• Arabic
  • French
  • German
  • Spanish
  • Korean
Parrainé par le Conseil national des médias

Reportages

Mohammed ben Rachid s’entretient avec le président mexicain

posted on 23/04/2014



Mexico : Son Altesse Cheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum, vice-président et Premier ministre des E.A.U. et souverain de Dubaï s’est entretenu avec le président mexicain, Enrique Peña Nieto.

Les discussions ont porté sur plusieurs questions de politique et d’économie internationales, et sur les façons d’améliorer les relations bilatérales entre les deux pays, par un partenaire stratégique et constructif dans tous les secteurs de l’économie et des investissements, en tenant compte des intérêts communs des deux peuples amis.

Ces discussions se sont tenues lorsque Cheikh Mohammed a rencontré le président mexicain hier, au palais présidentiel de Mexico, où il a été accueilli par une réception officielle dans la cour du palais, en la présence de S.A. Cheikh Abdoullah ben Zayed Al Nahyan, ministre des Affaires étrangères, et de sa délégation.

Ensuite, ils ont inspecté la garde d’honneur, à l’occasion de la visite historique du vice-président.

Un orchestre a joué l’hymne national des deux pays. Ensuite, Cheikh Mohammed a serré la main de plusieurs ministres, officiels et ambassadeurs mexicains de plusieurs pays arabes qui assistaient à la réception officielle.

Le président mexicain, Enrique Peña Nieto, a serré la main de la délégation de Cheikh Mohammed.

Par ailleurs, Cheikh Mohammed et le président mexicain ont assisté à la cérémonie de signature de plusieurs accords de protection et d’encouragement des investissements entre les deux parties. Ces accords ont été confirmés par Cheikh Abdoullah et par Ildefonso Guajardo Villarreal, secrétaire mexicain à l’Économie.

À la fin de la réunion, Cheikh Mohammed a dédicacé pour le président mexicain un exemplaire de son livre, Flashes of Thought, en espagnol, la langue officielle du Mexique. Le président mexicain l’a accepté et a remercié Cheikh Mohammed, promettant qu’il le lirait afin de mieux connaître les réflexions et les visions du vice-président.

Cheikh Mohammed a signé une photo de lui avec le président mexicain, puis il a quitté le palais avec sa délégation. – Emirates News Agency, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Le vice-président dépose une gerbe au mémorial de Chapultepec, au Mexique

posted on 23/04/2014


Mexico : Son Altesse Cheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum, vice-président des Émirats, Premier ministre et souverain de Dubaï, a déposé une gerbe au mémorial de Chapultepec, au Mexique, pour l’Académie militaire mexicaine, qui est morte à la bataille de Chapultepec, en 1847. Cette guerre, entre les armées américaine et mexicaine, a fait des centaines de morts et de blessés parmi les Mexicains.

S.A. Cheikh Abdoullah ben Zayed Al Nahyan, ministre des Affaires étrangères, a assisté à l’événement.

À son arrivée sur place, Cheick Mohammed et sa délégation ont reçu un accueil officiel. À la fin, le vice-président a reçu de chaleureux au revoir. – Emirates News Agency, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Mohammed ben Rachid visite Teotihuacan, au Mexique

posted on 23/04/2014


Teotihuacan : Son Altesse Cheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum, vice-président des Émirats, Premier ministre et souverain de Dubaï, a visité la ville de Teotihuacan, qui date de 100 av. J.-C. Personne ne sait qui l’a construite ou qui a ordonné sa construction.

Le vice-président et sa délégation ont visité les grandes parties de la ville, située dans l’État de Mexico, à plus de 35 km de la capitale mexicaine.

Cheikh Mohammed s’est familiarisé avec les composants de cette ville historique, qui inclut des merveilles du monde. Elle reflète la capacité de l'homme à inventer et réaliser l'impossible, car elle a été bâtie d'une manière très précise, avec des complexes résidentiels et de superbes créations.

Cheikh Mohammed a exprimé son admiration pour cette ville antique.

Cheikh Mohammed était accompagné de S.A. Cheikh Ahmed ben Saïd Al Maktoum, président de la Direction de l’aviation civile de Dubaï et président d’Emirates Group, de Mohammed ben Abdoullah Al Gergawi, ministre des Affaires du cabinet, de Rim bint Ibrahim Al Hashimy, ministre d’État, de Mohammed Ibrahim Al Shaibani, directeur général du bureau de Son Altesse le souverain de Dubaï, du lieutenant général Misbah ben Rachid Al Fattan, directeur du bureau du vice-président, de Khalifa Saïd Suleiman, directrice générale du département du protocole et de l’hospitalité de Dubaï, de Saïd Rachid Obeid Al Za'abi, ambassadeur émirien au Mexique, ainsi que de Francisco Alonso Escobar, ambassadeur mexicain aux E.A.U. – Emirates News Agency, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Loubna Al Qasimi reçoit le secrétaire d’État adjoint américain pour les affaires économiques et commerciales

posted on 23/04/2014


Cheikha Loubna bint Khalid Al Qasimi, ministre du Développement et de la Coopération internationale, a reçu hier Charles H. Rivkin, secrétaire d’État adjoint américain pour les affaires économiques et commerciales, sa délégation, ainsi que Michael H. Corbin, ambassadeur américain aux E.A.U.

Cheikha Loubna et le secrétaire adjoint ont parlé des façons de renforcer les relations de partenariat et d’augmenter les voies de coopération entre les E.A.U. et les États-Unis.

Pendant la réunion, qui s’est tenue au siège du ministère, les deux parties ont par ailleurs échangé leur point de vue sur diverses questions de développement international et diverses façons de soutenir les efforts de la communauté internationale dans ses réponses humanitaires.

Cheikha Loubna a dit que les E.A.U., qui occupent la position de pays le plus généreux du monde par rapport au revenu total, souhaitent vivement continuer leurs accomplissements en améliorant le processus de coopération et de partenariat avec d’autres pays donateurs actifs dans le monde.

Cheikha Loubna a souligné que les E.A.U. cherchent à soutenir les efforts en matière de développement international et à faire face aux problèmes de développement et aux questions humanitaires qui affligent des millions de personnes dans les pays en voie de développement et les communautés pauvres, ainsi qu’à poursuivre l’adoption de stratégies durables pour les résoudre.

Le secrétaire d’État adjoint américain a loué les E.A.U. pour leur contribution significative au développement international, ainsi que pour le développement complet obtenu au niveau local, qui a facilité leur transition vers le rôle de modèle aux niveaux régional et mondial.

Il a présenté ses félicitations aux dirigeants émiriens et à leur peuple concernant les réussites historiques et le pas de géant franchi par les E.A.U. concernant l’aide étrangère accordée par rapport à leur PIB.

En outre, cette réunion a porté sur plusieurs problèmes de développement international et de réponse humanitaire aux personnes victimes de désastres dans diverses parties du monde et des façons d'améliorer la coopération entre les deux pays dans divers domaines.

Plusieurs hauts représentants assistaient à la réunion. – Emirates News Agency, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Les représentants permanents des E.A.U. et du Royaume-Uni auprès des Nations Unis saluent la lutte contre la violence sexuelle en période de conflit

posted on 17/04/2014

New York : Les représentants permanents des E.A.U. et du Royaume-Uni auprès des Nations Unies, Lana Nusseibeh et Sir Mark Lyall Grant, ont organisé un déjeuner de travail pour plusieurs représentants permanents auprès de l’ONU en l’honneur de la représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit, Zainab Hawa Bangura.

En qualité de porte-parole de l’ONU et principal défenseur de cette cause, Bangura a expliqué : « La violence sexuelle en période de conflit est un crime qui porte atteinte à bien trop de personnes depuis bien trop longtemps, mais la communauté internationale œuvre de concert pour mettre fin à ce fléau.

La violence sexuelle en période de conflit est une question de paix et de sécurité, mais c’est aussi une question économique et sociale car elle compromet la poursuite par les pays de leur programme de développement. Nous devons veiller à mettre fin à l’impunité de ce crime qu’est la violence sexuelle en période de conflit et assurer aux survivantes la prestation de services et l’apport d’un soutien. La communauté internationale est unie dans sa lutte visant à mettre fin à la violence sexuelle, et en travaillant tous ensemble nous réussirons à éliminer ces abus qui portent atteinte non seulement aux personnes individuelles, mais aussi aux familles et aux communautés, et qui détruisent le tissu social de la société », a-t-elle poursuivi.

Lana Nusseibeh a présenté de façon détaillée les politiques nationales des E.A.U. et les efforts déployés au niveau international en vue d’institutionnaliser des mesures de prévention contre la violence sexuelle en période de conflit.

Nusseibeh a partagé les enseignements tirés des expériences passées et utilisé en exemple l’approche adoptée par les E.A.U. pour lutter contre la traite des personnes et la manière dont elle a évolué en un plan d’action qui s’articule autour de quatre piliers. Nusseibeh a observé que S.A. Cheikh Abdullah Bin Zayed Al Nahyan, ministre des Affaires étrangères, avait été l’un des premiers défenseurs mondiaux de l’Initiative de prévention des violences sexuelles en période de conflit, qui a conduit à une déclaration historique ratifiée par 144 pays.

Cette initiative a été dirigée par le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, qui continue de se faire l’un des principaux porte-parole sur la question aux côtés de Mme Bangura.

Dans ses propos, Nusseibeh a remercié le gouvernement britannique ainsi que Mme Bangura d’avoir montré la marche à suivre en ce qui concerne ce problème grave, et affirmé : « Nous devons désormais réfléchir non seulement aux répercussions des conflits sur les femmes, mais aussi à l’effet que les femmes peuvent exercer sur les conflits. Nous devons considérer la question à travers le prisme des femmes en tant qu’agents de lutte contre les violences sexuelles et non seulement en tant que victimes ». Le représentant permanent britannique, Sir Mark Lyall Grant, a constaté : « Au cours des dix-huit derniers mois, on a observé une augmentation exponentielle de la volonté politique de s’attaquer à ces crimes et injustices terribles. Toutefois, les engagements politiques ne conduisent pas automatiquement à des changements sur le terrain. Cet été, le ministre des Affaires étrangères organisera le plus grand Sommet mondial jamais tenu sur cette question avec l’Envoyée spéciale du Haut commissaire de l’ONU pour les réfugiés, Angelina Jolie, afin d’aider à transformer la volonté politique en action concrète. – Agence de presse des Émirats, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Mohamed bin Zayed reçoit une délégation du Congrès des États-Unis

posted on 17/04/2014

Son Altesse le Général Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d’Abu Dhabi et Vice-commandant suprême des forces armées des E.A.U., a reçu mardi à l’Emirates Palace John Boehner, président de la Chambre des représentants des États-Unis, qui était accompagné de plusieurs membres du Congrès américain.

Cheikh Mohamed a accueilli John Boehner et les membres de la délégation en leur souhaitant la bienvenue ainsi qu’un agréable séjour aux E.A.U.

Lors de leur rencontre, ils ont abordé les liens d’amitié et de coopération qui existent entre les E.A.U. et les États-Unis, ainsi que le vif désir de chacun des deux pays de les renforcer.

Cheikh Mohamed a discuté avec les membres de la délégation de différents domaines de coopération et partenariats commerciaux, étant donné que les E.A.U. comptent parmi les principaux partenaires commerciaux des États-Unis dans la région.

Ils ont également examiné leur coopération dans le secteur de la santé et l’avancement de la construction du Cleveland Clinic Hospital à Abu Dhabi, dont l’ouverture est prévue l’année prochaine.

Cheikh Mohamed a présenté aux membres du Congrès des États-Unis les principaux éléments de la vision des E.A.U., qui sera mise en œuvre sous la direction avisée du Président Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, y compris la concentration des efforts sur le capital humain, qui est perçu comme le véritable moteur du développement durable, et les mesures envisagées pour parvenir à une économie dynamique basée sur la connaissance.

Il a affirmé que les E.A.U. poursuivaient leurs objectifs d’atteindre des taux de croissance plus élevés, de maintenir la coopération et les liens d’amitié avec leurs pays frères et amis et d’établir des partenariats fructueux conduisant au développement et à la stabilité de différents pays.

« Les E.A.U. ont réalisé des progrès impressionnants dans tous les domaines. Toutefois, nous voulons aller plus loin, en exploitant nos capacités nationales. Nos priorités essentielles sont l’éducation et les investissements en faveur de la jeunesse qui représente l’avenir des E.A.U., » a-t-il précisé.

Cheikh Mohamed a également attiré l’attention sur la vision des E.A.U. concernant les développements dans la région, et souligné que, par le biais de leur politique étrangère, les Émirats visent à collaborer avec leurs pays frères et amis afin de perpétuer la stabilité et le développement.

Cela, a-t-il poursuivi, exige un effort conjoint de coopération afin de maintenir le développement et d’éviter l’extrémisme et les conflits. Il a précisé que ce choix découlait de l’expérience des E.A.U. qui ont été fondés sur des principes de développement et des valeurs de tolérance et de non-ingérence dans les affaires des autres.

« En ce tournant critique de l’histoire de la région, nous devons tous coopérer, » a-t-il ajouté.

Cheikh Mohamed a également souligné les efforts déployés par les E.A.U., en coordination avec les États-Unis et d’autres pays frères et amis, afin de maintenir la stabilité et la sécurité dans la région et de permettre aux peuples qu’elle abrite de coexister pacifiquement dans le cadre d’un développement économique et social global et durable.

Cheikh Mohamed et les membres du Congrès ont échangé leurs points de vue sur les tous derniers développements internationaux et régionaux. Ils ont également examiné les initiatives et les efforts mis en œuvre pour établir la paix et la stabilité dans la région et l’importance de la coopération bilatérale du point de vue du renforcement des possibilités de paix et de développement.

Les membres de la délégation des États-Unis se sont déclarés impressionnés par les progrès réalisés par les E.A.U. et ont exprimé leur ferme volonté de poursuivre les efforts de coopération avec les E.A.U. dans tous les domaines.

Ont participé à la réunion Reem bint Ibrahim Al Hashimy, ministre d’État, le Dr Sultan bin Ahmed Sultan Al Jaber, ministre d’État, ainsi que Michael Corbin, ambassadeur des États-Unis. – Agence de presse des Émirats, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Les femmes ingénieurs d’Etihad Airways assistent à la Conférence internationale des femmes dans l’aviation

posted on 15/04/2014


Etihad Airways, la compagnie aérienne nationale des Émirats Arabes Unis, a reconnu ses dix meilleures femmes ingénieurs stagiaires en leur donnant la possibilité d’assister à la 25e Conférence internationale des femmes dans l’aviation, qui s’est tenue à Orlando (Floride).

La conférence a été organisée par Women in Aviation International, un organisme à but non lucratif qui se consacre à soutenir les femmes qui souhaitent faire carrière dans le secteur compétitif de l’aviation et de l’aéronautique.

Cette année, la conférence avait pour thème : « Honorer le passé, orienter le présent, et ensemencer pour l’avenir ». Plus de 4 500 participantes ont assisté aux sessions et aux ateliers qui se sont déroulés sur une période de trois jours.

Les conférencières principales étaient des femmes enthousiasmantes venues des milieux les plus divers, y compris des astronautes, des aventurières, des ingénieurs, des auteurs et des pilotes. Les stagiaires d’Etihad ont non seulement participé aux sessions et aux ateliers, mais elles ont pu dialoguer avec des femmes du monde entier spécialisées dans l’aviation.

Les représentantes d’Etihad Airways ont visité le Centre spatial Kennedy et la prestigieuse université aéronautique Embry-Riddle, où elles ont rencontré les doyens des facultés d’ingénierie et d’aviation.

Ray Gammel, responsable des ressources humaines (Chief People and Performance Officer) d’Etihad Airways, a déclaré : « Développer les capacités, les compétences et les connaissances des jeunes Émiriens souhaitant faire carrière dans l’industrie de l’aviation a toujours été au premier rang de nos priorités.

Nous sommes fiers des réalisations individuelles et collectives de ces jeunes Émiriennes de talent et nous sommes persuadés qu’elles continueront d’être motivées et inspirées pour poursuivre leur cheminement vers une longue et enrichissante carrière d’ingénieurs en aéronautique. » Le programme d’études supérieures en ingénierie d’Etihad Airways est actuellement proposé en partenariat avec les Instituts supérieurs de technologie et l’Al Ain International Aviation Academy, et permet aux stagiaires d’obtenir une licence B1 (ingénierie cellule et moteurs) ou B2 (avionique) en technologie aéronautique. Ce programme est accrédité à la fois par l’EASA et la GCAA.

Etihad Airways compte actuellement 252 ingénieurs stagiaires, dont 28 femmes, qui suivent ce programme. – Agence de presse des Émirats, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Une étude place les E.A.U. en tête de classement en matière de progrès social

posted on 15/04/2014


Cette étude a été réalisée par Social Progress Imperative, organisme américain à but non lucratif, et rendue publique lors du Forum mondial sur l’entreprenariat social de la Fondation Skoll.

Les E.A.U. se classent au premier rang des pays de la région selon une étude mondiale qui évalue le progrès social dans 132 pays. D’après l’indice du progrès social, le pays se classe mondialement au 37e rang.

Parmi les pays du Moyen-Orient, les E.A.U. sont suivis de près par le Koweït qui se trouve à la 40e place, l’Arabie Saoudite à la 65e et la Jordanie à la 75e.

Les E.A.U et le Koweït ont été classés en tête des pays du BRICS — Brésil (46e), Afrique du Sud (69e), Russie (80e), Chine (90e) et Inde (102e).

Selon les résultats de l’étude, la croissance économique ne se traduit pas toujours par un progrès social.

Cette étude a été réalisée par Social Progress Imperative, organisme américain à but non lucratif, et rendue publique lors du Forum mondial sur l’entreprenariat social de la Fondation Skoll.

Sur les 132 pays classés, la Nouvelle-Zélande arrive en première place, suivie de la Suisse, de l’Islande, des Pays-Bas et de la Norvège.

L’étude observe qu’un PIB par habitant élevé apporte des bénéfices, notamment en ce qui concerne les « besoins humains fondamentaux », mais que l’augmentation des revenus ne garantit pas une amélioration de la sauvegarde des écosystèmes, ni de la santé et du bien-être, ni des opportunités.

Une équipe dirigée par le professeur Michael E. Porter de la Harvard Business School a mené l’étude et l’a conçue en vue d’évaluer les indicateurs économiques de manière à obtenir une vision plus holistique de la performance globale des pays.

« Jusqu’ici, on a toujours pensé qu’il avait un lien direct entre la croissance économique et le bien-être. Cependant, l’indice du progrès social montre que la croissance économique n’offre pas partout les mêmes possibilités. S’il existe un lien entre le fait d’avoir un PIB par habitant élevé et le progrès social, celui-ci est loin d’être automatique. L’étude révèle que pour un niveau de PIB semblable, certains pays parviennent à assurer un progrès social bien supérieur à d’autres », déclare le professeur Porter.

Les pays bénéficiant de revenus plus élevés connaissent généralement un plus grand progrès social. Pour les pays dont les revenus sont plus bas, la croissance économique ne conduit pas forcément à une amélioration marquée du progrès social. En ce qui concerne la « sécurité personnelle » par exemple, ce n’est que lorsque les pays atteignent le statut de pays à revenu élevé que les taux d’homicides, d’infractions violentes et de mortalité par accident de la circulation baissent considérablement, mais là encore les écarts entre ces pays à revenu élevé varient énormément. – Khaleej Times – Pour en savoir plus, consulter : http://www.khaleejtimes.com/kt-article-display-1.asp?xfile=data/nationgeneral/2014/April/nationgeneral_April99.xml§ion=nationgeneral

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Le Forum sur les arts et la culture clôture la saison artistique de Dubaï

posted on 15/04/2014

La Direction des arts et de la culture de Dubaï (Dubai Culture) marque la clôture de la saison artistique de Dubaï en organisant, le lundi le 14 avril, un Forum spécial sur les arts et la culture.

Ce Forum des arts et de la culture, qui se tiendra au Ritz Carlton du Centre financier international de Dubaï (DIFC), examinera l’évolution du paysage artistique de Dubaï, en s’intéressant tout particulièrement à la capacité de la ville à fournir aux artistes et aux enthousiastes une plateforme leur permettant de créer, d’innover et de contribuer au tissu culturel de la ville.

Animé par le conseiller responsable de la saison artistique de Dubaï, Yusaka Imamura, le Forum accueillera parmi ses participants d’éminents spécialistes du secteur, dont Jamal bin Huwaireb, directeur général de la Fondation Mohammed bin Rashid, Jude Kelly, directrice artistique du South Bank Centre (Londres), Chris Wainwright, vice-recteur et professeur à l’Université des arts de Londres, et l’artiste émirien Mattar bin Lahej.

Le Forum portera sur trois thèmes principaux : Dubaï, ville créative – le rôle de la culture en tant que moteur de la ville, le patrimoine culturel et l’art contemporain dans la ville, et les nouvelles plateformes de créativité à Dubaï.

S.A. Cheikha Latifa bint Mohammed bin Rashid Al Maktoum, vice-présidente du Conseil d’administration de Dubai Culture, affirme : « Dubaï est devenue un centre international de créativité réunissant des spécialistes du secteur, des idées audacieuses et des manifestations qui créent et célèbrent la culture et les arts. La saison artistique inaugurale de Dubaï, l’initiative-cadre de la ville dans le domaine artistique, a facilité l’échange d’idées, favorisé de nouvelles collaborations artistiques et réellement encouragé une appréciation véritable des arts.

« Par le biais du Forum sur les arts et la culture, nous créons une autre plateforme solide permettant aux spécialistes, aux artistes et aux passionnés d’art d’échanger leurs idées et de débattre du tissu sous-jacent des villes créatives, tout en explorant le potentiel créatif de Dubaï, notamment à l’approche de l’accueil par la ville, en 2020, de l’exposition universelle qui promet d’être la meilleure du monde. Notre objectif consiste à maintenir tout au long de l’année le dynamisme de la saison artistique de Dubaï, à servir de base de réflexion pour une créativité révolutionnaire et à créer pour la saison prochaine un programme de manifestations encore plus dynamique, élaboré à Dubaï par des artistes basés à Dubaï et internationaux. » – Agence de presse des Émirats, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Départ et arrivée du premier vol solaire mondial aux EAU

posted on 11/04/2014


Deux aventuriers suisses prévoient d’entamer et de terminer leur tour du monde historique en avion solaire aux Émirats Arabes Unis (E.A.U.).
L’avion sans carburant, Solar Impulse 2, qui a été dévoilé par le duo en Suisse mercredi dernier, sera piloté par une seule personne pendant cinq jours et nuits consécutifs. L’avion solaire a pour objectif de sensibiliser le public à la nécessité d’adopter les énergies renouvelables pour résoudre de nombreux problèmes à travers le monde, notamment le changement climatique .
André Borschberg et le Dr Bertrand Piccard ont piloté le premier avion solaire du monde, le Solar Impulse 1, en 2010 et 2011 respectivement.
« Je viens souvent à Dubaï et à Abu Dhabi et j’ai participé à plusieurs sommets mondiaux sur l’énergie du futur. J’ai toujours été impressionné par l’esprit pionnier des Émirats Arabes Unis, » a déclaré le Dr Piccard au quotidien Gulf News mercredi dernier à Payerne en Suisse avant de dévoiler Solar Impulse 2, l’avion solaire monoplace.
« Je crois que les E.AU. ont compris que les énergies renouvelables ne protègent pas seulement l’environnement, mais créent aussi des emplois et génèrent des bénéfices.
Dubaï est déjà l’une des principales plaques tournantes au monde dans le domaine de l’aviation commerciale et deviendra bientôt la plus grande. C’est la raison pour laquelle je souhaite entamer et finir le tour du monde en avion solaire aux E.A.U. en mars 2015, » a déclaré le Dr Piccard.
« Une grande aventure se doit d’être entamée dans un endroit idéal. Solar Impulse pourrait être un ambassadeur de l’esprit de l’Expo 2020 au cours de son tour du monde. Nous avons déjà organisé des réunions afin d’explorer cette éventuelle collaboration avec les autorités émiriennes, » a-t-il ajouté.
Aucun commentaire des autorités émiriennes n’était disponible mercredi dernier.
Le Dr Piccard et M. Borschberg piloteront l’avion à tour de rôle.
Le duo a conçu Solar Impulse 1, le premier avion solaire capable de voler en nocturne, de traverser deux continents et de survoler les États-Unis et détenteur de huit records du monde.
Un esprit d’avant-garde
Le Dr Piccard est psychiatre et explorateur et M. Borschberg est ingénieur et entrepreneur. Le lancement mercredi dernier de Solar Impulse 2 fut l’aboutissement de douze ans de calculs, de simulations, de construction et d’essais.


« Solar Impulse n’a pas été construit pour transporter des passagers, mais pour porter des messages. Nous voulons démontrer l’importance de l’esprit d’avant-garde pour encourager les gens à s’interroger sur ce qu’ils ont toujours pris pour acquis. Le monde a besoin de trouver de nouveaux moyens d’améliorer la qualité de la vie humaine. Des technologies plus propres et des formes d’énergie renouvelable font partie intégrante de la solution, » a déclaré le Dr Piccard.
L’avion solaire monoplace a une énorme envergure de 72 mètres pour un poids de seulement 2300 kg, assurant des performances aérodynamiques et une efficacité énergétique incomparables à ce jour. Il dispose d’un cockpit de 3,8 m3 dont chaque détail a été conçu pour la survie d’un pilote pendant une semaine. Toutefois, par souci d’efficacité énergétique maximum, la cabine n’est ni pressurisée ni chauffée, un défi supplémentaire pour son pilote.
Les vols d’essai devraient être effectués en mai, suivis par des vols d’entraînement en Suisse.
Solar Impulse 2 survolera, dans l’ordre, la mer d’Arabie, l’Inde, la Birmanie, la Chine, l’océan Pacifique, les États-Unis, l’océan Atlantique et l’Europe du Sud ou l’Afrique du Nord avant de fermer la boucle en revenant au point de départ. Il n’est pas précisé combien de jours seront nécessaires pour effectuer le tour du monde. Des atterrissages seront effectués tous les deux ou trois jours pour changer de pilote et organiser des événements publics pour les gouvernements, les écoles et les universités.
– Gulf News – Pour en savoir plus : http://gulfnews.com/news/gulf/uae/environment/first-global-solar-flight-to-start-and-end-in-uae-1.1317356

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Aldrin créé le « buzz » à Dubaï

posted on 11/04/2014

Buzz Aldrin, le deuxième homme à marcher sur la Lune, a effectué une visite historique au siège de l’EIAST (Institut des Émirats pour les sciences et technologies avancées) à Dubaï.

Il a visité la station au sol des satellites DubaiSat-1et DubaiSat-2, qui fournit des images satellites de haute qualité pour les projets en matière d’environnement, l’urbanisme, les infrastructures et la recherche scientifique aux Émirats Arabes Unis (E.A.U.). Aldrin et sa délégation ont été accueillis par plusieurs hauts dirigeants de l’EIAST qui ont présenté une explication détaillée des initiatives de recherche et des projets spatiaux des E.A.U., le premier satellite du pays entièrement construit aux Émirats.

Au cours de sa visite, Aldrin s’est penché sur les accomplissements de l’EIAST en termes de consolidation de la culture de recherche scientifique et de l’innovation technologique ainsi que de fourniture de l’infrastructure nécessaire à établir les E.A.U. comme plaque tournante de pointe en matière de fabrication de satellites. Il a également loué les efforts entrepris par l’EIAST pour utiliser la technologie spatiale dans le cadre du développement social et économique.

Aldrin et la délégation ont également été briefés sur la stratégie de l’EIAST visant à investir de manière optimale en ressources humaines locales qui soient capables de jouer un rôle moteur dans le développement et la fabrication de satellites avancés et de se montrer à l hauteur de la concurrence mondiale.

Yousuf Al Shaibani, directeur général au sein de l’EIAST, a exprimé son plaisir d’accueillir l’une des plus grandes personnalités de l’histoire de l’espace au monde. Il a souligné que la visite revêtait une grande importance stratégique, car elle reflétait l’intérêt international croissant envers l’EIAST en tant qu’incubateur pour la créativité scientifique et plaque tournante prometteuse pour l’industrie spatiale.
« La visite du deuxième astronaute à marcher sur la Lune nous invite à poursuivre nos efforts en vue de concrétiser notre vision ambitieuse centrée sur l’accomplissement d’une vaste renaissance scientifique sous la supervision des talents locaux.

Ceci nous permettra de renforcer la compétitivité des E.A.U. et de les amener à la hauteur des principaux centres internationaux au sein de l’industrie spatiale et dans le secteur de la recherche scientifique et technologique, en harmonie avec la vision de Son Altesse le cheikh Mohammed Bin Rashid Al Maktoum, vice-président des E.A.U. et premier ministre et gouverneur de Dubaï, » a conclu Al Shaibani.

L’EIAST a été établi par le gouvernement de Dubaï en 2006 avec pour objectif de promouvoir une culture de recherche scientifique et d’innovation technologique avancées à Dubaï et dans les E.A.U., d’élargir la capacité nationale des E.A.U. en matière d’innovation technologique et d’atteindre des niveaux scientifiques supérieurs. L’EIAST est principalement impliqué dans la recherche et le développement spatiaux, la fabrication de satellites et le développement de systèmes, l’imagerie spatiale et les services de station au sol et le soutien des autres satellites. – The Gulf Today – Pour en savoir plus : http://gulftoday.ae/portal/d01dea51-ea37-4171-bb14-c7002e847eee.aspx

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Mohammed bin Rashid vient en aide aux personnes à besoins spécifiques par le biais d’une subvention de 6 millions de dirhams

posted on 08/04/2014

Le Vice-président et Premier ministre, Souverain de Dubaï, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum a donné ordre de verser une subvention de 6 millions de dirhams pour permettre aux personnes à besoins spécifiques de prendre part aux manifestations sportives locales, régionales et internationales.

S.A. Cheikh Mohammed bin Rashid a donné ses directives alors qu’il assistait aux Championnats du monde de force athlétique (powerlifting) du Comité international paralympique (CIP), lesquels ont attiré quelque 430 athlètes, hommes et femmes, venus de 65 pays. La manifestation, qui se déroule du 5 au 11 avril 2014, est organisée par le Dubai Club for the Disabled (Club des handicapés de Dubaï).

Pendant qu’il se trouvait là, S.A. Cheikh Mohammed bin Rashid a visité les installations du club, inspecté les salles et rencontré plusieurs des participants.

Il a exprimé son grand plaisir d’avoir rencontrés les athlètes.

S.A. Cheikh Mohammed bin a observé qu’après son entretien avec Sir Philip Craven, président du CIP, il a réalisé que le handicap n’a jamais été un obstacle à la créativité ni à l’excellence.



Sir Craven, qui est lui-même un ancien athlète et nageur aujourd’hui amputé d’une jambe, s’est félicité des équipements que les autorités concernées de Dubaï avaient mis à la disposition des participants au championnat, qu’il a décrit comme « exceptionnel » puisqu’il est organisé dans un pays arabe jouissant une solide réputation internationale. – Agence de presse des Émirats, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Saif bin Zayed inspecte les forces émiriennes du Bouclier de la péninsule à Bahreïn

posted on 08/04/2014

Manama : Le Général de corps d’armée S.A. Cheikh Saif bin Zayed Al Nahyan, Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur a transmis hier les salutations du Président Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, du Vice-président et Premier ministre, Souverain de Dubaï, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, et de Son Altesse le Général Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d’Abu Dhabi et Vice-commandant suprême des forces armées des E.A.U., aux unités émiriennes engagées dans la force du Bouclier de la péninsule (Gulf Waves 7), à l’occasion de sa visite au Royaume de Bahreïn.

Cheikh Saif a effectué une visite d’inspection au commandement des forces armées émiriennes, où il a assisté à un déjeuner avec les officiers et le personnel. Il a également exprimé la fierté que lui inspirent le peuple et le gouvernement émirien pour leur participation à la mission patriotique humanitaire que les forces émiriennes accomplissent dans le cadre de l’accord de coopération du CCG en matière de défense.

« Nous sommes tous des soldats du droit et de la justice et la voix du devoir est la seule qui nous appelle », a souligné le ministre.

Sheikh Saif s’est déclaré fier des loyaux citoyens des E.A.U. qui ont répondu à l’appel du devoir pour apporter leur soutien à leurs frères de Bahreïn, défendre le droit des innocents à la sécurité et à la stabilité, et décourager les saboteurs en déjouant leurs complots criminels.

Le ministre bahreïni de l’Intérieur, le Général de corps d’armée Cheikh Rashid bin Abdullah Al Khalifa, ainsi que de hauts responsables, se sont rendus à l’aéroport pour accueillir Cheikh Saif et la délégation qui l’accompagne à leur arrivée. – Agence de presse des Émirats, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Le programme unique de chirurgie cardiaque pédiatrique de la Cheikh Khalifa Medical City apporte espoir à des milliers d’enfants

posted on 08/04/2014

Le programme unique de chirurgie cardiaque pédiatrique de la Cheikh Khalifa Medical City (SKMC), qui a été mis en œuvre il y aura bientôt sept ans, a apporté espoir à des milliers de nouveau-nés au fils des années.

Avant l'avènement de la chirurgie cardiaque pédiatrique, les chances de survie au-delà de 18 ans d'un nouveau-né souffrant d'une maladie cardiaque congénitale étaient inférieures à 20 pour cent, alors qu'actuellement plus de 80 pour cent d'entre eux vivent au-delà de 20 ans, selon le Dr Laszlo Kiraly, chef du service de chirurgie cardiaque pédiatrique à la SKMC.

D'après les données du médecin, plus de 500 bébés naissent chaque année aux E.A.U. avec une maladie cardiaque congénitale. Soixante-dix pour cent de ces nouveau-nés doivent subir une intervention cardiaque, et la moitié d'entre eux dans les six premiers mois de leur vie.

« Ce service est très sollicité par le public du fait que le parents n'ont pas toujours les moyens d'emmener leur nouveau-né à l'étranger pour le faire soigner, ce qui être revient extrêmement cher. La SKMC est la seule à assurer un service offrant un programme de soins complets spécialisés 24 h sur 24 et 7 jours sur 7 pour les maladies cardiaques congénitales », a déclaré le Dr Kiraly.

« Nous avons été désignés par la SEHA comme « centre d'excellence » qui recueille le soutien et la confiance de la collectivité, un tiers de nos patients étant des ressortissants émiriens », a-t-il ajouté.



En 2013, le nombre d'interventions chirurgicales réalisées dans le cadre du programme de chirurgie cardiaque pédiatrique de la SKMC depuis son lancement s'élevait à plus de 1 800, et on avait réussi à soigner entre 300 et 330 cas par an depuis son début en 2007, apportant espoir et la possibilité de mener une vie heureuse et épanouie à des enfants nés avec une maladie cardiaque congénitale, qui sans cela auraient été confrontés à la maladie et à la mort. En mars 2014, on avait déjà réalisé 100 interventions chirurgicales dans le cadre du programme depuis le début de l'année, et le nombre total d'actes devrait atteindre 2 000 d'ici fin avril.

Le service de chirurgie cardiaque pédiatrique bénéficie du seul programme d'oxygénation extracorporelle par membrane (ECMO) du pays en pédiatrie. Il s'agit d'une forme perfectionnée de maintien en vie artificiel utilisé pour les nourrissons et jeunes enfants qui souffrent d'une insuffisance cardiaque ou respiratoire. Le système fonctionne comme un dispositif modifié de circulation extracorporelle temporaire et offre une solution alternative aux méthodes traditionnelles de maintien en vie artificiel.

« La possibilité d'améliorer la vie d'un enfant et de lui permettre de grandir en bonne santé est l'un des plus grands dons qu'une personne puisse faire à la société, et c'est une compétence qui mérite d'être reconnue. Les résultats du service de chirurgie cardiaque pédiatrique de la SKMC surpassent ceux qui sont obtenus aux États-Unis, selon un rapport de l'University HealthSystem Consortium sur les sorties d'hôpitaux », a affirmé le Dr Abdulmajeed Al Zubaidi, cardiologue interventionnel consultant et médecin en chef à la SKMC.

La SKMC, qui est gérée par la Cleveland Clinic et fait partie du système de santé SEHA, appartient à l'Abu Dhabi Health Services Company PJSC (SEHA), qui l'exploite et qui est responsable des activités curatives de tous les hôpitaux et centres de soins publics de l'émirat d'Abu Dhabi. – Agence de presse des Émirats, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Le Centre Kennedy fait honneur à Quincy Jones et Badr Jafar pour avoir « rapproché les cultures »

posted on 04/04/2014



Jafar et Jones ont fondé conjointement la société de production de musique Global Gumbo Group (G3), dans le but de promouvoir et de mettre en valeur les talents musicaux des artistes du Moyen-Orient.

L’entrepreneur émirien Badr Jafar, PDG de Crescent Enterprises, et le producteur de musique et artiste de jazz légendaire Quincy Jones, ont été honorés par le Centre Kennedy pour les arts de la scène pour avoir œuvré en faveur du rapprochement des cultures par la musique et le théâtre.

Jafar et Jones ont fondé conjointement la société de production de musique Global Gumbo Group (G3), en vue de promouvoir et de mettre en valeur les talents musicaux des artistes du Moyen-Orient. Par le biais de cette première grande initiative, lancée en 2011, G3 a sorti, au profit d’œuvres caritatives, le single arabe Tomorrow/Bokra qui est interprété par 24 artistes de 16 pays arabes. Ce single, numéro un dès sa sortie, est resté en tête du hit-parade Virgin des meilleurs titres internationaux et arabes pendant cinq semaines consécutives.

Le duo s’est vu décerner la prestigieuse médaille d’or des arts du Centre Kennedy pour les arts de la scène lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à Dubaï, un honneur qui, espèrent-ils, attirera l’attention sur le pouvoir de la « diplomatie culturelle » du point de vue du rapprochement des pays.

« Les arts fournissent une langue commune et sont seuls capables de transcender les frontières, de promouvoir la compréhension transculturelle et de changer les attitudes », a affirmé Jafar. « J’espère non seulement encourager les talents régionaux, mais les faire connaître sur la scène internationale, afin de répondre aux besoins de notre société et de rapprocher les cultures de manière unique et enrichissante », a-t-il ajouté.

Et Jafar de constater : « Le gouvernement émirien a apporté un soutien phénoménal aux arts et à la culture et, avec la désignation cette année de la capitale de l’émirat de Sharjah comme Capitale de la culture islamique, l’organisation dans six ans de l’Exposition universelle par l’émirat de Dubaï et l’ouverture de nouveaux musées d’arts de classe internationale à Abu Dhabi dans les prochaines années, j’attends avec beaucoup d’intérêt ce que nous réserve l’avenir sur le plan de l’économie culturelle du pays et de la région. »

Quincy Jones a affirmé : « Je suis un ardent défenseur de la musique et des arts, qui constituent un atout puissant pour le rapprochement des peuples et des cultures. Je crois fermement que les arts et l’éducation artistique sont d’importants éléments pour jeter les bases d’un avenir meilleur. Les arts sont une nourriture spirituelle. »

L’année dernière, G3, en collaboration avec le World Trade Centre du gouvernement de Dubaï, a organisé la Dubai Music Week (la Semaine musicale de Dubaï), première convention de l’industrie musicale du Moyen-Orient, qui a attiré plus de 35 000 participants. Le programme de la Dubai Music Week 2014 devrait être annoncé cette semaine.

Jafar participe en outre activement au développement des activités théâtrales dans la région et a fondé en 2011 l’Académie de théâtre du Moyen-Orient (Middle East Theatre Academy -META), organisation à but non lucratif, en collaboration avec Kevin Spacey, acteur plusieurs fois récompensé aux Oscars, et la Fondation Kevin Spacey. Il a également été nommé membre du Cercle des amis du Guggenheim Moyen-Orient et du Cercle des amis du directeur artistique de l’Old Vic Theatre Trust. – Khaleej Times – Pour en savoir plus, consulter : http://www.khaleejtimes.com/nation/inside.asp?xfile=/data/entertainmentnation/2014/April/entertainmentnation_April2.xml§ion=entertainmentnation

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Une nouvelle application pourrait devenir l’Instagram émirien.

posted on 04/04/2014


Une nouvelle application mise au point par deux Émiriens, un frère et sa sœur, permet de partager des photos et d’échanger en même temps une conversation.

Il est possible de partager des photos avec ses amis et parents, de créer des albums publics ou privés, de discuter des questions soulevées par le partage de photos. Yebab — la toute dernière application de partage de photos disponible dans l’App store d’Apple — pourrait devenir l’Instagram émirien.

Mise au point par deux Émiriens, un frère et sa sœur, Murshed et Mareyah Mohammad, l’application, qui a été lancée cette semaine, a reçu des utilisateurs des médias sociaux un accueil triomphal.

« Nous avons enregistré plus de 1 000 utilisateurs en moins de six heures après le lancement de l’application et nous sommes confus face à un tel accueil, » observe Murshed Mohammad, fondateur de Yebab, qui propose également en ligne un annuaire de mariage du même nom.

Encouragé par le grand intérêt qu’a suscité l’application dès son lancement, Mohammad explique que cette dernière ne se limite pas au partage de photos.

« Il existe peut-être des dizaines d’applications de partage de photos sur le marché, mais Yebab se démarque de plusieurs manières. L’application allie le partage de photos à l’échange de conversations et au shopping. Elle permet aux utilisateurs de créer des albums personnels et de les partager s’ils le souhaitent, en offrant divers niveaux de réglage des paramètres de confidentialité. »

Les photos de l’annuaire de mariage www.yebab.com figurent également dans l’application.

« Nous associons à l’application certaines des fonctions de notre annuaire de mariage. Toute entreprise peut ouvrir l’application et télécharger des photos de leurs produits, et les utilisateurs peuvent trouver des photos sur différents thèmes et contacter les fournisseurs afin de passer une commande », observe Mohammad.

Les produits montrés ne peuvent pas actuellement être achetés directement à partir de l’application, mais Mohammad prévoit d’ajouter prochainement une fonction e-commerce.

Yebab est déjà l’une des applications de partage de photos les plus utilisées aux E.A.U., puisqu’elle se classe au quatrième rang de cette catégorie dans l’App store d’Apple, et quinzième dans la liste des applications émiriennes les plus utilisées.

Le frère et la sœur ont commencé à travailler sur ce projet en début d’année dernière et il leur a fallu un an pour mener la tâche à bien et lancer l’application.

Combinaison de fonctions

« Il existe des applications très populaires, comme WhatsApp et Instagram, qui permettent de partager des photos, mais nous avons essayé de regrouper les fonctions de ces deux applications sur une même plate-forme. Bien qu’il ne soit pas possible d’utiliser l’application uniquement pour discuter en ligne, vous pouvez entamer une conversation à partir d’une photo. Nous avons également essayé de trouver le juste milieu en ce qui concerne les paramètres de confidentialité et le choix ne limite pas à privé ou public. Nous offrons différents niveaux de réglage qui vous permettent par exemple de rendre un album privé ou de ne partager certaines photos qu’avec certaines personnes, et de conserver certaines photos uniquement à des fins commerciales », précise Mareyah, co-fondatrice de Yebab.

Les utilisateurs peuvent également parcourir l’application pour trouver des photos sur divers thèmes, tels que la mode, le henné, le maquillage, les voyages, la santé et la mise en condition physique.

Les applications de partage de photos figurent parmi celles qui sont les plus utilisées du monde. En effet, les utilisateurs de WhatsApp partagent plus de 600 millions de photos par jour, tandis que ceux de Facebook et de Snapchat en partagent 350 millions par jour, et que 55 millions de photos sont partagées tous les jours via Instagram.

Yebab.com a été lancé en 2008 par Murshed et Mareyah comme annuaire de mariage en ligne pour répondre aux besoins des futurs époux émiriens, saoudiens et égyptiens.

Il s’agit actuellement du plus important annuaire de mariage en ligne de la région.

Créée il y a six ans pour un coût de 2 700 dirhams, Yebab affiche aujourd’hui un chiffre d’affaires de plusieurs millions.

L’application est disponible dans l’App Store pour les dispositifs iOS et peut être téléchargée en utilisant le lien suivant : itunes.com/apps/yebab. – Gulf News – Pour en savoir plus, consulter : http://gulfnews.com/news/gulf/uae/society/new-app-may-be-uae-s-answer-to-instagram-1.1312997

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Le Film d’Ali remporte la médaille d’or lors de la 26e édition des International Visual Communications Awards (IVCA), à Londres

posted on 01/04/2014

Ce film, qui a joué un rôle essentiel dans le ton de la candidature de Dubaï pour organiser EXPO 2020, a remporté une médaille d’or lors des IVCA 2014, à Londres. La remise des prix a eu lieu à l’hôtel Grosvenor House, lors d’un dîner qui a accueilli plus de 600 convives.

La vedette du film, Ahmed Al Daheri, écolier de Ras al-Khaimah, a atteint la notoriété aux E.A.U. pour son interprétation émouvante dans plusieurs autres films, comme La Tortue, récompensé de plusieurs médailles d'or, réalisé pour EXPO 2012.

Le succès du Film d’Ali aux IVCA a eu lieu dans la catégorie très disputée de « Meilleure communication de marque », face à plus de 40 concurrents. La sélection resserrée, le soir même, comprenait 12.29, réalisé par The Edge Picture Company pour British Airways ; Access Prepaid Worldwide : The Access Story Radley, réalisé par Yeldar Ltd pour Access Prepaid Worldwide ; Our Lives, réalisé par Maverick Television pour Health Education England ; et Trust, réalisé par Wordley Productions pour Nationwide Building Society.

Le Film d’Ali a été produit par FQC Media / Big Features pour le haut comité d’Expo 2020. Il a été montré parmi les films de présentation de candidature des E.A.U., à Paris, et, depuis, a été largement regardé sur Internet. On peut le voir sur le site Internet d’EXPO Dubai 2020.

L’équipe de tournage associée au Film d’Ali travaille actuellement sur de nouveaux films, qui seront montrés au pavillon émirien pour EXPO Milano 2015, sous l’organisation du Conseil national des médias. – Emirates News Agency, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Les hôtels des E.A.U. se tournent vers Instagram, un réseau social, afin de se forger un créneau

posted on 01/04/2014



« Si une image vaut un millier de mots, alors une photo Instagram vaut un millier de tweets. » C’est l’opinion de Philippe Gonzalez, fondateur d’Instagramers, communauté (basée à Madrid) de groupes Instagram basés dans une ville pour ce service en ligne de partage de photos et de vidéos.

Les nombres semblent confirmer son opinion. Lancée en octobre 2010, la société Instagram compte maintenant 200 millions d’utilisateurs actifs par mois, avec une moyenne de 55 millions de publications par jour et plus de 20 milliards de photos partagées à ce jour sur la plateforme.

Ce réseau social est également très apprécié aux E.A.U., ce qui n’est pas surprenant, car plusieurs études indiquent que le pays affiche l’un des taux de pénétration du smartphone les plus élevés au monde. Selon Google, environ 75 % de la population en sont équipés.

Cependant, cette application plébiscitée ne s’adresse pas qu’aux particuliers qui capturent et partagent des moments de leur vie quotidienne. Les marques, elles aussi, publient des photos et des vidéos sur le site chaque jour. Il y a quelques semaines, Instagramers a lancé le Guide Instagram pour les Marques, qui contient des outils et des conseils permettant aux professionnels du marketing d’obtenir le soutien de leur public grâce à Instagram.

Ces conseils sont particulièrement utiles pour les hôtels de luxe, qui disposent d’un large contenu visuel accrocheur à partager, depuis les photos de leur hall d’entrée ou de leur spa aux menus créatifs, aux présentations, et bien plus encore.

Sarah Wisler, directrice de marketing numérique chez Mina Seyahi Complex, à Dubaï, pense qu’Instagram est le moyen de vraiment montrer « l’âme » d’une marque : « Que ce soient des images étonnantes ou des photos prises en coulisses, le contenu Instagram d’un hôtel peut englober tous les aspects de la vie quotidienne d’un hôtel du point de vue des clients. »

Les voyages sont souvent une occasion où de nombreux utilisateurs passent beaucoup de temps sur les réseaux sociaux : avant le voyage, pour obtenir l’inspiration, pendant le voyage, pour rester en contact avec leurs proches, et après le voyage, pour se souvenir des bons moments. L’utilisation de hashtags et de géotags sur Instagram facilite la recherche de photos à un endroit spécifique. Par exemple le hashtag #JumeirahBeach mène à quelque 17 000 publications, dont beaucoup sont des photos d’hôtel du secteur.

M. Gonzalez se souvient que, il y a trois ans, avant un voyage en Thaïlande, il avait cherché sur Instagram des photos d'hôtel sur l'île Phi Phi, pour décider où séjourner. Il trouve qu’Instagram est un moyen de trouver des informations sur les hôtels plus facilement qu’en parcourant les catalogues de vacances.

Comme il semble avisé, pour les hôtels, de montrer leur propriété sur une plateforme que de nombreuses personnes du monde entier passent beaucoup de temps à parcourir, presque tous les hôtels cinq étoiles des E.A.U. ont un compte Instagram.

Madiha Zakir, directrice du service e-commerce et réseaux sociaux du groupe émirien Carlson Rezidor Hotel, admet que, alors que Facebook et Twitter sont toujours en tête en termes d’intérêt pour la marque du groupe, Instagram continue d’afficher une croissance positive : « Le marketing visuel étant une des grandes tendances de 2014, Instagram est un des principaux outils pour nous, cette année. »

Mais la publication de photos d'hôtel sur Instagram incite-t-elle réellement les clients à réserver plus de chambres ? En d'autres termes, quel est le retour sur investissement d'un hôtel concernant sa stratégie Instagram ?

Bien que Mme Wisler ne pense pas qu’Instagram mènera à de nombreuses conversions directes en réservations, elle considère que cette plateforme est une fenêtre efficace sur l'hôtel qui, si elle est bien exécutée, pourra augmenter la sensibilisation à la marque : « Les clients ne font pas confiance aux images retouchées des sites Internet d’hôtel, explique-t-elle. Instagram ajoute une "dimension humaine", avec des images plus proches de l’expérience des clients. »

Mme Zakir confirme l’importance de bâtir la confiance envers la marque : « Les clients préfèrent acheter à des entreprises auxquelles ils font confiance. Instagram leur permet d'acquérir cette confiance, grâce à la transparence, indique-t-elle. En montrant visuellement ce que nous faisons au quotidien, les gens apprennent à connaître notre marque et à lui accorder leur confiance. »

Au cours des quelques dernières années, certains réseaux sociaux sont apparus puis ont disparu. Par exemple, vous vous souvenez de MySpace ? Alors, il est naturel de se demander si Instagram n'est pas un simple effet de mode. Bien que les opinions divergent, l’importance accordée par les hôtels au marketing visuel, au moins dans un avenir proche, fait d'Instagram une plateforme attrayante, dans laquelle il est intéressant de s'investir. La gageure, à long terme, consistera à transformer Instagram en activité rentable. – The National – Pour en savoir plus : http://www.thenational.ae/business/industry-insights/the-life/uae-hotels-turn-to-instagram-social-media-to-carve-a-niche#ixzz2xW48yhbp; Suivez-nous : @TheNationalUAE sur Twitter | thenational.ae sur Facebook

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Les tortues de mer viennent pondre sur l’île de Saadiyat

posted on 28/03/2014

Les tortues de mer arrivent sur l’île de Saadiyat pour y pondre.

Avec le début de la saison d’éclosion annuelle des tortues imbriquées (de fin mars à juin), les autorités prennent des mesures pour protéger les dunes de la plage de Saadiyat, située à Abu Dhabi.

Les habitants qui se rendent à la plage ont été invités à faire très attention de ne pas déranger les nids de tortue et de les signaler aux autorités s’ils en repèrent.

« Les habitants doivent immédiatement signaler les nids de tortue qu’ils trouvent à la propriété de front de mer la plus proche ou à la sécurité de la plage de Saadiyat. En outre, s’ils trouvent des bébés tortues perdus, ils doivent les mettre à la mer, » explique à XPRESS le Dr Nathalie Staelens, directeur des services environnementaux du TDIC.

Par ailleurs, les habitants de la plage de Saadiyat ont été priés d’éteindre toutes les lumières externes inutiles, de fermer leurs rideaux ou volets la nuit afin de limiter les éclairages perturbateurs. En effet, les lumières et les bruits peuvent empêcher les tortues femelles de venir pondre sur la plage.

Pour protéger les bébés

« De même, les lumières et bruits forts peuvent perturber les bébés tortues, en les incitant à aller dans la direction opposée à la mer, » poursuit le Dr Staelens.

Elle a ajouté que le TDIC prenait d’autre mesures, telles que des directives sur l’éclairage et des évaluations des aménagements. Par exemple, pendant la saison des éclosions, l’éclairage nocturne est réduit, afin que les bébés tortues puissent s’orienter vers la mer ; les nids sont répertoriés et évités par le personnel d’entretien de la plage et tout le mobilier de plage est retiré la nuit.

La tortue imbriquée fait partie des espèces menacées. Sa population a diminué de plus de 80 % dans le monde en l’espace de trois générations, en raison de la destruction de son habitat et du braconnage. Dans le cadre du programme de protection des tortues imbriquées géré par le TDIC, tous les ans, plusieurs nids sont identifiés et des mesures sont prises pour assurer leur sécurité.

Depuis le début du programme, début 2010, quelque 650 œufs sont parvenus à éclosion sur l'île de Saadiyat. La dernière saison des éclosions s’est déroulée d’avril à septembre 2013. Les éclosions commencent environ 50 à 70 jours après la ponte. Donc, cette année, la période d’éclosion pourrait aller jusqu’en septembre.

Les habitants de l’île de Saadiyat et les personnes qui vont régulièrement à la plage disent qu’ils ont hâte de voir éclore les œufs de tortue. « C’est un miracle auquel mes enfants et moi aimons assister tous les ans, » explique Emma Johnes, femme au foyer australienne.

« Les enfants sont passionnés quand je leur explique que les tortues ont parcouru des millions de kilomètres avant de retourner à Saadiyat pour y nicher. Nous projetons, au cours des prochaines semaines, de marcher sur la plage pour essayer de repérer les nids de tortues, » poursuit cette expatriée de 39 ans.

Les propriétés du front de mer de Saadiyat organisent des manifestations afin de sensibiliser le public à la protection des tortues imbriquées.

Par exemple, le Monte-Carlo Beach Club, en collaboration avec le TDIC et la Société de protection de la nature des Émirats, en association avec le WWF (EWS-WWF), organise un rassemblement familial appelé « Découvrez le monde des tortues », le 29 mars, afin de marquer le début de la saison de la ponte sur Saadiyat.

À faire et à ne pas faire :

Si vous voyez une tortue ou un nid

Signalez-le à la propriété de bord de mer la plus proche ou à la sécurité de Saadiyat au 02-403 6393

Restez à distance des tortues afin de ne pas les perturber

Attendez qu’un représentant de la sécurité de Saadiyat ou du TDIC vous donne des informations sur vos observations

Si vous trouvez un bébé tortue, mettez-le à la mer et signalez-le immédiatement à la sécurité de Saadiyat

N'effrayez pas les tortues en vous en approchant

N’effacez pas les traces des tortues ou les signes qu’elles ont creusé à un endroit

Ne vous approchez pas des nids et n’entrez pas dans la zone de protection clôturée des nids connus

Ne marchez pas sur la page après le coucher du soleil : - Gulf News – Pour en savoir plus : http://gulfnews.com/news/gulf/uae/environment/sea-turtles-come-home-to-saadiyat-island-1.1308964

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Allocution de l’astronaute Buzz Aldrin à Abu Dhabi

posted on 28/03/2014

Buzz Aldrin, astronaute américain et deuxième personne à avoir marché sur la lune, prononcera le discours d'ouverture lors du Sommet mondial de l'aérospatiale, à Abu Dhabi, le mois prochain. Buzz Aldrin devrait intervenir le deuxième jour du sommet, le 8 avril, afin d'exposer au public sa vision sur l’exploration spatiale, sur les informations retirées des missions sur Mars et sur les développements de l’industrie aérospatiale.

En outre, Buzz Aldrin expliquera l’importance de la coopération internationale et encouragera la permanence de l’exploration et de l’occupation humaines dans l’espace. Gulf News – Pour en savoir plus : http://gulfnews.com/business/aviation/astronaut-buzz-aldrin-to-speak-in-abu-dhabi-1.1309212

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Les présentations financières d’Etihad Airways attirent des banquiers et financiers de grande envergure provenant de New York et de Londres

posted on 28/03/2014

Etihad Airways, la compagnie aérienne nationale des Émirats arabes unis, vient d’organiser une nouvelle édition de ses présentations financières à grand succès, à New York et à Londres, attirant un nombre record d’invités.

Dirigées par James Hogan (PDG d’Etihad Airways), avec l’aide de James Rigney (directeur financier) et de Ricky Thirion (trésorier du groupe), ces présentations ont accueilli plus de 400 personnes, dont un grand nombre des plus grands établissements, bailleurs et autres partenaires importants dans le monde.

Ces présentations, effectuées tous les ans dans de grands centres financiers mondiaux et régionaux, notamment à New York, Londres et Sydney, constituent pour la compagnie aérienne l’occasion idéale d’informer les plus grands financiers mondiaux sur sa stratégie d’expansion, ainsi que sur le renforcement de ses liens existants.

Etihad envisage de réunir 2 milliards de dollars pour financer sa flotte aérienne en 2014, avec notamment son premier A380 et son premier Boeing 787.

Selon James Hogan : « Etihad Airways a pour but d'étendre ses relations avec des établissements financiers situés dans des marchés du monde entier qui, à leur tour, joueraient un rôle crucial dans l'agrandissement du réseau mondial et de la flotte aérienne de la compagnie.

Les établissements financiers considèrent Etihad Airways comme un partenaire solide, financièrement stable, avec d’excellents antécédents en matière de sécurité. Nous sommes toujours prêts à passer du temps avec eux pour communiquer nos tous derniers développements. » Au début du mois, Etihad Airways a annoncé un bénéfice net record de 62 millions de dollars en 2013, soit une hausse de 48 %, marquant ainsi la troisième année successive de rentabilité nette. De plus, l’an dernier, la compagnie avait enregistré des revenus de plus de 6 milliards de dollars.

Etihad a réuni plus de 8 milliards de dollars de fonds, provenant de 68 établissements financiers, au cours 10 années passées, afin de financer ses avions et ses moteurs. – Emirates News Agency, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Les E.A.U. honorent la Mère de la nation pour son soutien concernant l’avancée et l'autonomisation des femmes

posted on 25/03/2014


Une grande cérémonie a été organisée hier au Palais des Émirats, en l’honneur de S.A. Fatima bint Moubarak, présidente de l’Union générale des femmes (GWU) et de la Fondation pour le développement de la famille (FDF), et présidente du Conseil suprême pour les mères et les enfants, le jour de la fête des mères, en reconnaissance de son soutien ferme et constant pour le développement, l’avancée et l’autonomisation des Émiriennes.

La soirée « Mère de la nation – fierté des E.A.U. » a été organisée par le Conseil des femmes d’affaires aux Émirats, afin de célébrer et d’honorer les œuvres humanitaires et les réussites de S.A., dans l’assistance aux pays frappés par un désastre, dans la construction d’écoles et d’hôpitaux dans les pays pauvres et dans l’assistance aux indigents, afin qu’ils mènent une vie décente.

Cet événement, qui prévoyait divers programmes de musique, de poésie et de théâtre, a duré deux heures, afin de chanter les louanges et les mérites des valeurs de la charité et du don associées à la Mère de la nation.

S’adressant au public, Fatima Obeid Al Jaber, présidente du Conseil des Femmes d’affaires des Émirats, s’est jointe aux félicitations envers S.A., en cette glorieuse occasion, en lui souhaitant, à elle et à toutes les mères des E.A.U., une bonne santé et un grand bonheur.

Mme Al Jaber a dit que Cheikha Fatima avait accompli des choses spectaculaires au cours des quatre dernières décennies :

« S.A., qui a pris la tête du mouvement féministe émirien, est devenue la Mère de la nation et a lancé de nouvelles tendances, en sensibilisant les femmes. Elle a été la première à montrer le chemin aux femmes dans les domaines de l’enseignement et du travail. Elle a été la première à encourager la participation des femmes au développement et au service de la nation dans tous les domaines. »

Elle a ajouté que cette célébration était un message d’amour profond et de gratitude à la Mère de la nation.

Cet événement a été organisé par la société de gestion d’événements Al Asala, sous la houlette du département privé du président et la commande générale des forces armées émiriennes, avec le soutien de la Fédération des chambres de commerce et de l'industrie émiriennes. – Emirates News Agency, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Le Centre de protection de l’enfance du ministère de l’Intérieur a été sélectionné pour les World Summit Awards 2014

posted on 25/03/2014

Le Centre de protection de l’enfance du ministère de l’Intérieur a été sélectionné pour deux projets sélectionnés parmi les finalistes pour les World Summit Awards, initiative de suivi mondial du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI) des Nations unies. Ces deux projets ont déjà passé le premier et le deuxième niveaux des éliminatoires.

Le Centre de protection de l’enfance participe à deux projets, parmi un total de 10 projets participant qui représentent les E.A.U. dans un concours qui comprend 18 catégories directement liées au thème du sommet. Le projet vise à affirmer l’importance de l’échange international des meilleures pratiques et à encourager les participants à envoyer leur projet au sommet, partie intégrante du processus d’évaluation.

Le Centre de protection de l’enfance participe au concours dans la cinquième catégorie, appelée « Bâtir la confiance et la sécurité concernant l’utilisation de l’informatique ». Pour cette catégorie, le Centre de protection de l’enfance a envoyé l'application pour smartphone « Hemayati » du Centre de protection de l'enfance du ministère de l'Intérieur. Le Centre de protection de l’enfance participe aussi à la dix-huitième catégorie, appelée « Collaboration internationale et régionale » en envoyant le projet : « Organiser la 5e conférence bisannuelle VGT (main-d’œuvre mondiale virtuelle) sur le thème « L’exploitation sexuelle des enfants sur Internet et la collaboration internationale : faciliter la prévention. » Le major général Nasser Lakhrebani Al Nuaimi, secrétaire général du bureau de S.A. le Premier ministre adjoint et ministre de l’Intérieur, et président du Haut comité pour la protection de l’enfance, a expliqué que le ministère de l’Intérieur, représenté par son Centre de protection de l’enfance, s’est engagé à laisser sa marque sur tous les événements régionaux et internationaux. Le ministère de l’Intérieur souhaite atteindre l’entreprenariat et l’excellence que chaque Émirien s’efforce d’atteindre. En s’appuyant sur cette vision, le Centre de protection de l’enfance du ministère de l’Intérieur participe au Sommet mondial sur la société de l’information de 2014, avec deux projets sélectionnés pour les étapes finales de l’évaluation, qui dépendent du vote du public.

Le major général Lakhrebani a souligné que ces projets reflètent l’engagement institutionnel à réaliser la vision E.A.U. 2021. Cette vision se compose de quatre éléments principaux : « Une nation ambitieuse et confiante, ancrée dans son patrimoine », « Une union forte réalisée par un destin commun. Marcher dans les traces de nos pères fondateurs, maintenir des acquis nationaux grâce au gouvernement, obtenir une sécurité permanente du pays et établir la position des E.A.U. sur la scène internationale sont les ambitions de tous », « Une économie compétitive fondée sur des Émiriens informés et innovants. Ceci est clairement visible dans le potentiel du capital humain local, qui travaille sur de grands projets internationaux. Cette main-d’œuvre cristallise des connaissances économiques productives basées sur l’innovation, la recherche, la science et la technologie », avec le quatrième élément : « Un environnement favorable et durable pour la qualité de vie. Tous les segments de la société, ainsi que les institutions fédérales et locales, participent aux efforts de réalisation de cette vision ; cette participation reflète l'engagement de la société et l'approche unifiée. » Il a ajouté que tous les projets participants des E.A.U. représentaient les références de développement stratégique qui ressortent de la Vision E.A.U. 2021, ainsi que la stratégie du gouvernement émirien. En outre, ces projets confirment l’approche scientifique utilisée dans l’étalonnage des services et projets élaborés. Pour cette partie, ceci reflète la planification stratégique de ces projets et services, qui partagent un même but : « améliorer la compétitivité des E.A.U. » – Emirates News Agency, WAM


RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Dubai Investments va augmenter son plafond d’appartenance étrangère

posted on 25/03/2014

Dubai Investments projette d’augmenter la limite d'appartenance étrangère de ses actions, pour la porter à 35 % de son capital total, a annoncé l'entreprise dimanche.

Les investisseurs étrangers possèdent maintenant 13,7 % des actions de Dubai Investments, sur un total de 20 % autorisés, d’après les données de la bourse. Les actionnaires de la société, notamment le fonds souverain Corp of Dubai, qui détient 11,5 % de parts, voteront concernant cette proposition lors de la réunion du 15 avril, a indiqué l’entreprise. Cette proposition fait suite à une démarche similaire de la part d’autres entreprises cotées à Dubaï, telles que Deyaar, Union Properties et Mashreq. – Khaleej Times – Pour en savoir plus : http://www.khaleejtimes.com/biz/inside.asp?xfile=/data/uaebusiness/2014/March/uaebusiness_March367.xml§ion=uaebusiness

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Dubaï lance la Fête des lumières

posted on 21/03/2014



Le ciel situé au-dessus de Dubaï brillera grâce à sa toute première Fête des lumières.

Emaar Properties et la ville de Lyon ont lancé hier cette première fête, qui devrait occuper le devant de la scène, au centre-ville de Dubaï à partir du 29 mars.

« Nous vous accueillons ce soir à la toute première édition de la Fête des lumières de Dubaï, durant laquelle plus de 30 œuvres d’art seront dans le secteur, explique Ahmed Al Matroushi, directeur général d’Emaar Properties. Je voudrais remercier nos partenaires de la ville de Lyon et le personnel d’Emaar pour leur contribution. »

Lionel Flasseur, directeur de la promotion internationale de la ville de Lyon, qui a parlé au nom de sa ville et de son maire, Gérard Collomb, a dit que la ville était fière de faire partie de la Fête des lumières de Dubaï.

« Ayant le même souhait de nous ouvrir au monde et de jouer un rôle actif dans l’avenir de leur ville, Lyon et Dubaï sont partenaires depuis 10 ans, informe-t-il. Aujourd’hui est un grand jour, parce que nous sommes ensemble pour célébrer une nouvelle mesure de notre relation. »

Selon M. Flasseur, la Fête des lumières de Lyon, l'un des événements les plus artistiques et historiques de France, qui a lieu tous les ans en décembre, attire des millions de visiteurs :

« Ce soir, nous allons ressentir une grande émotion et une grande fierté en essayant ce festival dans la magie du centre-ville. C'est la promesse d'une collaboration à long terme entre Lyon et Emaar.

Il s’agit d’un pont artistique entre nos deux villes. Vive la Fête des lumières de Dubaï ! »

Plus de 30 artistes participeront à la manifestation, qui utilisera un éclairage économe en énergie et projettera des bâtiments et des lieux célèbres au cœur de la ville, notamment vers Burj Khalifa et Dubai Mall.

Les lieux connus qui en feront partie seront entre autres Cheikh Mohammed ben Rachid Boulevard, la Fontaine de Dubaï, le Souk Al Bahar, les hôtels The Address Downtown Dubai et The Palace Downtown Dubai, le Burj Plaza et Emaar Square.

« La Fête des lumières de Dubaï devrait être un extraordinaire festival de créativité artistique et d’installations lumineuses, sur une échelle qui n’a encore jamais été expérimentée dans la région, » conclut M. Al Matroushi. – The National – Pour en savoir plus : http://www.thenational.ae/uae/dubai-launches-festival-of-lights#ixzz2wTnjNAE0

Suivez-nous : @TheNationalUAE sur Twitter | thenational.ae sur Facebook

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE