Kyoto en décembre 2015, à Paris. Le but est de réaliser la plus grande pétition jamais lancée afin de convaincre les gouvernements de mettre en œuvre les solutions technologiques qui sont nécessaires. On demande à chaque internaute se rendant sur le site d’ajouter sa voix au message « Je veux des solutions concrètes pour un avenir propre » et de le partager sur ses divers réseaux.

Plusieurs pages du site seront consacrées aux organisations et aux personnalités influentes qui se joignent au mouvement, telles que SAR le prince Albert de Monaco et Richard Branson qui soutiennent de longue date le projet Solar Impulse, Masdar, Irena, New 7 Wonders et Green Cross International. Un classement mondial sera établi au sein de la communauté afin de valoriser les actions menées par les participants : invitation d’amis, partage sur les réseaux sociaux, envoi de photos et promotion du hashtag #FutureIsClean.
« Nous devons encourager ceux qui négocient en notre nom à faire preuve d’audace et à faire de 2015 l’année où nous allons arrêter d’endommager notre planète. L’avenir commence aujourd’hui et l’avenir c’est vous. La lutte contre le changement climatique est la plus grande aventure du XXIe siècle. Faites partie de la génération #FutureIsClean, » a dit l’aventurier, philanthrope et fondateur de Virgin, Richard Branson.
Le Dr Sultan Al Jaber, président de Masdar et ministre d’État émirien, qui est un parrain du mouvement, a observé : « Je suis fier, et c’est pour moi un grand honneur, de parrainer ce mouvement impératif au nom des Émirats Arabes Unis et de Masdar. L’initiative « The Future is Clean » se situe dans la perspective des objectifs de notre pays, puisque Masdar et Abu Dhabi ont pris l’engagement de diversifier le mix énergétique mondial en y ajoutant l’énergie éolienne et solaire. Les pays du monde ont la responsabilité partagée de créer un avenir plus propre – et doivent mener une action commune dans ce sens. Ce mouvement, dont Solar Impulse est l’initiateur, représente l’un des nombreux moyens grâce auxquels nous pouvons réaliser nos objectifs communs et parvenir à un avenir durable. »
La plateforme #FutureIsClean est également accessible via le site actualisé http://www.solarimpulse.com, conçu pour permettre de suivre le parcours de l’avion SI2 durant son voyage autour du monde. Les visiteurs et ceux qui soutiennent le projet solaire pourront se tenir au courant de la trajectoire de vol, des étapes du voyage, et de la vie du pilote à bord. Les utilisateurs peuvent vivre l’aventure en direct et suivre les conversations du pilote avec le Centre de contrôle de la mission (MCC), situé à Monaco.

De plus, un cockpit virtuel fournit les données télémétriques du SI2 (altitude, vitesse, niveau de charge des batteries, équipements à bord, etc.) et invite les enfants et tous ceux qui soutiennent le projet à se plonger dans le sujet des enjeux techniques et humains que Solar Impulse tente de relever.
En cliquant sur les liens suivants, vous pourrez visualiser les deux principales clips vidéo présentant le premier vol solaire #RTW : « Exploration to change the world » (Exploration pour changer le monde) : https://www.youtube.com/watch?v=QS4ira-1AL0 et « Construction of Solar Impulse 2 » (Construction de Solar Impulse 2) :
https://www.youtube.com/watch?v=oNMBPJpaimc. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395277644339.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Le pavillon des E.A.U. à Milan promet d’être un vrai régal pour les yeux

posted on 10/03/2015


Le pavillon des E.A.U. à l’Expo de Milan sera pour ses visiteurs un vrai régal visuel et culturel lorsque l’Exposition universelle ouvrira ses portes dans la ville italienne le 1er mai.

Salem Al Ameri, le commissaire général des E.A.U. pour l’Expo 2015, a confié hier au quotidien émirien The National que le pavillon raconterait l’histoire du pays et la manière dont la population a surmonté les difficultés que représente pour la vie le manque de ressources disponibles.

Le directeur du projet du pavillon des E.A.U. à Milan, Peter Vine, a affirmé que, selon lui, il s’agissait « du pavillon le plus impressionnant jamais créé par les E.A.U. sur les sept expositions auxquelles j’ai participé. Il relate une histoire étonnante et laissera à nos visiteurs une impression inoubliable ».

L’édifice conduira les visiteurs à travers des dunes verticales en zigzag pour leur faire découvrir des installations cinématographiques et holographiques qui expliquent le rôle des E.A.U. par rapport au thème de l’Exposition : Nourrir la planète, énergie pour la vie.

Le pavillon présentera également un pôle économique, créé par le Dubai World Trade Centre, qui permettra aux sociétés locales de nouer le dialogue directement avec leurs clients et partenaires européens. Pour les sociétés basées aux E.A.U., cette expérience servira probablement de processus d’apprentissage essentiel en préparation à l’Expo 2020 qui se tiendra à Dubaï.

L’un des films qui sera proposé aux visiteurs est « L’arbre généalogique », qui est un voyage de 10 minutes dans le temps et dans l’espace montrant ce qu’une jeune fille apprend de la génération de sa grand-mère.

D’autres films et installations interactives sont censés repousser les frontières et donner aux visiteurs une idée de la capacité d’adaptation du peuple émirien face à la dure réalité du désert.

Alors que les arts, la culture et l’histoire s’entremêlent, le pavillon sera pour les entreprises une occasion en or. « L’Expo est l’occasion d’ouvrir de nouvelles voies et d’éviter l’oubli de certains secteurs qui n’ont jamais été en contact les uns avec les autres », a observé Fabrizio Sala, un ministre italien. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/economics/1395277621964.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Mohammed bin Rashid annonce le projet d’un nouveau grand Musée de l’avenir

posted on 06/03/2015




Le Vice-président et Premier ministre des E.A.U., Souverain de Dubaï, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, a annoncé hier le projet d’un nouveau Musée de l’avenir qui produira activement des inventions futuristes et appuiera la mission des E.A.U. qui ambitionnent de devenir un moteur mondial d’innovation.

Non seulement le musée abritera en permanence les plus grandes innovations du monde, mais il s’attachera à stimuler et à concevoir des solutions inventives aux problèmes des villes de demain. Il rassemblera sous un même toit les plus brillants chercheurs, concepteurs, inventeurs et financiers. Cet environnement intégré dotera ces esprits créateurs des moyens nécessaires pour tester, financer et commercialiser leurs idées de prototypes et de services futuristes.

S’exprimant lors de la cérémonie de lancement, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid a affirmé : « Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, notre Président, a déclaré 2015 l’année de l’innovation aux E.A.U. Aujourd’hui nous démontrons notre engagement ferme et sérieux envers cet objectif en faisant des E.A.U. une destination internationale de premier ordre pour les innovateurs ». La devise du musée : « Voir l’avenir, créer l’avenir », révèle une nouvelle approche en matière d’innovation de la part du gouvernement. Le nouvel établissement ne se contentera pas de monter des expositions et de publier des rapports ; il fera appel au design, aux prototypes technologiques et à la sagacité pour créer de véritables exemples de changement. Le musée, qui est le premier du genre, représente un exemple parfait des initiatives que peuvent engager les gouvernements qui souscrivent au changement et conçoivent des visions futuristes en vue de la construction d’un monde meilleur.

« L’avenir appartient à ceux qui l’imaginent, le conçoivent et le construisent. Ici, aux E.A.U., nous pensons différemment. Alors que d’autres prédisent l’avenir, nous le créons », a observé Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid.

Présidé par Son Altesse Cheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashid Al Maktoum, le Conseil d’administration comprendra plusieurs personnalités nationales de haut rang, dont Son Excellence Mohammed Al Gergawi qui assumera la fonction de vice-président. Une importante dotation garantira la continuité du musée au fil des générations.

Le musée se situera à Dubaï dans le quartier des Emirates Towers, près de la route Sheikh Zayed, et ouvrira ses portes en 2017. Les visiteurs pourront se projeter dans l’avenir grâce aux simulations de pointe et aux démonstrations interactives.

L’édifice intégrera des technologies sur mesure, y compris d’importantes sections construites à l’aide de techniques 3D. Grâce à son architecture saisissante, le musée se démarquera comme la destination de prédilection pour toute personne en quête d’inspiration.

Le musée accueillera tout un ensemble de laboratoires d’innovation axés sur la santé, l’éducation, les villes intelligentes, l’énergie et le transport, qui viendront s’ajouter à une section permanente consacrée aux innovations futures dans tous les domaines. Il fournira une tribune pour tester les toutes dernières inventions des géants du secteur mondial de la technologie et des startups prometteuses, et favorisera les collaborations entre les sociétés et les plus grands instituts de recherche et universités.

La création du musée reflète la vision de Son Altesse Cheikh Mohammed selon laquelle l’époque de rapide évolution, dynamique et incertaine, que nous traversons exige l’adoption d’une nouvelle approche en vue de créer des innovations de longue durée qui profiteront à la fois aux organisations et à la société.

L’expérimentation motivée par le design et axée sur l’avenir constitue une capacité de plus en plus importante pour les gouvernements et le secteur privé. Le Musée de l’avenir est fondé sur le concept que l’expérimentation tournée vers l’avenir et motivée par le design et la réalisation de prototypes technologiques représentent le meilleur moyen de créer ces innovations.

Le musée organisera des conférences scientifiques et proposera des cours de perfectionnement, de même que des ateliers spécialisés portant sur le design et l’innovation et couvrant les toutes dernières inventions, tendances et créations scientifiques, ainsi que leurs applications pratiques.

Il contribuera dans une grande mesure à l’éducation en élaborant, à l’intention d’étudiants du monde entier et en collaboration avec les experts les plus brillants et les plus chevronnés, de nouveaux programmes d’études et de nouvelles approches en matière de design, d’innovation et d’esprit d’entreprise.

Une fois pleinement opérationnel, le musée deviendra un important centre de prévision des tendances futures dans tous les domaines scientifiques et technologiques. Il collaborera avec les gouvernements du monde entier afin de mettre au point des solutions leur permettant de résoudre leurs problèmes actuels et futurs sur le plan du travail et des services.

« Le monde entre dans une nouvelle ère d’acquisition accélérée de connaissances et de grandes révolutions technologiques. Nous voulons être chef de file et non pas de suivre les autres ni rester à la traîne. Le Musée de l’avenir est la première de nombreuses initiatives à venir, marquant le début de réalisations importantes », a affirmé Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395277461878.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Hamdan bin Zayed ordonne l’octroi d’une aide de 10 millions de dirhams au profit des réfugiés syriens et irakiens au Liban

posted on 06/03/2015


S.A. Cheikh Hamdan bin Zayed Al Nahyan, représentant du Souverain dans la Région Ouest et président de la Société émirienne du Croissant-Rouge (ERC) a donné ordre à l’association d’octroyer une aide de 10 millions de dirhams au profit des réfugiés syriens et irakiens au Liban qui ont souffert des conditions climatiques particulièrement sévères cet hiver.

Seize mille familles de réfugiés, y compris 1 000 venues d’Irak, bénéficieront de ces secours, qui comprennent des vivres, des fournitures médicales, des couvertures, des vêtements chauds et des médicaments et leur seront distribués au cours des trois prochaines semaines pour les aider à passer l’hiver, a déclaré le secrétaire général de l’ERC, Mohammed Ateeq Al Falahi.

Al Falahi a observé que l’association intensifie actuellement ses efforts afin de poursuivre la campagne humanitaire Tarahamu (« Faisons preuve de compassion »), qui a été lancée par le Président Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan et appuyée par le Vice-président et Premier ministre, Souverain de Dubaï, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum.

Les réfugiés irakiens ciblés ont été contraints de quitter les camps établis dans le Kurdistan irakien en raison des fortes chutes de neige et de pluie.

Début janvier, et dans le cadre de la réponse des E.A.U. à la situation critique des réfugiés du Levant, Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed a lancé la campagne « Faisons preuve de compassion » dans le but de fournir à un million de personnes de quoi se tenir au chaud pour les aider à passer l’hiver, alors que les tempêtes de neige qui se sont abattues sur les pays du Levant ont fait chuter les températures en dessous de zéro.

Il a également donné ordre que soit organisé un pont aérien en vue du transport de vêtements d’hiver, de couvertures, de vivres et d’autres secours de première nécessité aux réfugiés de Jordanie et du Liban, ainsi qu’aux populations touchées de Gaza et d’autres régions de la Palestine. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395277470503.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Les îles artificielles d’Al Marjan (RAK) égaleront Ibiza et Miami

posted on 03/03/2015




Il est prévu d’organiser dans les quatre îles artificielles de Ras Al Khaimah (RAK) des festivals de musique et des soirées plage qui n’auront rien à envier à Ibiza ou Miami.

Les promoteurs immobiliers sont en pourparlers avec des maisons de disques et des promoteurs en vue d’organiser des spectacles qui transformeront la partie la plus septentrionale de l’émirat en un centre de divertissement.

Attirer des manifestations à l’île d’Al Marjan, un groupe de quatre îles s’étendant sur 4,5 kilomètres dans le Golfe, fait partie des projets à plus long terme visant à accroître le nombre de touristes et de résidents.

« L’idée que nous cherchons à développer sur l’île d’Al Marjan est calquée sur Ibiza ou Miami, qui sont des destinations où les attractions sont toutes sur l’eau », a confié un responsable des îles.

« Nous espérons attirer vers toutes ces îles des amateurs de musique du monde entier. Nous œuvrons aussi pour organiser des festivals de musique qui plairont également aux résidents des E.A.U.

« Nous cherchons en outre à attirer des clubs de plage, parce que nous possédons des plages magnifiques. »

Les travaux d’aménagement prendront de trois à cinq ans, a observé le responsable.

Les clubs de plage et les soirées plages devraient être lancés tout d’abord sur l’île Dream, et ensuite sur les trois autres.

Les autres îles se nomment Breeze, Treasure et View, a affirmé l’Al Marjan Island Company.

Les plages de RAK sont très prisées par les touristes allemands, russes, britanniques et indiens, ainsi que par les résidents émiriens.

Environ 330 048 personnes se sont rendus dans l’émirat au cours du premier semestre de l’année dernière, soit une baisse par rapport à la même période en 2013, où l’on en avait enregistré 577 900, d’après les chiffres de la direction du tourisme. Cette forte baisse a été imputée à la faiblesse du rouble, qui s’est traduite par une diminution du nombre de touristes russes venus en séjour aux Émirats.

L’idée d’exploiter d’autres sources de tourisme aux E.A.U. a été accueillie favorablement.

« C’est une idée formidable, et il est bon d’avoir d’autres possibilités, en raison notamment de la chute soudaine du nombre d’arrivées en provenance de Russie, le rouble ayant accusé une baisse de 35 à 40 pour cent par rapport au dollar », a précisé Kulwant Singh, directeur général de Lama Tours and Holidays.

« RAK est connu pour ses hôtels de luxe et donc, dans une telle situation, nous pouvons attirer non seulement les touristes venant de Moscou et de Saint-Pétersbourg, mais exploiter aussi le marché du Kazakhstan et de l’Ouzbékistan.

RAK élargit actuellement ses horizons, ce qui devrait permettra à l’émirat de cibler d’autres marchés intéressés par les soirées plages, comme le Royaume-Uni. »

La société se charge des réservations d’environ 10 000 touristes par an se rendant à RAK.

« Il s’agit essentiellement de touristes qui viennent à RAK pour la journée, mais si nous sommes en mesure de proposer de nouvelles attractions, le nombre de visiteurs venus pour la journée augmentera ; certains passeront une nuit ou deux si nous parvenons à offrir un séjour combiné Dubaï-RAK. La même chose se produit actuellement avec Dubaï et l’île de Yas », a constaté M. Singh.

Plusieurs projets très médiatisés avaient été annoncés sur l’ensemble des E.A.U. au cours des années d’expansion économique, mais ne se sont pas concrétisés en raison de la crise mondiale.

Le projet du Real Madrid Resort Island d’un coût d’un milliard de dollars (3,67 milliards de dirhams), annoncé en 2012 pour RAK, devrait inclure un parc à thème, un stade et un musée sur une superficie de 50 hectares, mais il a été mis en suspens un an plus tard pour manque de fonds.

Un projet devant fonctionner en partie à l’énergie solaire et portant le nom d’un ancien champion de tennis de Wimbledon, le Boris Becker Beach Resort & Tennis Academy (817 millions de dollars), a été lancé à RAK en 2008, mais mis lui en suspens.

Cet ensemble résidentiel et de loisirs devait inclure des résidences de vacances, un hôtel et un centre de conférence.

La star de Bollywood, l’Indien Shah Rukh Khan a donné sa caution aux Tours résidentielles du Shah Rukh Khan Boulevard à RAK mais, là encore, le projet a été suspendu en 2008.

Les familles qui choisissent de séjourner dans des hôtels de RAK qui ne servent pas d’alcool seront peut-être déçues des projets de soirée dansantes sur la plage, mais les spécialistes du secteur insistent que les deux types de clientèles peuvent coexister.

« L’alcool et les soirées ne sont plus un problème. C’est ce que nous devons proposer pour attirer des touristes des autres émirats et d’autres pays », a affirmé Khalid Motik, directeur général d’E-Hjeez, un portail de voyage en ligne.

« Notre marché principal est axé sur les plages ; les touristes viennent d’Allemagne, de Russie et du Royaume-Uni pour profiter du soleil. Ces nouvelles activités sont nécessaires et permettront à RAK de disposer d’un très bon potentiel, au niveau tant local que régional ». – The National - http://www.thenational.ae/uae/tourism/raks-al-marjan-islands-to-rival-ibiza-and-miami

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Des Somaliens blessés lors d’un attentat à Mogadiscio sont soignés dans des hôpitaux émiriens suivant les directives du Président

posted on 03/03/2015



Suivant les directives du Président Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan et l’action complémentaire de Son Altesse Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d’Abu Dhabi et Vice-commandant suprême des forces armées des E.A.U., plusieurs Somaliens blessés lors d’un attentat terroriste contre un hôtel de Mogadiscio, la capitale somalienne, sont arrivés aux Émirats hier soir.

L’attentat a coûté la vie à 11 personnes et fait de nombreux blessés.

Les blessés ont été accueillis à l’aéroport par l’ambassadeur des E.A.U. en Somalie, Mohammed Ahmed Osman Al Hammadi, l’ambassadeur somalien aux E.A.U., Abdelkadir Sheikhey Mohammed Al-Hatimi, et plusieurs hauts responsables émiriens de la santé. Les ambulances se trouvaient déjà sur place pour emmener rapidement les blessés dans les hôpitaux qui étaient prêts à les recevoir.

Al Hammadi a dit que les blessés avaient été admis dans différents hôpitaux des E.A.U., ajoutant que six d’entre eux avaient été emmenés d’urgence à l’hôpital militaire Zayed, trois à Al Mafraq et trois autres à l’Hôpital d’Ail Ain où ils recevaient des soins.

« Cette démarche témoigne de la solidarité des E.A.U. avec le peuple somalien face au terrorisme et à l’extrémisme », a-t-il déclaré, faisant remarquer que l’arrivée de 12 blessés somaliens et quatre accompagnateurs, s’inscrivait dans le cadre de l’initiative humanitaire des hauts dirigeants des E.A.U. : Cheikh Khalifa, le Vice-président et Premier ministre, Souverain de Dubaï, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum et Cheikh Mohamed bin Zayed, lesquels apportent leur soutien à la Somalie depuis le début de la crise qui frappe ce pays de la Corne de l’Afrique.

Pour sa part, Al Hatimi a remercié les dirigeants des E.A.U. du soutien continu qu’ils assurent au peuple somalien, affirmant : « Ce soutien n’est pas nouveau, puisqu’il remonte à l’époque du regretté Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan. Les Somaliens n’oublieront jamais la générosité des E.A.U. » Dans le même temps, les blessés ont salué la prise de position des E.A.U., et notamment le geste humanitaire du Président émirien. Ils ont transmis leurs meilleurs vœux au Président et au peuple émiriens.

Ils ont également exprimé leur satisfaction d’être arrivés aux E.A.U., où ils recevront de meilleurs soins dans les hôpitaux. – Agence de presse des Émirats, WAM – http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395277304845.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Les Émirats arabes unis confirment leur intention de créer un groupe de contact sur la lutte contre l’extrémisme

posted on 27/02/2015


NEW-YORK : Les Émirats arabes unis (EAU) ont annoncé hier soir au Conseil de sécurité de l’ONU leur intention de lancer une nouvelle initiative diplomatique visant à renforcer la coopération internationale et à faciliter le dialogue à travers un « groupe de contact sur la lutte contre l’extrémisme ».
Cet effort stratégique se concentrera sur l’élaboration et la diffusion de solutions concrètes et de bonnes pratiques en matière de lutte contre l’extrémisme. Les progrès obtenus par le groupe de contact viendront compléter et renforcer les efforts de la coalition anti-Daesh. Il conviendra également d’encourager l’ONU à adopter des mesures collectives efficaces pour la prévention et l’élimination des menaces, conformément aux principes de justice et de droit international consacrés par la Charte des Nations unies.
Dans une intervention lors du débat public du Conseil de sécurité, le Dr Anwar bin Mohammed Gargash, ministre d’État aux affaires étrangères des EAU, a réaffirmé l’engagement des Émirats en faveur des principes fondamentaux de la Charte.
Le Dr Gargash a formulé des suggestions visant à permettre à l’ONU de mieux faire face aux défis divers, complexes et changeants auxquels elle est actuellement confrontée. Premièrement, le Conseil de sécurité devrait renforcer la consultation et la coordination avec les États concernés afin d’éviter les conflits. Cela améliorerait l’efficacité du Conseil et donnerait une marge de manœuvre plus grande aux pays les plus affectés. Deuxièmement, le Dr Gargash a appelé à approfondir l’implication des organisations régionales et le soutien à celles-ci, comme préconisé dans le chapitre 8 de la Charte des Nations unies. Le Conseil de sécurité doit exploiter et encourager le rôle central de ces organisations dans le système de sécurité international. Troisièmement, le Dr Gargash a souligné le coût humain d’une inaction internationale prolongée, en faisant spécifiquement référence au calvaire des populations syriennes et palestiniennes.
Concernant le Yémen, les Émirats ont salué l’organisation par le Conseil de sécurité, et plus spécifiquement la Jordanie et le Royaume-Uni, d’une consultation du Conseil de coopération du Golfe sur la Résolution 2201, dont la mise en œuvre est à présent prioritaire. À travers le Dr Gargash, les EAU ont par ailleurs réaffirmé leur engagement en faveur du gouvernement légitime dirigé par le président Hadi. Ils ont demandé la libération du premier ministre Bahah, actuellement assigné à résidence, et ont appelé à reprendre le processus politique, interrompu par le recours à la force par les milices houthies.
Relayant le sentiment d’horreur des Émirats face aux attentats terroristes qui frappent actuellement la Libye et ses pays voisins, le Dr Gargash a affirmé le soutien total du pays au RSSG de l’ONU Bernardino León. Cependant, il a souligné qu’une stratégie politique doit s’accompagner d’une position musclée, afin que l’extrémisme et le terrorisme ne soient pas les grands vainqueurs de la médiation internationale qui s’en suivrait. Il a réitéré l’appel des EAU à lever l’embargo sur les armes à l’encontre des autorités libyennes légitimes, cette levée, a-t-il souligné, étant un passage obligé permettant au gouvernement libyen et sa Chambre des représentants légitimement élus d’exercer leur pouvoir souverain. Le risque de voir les combattants prendre le contrôle des ressources libyennes et les utiliser pour exporter leurs activités extrémistes au-delà des frontières est une menace complexe et dangereuse si elle n’est pas jugulée.
Le Dr Gargash a également profité de l’occasion pour souligner les progrès de la communauté internationale dans la lutte contre Daesh. Les EAU font partie des 60 États qui ont participé à Washington au sommet de la Maison blanche sur la lutte contre l’extrémisme violent, où la coalition anti-Daesh a confirmé ses avancées stratégiques sur le terrain. Les Nations unies ont adopté plusieurs résolutions afin de geler les sources de financement de l’organisation, juguler le flux de combattants étrangers et empêcher l’utilisation des médias sociaux par ces groupes.
Bien que ces efforts s’avèrent essentiels dans la campagne mondiale de lutte contre la menace extrémiste, les Émirats ont en outre insisté sur la nécessité urgente de coopérer afin d’éradiquer les causes profondes de l’extrémisme. Relever ce défi nécessite un effort mondial coordonné et la participation des divers acteurs concernés. – Agence de presse des Émirats, WAM
http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395277105405.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Pour ses participants britanniques, IDEX est l’une des premières foires mondiales du secteur de la sécurité

posted on 27/02/2015


James Clements, porte-parole du ministère britannique du commerce et de l’investissement, a déclaré hier que l’édition de 2015 de l’exposition internationale de la défense, IDEX, était l’une des premières foires mondiales du secteur de la sécurité. Il a également insisté sur le fait que le Royaume-Uni avait résolument soutenu l’événement dès ses prémices.
Interrogé par l’Agence de presse des Émirats (WAM) en marge de l’événement, James Clements a déclaré : « Nous sommes présents depuis le départ et avons participé à une dizaine d’éditions. Nous y assistons en nombre et avons toujours résolument soutenu IDEX. » Il a ajouté qu’au fur et à mesure des éditions de la foire, le Royaume-Uni avait constaté son développement et son succès grandissant. La participation d’entreprises britanniques, petites et grandes, ainsi que de PME, s’est par ailleurs élargie et diversifiée.
« Je crois que le nombre de participants a plus que doublé. 80 entreprises britanniques de l’industrie de la défense et de la sécurité sont représentées ici. Bon nombre d’entre elles cherchent des partenariats qui leur permettront de contribuer au développement de l’industrie des Émirats, ainsi qu’au transfert de connaissances et de compétences à ses habitants », a-t-il expliqué.
Et de poursuivre : « IDEX attire des gouvernements et des entreprises du secteur de la défense des quatre coins du globe. C’est un extraordinaire forum d’échange d’idées. » James Clements a également déclaré que l’édition de cette année arrivait à point pour envisager et proposer à la région toutes sortes de solutions de défense et de sécurité. « Le moment n’a jamais été aussi opportun. Cette évolution concerne notamment le secteur de la sécurité, la lutte contre le terrorisme, la sécurité aérospatiale et la cyber sécurité, dont l’importance ne fait que croître dans la région », a-t-il souligné.
Les entreprises britanniques participantes proposent divers produits de sécurité, qui ne se limitent pas à l’armement et aux véhicules blindés. « Ne sont plus uniquement concernés les navires, les chars et les avions. Il s’agit d’un équipement bien plus divers et complet, notamment pour la police et les services d’urgence », a-t-il précisé.
« Avec nos partenaires, nous pouvons proposer des choses très intéressantes dans l’aérospatiale et le secteur maritime. Nous sommes à la pointe du programme de l’Eurofighter Typhoon, qui démontre nos compétences de pointe dans la conception d’avions de classe mondiale et notre présence grandissante dans le cyber espace », a-t-il conclu. – Agence de presse des Émirats News Agency, WAM –
http://www.wam.ae/en/news/idex/1395277099239.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Une cérémonie d’ouverture spectaculaire marque le coup d’envoi de l’IDEX 2015

posted on 24/02/2015



La grande cérémonie officielle d’ouverture du Salon international de la défense, « IDEX », a marqué de manière spectaculaire le coup d’envoi de la 12e édition du salon au Centre national des expositions d’Abu Dhabi. Le spectacle impressionnant et divertissant alliait musique, culture et une démonstration de capacités militaires qui a ravi l’assemblée d’invités.

La grande cérémonie d’ouverture, à laquelle assistait un nombre important d’éminents invités, y compris Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, Vice-président et Premier ministre des E.A.U., Souverain de Dubaï, Son Altesse Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d’Abu Dhabi et Vice-commandant suprême des forces armées des E.A.U., et le Président soudanais, Omar Al Bashir, a marqué de manière appropriée le début de l’un des salons de la défense les plus importants du monde d’un point de vue stratégique. L’édition 2015 de l’IDEX présente plus de 160 délégations internationales.

La cérémonie a débuté par un défilé de la fanfare militaire des Émirats arabes unis, qui s’est avancée au milieu du terrain au rythme hypnotisant des cornemuses et des tambours. A suivi une présentation multimédia détaillée de l’histoire de l’IDEX, avant deux autres parades militaires : la Garde d’honneur de l’armée biélorusse a présenté un défilé sur musique militaire faisant preuve d’une synchronisation extraordinaire. Lui a succédé un défilé sur musique traditionnelle de la fanfare militaire de la République de Corée.

Le spectacle s’est poursuivi avec une représentation culturelle célébrant les traditions et la culture des Émirats Arabes Unis : des danses traditionnelles Ayalla et Al Razfah ; des chants des chameliers d’Al Hajana, des démonstrations de fauconnerie, un spectacle de dressage équestre d’Al Khayyala et des chants d’Al Taghrouda, ainsi que des chants des pêcheurs de perles d’Al Naham et des chants traditionnels interprétés par des enfants.

On a ensuite projeté un film évoquant l’enthousiasme suscité par le salon et présentant des témoignages de participants. Des remerciements ont également été adressés individuellement à chacun des 55 pays accueillis cette année à l’IDEX, dont six pays y prenant part pour la première fois.

La deuxième moitié du spectacle a été tout aussi captivante, avec la mise en scène d’un scénario de fiction dans lequel une unité d’élite de forces armées amies libérait un port tombé sous contrôle terroriste. Dans la représentation figuraient des parachutages, des parades de jets à basse altitude, l’appui de navires militaires et d’hélicoptères, des fusillades et des poursuites rapides faisant intervenir des chars et des véhicules blindés, le tout couronné par la libération réussie du port. Une parade aérienne impressionnante d’Al Forsan, l’équipe de démonstration de voltige aérienne de l’armée de l’air des Émirats Arabes Unis, vrillant au-dessus de la tribune et traçant dans le ciel les couleurs du drapeau national des E.A.U. a clôturé en beauté cette cérémonie spectaculaire. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates-idex/1395276928515.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Mohamed bin Zayed reçoit les ministres de la Défense français et italien

posted on 24/02/2015

Son Altesse Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d’Abu Dhabi et Vice-commandant suprême des forces armées des E.A.U., a reçu hier séparément le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et son homologue italienne, Roberta Pinotti, en marge du Salon international de la défense (IDEX 2015), qui a ouvert ses portes hier au Centre national des expositions d’Abu Dhabi.

Cheikh Mohamed a souhaité la bienvenue aux deux ministres et a salué la participation de leur pays à l’IDEX. Il a passé en revue avec eux les relations de haut niveau qui unissent les E.A.U. avec leur pays et les moyens de renforcer la coopération militaire et en matière de défense dans le meilleur intérêt de chacun des pays.

Ils sont également échangé leurs vues sur les possibilités de coopération et de coordination conjointe sur le plan de la sécurité régionale et d’échange de compétences techniques dans le secteur de la défense. Ils se sont aussi entretenus de diverses questions d’intérêt mutuel.

Au cours des réunions, Cheikh Mohamed a engagé des discussions avec les ministres sur l’importance de l’IDEX pour les pays et les entreprises de défense dans les domaines de la recherche et du développement des sciences et des industries militaires à travers l’échange d’informations et de savoir-faire sur des technologies de défense avancées.

Les tous derniers développements, les enjeux et les risques auxquels la région fait face ont également figuré au premier rang des sujets abordés en réunion. Lors de leurs entretiens, Cheikh Mohammed et les ministres français et italien de la Défense ont reconnu la nécessité de déployer des efforts concertés et intégrés pour maintenir la sécurité et la stabilité dans la région. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/idex-emirates/1395276938639.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

L’UNRWA lance un appel urgent à la levée de 100 millions de dollars pour la réparation de maisons à Gaza

posted on 24/02/2015



GAZA : L’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine a lancé dimanche un appel urgent à la levée d’environ 100 millions de dollars pour ce premier trimestre de l’année, afin de pouvoir réparer les maisons endommagées dans la bande de Gaza.

L’UNRWA a exprimé ses craintes en cas d’incapacité à apporter des secours aux familles touchées, qui se trouvent dans l’impossibilité de vivre dans des quartiers résidentiels dignes de ce nom.

L’UNRWA a recensé 96 000 logements comme maisons de réfugiés ou bâtiments risquant de s’écrouler. L’agence a souligné le besoin urgent de 720 millions de dollars pour réparer ces maisons.

Les conséquences du conflit de l’été dernier continuent à se faire ressentir et on estime que le nombre de maisons qui ont été endommagées s’élèvera à 100 000 d’ici le mois de mars prochain.

L’agence des Nations Unies pour l’aide aux réfugiés palestiniens a suspendu la reconstruction à Gaza en raison d’un manque de fonds. En effet, « les donateurs n’ont pas envoyé l’argent » et l’agence n’a pas les moyens de réparer les maisons. Dans un communiqué, celle-ci a déclaré que « 5,4 milliards de dollars avaient été promis à la conférence du Caire en octobre dernier et rien n’est pour ainsi dire arrivé à Gaza », décrivant la situation comme « douloureuse et inacceptable ». L’ONU n’a reçu que 135 millions de dollars sur les 724 millions qu’elle avait demandés pour le processus de reconstruction.

Le Vice-Premier ministre et ministre de l’Économie nationale, le Dr Mohammed Mustafa, et le coordinateur des opérations humanitaires de l’ONU James Rawley, ont récemment dévoilé le plan d’intervention stratégique pour 2015 à Ramallah, qui vise à répondre aux besoins humanitaires d’environ 1,6 million de Palestiniens à Gaza et en Cisjordanie en octroyant 702 millions de dollars en vue de la réalisation de 207 projets pris en charge par 77 associations.

Le rapport constate que la communauté internationale n’a pas répondu aux besoins minimums de la population de Gaza et les aides financières qui pouvaient permettre aux habitants de louer ou de réparer des appartements ont été suspendues pour manque de fonds.

Le rapport ajoute que l’UNRWA a pris l’engagement de s’attaquer à l’inefficacité aigüe de la gestion des déchets, précisant que cette semaine 12 nouveaux véhicules de transport des déchets avaient été envoyés à Gaza, représentant une valeur de 1,5 million de dollars. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/arab/1395276925110.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Étude : les E.A.U sont élus le pays le plus créatif de la région MENA

posted on 20/02/2015



Une étude portant sur l’éducation et l’innovation a révélé que 56 % des personnes interrogées ont élu les E.A.U. comme le pays le plus créatif de la région MENA, suivis du Qatar (15 %), du royaume d’Arabie Saoudite (11 %) et de l’Égypte (8 %).

Selon une étude menée par Bayt.com et commandée par le Village de la connaissance de Dubaï, intitulée L’éducation et l’innovation dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA), 89 % des professionnels de cette région conviennent que la pensée créative joue un rôle essentiel car elle stimule le progrès social et la croissance économique de leur pays, même si 73 % d’entre eux estiment que la créativité est actuellement étouffée par le système éducatif en place dans la région MENA.

Le sondage a été mené auprès de 5 891 personnes des E.A.U., du royaume d’Arabie Saoudite, du Koweït, du Qatar, d’Oman, de Bahreïn, du Liban, de la Syrie, de la Jordanie, de l’Algérie, de l’Égypte, du Maroc et de la Tunisie, afin de déterminer ce que les professionnels du Moyen-Orient pensent de la créativité et de l’innovation et d’examiner les possibilités en matière de créativité ainsi que les obstacles à celle-ci au sein de la région.

Les E.A.U. se classent actuellement au 24e rang selon l’Indice mondial de compétitivité du Forum économique mondial (FEM), mais ils visent une meilleure place dans les trois prochaines années suite à la mise en œuvre de la « Stratégie nationale d’innovation » lancée aux E.A.U. en octobre dernier.

À l’appui de cette ambition, TECOM Investments investira 4,5 milliards de dirhams dans des activités axées sur l’innovation dans le cadre de sa propre stratégie d’innovation, conçue pour stimuler la créativité et la mise au point de nouvelles technologies, créer des infrastructures intelligentes et durables, et promouvoir l’esprit d’entreprise. À cette fin, le groupe de TECOM sur l’éducation a organisé un Club des petits déjeuners dans le but de réunir des responsables de grandes sociétés émiriennes et des experts en matière de développement humain basés au Village de la connaissance de Dubaï.

La manifestation comprenait une table ronde lors de laquelle des spécialistes ont discuté des éléments moteurs de la créativité et des obstacles à celle-ci au sein de la région. Faisaient partie du groupe d’experts, Bob Chater, Directeur exécutif de la Hult Intl Business School (école de management) ; Suha Mardelli Haroun, Directrice Ventes régionales et RH chez Bayt.com – Dubaï (animatrice) ; le Dr Youssef Al Assaf, Président du Rochester Institute of Technology-Dubaï ; Rania Rostom, Directrice de l’Innovation chez GE pour la région MENA et la Turquie ; Majed Al Suwaidi, Directeur général du Groupe TECOM sur les TIC ; et Tarek El Sakka, PDG de Dubai Refreshments Co (DRC).

La manifestation a servi de tribune pour annoncer les résultats de l’étude menée par Bayt.com. Les experts ont discuté des conclusions tirées du sondage, qui identifient trois principaux problèmes lorsqu’il s’agit de donner un degré de priorité élevé à la créativité. Il s’est avéré que 42 % des personnes interrogées ont cité le manque d’argent comme la raison pour laquelle ils ne pouvaient pas être aussi créatifs qu’ils aimeraient, suivies de 16 % qui ont donné comme raison le manque de connaissances et 10 % selon lesquelles l’âge est le plus grand obstacle à la créativité.

L’étude a également révélé que 56 % des personnes interrogées ont élu les E.A.U. comme le pays le plus créatif de la région MENA, suivis du Qatar (15 %), du royaume d’Arabie Saoudite (11 %) et de l’Égypte (8 %).

Le Dr Ayoub Kazim, Directeur général du Village de la connaissance de Dubaï, a affirmé : « Le classement des E.A.U. comme le pays le plus créatif de la région MENA à l’issue de l’étude de Bayt.com atteste du succès de la stratégie du gouvernement visant à développer une économie de la connaissance. Alors que nous évoluons vers une économie fondée sur l’innovation, il est important d’identifier les obstacles qui nous empêchent d’être plus créatifs afin de pouvoir élaborer une stratégie nous permettant de les surmonter, comme le souligne l’étude de Bayt.com.

« Nous prévoyons que DKV et DIAC joueront un rôle important dans le cadre de cette initiative. Ce rôle consistera essentiellement à jeter une passerelle entre l’industrie et le monde universitaire en encourageant et en permettant à nos universités et instituts de formation d’apprendre aux étudiants à développer leurs capacités d’innovation, et de les doter des moyens nécessaires à cela, afin de mieux les préparer à la vie active, a déclaré Suha Mardelli Haroun, Directrice Ventes régionales et RH chez Bayt.com. Cette étude montre la mesure dans laquelle les professionnels de la région estiment réaliser leur potentiel créatif et où se situent les obstacles à la créativité. Ayant identifié l’étouffement de la créativité par les systèmes éducatifs comme obstacle principal perçu, le secteur peut maintenant élaborer une stratégie permettant de s’attaquer à ce problème. La créativité est une compétence fondamentale, qui est d’une importance capitale pour tous les secteurs, industries et professions. Nous devons encourager la collaboration et l’inspiration et nous attaquer activement aux domaines où des obstacles entravent la créativité afin d’aider à réaliser l’ambition de bâtir une économie fondée sur l’innovation ». – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395276745402.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

L’ambassadeur des E.A.U. en Italie remet ses lettres de créance en tant que représentant permanent des E.A.U. auprès de la FAO

posted on 20/02/2015


ROME : Saqr Nasser Al Raisi, l’ambassadeur des E.A.U. en Italie, a présenté des copies de ses lettres de créance à José Graziano da Silva, le directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), en tant que représentant permanent des E.A.U. auprès de l’organisation.

Al Raisi a transmis les salutations de S.A. Cheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan, ministre des Affaires étrangères, exprimant sa reconnaissance quant aux efforts qu’il déploie en vue du renforcement de la coopération fructueuse entre la FAO et les E.A.U.

Au cours de la réunion, da Silva a discuté des moyens de développer les relations entre la FAO et les E.A.U. dans les domaines de l’agriculture et de l’élevage, ainsi que des nouveaux horizons de coopération entre les deux pays.

Il a également salué le soutien généreux apporté par les E.A.U. à la FAO pour faire face aux catastrophes, aux situations d’urgence et aux problèmes de pénurie alimentaire auxquels le monde est fréquemment confronté.

M. da Silva s’est également félicité de ses étroites relations avec les hauts responsables émiriens ainsi que des politiques avisées suivies par le gouvernement des E.A.U. dans le domaine de la gestion durable de l’environnement, de l’agriculture et des ressources en eau, telles qu’elles ont été établies par le regretté Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan.

Pour sa part, Al Raisi a exprimé sa reconnaissance quant au rôle capital que joue l’organisation dans le domaine du développement agricole et de la sécurité alimentaire de l’humanité, en soulignant sa volonté de ne ménager aucun effort pour renforcer les liens entre la FAO et son pays.

À l’issue de la réunion, le directeur général de la FAO a demandé à Al Raisi de transmettre ses salutations à Cheikh Abdullah, lui souhaitant, à lui et aux E.A.U., un succès et une prospérité continus. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395276757139.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Hamed bin Zayed assiste au lancement du Mohamed Zayed International Robotics Challenge à l’université Khalifa

posted on 17/02/2015


Sous le patronage de Son Altesse le Général Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d’Abu Dhabi, Vice-commandant suprême des forces armées des E.A.U. et président du conseil d’administration de l’université Khalifa, cette dernière a annoncé hier le lancement du Mohamed bin Zayed International Robotics Challenge (MBZIRC). Ce concours international de robotique, dont la première édition aura lieu en novembre 2016, se tiendra tous les deux ans et offre des prix d’un montant total de 55 millions de dollars.

Le concours a été annoncé lors d’une cérémonie de lancement organisée au campus d’Abu Dhabi de l’université Khalifa, à laquelle ont assisté S.A. Cheikh Hamed bin Zayed Al Nahyan, Chef de la cour du Prince héritier d’Abu Dhabi et Vice-président du conseil d’administration de l’université Khalifa, d’autres membres de ce conseil d’administration, des membres de la direction, des membres du jury international et d’éminents dignitaires. La manifestation a été facilitée par l’intervention d’un robot, Reem, qui a conduit les participants à leur place.

« Nous sommes reconnaissants à Son Altesse le Général Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan qui parraine le concours et à S.A. Cheikh Hamed bin Zayed Al Nahyan de son étroite supervision et de son encouragement continu. Les concours comme celui-ci motivent les étudiants et les chercheurs du monde entier et encouragent la recherche et l’innovation scientifiques », a affirmé Arif Al Hammadi, Vice-président exécutif de l’université Khalifa.

La robotique est l’ensemble des techniques d’ingénierie, de conception, de fabrication, d’application et de construction de robots. Elle fait intervenir plusieurs disciplines dont la mécanique, l’électronique, le génie aérospatial et la programmation. La technologie robotique est en passe d’ouvrir la voie à une vaste gamme de produits et applications de nouvelle génération dans de nombreux domaines.

Al Hammadi a ajouté que le concours MBZIRC a le potentiel d’élargir l’écosystème de la robotique aux E.A.U., de promouvoir la robotique dans l’industrie locale, d’attirer aux E.A.U. des talents en matière de robotique, et d’inciter davantage d’étudiants à opter pour les sciences, la technologie et l’ingénierie. Il encouragera également les universités émiriennes à proposer de nouveaux programmes scientifiques et à créer des centres de recherche en robotique. Al Hammadi a également affirmé que le concours MBZIRC lancerait tous les deux ans un nouveau défi, qui encouragera les chercheurs et les inventeurs à concevoir de nouveaux produits et à innover. Cela conduira à son tour à la création d’incubateurs d’entreprises qui soutiendront ce secteur d’activité aux niveaux national et mondial.

Faisant remarquer qu’un jury indépendant, réunissant des spécialistes internationaux en robotique, superviserait et jugerait le concours, Al Hammadi a déclaré : « Le MBZIRC est censé attirer les plus grands cerveaux des meilleurs universités, centres de recherche et sociétés internationales du monde en matière de robotique. Le lancement de ce concours coïncide avec le récent communiqué du cabinet des E.A.U. déclarant 2015 comme l’année de l’innovation ». Mohammed Al Mualla, Vice-président principal chargé de la recherche et du développement à l’université Khalifa a affirmé : « Au cours de l’histoire, il s’est avéré que l’existence de défis à relever étaient l’un des moyens les plus efficaces de réaliser des sauts qualitatifs en matière de développement des sociétés humaines et de trouver des solutions aux problèmes les plus complexes. Le MBZIRC vise à façonner le développement et l’utilisation futurs de la technologie robotique au niveau mondial en présentant un défi qui oblige les concurrents à mener des travaux de recherche, à inventer de nouvelles solutions et à les appliquer à un scénario de la vie réelle. » Pour sa première édition le défi consistera à utiliser les robots dans des situations d’urgence et de crise. Le concours se déroulera sur un stade où sera simulée une scène d’accident et fera intervenir un gros véhicule en mouvement et en feu. » Les équipes concurrentes devront concevoir un ensemble de véhicules aériens sans pilote et de véhicules terrestres sans équipage, qui fonctionneront de manière autonome sans intervention humaine pour gérer cet incident, selon Al Mualla.

Le défi exige la réalisation d’une série de tâches complexes, telles que l’atterrissage des véhicules aériens sans pilote sur le toit du véhicule en mouvement et l’actionnement du système de freinage d’urgence dont le véhicule est équipé. Ils doivent ensuite coordonner leur action avec celle des véhicules terrestres sans équipage pour avancer vers le véhicule en feu et actionner le système d’extinction d’incendie en évitant de nombreux obstacles qui seront placés sur le terrain. Les robots aériens et terrestres coopéreront ensuite pour localiser les victimes et mener des opérations afin de les transporter hors du lieu de l’accident.

« L’accomplissement de ces tâches exige la mise au point de solutions pointues pour diriger et contrôler les opérations, coordonner, communiquer et traiter les images et les signaux. Ces solutions sont ensuite mises en application dans des dispositifs de conception évoluée qui sont en compétition les uns avec les autres. Nous sommes persuadés que les solutions conçues pour relever ce défi feront progresser la manière dont nous envisageons et concevons les véhicules aériens sans pilote et les véhicules terrestres sans équipage », a conclu Al Mualla. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395276565053.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Le revenu du tourisme de RAK a dépassé 1 milliard de dirhams en 2014

posted on 17/02/2015


L’année dernière, le revenu du tourisme de l’émirat de Ras Al Khaimah a dépassé 1 milliard de dirhams pour la première fois de son histoire, selon la Direction du développement du tourisme de l’émirat (RAK TDA).

Outre l’obtention de ce résultat historique, Ras Al Khaimah a totalisé 2,14 millions de nuitées en 2014, soit une énorme hausse de 72 pour cent par rapport à 2013, ce qui place l’émirat au rang des destinations touristiques qui connaissent une des croissances les plus rapides au monde. L’année 2014 a également vu l’ouverture de la station de Rixos Bab Al Bahr, la seule station touristique absolument tout compris des E.A.U., du Marjan Island Resort and Spa et du Double Tree de Hilton Resort and Spa.

Parmi les autres facteurs qui ont contribué au succès du secteur du tourisme de Ras Al Khaimah figure la portée cumulative de la couverture médiatique de Ras Al Khaimah, qui a enregistré plus de 1,3 milliard de visualisations, un volume croissant de contacts directs avec les voyagistes qui se sont élevés à plus de 7 500, et une augmentation de 177 pour cent du nombre d’internautes ayant consulté le site de la Direction du tourisme de Ras Al Khaimah par rapport à 2013.

S’exprimant au sujet des chiffres de croissance, Steven Rice, PDG de la Direction du tourisme de Ras Al Khaimah, a déclaré : « 2014 s’est révélée une année historique pour le secteur du tourisme de Ras Al Khaimah, qui a marqué plusieurs jalons importants. La croissance du nombre de nuitées que nous avons enregistré à été particulièrement forte, puisqu’elle a même dépassé nos prévisions ambitieuses du début d’année 2014. Il s’avère que Ras Al Khaimah est aujourd’hui une destination très prisée, à la fois par les vacanciers émiriens et par l’ensemble de la communauté internationale. Globalement, les atouts naturels que constituent nos plages et la nature qui nous entoure, alliés au portefeuille remarquable d’enseignes hôtelières de premier ordre qui sont présentes dans l’émirat, dotent Ras Al Khaimah d’une plateforme solide qui favorisera la croissance en 2015 et au-delà. » Parmi les visiteurs accueillis dans l’émirat en 2014 figuraient des touristes venus d’Allemagne, du Royaume-Uni, de Suède, de Russie, d’Italie, de Suisse et d’Inde. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395276548417.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Le Vice-président et le Prince héritier d’Abu Dhabi assistent à l’ouverture du Festival Qasr Al Hosn

posted on 13/02/2015



Le Vice-président et Premier ministre des E.A.U., Souverain de Dubaï, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum et Son Altesse le Général Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d’Abu Dhabi et Vice-commandant suprême des forces armées des E.A.U., ont mené le défilé marquant l’ouverture du 3e Festival Qasr Al Hosn à Abu Dhabi.

Étaient également présents à la cérémonie S.A. Cheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashid Al Maktoum, Prince héritier de Dubaï, S.A. Cheikh Ammar bin Humaid Al Nuaimi, Prince héritier d’Ajman, S.A. Cheikh Hamdan bin Zayed Al Nahyan, représentant du Souverain dans la Région Ouest, S.A. Cheikh Tahnoun bin Mohammed Al Nahyan, représentant du Souverain d’Abu Dhabi dans la Région Est, S.A. Cheikh Surour bin Mohammed Al Nahyan, S.A. Cheikh Saeed bin Zayed Al Nahyan, représentant du Souverain d’Abu Dhabi, S.A. Cheikh Nahyan bin Zayed Al Nahyan, président du Conseil d’administration de la Fondation humanitaire et caritative Zayed bin Sultan Al Nahyan, S.A. le Général de corps d’armée Cheikh Saif bin Zayed Al Nahyan, Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, S.A. Cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan, Vice-Premier ministre et ministre des Affaires présidentielles, S.A. Cheikh Hamed bin Zayed Al Nahyan, Chef de la cour du Prince héritier d’Abu Dhabi, S.A. Cheikh Dhiyab bin Zayed Al Nahyan, S.A. Cheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan, ministre des Affaires étrangères, S.A. Cheikh Khalid bin Zayed Al Nahyan, président du conseil de la Zayed Higher Organisation for Humanitarian Care & Special Needs(ZHO – Haut organisme Zayed d’aide humanitaire et d’allocation pour besoins particuliers), S.A. le Dr Cheikh Sultan bin Khalifa Al Nahyan, conseiller auprès du Président des E.A.U., Cheikh Nahyan bin Mubarak Al Nahyan, ministre de la Culture, de la jeunesse et du développement communautaire, Cheikh Sultan bin Tahnoun Al Nahyan, président du Département des transports d’Abu Dhabi et président de la Direction du tourisme et de la culture d’Abu Dhabi, des cheikhs, des hauts responsables et des citoyens.

Cheikh Mohammed bin Rashid et Cheikh Mohamed bin Zayed ont visité Qasr Al Hosn, un symbole du patrimoine moderne d’Abu Dhabi qui abrite aujourd’hui la Fondation culturelle. Ils ont été informés des activités prévues dans le cadre du festival et se sont arrêtés à différentes zones du festival, y compris le Désert, l’Oasis, le Milieu marin et l’Île d’Abu Dhabi.

Ils ont également examiné les plans de restauration du bâtiment emblématique et l’avancement des fouilles qui sont en cours à l’intérieur de l’édifice et ont conduit à la découverte des ruines d’un ancien majlis (salle d’accueil) construit en briques de corail.

Cheikh Mohammed bin Rashid et Cheikh Mohamed bin Zayed ont également visité l’exposition Qasr Al Hosn qui présente l’histoire du palais, son contexte et la saga des personnes qui y ont vécu et travaillé pendant des siècles.

Ils ont salué les efforts déployés par différentes organisations nationales afin de préserver Qasr Al Hosn en tant que symbole de l’histoire des E.A.U. montrant les sacrifices et les réalisations des générations ancestrales.

Cheikh Mohamed bin Zayed et Cheikh Ammar bin Humaid ont assisté à la représentation d’une danse folklorique donnée pour célébrer le riche patrimoine du pays.

Plus de 300 étudiants venus de 10 universités nationales étaient sur place à la disposition des visiteurs en tant qu’ambassadeurs Qasr Al Hosn, ayant pour mission de s’assurer qu’ils tirent un profit maximum de leur visite.

Le Festival Qasr Al Hosn 2015 présente également l’exposition « De peur que nous ne l’oublions : les structures de mémoire des Émirats Arabes Unis », de retour de la Biennale de Venise, salon international d’architecture de grand renom, où elle a débuté dans le pavillon national des E.A.U.

Cette exposition, montée à la demande de la Fondation Salama bint Hamdan Al Nahyan, présente les résultats d’une initiative de plus grande ampleur intitulée « De peur que nous ne l’oublions » qui vise à archiver l’histoire du développement architectural et urbain des E.A.U. au cours du siècle dernier, et qui constitue l’un des programmes précurseurs consacrés à la définition et à la préservation du patrimoine moderne des Émirats.

Le Festival propose tout un éventail de représentations sur scène, qui s’inspirent de la musique, de la poésie et du patrimoine émiriens traditionnels. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates-international/1395276420592.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE