• Arabic
  • French
  • German
  • Spanish
  • Korean
Parrainé par le Conseil national des médias

Reportages

Le transport aérien de secours en provenance de Dubaï et à destination de Gaza se poursuit un troisième jour alors que les premières cargaisons traversent la frontière

posted on 25/07/2014



Conformément aux consignes données par le Vice-président et Premier ministre émirien, Souverain de Dubaï, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, deux avions supplémentaires transportant des secours essentiels à destination de Gaza sont partis de Dubaï hier, portant le nombre total de cargaisons expédiées de l’émirat à cinq en trois jours seulement.

Le transport, organisé par la Cité humanitaire internationale de Dubaï, est assuré par des C130 et un Boeing 747. À ce jour, 53 000 nattes de couchage, près de 20 000 couvertures, 2 000 batteries de cuisine et 220 kits d’hygiène, ainsi qu’un stock de biscuits à haute teneur énergétique, ont été fournis. La valeur totale des marchandises expédiées a déjà atteint environ 3,65 millions de dirhams (environ 1 million de $).

Tous les secours provenant de Dubaï sont actuellement transportés par avion à l’aéroport international Amman-Marka, d’où ils seront acheminés par voie de terre. Les secours non alimentaires seront distribués par l’UNWRA à plus de 120 000 habitants de Gaza, dont le logement a été détruit par les bombardements israéliens incessants. Les biscuits à haute teneur énergétique sont, eux, fournis par le Programme alimentaire mondial (PAM) de l’ONU et seront distribués à Gaza par leur personnel ainsi que par l’UNWRA. On est en train de charger d’autres camions et le transport aérien se poursuivra pour acheminer les stocks entreposés à la Cité humanitaire internationale, ainsi que les secours nouvellement reçus et donnés.

Des médicaments donnés par l’Organisation mondiale de la santé seront en outre ajoutés aux expéditions car les bombardements ont gravement endommagé les hôpitaux et les centres de soins de Gaza. Des rations spécialisées et d’autres aliments prêts à la consommation devraient aussi faire partie des prochaines expéditions.

L’UNWRA, la Société du Croissant-Rouge des Émirats, Dubai Airwing, la Cité humanitaire internationale de Dubaï et le Programme alimentaire mondial de l’ONU ont financé et apporté leur soutien à cette opération. – Agence de presse des Émirats, WAM – Pour en savoir plus, consulter :

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395268072156.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

L’Emirati Charity Works Authority accorde près d’un million de dirhams aux orphelins de Naplouse (Palestine)

posted on 25/07/2014



NAPLOUSE : l’Emirati Charity Works Authority (Direction émirienne des œuvres caritatives) a accordé près d’un million de dirhams aux orphelins de Naplouse qu’elle parraine, et dont le nombre atteint aujourd’hui plus de mille.

Ibrahim Rashid, directeur du bureau de Human Appeal International en Cisjordanie, a déclaré dans un discours prononcé lors d’une cérémonie organisée pour la présentation du don, en présence de plusieurs hauts responsables, que la Direction demeurera aux côtés du peuple palestinien compte tenu de l’injustice dont il est victime.

Il a souligné que la Direction avait pour rôle humanitaire d’aider continuellement les Palestiniens à surmonter les événements tragiques qu’ils vivent en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza. La Direction aspire également à pourvoir aux besoins des orphelins, dont le nombre ne cesse d’augmenter en raison des événements qui se succèdent en Palestine.

Ibrahim Rashid a ajouté que l’Emirati Charity Works Authority est considérée comme l’organisation la plus importante qui parraine des enfants palestiniens, celle-ci veillant au bien-être de près de 20 000 orphelins. En ce mois saint du Ramadan, la Direction augmente l’aide et le soutien apportés à cette catégorie de bénéficiaires et, en conséquence, une somme approchant les 2 millions de dirhams a été allouée aux orphelins parrainés. – Agence de presse des Émirats, WAM – Pour en savoir plus consulter :

http://www.wam.ae/en/news/general/1395268051643.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Une équipe émirienne de spécialistes a rejoint la cellule de crise envoyée par INTERPOL afin d’identifier les victimes du crash de l’avion de Malaysia Airlines

posted on 25/07/2014



Une équipe émirienne de spécialistes en identification des victimes de catastrophes (DVI) s’est rendue hier en Ukraine à la demande d’INTERPOL qui souhaitait qu’elle participe au processus d’identification des victimes de l’accident du vol MH 17 de la compagnie Malaysia Airlines.

Les 298 passagers à bord ont tous été tués lors du crash de l’avion qui s’est écrasé jeudi en Ukraine.

Le Général de division, le Dr Ahmed Nasser Al Raisi, directeur des Opérations centrales et Président du Comité chargé des affaires des victimes auprès du ministère de l’Intérieur, a observé que l’équipe DVI émirienne avait immédiatement répondu à l’appel d’INTERPOL conformément à l’approche humanitaire adoptée par les dirigeants du pays lorsque le monde se trouve confronté à des crises ou des catastrophes.

La demande d’INTERPOL, a-t-il ajouté, souligne la solide réputation dont jouissent les E.A.U. et leurs forces de police et de sécurité en ce qui concerne les opérations de recherche et de sauvetage ainsi que leur grand professionnalisme en matière de protection des lieux de crime.

Le commandant Ali Al Muhairi, directeur de l’Office des Affaires des victimes et chef de l’équipe, a déclaré que les E.A.U. étaient le seul membre arabe officiel du groupe DVI d’INTERPOL, et ceci, grâce à l’attention accordée par les dirigeants à la fourniture de matériel de pointe et de ressources technologiques, ainsi qu’à la formation continue des ressources humaines, qui font que les forces de police des E.A.U. comptent parmi les agences de sécurité les plus modernes et les plus efficaces du monde.

Il a ajouté que les pays avancés disposant d’excellentes compétences en expertise médico-légale, comme la Suisse, les Pays-Bas, l’Australie et la Grande-Bretagne, envoient également des spécialistes DVI.

INTERPOL a précisé qu’elle avait reçu des offres d’aide de 13 pays membres qui proposaient de déployer d’autres experts DVI. Il a également été demandé aux pays membres qui ont perdu des ressortissants à bord du vol MH 17 de réunir des données ante-mortem et de les envoyer au Centre de commandement et de coordination d’INTERPOL (CCC) afin que les victimes puissent être identifiées aussi rapidement que possible et leurs dépouilles renvoyées à leurs familles. – Agence de presse des Émirats, WAM – Pour en savoir plus, consulter :

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395268069789.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Un article scientifique publié conjointement par le Masdar Institute et MIT remporte le prix IEEE EDA du Meilleur article pour 2014

posted on 25/07/2014



Le Masdar Institute of Science and Technology, un institut universitaire indépendant axé sur la recherche qui se spécialise dans les technologies énergétiques et durables de pointe, a annoncé qu’un article scientifique présenté par une équipe universitaire de MIT et du Masdar Institute a remporté le prestigieux prix Donald O. Pederson 2014 du Meilleur article (IEEE TCAD Best Paper Award).

Les auteurs récipiendaires, M. Zheng Zhang, le Dr Tarek A. El-Moselhy, le Dr Ibrahim (Abe) M. Elfadel et le Dr Luca Daniel, sont les premiers à recevoir trois nominations pour leur article intitulé « Méthode de modélisation stochastique pour la quantification des incertitudes au niveau des transistors basée sur le chaos polynomial généralisé ». L’article est le résultat d’un projet de recherche entrepris conjointement dans le cadre du Programme de recherche collaborative MIT-Masdar Institute.

Le prix a été présenté le mois dernier lors de la cérémonie de remise des prix de la 51e Design Automation Conference (DAC), qui s’est tenue à San Francisco (États-Unis) du 1er au 5 juin.

Sponsorisé par l’IEEE Council on Electronic Design Automation (CEDA), le prix Donald O. Pederson récompense le meilleur article publié, au cours des deux années civiles précédant l’attribution du prix, dans les Transactions d’IEEE sur la conception assistée par ordinateur des circuits et systèmes intégrés. Tout article publié dans les Transactions durant cette période peut être proposé pour le prix. Divers facteurs sont pris en compte lors de l’évaluation des articles proposés, et notamment la qualité globale, l’originalité, le niveau de contribution, le sujet et le degré d’actualité de la recherche.

Dans la déclaration accompagnant le prix, IEEE CEDA décrit l’article comme « une prestation exceptionnelle ». – Agence de presse des Émirats, WAM – Pour en savoir plus, consulter : http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395268064729.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Le Croissant-Rouge des Émirats aide les familles de la vieille ville de Jérusalem

posted on 22/07/2014


Le Croissant-rouge émirien (ERC) a mis en œuvre la phase une de son projet Basmat al-Nuwar, conçu pour aider les familles défavorisées de la vieille ville de Jérusalem, afin de tenter d’améliorer leur qualité de vie et d’alléger leur fardeau économique.

En coopération avec une association locale, l’ERC a distribué de l'électroménager, notamment des réfrigérateurs, des cuisinières à gaz, des machines à laver, des télévisions, des ventilateurs et des radiateurs, ainsi que des ustensiles de cuisine, à cinquante familles défavorisées qui vivent près de la mosquée al-Aqsa.

Les bénéficiaires ont exprimé leurs remerciements et leur appréciation concernant ce geste humanitaire des E.A.U., en ajoutant que cette aide était arrivée à temps étant donné leurs conditions de vie très pénibles.

Sami Makkawi, directeur du bureau ERC de Ramallah, a dit que le projet Basmat al-Nuwar avait réuni 1 million de dirhams pour aider les habitants de la vieille ville. Il continuera à apporter une assistance aux familles défavorisées sous la forme de paniers de nourriture, de fournitures scolaires et de prêts étudiants. – Emirates News Agency, WAM – Pour en savoir plus :

http://www.wam.ae/en/news/general/1395267942767.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Novak Djokovic et Rafael Nadal confirmés pour le Tournoi d’exhibition d’Abu Dhabi 2015

posted on 22/07/2014



Novak Djokovic et Rafael Nadal, les meilleurs joueurs du monde, présideront au septième Tournoi d’exhibition d’Abu Dhabi, à Zayed Sports City, du 1er au 3 janvier, ont annoncé hier les organisateurs.

Djokovic, le champion de Wimbledon et n° 1 mondial, fera sa quatrième apparition consécutive à cet événement de début de saison, qui compte six participants. Il a remporté les trois derniers.

« Abu Dhabi a toujours été un endroit merveilleux pour moi et, bien sûr, j’avais envie d’y retourner et de défendre mon titre, a expliqué Djokovic. Ce tournoi attirant les meilleurs joueurs du monde, il est crucial que nous continuions à nous tester et à nous comparer, notamment au début de la nouvelle saison.

Nous avons maintenant atteint le second semestre et, avec un des tournois du grand chelem gagné, je pense que je suis bien parti pour une année mémorable, mais j’ai encore beaucoup de travail à faire avant de prendre mon avion pour les E.A.U.

Célébrer le Nouvel An à Abu Dhabi aura une signification particulière cette fois-ci. J’espère commencer 2015 de la meilleure manière possible – avec une victoire au Mubadala World Tennis Championship. »

Nadal, qui a remporté le Tournoi de Roland-Garros, participera à cet événement pour la sixième fois consécutive, avec un prix de 250 000 dollars US (918 000 dirhams) pour le gagnant, mais aucun prix pour les autres.

« Le niveau est toujours élevé à Abu Dhabi, le public est fantastique et il y a une atmosphère incroyable dans cette ville. Alors, je n’ai pas mis longtemps à décider de revenir, explique l’Espagnol, qui a remporté les deuxième et troisième éditions de ce tournoi. C’est l’endroit idéal pour commencer l’année et, bien que la saison en cours soit loin d'être finie, nous devons prévoir et veiller à nous donner les meilleures possibilités de bien démarrer la nouvelle année.

Pour moi, bien démarrer l’année, ce serait gagner le tournoi d’Abu Dhabi, où tous les meilleurs joueurs veulent jouer. J’espère que, cette année, je pourrai gagner. »

Nadal a perdu en demi-finale les trois dernières années.

Il est probable que Djokovic et Nadal s’affronteront lors des demi-finales du 2 janvier. Les quatre autres joueurs, généralement choisis parmi les 10 meilleurs du monde, s’affronteront en quarts de finale le 1er janvier. L’an dernier, ces quatre joueurs étaient Andy Murray, David Ferrer, Stan Wawrinka et Jo-Wilfried Tsonga.

Mubadala reste le sponsor en titre du tournoi, en partenariat avec Flash Entertainment.

Mubadala, société d’investissement et de développement basée à Abu Dhabi, est à l’origine de plusieurs projets nationaux liés à ce tournoi, notamment des compétitions pour les jeunes et la possibilité d’assister à des cours de pros du tennis.

Les billets pour le tournoi de 2015 seront en vente dès demain sur www.ticketmaster.ae et dans tous les Virgin Mega Stores ou par téléphone, au 800 86 823.

Les prix commencent à 50 dirhams pour les sièges les plus éloignés, avec des formules d’accueil de haut niveau, notamment des offres de restauration et de boissons, des rencontres avec les plus grands joueurs et un siège bien placé dans le stade. – The National – Pour en savoir plus : http://www.thenational.ae/sport/tennis/novak-djokovic-and-rafael-nadal-confirmed-for-2015-mubadala-world-tennis-championship

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Le MICAD et l’UNICEF forment un partenariat pour apporter des services médicaux et alimentaires aux enfants syriens

posted on 22/07/2014


Le ministère émirien de le Coopération et du Développement internationaux (MICAD) et l'UNICEF ont signé hier un protocole d'accord indiquant leur coopération afin de fournir un plan médical et alimentaire intégré pour combattre la malnutrition parmi les enfants syriens affectés par le conflit en cours.

« L'UNICEF et ses partenaires sont inquiets de la détérioration du niveau alimentaire des enfants syriens, à l'intérieur et à l'extérieur de la Syrie, explique le Dr Ibrahim El Ziq, représentant de la Zone du Golfe à l'UNICEF. La malnutrition est une menace silencieuse parmi les enfants, qui vient s'ajouter à une mauvaise hygiène, à une eau de boisson de mauvaise qualité, aux maladies, au manque de vaccination et à des pratiques de nutrition incorrectes des jeunes enfants. » La malnutrition est une cause sous-jacente de la mortalité infantile. En affaiblissent le système immunitaire, elle expose davantage les enfants aux maladies. À travers la Syrie et les pays voisins, des médecins signalent un nombre croissant d'enfants malades et gravement sous-alimentés arrivant pour être soignés.

L'UNICEF propose divers services qui permettent de traiter les symptômes et de trouver leur cause. La stratégie de réaction de l'UNICEF porte sur la prévention contre une nouvelle détérioration de la situation alimentaire, le traitement effectif des cas de malnutrition identifiés pour éviter les décès, la mise à jour des informations sur la situation alimentaire, ainsi que le renforcement des capacités.

Les E.A.U. soutiennent la réaction de l'UNICEF, en apportant une contribution de 7 millions de dollars US pour les activités de prévention et de traitement. Ces activités incluent notamment le dépistage des enfants pour connaître leur niveau de malnutrition, la distribution d'équipements préventifs, thérapeutiques et alimentaires, ainsi que des conseils et des formations pour les personnes qui gèrent l'alimentation et la nutrition des bébés et des jeunes enfants.

« En 2013, le gouvernement des E.A.U., fervent défenseur des enfants et du travail de l'UNICEF, a atteint la première place des pays donateurs d'aide officielle au développement. Ce nouveau soutien permettra à l'UNICEF de veiller à ce que les enfants mal nourris reçoivent une aide correcte dans un centre médical fonctionnel, et que des dépistages de malnutrition soient constamment effectués pour faciliter une intervention et une surveillance précoces, qui permettront de sauver la vie de milliers d'enfants, » a conclu le Dr El Ziq. – Emirates News Agency, WAM – Pour en savoir plus :

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395267941558.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Les E.A.U. prévoient de créer une agence spatiale et d’envoyer le premier vaisseau spatial arabe sur Mars d’ici à 2021

posted on 18/07/2014



Les E.A.U. se lancent dans la course à l’espace avec un projet visant à envoyer une sonde sur Mars d’ici à 2021, dans le cadre de la première mission du monde arabe vers une autre planète. Une nouvelle agence spatiale émirienne sera créée et chargée de coordonner le secteur de la technologie spatiale qui est en expansion, ainsi que de superviser la mission.

Les E.A.U. sont l’un des neuf pays seulement engagés dans des programmes spatiaux visant l’exploration de la Planète rouge. Le voyage de neuf mois et de plus de 60 millions de kilomètres de la sonde Mars devrait coïncider avec le 50e anniversaire de la création des E.A.U.

« La sonde Mars des E.A.U. représente l’entrée du monde islamique dans l’ère de l’exploration spatiale. Nous prouverons que nous sommes capables d’apporter de nouvelles contributions scientifiques au monde », a déclaré le Président des E.A.U., Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan. Et celui-ci d’ajouter : « L’objectif est de bâtir les capacités technologiques et intellectuelles des Émirats dans les domaines de l’aérospatiale et de l’exploration de l’espace afin de nous forger une place dans l’industrie spatiale et de faire usage de la technologie spatiale d’une manière qui puisse consolider les plans de développement du pays. » Le Vice-président et Premier ministre, Souverain de Dubaï, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, a affirmé : « Malgré toutes les tensions et tous les conflits au Moyen-Orient, nous avons prouvé aujourd’hui que le peuple arabe peut apporter une contribution positive au monde à travers de grands succès, à supposer qu’on jouisse de bonnes circonstances et qu’on dispose des éléments voulus. Notre région est une région civilisatrice. Notre destin est, une fois encore, d’explorer, de créer, de bâtir et de civiliser. »

« Atteindre la planète Mars est un énorme défi et nous l’avons choisi parce que ce type de défi nous inspire et nous motive. À partir du moment où nous cessons de vouloir relever de tels défis, nous cessons de progresser », Cheikh Mohammed a-t-il ajouté.

La mission sera dirigée par des Émiriens et par conséquent elle enrichira le capital humain du pays grâce à un transfert de connaissances assuré par nos partenaires internationaux. Elle permettra également d’accroître les connaissances humaines en ce qui concerne l’exploration spatiale et les planètes lointaines.

Le projet Planète rouge marquera un tournant décisif dans le développement des E.A.U., établissant le secteur de la technologie spatiale comme une composante clé de l’économie nationale pour de nombreuses années à venir.

Les investissements des E.A.U. dans le domaine spatial dépassent déjà 20 milliards de dirhams, et couvrent entre autres la société de transmission de données satellites et de télédiffusion, Al Yah Satellite Communications, la société de communications mobiles par satellite, Thuraya Satellite Telecommunications, ainsi que, Dubai Sat, qui se spécialise dans l’observation et la cartographie de la Terre.

Cheikh Mohammed bin Rashid a précisé que l’Agence spatiale des E.A.U. serait responsable de la supervision et de l’organisation de ces activités ainsi que du développement du secteur et serait chargée d’assurer le transfert de connaissances, de renforcer la position des Émirats en tant qu’acteur mondial dans le domaine de l’aérospatiale, et de maximiser la contribution des industries spatiales à l’économie nationale. L’agence sera placée sous l’autorité directe du Cabinet et jouira d’une indépendance financière et administrative.

Mondialement, les technologies spatiales jouent un rôle de plus en plus important au niveau de la sécurité et de l’économie des pays et, dans de nombreux cas, elles sont soutenues par de vastes organisations et programmes nationaux. Le secteur fait partie intégrante de nombreux domaines de la vie, des télécommunications à la surveillance des conditions météorologiques et des catastrophes naturelles en passant par la navigation et la diffusion radiophonique et télévisée.

La valeur de l’industrie est estimée à environ 300 milliards de dollars, alors qu’elle enregistre une croissance d’environ 8 % par an.

« Notre visons à ce que, d’ici à 2021, les E.A.U. figurent parmi les premiers pays dans le domaine de l’aérospatiale. Nous avons une grande foi en Allah et une grande confiance dans les talents de nos jeunes. Notre détermination est des plus fermes, nos ambitions sont des plus grandes et le plan mis en place pour réaliser nos objectifs est très clair », a affirmé le Président Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan. – Agence de presse des Émirats, WAM – Pour en savoir plus, consulter :

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395267799875.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Explorez un nouveau monde en participant au premier safari sous-marin des E.A.U.

posted on 18/07/2014



Vous avez envie d’aventure cet été ? Vous n’aurez pas à chercher très loin puisqu’Abu Dhabi a lancé un safari plongée avec masque et tuba – une première aux E.A.U.

Et non, vous n’avez pas besoin d’être un professionnel de la plongée pour le faire.

Ce safari de quatre heures propose deux sorties de plongée libre à des endroits différents de la plage de Yas sur l’île de Yas, ainsi qu’une randonnée pédestre qui promet de vous faire découvrir en route des espèces marines uniques.

« Notre périple sous-marin commence et se termine à l’île de Yas. Au départ, nous rejoignons en hors bord les bancs d’ooïdes de la plage de Yas. Les bancs d’ooïdes ne sont rien d’autre que le résultat de l’action des marées qui font rouler le sable sur les bancs du Golfe arabique. En raison de la salinité et de la température chaude de l’eau, les vagues font rouler le sable qui forme des murs sphériques tout à fait singuliers », explique Mark Freeman, propriétaire et directeur associé de la Noukhada Adventure Company qui a lancé ce safari en juin.

Rencontrés principalement dans les mers tropicales peu profondes comme aux Bahamas, les ooïdes sont rares dans les eaux côtières du Golfe arabique. « À marée basse, on a une meilleure vue des bancs d’ooïdes parce qu’ils sont plus exposés. Les aventuriers des mers et les géologues sont enthousiasmés d’en découvrir lors de nos safaris », a observé Freeman.

Le safari plongée comprend également une randonnée autour des bancs qui permet d’apercevoir divers animaux marins. « À marée basse, certains animaux marins exotiques viennent attendre dans les eaux peu profondes qu’une marée forte les emmène au large. Lors de l’une de nos excursions, nous avons trouvé des œufs de natices et des seiches qui nageaient dans ces eaux. Alors que les plongeurs barbotent, ils peuvent aussi admirer les récifs de corail.

« Si le vent n’est pas trop fort, nous repartons en bateau en direction de la partie nord de l’île de Saadiyat : Ra's Al Ghurab. Là encore, en fonction de l’aisance de nos clients dans les eaux profondes ou peu profondes, nous proposons d’autres sorties en plongée autour des récifs de corail, le long de tracés choisis. Nous prenons particulièrement soin lors de ces sorties en plongée de ne pas casser le corail », a expliqué Freeman.

D’après Freeman, le meilleur moment pour faire de la plongée libre, c’est le matin lorsque la marée est basse. « Nous avons un annuaire des horaires quotidiens des marées sur l’île de Yas. Ceux qui souhaitent réserver une excursion sous-marine peuvent les vérifier avant de fixer une heure avec nous. »

Le safari plongée revient à 300 dirhams par personne. Il est conseillé d’apporter sa propre nourriture et son eau. – Gulf News – Pour en savoir plus, consulter : http://gulfnews.com/life-style/travel/features/explore-a-new-world-with-the-uae-s-first-underwater-safari-1.1360459

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Les filiales de Mubadala participeront au 49e Salon international de l’aéronautique de Farnborough

posted on 15/07/2014




Mubadala, la société d’investissement et de développement basée à Abu Dhabi, participera au Salon international de l’aéronautique de Farnborough, qui se tiendra au Royaume-Uni du 14 au 20 juillet.

Quatre filiales du groupe qui offrent des services aux secteurs de l’aérospatiale et de la défense sont présentes au salon, à savoir Piaggio Aero, l’AMMROC (Advanced Military Maintenance Repair and Overhaul Centre), Strata Manufacturing et Sanad Aero Solutions, ce qui leur donne la possibilité d’établir des liens avec de nouveaux clients potentiels en vue de partenariats futurs.

Piaggio Aero présentera son P.1 HH HammerHead ultramoderne, un drone multifonctions conçu pour des missions de renseignement, de surveillance et de reconnaissance (RSR), et l’Avanti EVO, la nouvelle version créée par Piaggio Aero de son aéronef emblématique, le P.180 Avanti. L’Avanti EVO est le turbopropulseur d’affaires multi-utilitaire le plus rapide et le plus moderne du monde, offrant une vitesse comparable à celle d’un jet léger de taille moyenne. Sera également présenté au pavillon de Piaggio Aero le Multi-Patrol Aircraft (MPA), nouvellement conçu afin de répondre à la nécessité de proposer une solution robuste de haute technologie permettant d’assurer la sécurité côtière, maritime et offshore.

S’exprimant au sujet de la participation de Mubadala au salon de Farnborough, Homaid Al Shemmari, PDG des Services Aérospatiale et Ingénierie de Mubadala, a déclaré : « Farnborough offre à nos filiales participant au salon une plateforme internationale où elles peuvent rencontrer les principaux acteurs du secteur et discuter de la collaboration et des partenariats existants et futurs. Ce salon fournit également une occasion de montrer à un public mondial nos capacités ainsi que les produits et les services que nous proposons, alors que nous cherchons à établir à Abu Dhabi un secteur des services aérospatiaux et de défense. » Les activités de Piaggio Aero Industries couvrent la conception, la maintenance et la révision des appareils/drones civils et RSR. La société fabrique également des pièces de moteurs d’avion, tout en gérant les réparations et les révisions de moteurs sous licence. La société est basée à Gênes (Italie).

L’AMMROC (Advanced Military Maintenance Repair and Overhaul Centre) est l’un des principaux fournisseurs de services MRR pour l’aviation militaire sur l’ensemble du Moyen-Orient, de l’Asie du Sud et de l’Afrique. Coentreprise de Mubadala, Sikorsky et Lockheed Martin, l’AMMROC offre à l’aviation militaire des services MRR fondés sur les meilleures pratiques pour une vaste gamme d’aéronefs à voilure fixe et à voilure tournante. L’AMMROC est le principal fournisseur de services MRR et de soutien à l’armée de l’air des E.A.U.

Strata Manufacturing est une usine de fabrication d’aérostructures composites basée à Al Ain, qui est détenue à 100 % par Mubadala. Strata travaille en étroite collaboration avec ses partenaires et ses clients, afin de fournir aux fabricants du secteur aérospatial avec lesquels elle a établi des partenariats des solutions novatrices, d’un bon rapport qualité-prix, associant des technologies de pointe, des processus de fabrication fondés sur les meilleures pratiques et une chaîne d’approvisionnement intégrée. Strata a créé des partenariats avec certains des plus grands fabricants d’équipements d’origine (OEM) du monde, dont Boeing, Airbus et Alenia Aermacchi, ainsi qu’avec les fournisseurs de premier rang FACC AG et SABCA.

Sanad Aero Solutions est un leader du secteur en matière de solutions intégrées de financement et de leasing pour les pièces de moteurs et d’avions, dont l’actif dépasse les 750 millions de dollars. La société répond à la demande d’un portefeuille croissant de compagnies aériennes de la région MENA, d’Europe, d’Asie et d’Amérique du Nord. Lancée en 2010, Sanad, dont le siège social se trouve en Suisse, a des bureaux à Zurich et Abu Dhabi.

Le Salon international de l’aéronautique de Farnborough se flatte d’offrir des possibilités d’affaires de premier ordre à l’industrie mondiale de l’aérospatiale. En tant que l’un des plus grands salons et meetings aériens du monde, cette manifestation fournit aux participants une large gamme de plateformes commerciales spécialisées et ciblées. Le salon de 2012 a accueilli plus de 1 500 exposants et 107 000 visiteurs professionnels. Les commandes confirmées et les engagements pris alors ont atteint un montant impressionnant de 72 milliards de dollars. Soixante-dix délégations militaires venues de 46 pays et 13 délégations civiles représentant 10 pays y ont organisé, en moyenne, 15 réunions par jour. – Agence de presse des Émirats, WAM – Pour en savoir plus, consulter : http://www.wam.ae/en/news/economics/1395267710613.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Les E.A.U. participent à la 65e réunion de la CITES à Genève

posted on 15/07/2014


Le ministère émirien de l’Environnement et de l’Eau a participé à la 65e session du Comité permanent de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES), qui s’est tenue récemment à Genève (Suisse).

La délégation des E.A.U. était dirigée par le Dr Sheikha Salem Al Dhaheri, directrice exécutive du secteur de la Diversité biologique terrestre et marine à l’Agence de l’environnement d’Abu Dhabi, et Ahmed Al Hashimi, directeur du département de la Diversité biologique au ministère de l’Environnement et de l’Eau.

La participation du pays s’inscrit dans le prolongement des efforts des E.A.U. visant à réduire la prolifération des délits contre les espèces sauvages, notamment à travers la mise en application de normes et d’exigences adoptées par la CITES, selon un communiqué publié par le ministère de l’Environnement et de l’Eau.

Les réunions régulières du Comité permanent traitent essentiellement des sujets techniques qui restent pertinents pour la mise en œuvre des résolutions découlant de la convention. Toutes les recommandations ayant été débattues durant la récente réunion seront soumises à l’examen de la Conférence des Parties lors de sa 17e réunion, laquelle se tiendra en 2016 en Afrique du Sud.

La stratégie de la CITES concernant les espèces de faune et de flore sauvages a été examinée lors de la réunion, à laquelle les rapports d’organisations régionales et internationales telles que la Convention sur la conservation des espèces migratoires, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’Union internationale contre la criminalité (IUAC) et l’Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT), ont également été présentés.

Les divergences de vues concernant l’accumulation de spécimens confisqués, les expéditions par bateau, les permis électroniques, le transport d’animaux, ainsi que l’examen et la discussion de rapports sur la contrebande de guépards et d’ivoire, ont aussi été abordées et débattues.

Lors de la réunion, la délégation des E.A.U. a présenté un rapport sur les efforts des Émirats visant à freiner la prolifération du commerce illicite d’ivoire. Le rapport couvre les diverses initiatives menées par le pays pour lutter contre la contrebande d’ivoire, y compris les efforts de collaboration avec les diverses agences gouvernementales, l’organisation de toute une série d’ateliers de renforcement des capacités nationales et le lancement de campagnes de sensibilisation ciblant différents segments de la société.

Le ministère a précisé que le rapport des E.A.U. s’inspire du désir du pays de mettre en œuvre les normes et exigences internationales établies concernant les espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction, et de s’y conformer. En conséquence du commerce d’espèces menacées d’extinction, qui est considéré comme le troisième type de commerce illicite le plus important après la drogue et les armes, de nombreuses espèces de faune et de flore sauvages sont aujourd’hui en danger. Il est donc absolument impératif de réglementer le commerce, sans quoi de nombreuses espèces disparaîtront.

Afin de protéger les espèces sauvages en voie d’extinction, les E.A.U. ont adhéré à la Convention par l’adoption du décret fédéral no 86 de 1989, qui a été suivie de la signature de l’accord en 1990 et de l’adoption en 2002 de la loi fédérale no 11, qui porte sur l’organisation et le contrôle du commerce international d’espèces de faune et de flore menacées d’extinction. Cette réglementation couvre la délivrance de permis d’importation et d’exportation pour les espèces inscrites aux annexes de la CITES, ainsi que le renforcement du contrôle des activités de transit.

Les E.A.U. ont également participé à la Conférence de Londres sur le commerce illicite des espèces sauvages, qui s’est tenue en février dernier. En outre, l’État a également pris part au dialogue ministériel sur le commerce illégal des espèces sauvages organisé par l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement, qui s’est tenu à Nairobi et a souligné l’importance d’une coopération internationale pour mettre fin au commerce illégal d’espèces sauvages. – Agence de presse des Émirats, WAM – Pour en savoir plus, consulter :

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395267700988.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

NMC PUBLIE SON PREMIER RAPPORT ANNUEL POUR 2013

posted on 11/07/2014






S.A. Cheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan, ministre émirien des Affaires étrangères, a déclaré que les résultats du Conseil national des médias (NMC) sont en conformité avec les objectifs du gouvernement fédéral ainsi qu’avec ses plans opérationnels et stratégiques.

Le NMC a réalisé un score de 92 pour cent d’après le programme de performance mis en place par le bureau du Conseil des ministres pour toutes les institutions fédérales, ce qui indique l’excellent résultat du NMC dans la réalisation de ses plans stratégiques et des objectifs du gouvernement fédéral.

Cheikh Abdullah, qui est également président du NMC, rappelle dans son introduction au premier Rapport annuel du NMC pour 2013 que le Conseil a lancé l’année dernière plusieurs initiatives et projets visant à soutenir les activités à caractère social, notamment celles qui concernent les centres et institutions liés à la santé, à l’éducation, à l’art, à l’aide sociale et humanitaire, aux sports et à l’environnement, tout en parrainant et en assurant la couverture médiatique de forums et de conférences universitaires destinés à favoriser le développement des institutions et organisations sociales du pays.

Cheikh Abdullah ajoute que le Conseil a mis en œuvre son plan stratégique pour les trois années précédentes avec un succès remarquable, en faisant appel à ses propres capacités et ressources humaines, ce qui a contribué au développement de ses activités. Il observe en outre que ses plans se distinguent par une participation positive à tous les niveaux administratifs, et notamment par trois objectifs stratégiques, que le Conseil cherche à réaliser par le biais de divers partenariats, initiatives et activités.

Cheikh Abdullah déclare : « Nous tenons à ce que le NMC continue progressivement à développer ses outils, politiques et systèmes afin de mettre en œuvre la stratégie du gouvernement fédéral et de répondre aux aspirations des clients et de tous les segments de la société. » Le rapport présente entre autre un aperçu général du Conseil, qui a été créé en 2006. Il dégage aussi la vision du NMC qui ambitionne de se conformer aux normes internationales dans le domaine des médias, de mettre en valeur les réalisations du pays au niveau national et international et de sauvegarder la prestation de tous les services administratifs pour les clients.

Le rapport présente également les grandes lignes de la structure organisationnelle du NMC, ainsi que ses activités et ses missions spéciales au cours des trois années précédentes, dont un certain nombre d’initiatives réussies et jugées satisfaisantes par le bureau du Conseil des ministres.

Le premier rapport du Conseil national des médias pour l’année 2013 accorde une attention particulière à l’Agence de presse des Émirats (WAM), qui a commencé à publier des communiqués le 18 juin 1977, et qui en reçoit aujourd’hui de toutes les agences de presse arabes et de la plupart des agences de presse internationales par divers moyens de communication modernes. Elle a également signé des accords de coopération et d’échange d’informations avec plus de 20 agences arabes et internationales.

WAM est membre du Groupe des agences de presse arabes du Conseil de coopération du Golfe, de la Fédération des agences de presse arabes (FANA), de l’Union des agences de presse islamiques, du Pool des agences de presse non alignées, ainsi que du Congrès mondial des agences de presse.

WAM diffuse ses informations en arabe, en anglais et en français tous les jours de 8h00 à 1h00 du matin, heure locale. Depuis qu’elle a commencé à diffuser des communiqués, WAM assure une couverture de l’ordre de 80 à 90 pour cent de la totalité de l’actualité locale et officielle des Émirats Arabes Unis.

Au cours de l’année 2013, l’agence de presse a fourni des reportages sur plus de 36 332 événements, ainsi que des photographies et des services de télévisés portant sur de nombreuses activités.

Le Conseil national des médias (NMC) supervise également le site "uaeinteract.com", qui est l’un des tous premiers lancés par les E.A.U., conformément à la vision des dirigeants avisés des Émirats, afin de mettre en valeur les réalisations et les contributions du pays et de présenter au monde entier une image fidèle de l’État. Le contenu du site est disponible en six langues : arabe, anglais, français, espagnol, allemand et coréen, et le nombre de visiteurs a atteint 2 293 542 en 2013. – Agence de presse des Émirats, WAM http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395267586757.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

ABDULLAH BIN ZAYED RENCONTRE LA PREMIÈRE MINISTRE DE LA COLOMBIE-BRITANNIQUE

posted on 11/07/2014





VANCOUVER : S.A. Cheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan, ministre émirien des Affaires étrangères, a rencontré Christy Clark, la Première ministre de la Colombie-Britannique (Canada), hier à Vancouver.

Lors de leur réunion, ils se sont entretenus des relations de coopération entre les E.A.U. et le Canada et des moyens de les renforcer de manière à servir les intérêts communs des deux pays, notamment dans les domaines des investissements, de l’exploitation du gaz, des énergies renouvelables et des expositions internationales, ainsi qu’au niveau des échanges de visites et d’expériences et des possibilités prometteuses qui existent dans les deux pays.

Cheikh Abdullah a attiré l’attention sur l’importance des relations bilatérales entre les E.A.U. et le Canada et sur les moyens de les renforcer dans tous les domaines.

La Première ministre a souhaité la bienvenue à Cheikh Abdullah et à sa délégation, observant que sa visite en Colombie-Britannique reflète le souci commun des dirigeants des deux pays d’échanger des visites et des rencontres, et de développer encore davantage leurs relations bilatérales dans l’intérêt des deux pays et de leurs peuples.

Cheikh Abdullah a ensuite pris part à un débat d’experts sur les possibilités d’investissement entre les deux pays, notamment dans les domaines des ports et des transports, avec la participation d’Edward Fast, le ministre canadien du commerce international, James Moore, le ministre canadien de l’Industrie, et Sultan bin Sulayem, Président de la Dubai Ports, Customs and Free Zone Corporation.

Il a également assisté à une séance de pourparlers sur le gaz naturel liquéfié en présence de Mme Clark et de John Baird, le ministre canadien des Affaires étrangères.

Dans son discours prononcé lors de la réunion, Cheikh Abdullah a exprimé son plaisir de visiter plusieurs villes canadiennes, observant que l’économie des E.A.U. est basée sur la diversification de ses services.

Il a fait remarquer que les transporteurs aériens nationaux des E.A.U., les aéroports du pays et DP World, jouent un rôle important en faisant des E.A.U. une destination attirante pour les touristes et les investissements en tous genres.

Il s’est félicité des domaines de coopération entre les E.A.U. et le Canada, tout particulièrement dans les secteurs des investissements, de la recherche, du développement et de la sécurité alimentaire.

Il a également souligné que la présence de représentants des certaines des sociétés les plus importantes du pays, telles que l’Abu Dhabi National Energy Company (TAQA), l’Abu Dhabi Investment Authority (ADIA) et la Mubadala Development Company (Mubadala), et leur participation, attestaient du désir des E.A.U. d’exploiter de nouvelles possibilités d’investissement à l’avenir.

Plusieurs hauts responsables canadiens ont affirmé qu’ils se réjouissaient à l’idée d’une augmentation des investissements qui permettra d’assurer la prospérité des deux pays, en faisant remarquer que les E.A.U. ouvraient grandes les portes à un nouveau monde débordant de possibilités prometteuses.

Les hauts responsables ont fait remarquer que les E.A.U. comptent parmi les investisseurs les plus importants au Canada, ce qui incite fortement à développer la coopération entre les deux pays dans le cadre de projets futurs et marque un pas positif vers la négociation d’un accord sur la protection des investissements qui soulignera l’ampleur de l’engagement pris par les deux pays de renforcer leur relation et de l’intensifier.

Plusieurs hauts responsables des deux parties ont assisté aux réunions. – Agence de presse des Émirats, WAM http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395267579319.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

La TCA Abu Dhabi organisera un Festival national de l’artisanat traditionnel en octobre

posted on 08/07/2014


L’Abu Dhabi Tourism and Culture Authority, TCA Abu Dhabi, a annoncé le lancement d’un Festival national de l’artisanat traditionnel à Al Ain, berceau du patrimoine de l’émirat, en octobre prochain.

Le festival, qui se déroulera du 23 au 29 octobre et cadre avec les objectifs de la Direction de préserver, célébrer et promouvoir le patrimoine immatériel des E.A.U., se tiendra dans le souk historique d’Al Qattara et comprendra toute une série d’activités et d’initiatives, y compris un souk d’artisanat, présentant des matériaux du patrimoine culturel et des produits traditionnels.

Un programme public complet accompagnera le festival et proposera aux visiteurs de tous âges des concours ayant trait au patrimoine, tels que le concours de dance Al Yola pour enfants, un concours d’artisanat, la préparation de plats traditionnels et la réalisation traditionnelle du café arabe, outre des spectacles traditionnels d’Al Harbiyah, d’Al Ayyalah, de musique rababa et d’Al Shillah.

Le festival vise à souligner l’importance de l’artisanat traditionnel pour le patrimoine émirien et à soutenir les efforts déployés par les artisans pour préserver et rétablir leur savoir-faire, et le transmettre aux générations futures. Il bénéficiera du soutien de plusieurs organisations émiriennes.

« L’artisanat, qui représentait une importante source de revenus pour nos ancêtres, est profondément ancré dans notre patrimoine », a affirmé le Dr Nasser Ali Al Hamairi, directeur du service Patrimoine immatériel à la TCA Abu Dhabi. L’artisanat reflétait l’essence même des valeurs sociales de l’époque et les liens profonds qui unissaient la population locale et son environnement proche. Malgré la rareté des ressources naturelles, les habitants furent en mesure d’inventer des outils leur permettant de résister à des conditions de vie difficiles et ces objets d’artisanat apportèrent une touche esthétique aux petits détails de leur quotidien.

du est reconnue comme l’une des 50 plus grandes sociétés du monde arabe par le magazine Forbes Moyen-Orient

L’Emirates Integrated Telecommunications Company, du, a été reconnue par le magazine Forbes Moyen-Orient comme l’une des 50 plus grandes sociétés du monde arabe, celle-ci se classant 47e sur 500 sociétés.

L’annonce a été faite lors d’une cérémonie organisée à Dubaï par le magazine Forbes, qui a dressé la liste des 500 meilleures sociétés du monde arabe pour l’année 2014.

Osman Sultan, PDG de du, a déclaré : « C’est un honneur de figurer dans la liste des meilleures sociétés de la région. Depuis notre lancement en 2007, nous avons maintenu notre engagement « d’ajouter de la vie à la vie », concept qui nous est cher, et de faire appel aux méthodes les plus innovantes dans nos services.

Et M. Sultan de poursuivre : « du a connu de nombreux succès marquants et sans précédent aux E.A.U., dans la région et dans le monde, et c’est la raison pour laquelle la compagnie a été classée parmi les plus grandes sociétés du monde arabe ». La liste des 500 meilleures sociétés du monde arabe publiée par le magazine Forbes Moyen-Orient a été établie d’après les états financiers des sociétés cotées en bourse en 2013. Le classement est basé sur le revenu total des sociétés, leurs bénéfices nets, le total de leur actif et leur valeur marchande. – Agence de presse des Émirats, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Une cinéaste émirienne en herbe vise la lune

posted on 08/07/2014

Hana Kazim a été la première personne des Émirats à obtenir un master de l’école de cinéma la plus prestigieuse des États-Unis, l’American Film Institute Conservatory située à Los Angeles, et à rejoindre, aux côtés de légendes de Hollywood, la liste de ses anciens élèves.

Sa remise de diplôme, à laquelle assistaient des figures emblématiques du cinéma telles que Francis Ford Coppola, réalisateur de la trilogie Le Parrain et Robert Towne, scénariste de Mission Impossible, a été une journée inoubliable pour la jeune femme de 23 ans qui a reçu son Master des Beaux Arts en production cinématographique.

Décrivant son expérience comme quelque chose qui transforme la vie, Hana termine actuellement son film de thèse pour le Conservatory avant de revenir à Dubaï cet hiver.

L’AFI Conservatory est une école de cinéma extrêmement sélective, qui se situe en plein cœur des collines d’Hollywood à Los Angeles. Elle propose un programme d’études rigoureux de deux ans et n’accepte chaque année que 140 étudiants venant du monde entier.

Le programme est divisé en six disciplines : réalisation, production, rédaction de scénario, cinématographie, montage et « production design » (scénographie).

« C’est un de ces programmes d’études auxquels vous survivez en apprenant à nager, sinon vous faites naufrage. Ce que j’ai appris à l’AFI et les personnes que j’y ai rencontrées sont un atout pour ma future carrière dans ce secteur », a-t-elle confié à Gulf News dans une interview exclusive.

Hana a commencé à s’intéresser au cinéma dès son enfance quand elle prit l’habitude de se rendre toutes les semaines au magasin de location de films. « Le cinéma a toujours été un passe-temps – je faisais partie de ces enfants qui regardaient Le Cercle des poètes disparus entre les suites de Jurassic Park. Ce n’est qu’au début de mes études supérieures que j’ai décidé de me lancer dans une carrière de cinéaste », a-t-elle ajouté.

Ayant choisi le cinéma comme matière secondaire avec Gestion d’entreprise comme matière principale à l’Université américaine de Sharjah (AUS), Hana ne savait pas que son choix lui offrirait la possibilité d’entrer dans le monde de la production cinématographique.

« J’ai réalisé deux ou trois courts métrages durant mes études à l’AUS, dont l’un a été reconnu par la suite au Festival du film d’Abu Dhabi (ADFF) et retransmis sur BBC Arabic », a-t-elle expliqué.

Durant ses études à l’AFI, Hana a suivi plusieurs cours extraordinaires qui lui ont permis d’acquérir une expérience de première main auprès de cinéastes comme Steve McQueen, réalisateur du film 12 Years a Slave primé aux Oscars, et Jeff Watchel, Directeur de USA network.

Hana a cité l’actrice américaine, militante politique et ancienne mannequin, Jane Fonda, ainsi que le réalisateur palestinien Hany Abu Assad comme les personnes les plus mémorables qu’elle ait rencontrées durant ses études dans l’établissement. « Je dirais que c’est entièrement à Francis Ford Coppola que je dois ma décision de me concentrer sur le cinéma. »

La cinéaste émirienne a dit qu’elle avait un ou deux projets en vue. Elle écrit actuellement un épisode pilote pour la télévision et apporte les dernières touches à l’esquisse d’un film émirien.

« Il y a tant d’histoires à raconter dans ce pays et tant de lieux de tournage uniques. Je prévois de revenir cet hiver et je me réjouis à la perspective de travailler avec les professionnels des Émirats. » – Gulf News – Pour en savoir plus, consulter : http://gulfnews.com/news/gulf/uae/society/budding-emirati-filmmaker-aims-for-the-stars-1.1355704

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

1 million de photos téléchargées sur #MyDubai via Instagram

posted on 04/07/2014



Des images seront montrées quotidiennement sur plus de 300 écrans dans plus de 75 bâtiments au sein de l’émirat.

L’initiative lancée par Cheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashid Al Maktoum, Prince héritier de Dubaï et Président du Conseil exécutif de Dubaï, afin de créer une autobiographie de Dubaï – une première dans le monde – a recueilli plus d’un million de messages sur Instagram sous le hashtag #MyDubai, en moins de six mois.

Cela a permis de créer un portrait fascinant de la vie des résidents et des visiteurs de Dubaï.

Pour marquer cette réalisation, le Centre financier international de Dubaï (DIFC) et Elevision Media ont présenté sur le plus long espace publicitaire numérique extérieur de la région une sélection des images téléchargées. L’écran LED du DIFC, qui s’étend sur une longueur de 96 mètres sur le bâtiment de DIFC Gate, montrera ces images séquentiellement.

Alors que l’initiative aborde la deuxième moitié de l’année, Elevision Media présentera également tous les jours des photographies #MyDubai sur plus de 300 écrans installés dans plus de 75 bâtiments à travers l’émirat.

S’exprimant sur le fait d’avoir dépassé le million de photographies, Raja Al Mazrouei, chef des opérations au DIFC, a déclaré : « L’initiative #MyDubai a fourni au monde l’occasion inouïe de voir un autre côté de Dubaï, un côté qui révèle une vie enrichie par la culture contemporaine, le patrimoine historique et des expériences uniques. Le DIFC ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire de #MyDubai et nous sommes très fiers de soutenir Cheikh Hamdan et sa vision de créer une archive multimédia de la vie dans l’émirat relatée par ses citoyens, ses résidents et les touristes qui le visitent. »

Issam Kazim, PDG de la Dubai Corporation for Tourism and Commerce Marketing qui gère le Musée en ligne (e-Museum) dans le cadre de son soutien à l’initiative, a affirmé : « À ce jour, plus de 1 018 952 photographies ont été affichées sur #MyDubai. Lorsqu’elles sont visionnées collectivement, elles présentent un portrait fascinant de la vie ici, chaque image montrant une expérience humaine vécue dans notre émirat. Lorsque Cheikh Hamdan a annoncé l’initiative, il a observé que #MyDubai fournirait à chacun des résidents la possibilité de partager la vie passionnante, divertissante et remarquable qu’il connaît. » – Khaleej Times – Pour en savoir plus, consulter : http://www.khaleejtimes.com/kt-article-display-1.asp?xfile=data/nationgeneral/2014/July/nationgeneral_July9.xml§ion=nationgeneral

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Etihad Airways et Alitalia nommées transporteurs aériens internationaux officiels pour l’Expo 2015

posted on 04/07/2014


Etihad Airways, la compagnie aérienne nationale des Émirats Arabes Unis, et Alitalia, la compagnie nationale italienne, qui est aussi membre de l’alliance SkyTeam, ont été nommées conjointement Transporteurs aériens internationaux officiels pour l’Expo 2015, la prochaine exposition universelle qui se tiendra à Milan du 1er mai au 31 octobre 2015.

On estime à 20 millions le nombre de visiteurs attendus à l’Expo 2015. Environ 7,6 millions d’entre eux se rendront à Milan en avion, dont 1,5 million provenant de destinations intercontinentales, 3,3 millions de destinations internationales et 2,8 millions d’Italie.

Pour témoigner de leur engagement envers la manifestation, Etihad Airways et Alitalia proposeront près de 100 vols par jour à destination et en provenance de Milan, reliant 866 villes du monde par le biais de 125 vols directs et 741 autres vols avec escale.

James Hogan, PDG d’Etihad Airways, a déclaré : « L’Italie est un marché stratégique pour Etihad Airways et notre association avec Alitalia en tant que transporteur aérien international officiel pour l’Expo 2015 s’inscrit dans le prolongement tout naturel de notre accord existant de partage de codes.

Grâce à son vaste réseau de lignes internationales, Etihad Airways jouera un rôle prépondérant au niveau de la promotion de l’Expo 2015 auprès d’un public mondial, en mettant l’accent sur les principaux marchés que représentent la région du Golfe, l’Australie, l’Asie et le Sous-continent. »

« Dans les prochains mois, Etihad Airways et Alitalia présenteront leur pavillon Expo 2015 emblématique, et nous nous réjouissons à la perspective d’y accueillir, à partir du 1er mai 2015, des visiteurs venus du monde entier, a affirmé Gabriele Del Torchio, PDG d’Alitalia. Nous sommes très fiers qu’Alitalia et Etihad Airways aient été choisies conjointement comme transporteurs aériens internationaux officiels ».

« Avec notre partenaire Etihad Airways, nous nous ferons un plaisir d’offrir aux visiteurs du monde entier des vols pratiques et confortables pour leur permettre de participer à ce qui sera l’événement de l’année 2015 », a déclaré Giuseppe Sala, PDG de l’Expo 2015 Company. Nous sommes heureux d’avoir Alitalia et Etihad Airways comme partenaires pour l’Expo Milano 2015. Nous souhaitons accueillir 20 millions de visiteurs sur le site de l’Exposition et prévoyons que 8 millions d’entre eux viendront de l’étranger. Nous savons qu’il nous faut un acteur d’envergure internationale pour nous aider à réaliser cet objectif.

Le partenariat avec Alitalia et Etihad Airways se situe dans la perspective de notre objectif. À partir de maintenant, et même durant les six mois de l’Exposition universelle, toutes les initiatives présenteront un double avantage : d’une part elles serviront à promouvoir la manifestation et d’autre part elles faciliteront les voyages en provenance et à destination de Milan. De cette façon, elles permettront également d’offrir le meilleur accueil possible à tous ceux qui se rendront en Italie et prendront part à la manifestation ». – Agence de presse des Émirats, WAM –

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Le président éthiopien exprime le désir de développer les relations économiques avec les E.A.U.

posted on 04/07/2014

ADDIS-ABEBA : le président éthiopien Mulatu Teshome a exprimé le désir de son pays de développer ses relations économiques avec les E.A.U. et d'accueillir davantage d'investisseurs émiriens dans les marchés éthiopiens.

Le président Teshome a tenu ces propos lors de sa rencontre avec une délégation du groupe émirien Majid Al Futtaim, leader de la grande distribution et des loisirs au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MENA), en présence de l'ambassadeur des E.A.U. en Éthiopie et du Représentant permanent auprès de l'Union africaine, Yousuf Eisa Al Saberi.

Le président éthiopien a également pris note des efforts déployés par l'ambassade des E.A.U. afin d'encourager les investisseurs émiriens à exploiter les marchés éthiopiens.

La délégation du groupe Majid Al Futtaim en Éthiopie comprenait Younis Al Mulla, vice-président principal Développement commercial et Affaires gouvernementales chez Majid Al Futtaim Retail LLC, et Pierre Cassimatis, vice-président Détail-Développement international et directeur de Carrefour aux Émirats, entre autres personnes.

La visite reflète les faits récents sur le plan du développement des relations politiques et économiques entre les E.A.U. et l'Éthiopie.

Pour sa part, Al Mulla a exprimé le désir de pénétrer sur les marchés éthiopiens, qui seront un point d'accès aux pays africains voisins. – Agence de presse des Émirats, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Une force positive sur la scène mondiale

posted on 01/07/2014

Quand le produit de la vente du pétrole a commencé à remplir les coffres émiriens, à la fin des années 1970, le regretté Cheikh Zayed ben Sultan Al Nahyan a immédiatement décidé d’en consacrer une partie à l’aide étrangère.

Sa vision, concernant ce type d’aide, s’est inscrite dans une perspective aussi bien humanitaire que développementale, pour le destinataire des fonds. En fait, son affirmation « La fortune qui vous est donnée par Allah n’est pas seulement à vous, elle est aussi à ceux qui ont besoin d’en avoir une part » résume parfaitement son approche.

Au cours des 43 dernières années, le dicton de Cheikh Zayed sur l’aide se traduit dans une politique permanente des E.A.U., qui tend la main aux nations ou sociétés en grande difficulté, sans considérations politiques ou ethniques.

Ceci apparaît dans la nature de l’aide proposée et dans les nombreuses entités et personnes qui la reçoivent. Bien que les pays développés à proposer l’aide et l’assistance qu’ils jugent nécessaires soient nombreux, il est souvent insinué qu’elles s’assortissent de conditions politiques. En d’autres termes, cette largesse dépend des intérêts des pays donateurs, au lieu d’être entièrement fondée sur l’altruisme.

Cependant, avec les E.A.U., nous nous apercevons que les formules d’aide sont présentées strictement pour des raisons humanitaires, loin des équations du pouvoir de l’arène mondiale. Cela se vérifie facilement quand on examine la destination finale de cette aide à travers les décennies.

Par exemple, durant la guerre civile libanaise, les E.A.U. ont prodigué leur aide humanitaire à tous les groupes affectés. À la fin de ce conflit, qui a duré 16 ans, les E.A.U. ont déposé 1 milliard de dollars US à la banque centrale du Liban, afin de soutenir la devise du pays, qui avait subi une grave érosion de sa valeur en raison de cette longue guerre.

L’appui des E.A.U. a consisté à aider à reconstruire le Liban, sans privilégier aucun côté. Autre exemple, à la fin du régime de l'Apartheid de l'Afrique du Sud, les E.A.U. ont été l'un des premiers pays à recevoir le nouveau président, Nelson Mandela. Les E.A.U. ont vivement souhaité développer la coopération et effectuer des investissements en Afrique du Sud, afin de favoriser l’établissement d’une société plus juste et de créer des emplois. Ils ont ouvert leurs portes afin de recevoir des milliers de travailleurs expatriés, comme étape indirecte pour lutter contre le chômage dû aux années d’instabilité, en raison des sanctions imposées à l’Afrique du Sud.

La même approche a été appliquée à la Bosnie-Herzégovine, au Pakistan, à l’Afghanistan et aux Philippines, ainsi qu’à certains pays endettés d'Amérique latine, où les E.A.U. ont participé à, ou mis en place, des milliers de projets d'infrastructure pour les routes, les écoles et les hôpitaux. Ils ont produit un effet incrémentiel sur les taux de croissance, en créant encore plus d’emplois et en améliorant les conditions de vie.

Une approche sur deux niveaux

Les dirigeants émiriens ont maintenu cette approche développementale et humanitaire à deux niveaux, en augmentant le volume de l’aide étrangère, année après année, selon des montants substantiels.

L’aide étrangère totale fournie par les E.A.U. depuis leur création, jusqu’à la fin de 2012, se montait à 600 milliards de dirhams (163,5 milliards de dollars US), dont 3,5 milliards de dirhams distribués rien que durant l’année 2012, au bénéfice de 128 pays.

Ce montant représentait 0,65 % du PIB émirien en 2012, l’un des pourcentages les plus élevés du monde, tandis que le montant donné par les États-Unis ou l’UE ne dépasse pas 0,3 % de leur produit intérieur brut. Ceci montre clairement l’ampleur et la signification de l’aide étrangère émirienne proportionnellement à sa taille économique.

Dans ce contexte, Cheikh Hamdan ben Zayed Al Nahyan, représentant du Souverain dans la région Ouest et président du Croissant-rouge des Émirats, a montré l’empressement des E.A.U. et de ses dirigeants à favoriser le bien-être économique des déshérités, grâce à la mise en place de projets de développement soigneusement sélectionnés, tout en apportant toute l’aide nécessaire en cas de catastrophes naturelles.

Dans le cadre de cette formule d'assistance, le Fonds d'Abu Dhabi pour le Développement économique arabe, fondé en 1971, juste après la fondation des E.A.U., a accordé des prêts afin de mettre en œuvre des projets de développement. La taille de ces fonds a atteint 782,3 millions de dirhams, tandis que la somme restante a été distribuée par le biais de contributions au Croissant-rouge et aux établissements caritatifs de divers émirats. En 2012, la valeur de cette aide humanitaire a atteint les 625 millions de dirhams et la valeur pour les œuvres caritatives 253 millions de dirhams.

L’aide au développement et l’aide humanitaire ont été distribuées sur une grande surface géographique. Le Moyen-Orient, en raison des multiples crises qui ont frappé la région, ainsi que de sa proximité avec les E.A.U., a reçu 67 % de l’aide totale, suivi de l’Afrique du Nord et de l’Afrique sub-saharienne, deux des régions les plus pauvres du monde.

En raison de la nature de ces contributions et de leur répartition géographique, le rôle joué par les E.A.U. est évident. Ce motif est aussi devenu un modèle d’inclusivité et d’équité. En outre, cette aide a donné aux E.A.U. une réputation sur la scène politique mondiale, non seulement parmi les pays et les peuples qui la reçoivent, mais aussi avec des organisations multilatérales désireuses de coordonner les efforts de leur aide avec ceux des E.A.U.

Ils le font parce qu’ils savent que le soutien apporté par les E.A.U. est transparent et honnête. En outre, les E.A.U. devraient augmenter leur rôle dans les années à venir.

À ce propos, Bill Gates, fondateur et partenaire de la Bill and Melinda Gates Foundation, durant le Sommet des médias d’Abu Dhabi, qui s’est tenu il y a deux ans, a loué la contribution des E.A.U., qui ont soutenu les projets caritatifs et sanitaires entrepris par son organisation dans plusieurs pays.

En outre, il a souligné le soutien important apporté par le Général Cheikh Mohammed ben Zayed Al Nahyan, Prince Héritier d’Abu Dhabi et Commandant Suprême Adjoint des Forces armées des E.A.U., afin de lutter contre la polio, ce qui donne à l'aide émirienne des dimensions humanitaires et un caractère international.

En plus du Fonds d’Abu Dhabi, avec ses capacités financières énormes, l’approche caritative émirienne inclut des initiatives telles que l’Établissement Mohammed ben Rachid, à Dubaï, et le travail caritatif effectué par plusieurs institutions de Sharjah et des autres émirats. — Le Dr Mohammed Al Assoumi est un Émirien expert en économie et un spécialiste du développement socioéconomique aux E.A.U. et dans les pays du CCG.- Gulf News – Pour en savoir plus : http://gulfnews.com/business/features/a-force-of-good-on-the-global-stage-1.1353500

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Les E.A.U. et les États-Unis à l’avant-garde de la création d’un « avenir plus propre »

posted on 27/06/2014



Les projets de collaboration entre les États-Unis et les E.A.U. dans le domaine de l’énergie permettront de développer pleinement le secteur mondial à l’avenir.

Dans son discours « L’énergie et la sécurité dans un monde en constante évolution », Daniel Poneman, le vice-ministre américain de l’énergie, a déclaré que les deux pays étaient des leaders mondiaux dans ce domaine et que le secteur avait connu plusieurs changements positifs.

S’exprimant à l’Al Bateen Palace, il a observé que le regretté Cheikh Zayed, fondateur des E.A.U., avait commencé dès le départ à se pencher sur la question des ressources gazières. « Nous avons tous connu de profonds changements en matière d’énergie et Cheikh Zayed a transformé une terre désertique en oasis de verdure. Il a commencé bien avant que le sujet soit à la mode aux E.A.U. »

M. Poneman a dit qu’il était important pour les deux pays d’explorer « des voies conduisant à un avenir meilleur et plus propre » en créant davantage de possibilités d’emplois et en renforçant la prospérité.

Il a salué la direction montrée par les dirigeants des E.A.U. dans leurs décisions concernant l’utilisation et la consommation sûres de l’énergie.

Faisant allusion à l’exploitation sûre de la centrale nucléaire de Baraka, M. Poneman a déclaré : « Les E.A.U. ont prouvé au monde qu’il était possible de développer une énergie nucléaire sûre et régulière. »

Il a affirmé aux personnes assemblées qu’il avait été très impressionné lors de sa visite du site.

« J’ai vu des milliers de travailleurs en train d’accomplir des tâches complexes », a-t-il observé, encourageant les membres du public à visiter la centrale.

Les E.A.U. jouent un rôle mondial dans le secteur de l’énergie, a poursuivi M. Poneman et certains efforts engendreront des progrès technologiques décisifs qui permettront de poursuivre le développement de l’importante relation qui existe entre les deux pays.

Il a ajouté qu’ils avaient tous les deux pris « l’engagement ferme » de renforcer leur relation dans le secteur de l’énergie et que des travaux de recherche seraient menés en permanence en vue de mettre au point de nouvelles technologies permettant de mieux comprendre les incidences et les usages de tous les types d’énergie.

M. Poneman a également souligné la nécessité de fournir de l’énergie et un soutien aux personnes qui se trouvent dans le besoin.

« Plus de 600 000 Africains n’ont pas l’électricité. Nous sommes dans l’obligation morale de fournir de l’électricité à ceux qui en ont besoin. L’Afrique présente de véritables possibilités. »

La conférence a été présenté mardi, lors du Majlis (conseil) de Cheikh Mohammed bin Zayed, Prince héritier d’Abu Dhabi et Vice-commandant suprême des forces armées des E.A.U.

Cheikh Saif bin Zayed, Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Hamed bin Zayed, président de la Cour du Prince héritier d’Abu Dhabi, et plusieurs cheikhs, ministres, hauts responsables et ambassadeurs de pays arabes et étrangers ont assisté à la conférence. – The National – Pour en savoir plus, consulter : http://www.thenational.ae/uae/environment/uae-and-us-at-forefront-of-creating-x2018cleaner-futurex2019

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Mohammed bin Rashid ordonne l’établissement d’un Bureau pour l’organisation de l’Expo 2020 à Dubaï

posted on 27/06/2014



Le Vice-président et Premier ministre, Souverain de Dubaï, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum a ordonné la nomination de Reem bint Ibrahim Al Hashimi, ministre d’État, au poste de directrice générale du Comité supérieur pour l’organisation de l’Exposition universelle de 2020. S.A. Cheikh Mohammed a également ordonné l’établissement d’un bureau consacré à l’organisation de l’EXPO 2020 et la nomination de Mme Al Hashimi au poste de directrice générale.

Dans le même contexte, S.A. Cheikh Mohammed bin Rashid a présidé une réunion du Comité supérieur pour l’organisation de l’Exposition universelle de 2020 en présence de S.A. Cheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashid Al Maktoum, au Centre financier international de Dubaï (DIFC).

Étaient également présents à la réunion S.A. Cheikh Ahmed bin Saeed Al Maktoum, président de la Direction de l’aviation civile de Dubaï et du groupe Emirates, ainsi que président du Comité supérieur pour l’organisation de l’Exposition universelle de 2020, Cheikh Sultan bin Tahnoun Al Nahyan, président du Département des transports d’Abu Dhabi et de la Direction du tourisme et de la culture d’Abu Dhabi, Khalid Al Ghaith, vice-ministre des Affaires étrangères chargé des affaires économiques, Mohammed Ibrahim Al Shaibani, directeur général de la Cour du Souverain de Dubaï et vice-président du Comité supérieur pour l’organisation de l’Exposition universelle de 2020, Mattar Al Tayer, président du conseil d’administration et directeur exécutif de la Direction des routes et des transports, Hussain Nasser Lootah, directeur général de la municipalité de Dubaï, le Général de division Khamis Mattar Al Mazeina, préfet de police de Dubaï, Helal Saeed Al Marri, directeur général du Département du tourisme et du marketing commercial de Dubaï (DTCM) et Khalifa Al Zaffin, président exécutif de Dubai World Central, entre autres.

Au cours de la réunion, Mme Al Hashimi a présenté un exposé sur les préparatifs en vue de la construction à Jebel Ali, à proximité de l’Aéroport international Al Maktoum, du siège social de l’EXPO 2020, dont la conception et les composants refléteront le patrimoine remarquable et durable des E.A.U.

M. Al Tayer et M. Lootah ont également parlé lors de la réunion des préparatifs mis en œuvre par leurs organisations pour le siège social de l’EXPO 2020, ainsi que des responsabilités des organismes gouvernementaux de Dubaï quant à la construction de ce mégaprojet qui est censé être un symbole emblématique de l’architecture et de la richesse du patrimoine du pays. – Agence de presse des Émirats, WAM – Pour en savoir plus, consulter :

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Nouveau site internet pour le Prix Cheikha Fatima bint Mubarak récompensant les athlètes féminines

posted on 27/06/2014



Le Comité supérieur du Prix Cheikha Fatima bint Mubarak destiné aux athlètes féminines a lancé le nouveau site internet du prix lors d’une cérémonie tenue à la Fondation pour le développement de la famille (FDF).

Le nouveau site internet du prix, en anglais et en arabe, fournit un guide électronique complet présentant le prix et les toutes dernières mises à jour de sa deuxième édition qui a été annoncée au début du mois.

Dans ses remarques prononcées lors de la cérémonie, Noura Al Ka'abi, membre du conseil d’administration du Comité supérieur du Prix Cheikha Fatima bint Mubarak destiné aux athlètes féminines et présidente du Comité des médias et du marketing, a observé que le nouveau site explique les différentes façons de participer aux prix en complétant des formulaires de demande en ligne, qu’il fournit des navigateurs permettant d’accéder à toutes les informations concernant le prix, facilite la communication avec le comité du prix et offre toute une gamme de services divers.

Le Prix Cheikha Fatima bint Mubarak destiné aux athlètes féminines, le plus grand prix de ce type dans le monde, offre aux championnes individuelles, y compris celles ayant des besoins spécifiques, ainsi qu’aux équipes gagnantes, une récompense totale de 2,4 millions de dirhams pour ses neuf catégories.

Le prix est une initiative de S.A. Cheikha Fatima Bint Mubarak, présidente de l’Union générale des femmes (GWU), de la Fondation pour le développement de la famille (FDF), et du Conseil supérieur de la maternité et de l’enfance et présidente honoraire de la Société du Croissant-Rouge des Émirats (ERC).

Cheikha Fatima bint Mubarak parraine des programmes visant à favoriser la promotion et l’autonomisation des femmes ainsi que l’excellence féminine, et à encourager la compétition et le succès en sport. – Agence de presse des Émirats, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Une plateforme en ligne renforcera les efforts de conservation de l’oryx d’Arabie

posted on 24/06/2014


Le Secrétariat général pour la conservation de l’oryx d’Arabie, hébergé par l’Agence pour l’environnement d’Abu Dhabi, a lancé son site internet www.arabianoryx.org, dans l’espoir de renforcer les efforts de coopération déployés sur l’ensemble de la région en vue de la protection de cette espèce.

Le site internet vise à fournir aux chercheurs, aux membres du Secrétariat général et au grand public une plateforme leur permettant de se connecter à des sites traitant de questions liées à l’oryx d’Arabie.

Le site, qui est en deux langues, présente les toutes dernières statistiques concernant l’oryx d’Arabie, son histoire, ses caractéristiques physiques, son régime alimentaire, son comportement, son habitat, ainsi que son aire de répartition et les initiatives de conservation mises en œuvre dans la région. Ses blogs et forums interactifs permettent aux utilisateurs de participer et de contribuer à des débats au sujet de cette espèce emblématique.

Le Dr Majid Sultan Al Qasimi, directeur Diversité biologique du territoire à l’EAD, a déclaré : « Les E.A.U. considèrent que replacer les troupeaux d’oryx d’Arabie dans leur habitat naturel est une priorité qui s’inscrit dans le prolongement du Projet de réintroduction de Son Altesse Cheikh Mohamed bin Zayed, lancé en 2007. Nous sommes fiers d’héberger le Secrétariat général et d’appuyer les efforts déployés par le gouvernement d’Abu Dhabi pour protéger cette espèce vulnérable. Cette région est le seul habitat naturel de l’oryx d’Arabie. Cette espèce unique d’antilope, qui parcourait jadis librement les plaines et les déserts, est capable de s’adapter à l’environnement singulier et aride qui les caractérise. » Le Secrétariat général pour la conservation de l’oryx d’Arabie a été créé en 2001 à l’issue de la Conférence internationale d’Abu Dhabi sur l’oryx d’Arabie organisée par les Émirats Arabes Unis. Il s’agit d’une initiative régionale visant à coordonner et unir les efforts de conservation de l’oryx d’Arabie dans la péninsule arabique.

À ce jour, les efforts de conservation mis en œuvre dans la région sont parvenus à être reconnus au niveau international et ont abouti à des résultats très satisfaisants pour l’espèce, puisqu’elle est passée, en 2011, de la catégorie « En danger » à « Vulnérable » dans le classement de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). – Agence de presse des Émirats, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

La DFTC améliore sa procédure de demande de permis cinématographique et d’approbation

posted on 24/06/2014


La Dubai Film and TV Commission, DFTC, a annoncé hier que la première phase de mise en place de son système automatisé d’approbation des scénarios et de délivrance de permis cinématographiques a été lancée.

Le nouveau système rationnalisé correspond à la mission de la DFTC de faciliter le tournage de films à Dubaï et de développer le secteur de la production audiovisuelle dans l’émirat.

Le système fournira aux sociétés locales de production cinématographique la possibilité de déposer leurs demandes de permis, d’en suivre le progrès et de régler les frais en ligne, éliminant ainsi la nécessité de visites en personne, tandis que les propriétaires de sites de tournage pourront examiner et approuver des demandes détaillés en cliquant sur un simple bouton.

De plus, les sociétés locales de production cinématographique et les propriétaires de sites de tournage seront en mesure de suivre l’avancement des demandes en cours, de suivre l’historique des demandes antérieures, ainsi que de sauvegarder et de retrouver des demandes de permis cinématographiques.

Jamal Al Sharif, président de la Dubai Film and TV Commission, a observé : « Nous traitons actuellement plus de 1 000 demandes de permis par an, et ce nombre devrait augmenter en conséquence de nos efforts concertés visant à promouvoir Dubaï en tant que destination de tournage. Le portail automatisé en ligne est un élément essentiel à l’amélioration de notre efficacité et à la simplification des procédures qui faciliteront la croissance de Dubaï en tant que pôle international de production audiovisuelle. De nombreuses séries à succès ayant été tournées ici récemment, telles que Masterchef Arabia, Amour, gloire et beauté et Welcome Back, la suite de Welcome, le film à grand succès de Bollywood, le secteur du cinéma et de la télévision de Dubaï a le vent en poupe. » La DFTC a été créée en mai 2012 dans le but de promouvoir Dubaï en tant que lieu de tournage et de production auprès des secteurs local, régional et international du cinéma et de la télévision. C’est également le seul organisme autorisé à délivrer des permis de tournage pour le nombre illimité de sites séduisants, privés et publics, qu’offre Dubaï.

Le groupe Asset Technology a été sélectionné pour l’automatisation du nouveau système convivial. Asset assure des services de gestion de contenu de premier ordre aux administrations publiques du Moyen-Orient et gérera le système automatisé de la DFTC à partir de sa filiale de Dubaï, Asset Gulf. – Agence de presse des Émirats, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Dubai Culture rend hommage à un hôpital

posted on 24/06/2014



La Direction de la culture et des arts de Dubaï (Dubai Culture) a souligné les singularités du Musée de l’hôpital Al Maktoum, le premier hommage du genre à l’un des plus vieux hôpitaux de Dubaï, lors de la plus grande conférence européenne sur l’innovation et la technologie dans les musées, Museum Next.

Museum Next, qui s’est tenu à Newcastle (Royaume-Uni), a regroupé les principaux thèmes, tendances et meilleures pratiques connexes dans le but de donner une idée précise de la manière dont l’innovation et la technologie modifient les institutions et le monde qui nous entoure, permettant ainsi aux visiteurs de mieux comprendre ce qui distingue véritablement le Musée de l’hôpital Al Maktoum des autres.

Présentant un aperçu de l’initiative, Muna Faisal Al Gurg, spécialiste de projet chargée des musées et des collections d’art à Dubai Culture, a partagé des informations sur le programme d’externalisation ouverte mis en œuvre à ce jour, y compris la première phase qui a été réalisée en compilant les expériences des médecins, des patients et du personnel de l’hôpital.

Dans le contexte de notre société qui possède une riche tradition orale, la présentation par Dubai Culture du Musée de l’hôpital Al Maktoum souligne la mission de la Direction de préserver et de représenter les souvenirs de la population locale et les histoires connexes ayant trait au développement des E.A.U.

Un élément marquant de la présence du Musée de l’hôpital Al Maktoum à Museum Next est la campagne Words That Heal (littéralement « Les mots qui guérissent »), qui constitue la deuxième phase du programme d’externalisation ouverte et a été ouverte récemment aux adeptes des médias sociaux pour leur permettre d’échanger des paroles encourageantes, fortes et réconfortantes avec ceux qui en ont le plus besoin.

Dans le cadre de la campagne Words That Heal, la Direction a constitué une « banque de mots qui guérissent », rassemblant les paroles exprimées par les visiteurs, qui sera communiquée aux patients qui en ont besoin dans tous les hôpitaux de l’émirat.

Tout dernièrement, la campagne Words That Heal a été menée à l’hôpital d’Al Baraha, où la Direction a invité des enfants à exprimer des paroles qui ont été ensuite partagées avec les patients de l’hôpital.

La Direction continuera de prendre part, en diverses phases, à l’initiative d’externalisation ouverte, donnant à tous les citoyens du pays la possibilité de partager leurs idées par l’intermédiaire du Musée de l’hôpital Al Maktoum. – Agence de presse des Émirats, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE