The UAE will host Expo 2020!
  • Arabic
  • French
  • German
  • Spanish
Parrainé par le Conseil national des médias

Reportages

Les E.A.U. arrivent en premier place de l'autonomie des femmes dans le monde arabe : Fondation pour les femmes arabes

posted on 04/08/2015

LE CAIRE : Les Émirats Arabes Unis se classent numĂ©ro un en matiĂšre d'autonomie des femmes dans le monde arabe pour l'annĂ©e 2014, selon la Fondation pour les femmes arabes.

Dans son rapport annuel de 2014 sur la réalité de la participation des femmes arabes aux organismes décisionnaires, gouvernements, parlements et élections parlementaires dans les pays arabes, la fondation a exprimé son appréciation aux E.A.U. pour leur politique d'autonomisation des femmes. Les femmes représentent 22 % des membres du Conseil national fédéral, soit la plus forte proportion de participation féminine dans les pays arabes, pour la troisiÚme année consécutive.

Le rapport a ajouté que, avec l'augmentation du nombre de ministres féminines, passant de deux à quatre, les E.A.U. donnent réguliÚrement plus de chances de participation aux femmes, notamment dans les secteurs comme le judiciaire et le corps diplomatique, ainsi que dans le monde des affaires.

Dans une déclaration, le Dr. Souad Suleiman conseillÚre médias de la Fondation pour les femmes arabes, a loué les initiatives de plusieurs pays arabes dans leur recherche et leur application de politiques visant à renforcer la participation des femmes dans divers domaines.

Ce rapport sera remis en anglais et en français aux organisations des Nations-unies, Ă  l'Union europĂ©enne de Bruxelles, aux universitĂ©s europĂ©ennes, aux centres de recherche et aux organisations de femmes dans le monde arabe. – Emirates News Agency, WAM - http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395283916113.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Abu Dhabi obtient la troisiĂšme place au rallye finlandais

posted on 04/08/2015

En franchissant les étapes spéciales super-rapides du Grand Prix de Finlande, avec une distance totale de 319 km, la Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team se hisse à la troisiÚme place avec Mads Ostberg.

La Citroën Total Abu Dhabi WRT a renforcé sa deuxiÚme place du championnat des fabricants avec 141 points.

C'Ă©tait assez technique pour les 8 premiers kilomĂštres, avec plusieurs endroits oĂč les conducteurs devaient ralentir pour garder la bonne direction. Le reste de cette Ă©tape spĂ©ciale Ă©tait trĂšs rapide, avec plusieurs grands sauts et crĂȘtes aveugles juste avant la ligne d'arrivĂ©e.

Le Norvégien n'allait pas vraiment à fond dans les derniers kilomÚtres de l'événement car il était sûr d'avoir la troisiÚme place et s'efforçait de protéger la voiture afin de remporter des points importants pour son classement, ainsi que pour la Citroën Total Abu Dhabi WRT. « La Finlande est un excellent rallye pour moi ; je me suis concentré pour que la voiture arrive en bon état à la fin, explique Ostberg.

Nous avons fait preuve d'un rythme constant Ă  la poursuite des premiers, afin de les maintenir sous pression. De plus, nous avons dĂ» faire face Ă  la pluie, et Ă  plusieurs reprises, l'adhĂ©rence des pneus Ă©tait inĂ©gale. C'est formidable d'ĂȘtre Ă  la fin maintenant. J'ai apprĂ©ciĂ© la totalitĂ© du rallye. C'est une sensation agrĂ©able d'ĂȘtre Ă  nouveau bien placĂ©, aprĂšs la Pologne, je suis vraiment heureux d'ĂȘtre de retour sur le podium. J'espĂšre que nous pourrons continuer de nous prĂ©parer pour les autres rallyes de ce type. »

Kris Meeke est revenu avec le rĂšglement Rally 2 pour obtenir d'excellents temps ; le Britannique a remportĂ© un seul point Ă  la fin du rallye pour avoir Ă©tĂ© le troisiĂšme pilote le plus rapide de l'Ă©tape de puissance. – Khaleej Times - http://www.khaleejtimes.com/sport/other/abu-dhabi-seal-third-place-in-rally-finland

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Le nouveau canal de Suez stimulera le commerce régional et international : Sultan Al Jaber

posted on 04/08/2015

LE CAIRE : Le Dr. Sultan ben Ahmed Sultan Al Jaber, ministre d'État et prĂ©sident du Bureau de coordination des projets de dĂ©veloppements Ă©gyptiens financĂ©s par les E.A.U., a soulignĂ© le rĂŽle important que le nouveau canal de Suez jouera pour Ă©tablir le statut de l'Égypte comme collaborateur essentiel au commerce et Ă  l'Ă©conomie du monde, en servant de lien maritime vital.

Dans un entretien publiĂ© hier dans Al Ittihad, journal en langue arabe basĂ© Ă  Abu Dhabi, le Dr. Sultan Al Jaber a dit : « Le nouveau canal aura un impact positif dans la stimulation du commerce international et favorisera la croissance Ă©conomique et la stabilitĂ© en Égypte, dans la rĂ©gion et dans le monde. De plus, il augmentera le nombre de bateaux qui transitent quotidiennement par le canal, ce qui augmentera les revenus financiers de l'Égypte tout en rĂ©duisant le temps d'attente. »

Le ministre a ajouté que les grands ports du monde avaient déjà commencé à accroßtre leur capacité en prévision de l'augmentation anticipée de la circulation des bateaux et des marchandises provenant de ce canal commercial stratégique. Qui plus est, selon le Dr. Al Jaber, le nouveau canal réduira le temps de transport, ce qui permettra de réduire la consommation de carburant et de réduire les émissions de dioxyde de carbone :

« Nous sommes fiers que la Société nationale de dragage marin des E.A.U. (NMDC) participe fortement à ce projet, qui fait partie d'un consortium puissant d'entreprises néerlandaises telles que Van Oord et Boskalis, et belges telles que Jan de Nul. »

Le Dr. Al Jaber a poursuivi en expliquant que cette alliance - en association avec la Direction égyptienne du canal de Suez - effectuait les travaux de dragage marin sur les 35 kilomÚtres du canal pendant dix mois, avant d'ajouter : « Cela démontre l'efficacité des entreprises émiriennes et leur capacité à transférer leur savoir-faire et à respecter les objectifs en un temps record. »

Concernant ce projet, le vice-amiral Mohab Mamish, président de la Direction du canal de Suez, a dit que le nouveau canal, qui sera officiellement inauguré le 6 août, « était un miracle dans tous les sens du terme », ajoutant que ce projet était l'une des opérations de dragage les plus importantes de l'histoire.

Le prĂ©sident de la Direction du canal de Suez a exprimĂ© ses remerciements aux E.A.U. pour avoir aidĂ© l'Égypte Ă  mettre en Ɠuvre ce projet, en soulignant que « le canal de Suez Ă©tait hautement sĂ©curisĂ© et qu'il ne devrait y avoir aucune crainte de menaces d'aucune sorte maintenant ou Ă  l'avenir. » – Emirates News Agency, WAM - http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395283905512.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Mohammed ben Rachid reçoit le gouverneur général du Commonwealth d'Australie

posted on 04/08/2015

Son Altesse Cheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum, vice-président, Premier ministre des E.A.U. et souverain de Dubaï, a reçu ce soir au palais de Zabeel le gouverneur général du Commonwealth d'Australie, Sir Peter Cosgrove, qui visite actuellement les E.A.U. dans le cadre d'une visite régionale.

Cheikh Mohammed et Sir Peter Cosgrove ont discuté de divers sujets liés à leurs relations bilatérales et à la façon de les renforcer, notamment dans les domaines du tourisme, de l'enseignement, du commerce et du transport aérien.

Cette réunion a également porté sur les développements régionaux actuels et les moyens d'augmenter les occasions de paix et de stabilité dans la région et dans le monde.

De plus, le gouverneur gĂ©nĂ©ral a soulignĂ© les grandes avancĂ©es de cette relation au cours des 20 derniĂšres annĂ©es, en disant qu'il y avait maintenant 144 vols directs par semaine entre l'Australie et les Émirats. En outre, plus de 700 Émiriens Ă©tudient dans les universitĂ©s australiennes et environ 25 000 Australiens habitent et travaillent aux E.A.U. – Emirates News Agency, WAM - http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395283939201.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

La Direction du tourisme va traverser l'Australie pour une tournée dans quatre villes

posted on 31/07/2015



Le secteur du tourisme d'Abu Dhabi s'embarque pour une tournée dans 4 villes d'Australie, le mois prochain, afin de mieux faire connaßtre le potentiel commercial et touristique de l'émirat.

Une délégation de 11 personnes, menée par la Direction du tourisme et de la culture d'Abu Dhabi (TCA Abu Dhabi), se rendra à Perth, Melbourne, Brisbane et Sydney du 3 au 6 août, pour informer les agences de voyage australiennes et les consultants MICE sur les expériences et offres touristiques nouvelles et existantes à travers Abu Dhabi.

Cette dĂ©lĂ©gation visitera pour la premiĂšre fois Perth, dans l'Ouest de l'Australie, pour susciter de l'intĂ©rĂȘt et des contrats potentiels entre les deux villes suite au lancement de vols quotidiens entre Perth et Abu Dhabi en juillet 2014 par Etihad Airways - la compagnie aĂ©rienne des E.A.U.

Actuellement, Etihad Airways effectue des vols quotidiens Ă  partir de ces quatre villes, avec des vols quotidiens doubles Ă  partir de Sydney et de Melbourne vers la capitale Ă©mirienne.

« Nous prĂ©voyons de rencontrer environ 450 agents de voyage et personnes influentes pendant notre sĂ©jour en Australie, Ă  un moment oĂč un nombre record d'Australiens se rendent Ă  Abu Dhabi, explique Moubarak Al Nuaimi, directeur des promotions et des bureaux Ă  l'Ă©tranger Ă  la TCA Abu Dhabi.

Au cours du 1er semestre de cette annĂ©e, 23 794 Australiens ont sĂ©journĂ© dans les hĂŽtels et appartements hĂŽtels de l'Ă©mirat, soit une augmentation de 11 % par rapport au 1er semestre de l'annĂ©e derniĂšre. L'an dernier, 49 450 Australiens sont arrivĂ©s dans l'Ă©mirat - une augmentation impressionnante de 24 % par rapport aux 12 derniers mois - avec 161 371 nuitĂ©es, soit un sĂ©jour moyen de 3,26 nuitĂ©es. Nous souhaitons exploiter cette tendance de croissance impressionnante et augmenter encore plus l'arrivĂ©e des touristes au 2nd semestre. – Emirates News Agency, WAM - http://www.wam.ae/en/news/economics-emirates/1395283775908.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Hedayah assiste à une réunion internationale à Alger sur la lutte contre l'extrémisme violent et sur la déradicalisation

posted on 31/07/2015




ALGER : Hedayah, le Centre international d'excellence sur la lutte contre l'extrémisme violent (LEV) a récemment assisté à la réunion internationale d'Alger sur la lutte contre l'extrémisme violent et sur la déradicalisation, qui a rassemblé des représentants de plus de 50 pays, organisations internationales, organismes des Nations-unies et experts internationaux.

Le but de cette rĂ©union Ă©tait d'Ă©tendre les initiatives de LEV qui peuvent ĂȘtre utilisĂ©es pour faire face aux menaces immĂ©diates, mais aussi pour bĂątir la rĂ©silience de la communautĂ© face Ă  la propagation d'un extrĂ©misme violent plus largement, et pour Ă©viter les futures menaces.

La rĂ©union sur la LEV et la dĂ©radicalisation, organisĂ©e par le gouvernement algĂ©rien, est la sixiĂšme d'une sĂ©rie de rĂ©unions de suivi rĂ©gionales aprĂšs le sommet de fĂ©vrier 2015 qui a eu lieu Ă  la Maison blanche Ă  Washington. Pendant la confĂ©rence, les AlgĂ©riens en ont appris davantage sur les pratiques efficaces liĂ©es Ă  la dĂ©radicalisation et Ă  la LEV dans diffĂ©rents pays, qui peuvent ĂȘtre utilisĂ©s comme contribution prĂ©cieuse Ă  la rĂ©union de l'AssemblĂ©e gĂ©nĂ©rale des Nations-unies, en septembre, Ă  New York.

Pendant cette rĂ©union, Maqsoud Kruse, directeur exĂ©cutif de Hedayah, a communiquĂ© ses remarques lors de la premiĂšre sĂ©ance, intitulĂ©e « Une approche complĂšte : prĂ©sentation de l'importance de la lutte contre l'extrĂ©misme violent et de la dĂ©radicalisation afin de combattre le terrorisme ». Il a rappelĂ© l'importance de faire participer tous les groupes de la communautĂ©, Ă  tous les niveaux, afin de donner des alternatives positives, en se concentrant sur le contenu des messages de lutte, de façon Ă  dĂ©construire les rĂ©cits d'extrĂ©misme violent, en adoptant un plan efficace de communications stratĂ©giques. – Emirates News Agency, WAM -

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Les E.A.U. participent à une réunion de coordination de l'OPEP concernant le nouvel accord sur le changement climatique

posted on 31/07/2015



VIENNE : Une dĂ©lĂ©gation des Émirats arabes unis a participĂ© Ă  la rĂ©union de coordination de l'Organisation des pays exportateurs de pĂ©trole (OPEP) dans le contexte du changement climatique, Ă  Vienne, en Autriche, du 27 au 28 juillet 2015.

La réunion portait sur les nouveaux développements concernant les négociations internationales sur le changement climatique, dans le cadre de la Convention-cadre des Nations-unies sur le changement climatique (CCNUCC), qui devrait aboutir à un nouvel accord à Paris, en France, en décembre 2015.

Pendant ces deux journĂ©es, les participants ont discutĂ© de la façon dont les pays de l'OPEP pourraient veiller Ă  ce que leurs intĂ©rĂȘts collectifs se reflĂštent dans ce nouvel accord, en ciblant notamment les questions liĂ©es au secteur de l'Ă©nergie et les possibilitĂ©s d'intĂ©grer le captage le stockage du dioxyde de carbone (CCS) au nouvel accord.

La dĂ©lĂ©gation Ă©mirienne, dirigĂ©e par le Dr Thani Ahmed Al Zeyoudi, reprĂ©sentant permanent des E.A.U. Ă  l'Agence internationale pour les Ă©nergies renouvelables (IRENA) et par le directeur de l'Ă©nergie et du changement climatique au ministĂšre des Affaires Ă©trangĂšres, comprenait des dĂ©lĂ©guĂ©s du ministĂšre de l'Énergie et de l'Agence pour l'environnement d'Abu Dhabi.

« Les E.A.U. étaient l'un des principaux partis moteurs de la CCNUCC, qui a réussi à obtenir l'inclusion du CSS dans le mécanisme de développement propre - qui est le principal mécanisme de marché du protocole de Kyoto, a expliqué le Dr Al Zeyoudi. Avec nos partenaires de l'OPEP, nous espérons voir la conclusion d'un nouvel accord, qui soutient notre développement durable continu, ainsi que notre diversification économique et énergétique. »

Les E.A.U. améliorent constamment les efficacités de leur secteur de l'énergie. Les E.A.U. étaient le premier pays de la région à interdire le torchage de gaz en 1995, faisant ainsi de sa production l'une des plus efficaces de l'industrie concernant la production de CO2. De plus, les E.A.U. sont des pionniers dans les technologies CSS comme outil essentiel pour limiter les émissions de CO2 afin de réduire le changement climatique. La compagnie pétroliÚre nationale d'Abu Dhabi (ADNOC) et Masdar lancent le premier projet de la région de captage du CO2 à l'échelle des services d'utilité publique.

En outre, cette réunion a porté sur des questions énergétiques traitées dans le cadre des négociations en cours aux Nations-unies sur les objectifs mondiaux de développement durable pour 2030. Les E.A.U. ont été un fervent défenseur du traitement des questions énergétiques comme facteur clé de développement. Bien que l'accÚs à l'énergie moderne ne pose pas de problÚme pour leur pays, les E.A.U. ont entrepris de nombreuses initiatives visant à augmenter l'efficacité énergétique et la part des énergies renouvelables dans le mélange énergétique national.

L'OPEP a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e en 1960 avec pour mission de coordonner et d'unifier les politiques pĂ©troliĂšres de ses membres, et d'assurer la stabilisation des marchĂ©s pĂ©troliers. L'OPEP se compose de 12 membres : AlgĂ©rie, Angola, Arabie Saoudite, Émirats arabes unis, Équateur, Iran, Iraq, KoweĂŻt, Libye, Nigeria, Qatar et Venezuela. – Emirates News Agency, WAM - http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395283805002.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

DubaiSat-2 réussit à capturer une image HD de la pleine lune

posted on 24/07/2015



Le satellite DubaiSat-2, que le Centre spatial Mohammed ben Rachid (MBRSC) possÚde et opÚre, a capturé une photo haute définition trÚs claire de la pleine lune, prouvant ainsi la polyvalence de sa conception.

L'image de la pleine lune a été prise avec un angle d'inclinaison de 0 degré et un angle de pas de 79,63 degrés.

« C'est une preuve de notre réussite, à MBRSC, que le DubaiSat-2, conçu essentiellement pour prendre des photos de la lune depuis l'espace, ait capturé une image de la pleine lune. Nous sommes de plus en plus fiers de l'équipe d'ingénieurs de MBRSC, qui a si souvent démontré ses capacités innovantes dans la conception et l'utilisation du satellite, » annonce Youssouf Al Shaibani, directeur général de MBRSC.

DubaiSat-2 fournit des images satellite haute qualité à plusieurs établissements des E.A.U. et dans le monde, à des fins d'urbanisation, de cartographie, de surveillance des changements environnementaux et des effets des désastres naturels ou causés par l'homme. L'appareil photo optique du satellite possÚde une résolution panchromatique de 1 mÚtre et une résolution multispectrale de 4 mÚtres. Il peut stocker 512 images, chacune de 12 x 12 km.

Le satellite DubaiSat-2 a Ă©tĂ© lancĂ© en 2013 grĂące au Dniepr, au cosmodrome d'Iasny, pour circuler sur une orbite hĂ©liosynchrone Ă  600 km d'altitude. – Emirates News Agency, WAM – http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395283573489.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Les E.A.U. participent à la réunion interministérielle qui se tient à Paris avant COP21

posted on 24/07/2015

PARIS : Les E.A.U. ont participé à une réunion interministérielle de 2 jours pour préparer la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (COP21), qui se déroulera du 30 novembre au 30 décembre 2015 à Paris

Le Dr. Sultan ben Ahmed Sultan Al Jaber, ministre d'État et envoyĂ© spĂ©cial pour l'Énergie et le Changement climatique, qui reprĂ©sentait les E.A.U. Ă  la rĂ©union prĂ©-COP21, a dit aux participants que toutes les parties Ă  la convention reconnaissaient les dĂ©fis du changement climatique.

Les E.A.U., qui ont ratifié la Convention-cadre sur le changement climatique (CCNUCC) en décembre 1995, ont été le premier pays à ratifier la deuxiÚme phase du protocole de Kyoto en 2012.

Le but de COP21 est de parvenir, pour la premiÚre fois, à un engagement ferme qui nous permettra de lutter efficacement contre le changement climatique et de favoriser la transition vers des sociétés et des économies à faible émission de carbone.

Le Dr. Sultan ben Ahmed Sultan Al Jaber a souligné la nécessité de distinguer les futurs engagements des pays industrialisés et en voie de développement concernant la réduction des émissions de CO2, afin d'obtenir un équilibre entre, d'une part, la responsabilité des pays industrialisés pour les forts taux d'émission et, d'autre part, la nécessité de permettre aux pays en voie de développement, qui n'ont pas contribué aux problÚmes actuels, d'achever le développement de leurs infrastructures dans divers secteurs.

Le Dr. Sultan ben Ahmed Sultan Al Jaber a réclamé l'intensification des efforts à la veille de la conférence COP21 en décembre, afin de soutenir la conclusion d'un accord qui permettrait à tous les pays de prendre des mesures claires pour réduire les conséquences du changement climatique, tout en tenant compte des différentes priorités de chaque pays.

« Les directives des dirigeants Ă©miriens portent sur la coopĂ©ration avec la communautĂ© internationale et les efforts substantiels visant Ă  rĂ©duire les consĂ©quences du changement climatique, » a-t-il indiquĂ©, en soulignant que les E.A.U. considĂšrent le changement climatique comme un dĂ©fi qui peut ĂȘtre contrĂ© en se concentrant sur les solutions positives innovantes.

Il a notĂ© que les E.A.U. et leurs partenaires rĂ©gionaux, notamment les États membres du CCG, coordonnent leurs efforts pour inclure leurs stratĂ©gies de diversification Ă©conomique dans un nouveau pacte, car ces stratĂ©gies garantissent la sĂ©curitĂ© Ă©nergĂ©tique grĂące Ă  un mĂ©lange d'Ă©nergies diversifiĂ©es telles que les hydrocarbures, l'Ă©nergie nuclĂ©aire et les Ă©nergies renouvelables.

Le Dr. Sultan ben Ahmed Sultan Al Jaber a également incité les participants à adopter la vision positive des E.A.U. pour trouver des solutions pratiques et innovantes grùce à des projets liés aux énergies renouvelables qui créent de nouveaux emplois, ainsi qu'en rédigeant une législation qui assure l'équilibre souhaité entre les exigences liées à l'industrialisation des pays en voie de développement et la contribution de la communauté internationale concernant les émissions en CO2.

Le ministre a noté que, durant les deux derniers jours des réunions interministérielles relatives à COP21, les participants se sont rapprochés d'un consensus sur la clarification des différences de définition des termes pays en voie de développement et pays industrialisé. Il a dit que selon lui, les réunions permettraient de parvenir à une meilleure compréhension des responsabilités diverses et communes de tous les pays, quand la participation de toutes les parties concernées doit tenir compte de la situation de chaque pays concerné.

Il ajoute que, pour les E.A.U. et leurs partenaires régionaux, toute nouvelle convention doit correspondre aux fondations de COP21 et accorder son soutien et ses solutions au développement durable continu souhaité et au progrÚs économique grùce à la diversification des sources de revenu.

En marge de la rĂ©union interministĂ©rielle de Paris, Laurent Fabius, ministre français des Affaires Ă©trangĂšres, le futur prĂ©sident de COP21, a tenu des entretiens bilatĂ©raux avec des ministres et reprĂ©sentants officiels participants afin de discuter des façons de favoriser la coopĂ©ration bilatĂ©rale avec leurs pays respectifs. – Emirates News Agency, WAM – http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395283575324.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Abou Dhabi remporte l'offre d'organisation des championnats du monde de natation 2020

posted on 24/07/2015



Nouvelle réussite pour les E.A.U., grùce au soutien de leurs dirigeants, Abou Dhabi a remporté le droit d'organiser les championnats du monde de natation pour 2020.

L'annonce a Ă©tĂ© faite hier Ă  Kazan, en Russie, en la prĂ©sence de la dĂ©lĂ©gation Ă©mirienne, avec Ă  sa tĂȘte Ahmed Al Falasi, prĂ©sident de l'Association Ă©mirienne de natation.

Abou Dhabi a battu ses concurrents : Lima, la capitale du PĂ©rou, et Almaty, ville du Kazakhstan.

Les championnats du monde de natation comprennent 44 courses : 22 pour les hommes et 22 pour les femmes. Les championnats de 2016 auront lieu dans la ville canadienne de Windsor, et ceux de 2018 dans la ville chinoise de Hangzhou. – Emirates News Agency, WAM – http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395283583975.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Emirates opĂšre son premier vol commercial A380 Ă  destination de TaĂŻwan

posted on 21/07/2015

La compagnie aĂ©rienne Emirates a opĂ©rĂ© hier un service spĂ©cial assurĂ© par son appareil phare, un Airbus A380, Ă  destination de l’aĂ©roport international de Taiwan Taoyuan. L’arrivĂ©e de l’A380 a suivi l’achĂšvement rĂ©cent d’amĂ©nagements rĂ©alisĂ©s Ă  l’aĂ©roport afin de permettre l’atterrissage de l’avion Ă  deux Ă©tages.

Une cĂ©rĂ©monie Ă  laquelle ont assistĂ© Fan Chih-Ku, vice-ministre des Transports et des Communications, David Fei, PDG de la SociĂ©tĂ© d’exploitation de l’aĂ©roport international de Taoyuan et des cadres supĂ©rieurs d’Emirates, s’est tenue peu aprĂšs l’atterrissage du vol Emirates EK366 et l’arrivĂ©e de l’avion Ă  la porte C2 de l’aĂ©roport international de Taipei Taoyuan.

« C’est pour Emirates un grand honneur d’ĂȘtre la premiĂšre compagnie aĂ©rienne Ă  atterrir avec un A380 Ă  l’aĂ©roport international Taiwan Taoyuan. TaĂŻwan est un important marchĂ© pour Emirates, et nous avons enregistrĂ© une demande croissante de la part des passagers depuis que nous avons commencĂ© Ă  opĂ©rer des vols journaliers entre DubaĂŻ et Taipei en fĂ©vrier 2014. Nous sommes ravis d’avoir la possibilitĂ© de prĂ©senter aux passagers de TaĂŻwan nos produits et services ultramodernes Ă  bord », a dĂ©clarĂ© Edwin Lau, vice-prĂ©sident d’Emirates, Hong Kong, TaĂŻwan et Guangzhou (Canton).

« C’est un honneur pour moi d’accueillir l’arrivĂ©e de l’appareil A380 d’Emirates. La SociĂ©tĂ© d’exploitation de l’aĂ©roport de Taoyuan et tous mes collĂšgues partagent le moment de gloire que reprĂ©sente l’évĂ©nement d’aujourd’hui », a affirmĂ© David Fei, PDG de la SociĂ©tĂ© d’exploitation de l’aĂ©roport international de Taoyuan.

« Cet Ă©vĂ©nement marque l’aboutissement d’une annĂ©e de prĂ©parations et nous sommes fiers d’accueillir l’A380, dont l’atterrissage atteste de la haute qualitĂ© des installations et des Ă©quipements de l’aĂ©roport de Taoyuan, ainsi que de sa disponibilitĂ© opĂ©rationnelle », a conclu Fei.

« GrĂące au nombre croissant de passagers internationaux, de grandes compagnies aĂ©riennes telles qu’Emirates ouvrent les unes aprĂšs les autres des vols Ă  destination de TaĂŻwan. Cette croissance tĂ©moigne de l’amĂ©lioration constante de la qualitĂ© de service de l’aĂ©roport de Taoyuan, qui est comparable Ă  certains des plus grands aĂ©roports du monde », a observĂ© le vice-ministre des Transports et des Communications, Fan Chih-Ku.

AprĂšs la cĂ©rĂ©monie d’accueil, toutes les personnes prĂ©sentes, dont des reprĂ©sentants d’instances gouvernementales taĂŻwanaises, des mĂ©dias et des invitĂ©s d’honneur de l’industrie du voyage, ont pu faire une visite guidĂ©e Ă  bord de l’A380. – Agence de presse des Émirats, WAM - http://www.wam.ae/en/news/economics/1395283464432.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Un programme d’études de l’Insead offre aux Ă©tudiants Ă©miriens la chance d’acquĂ©rir en France des compĂ©tences en affaires

posted on 21/07/2015

L’Abu Dhabi Education Council (Adec) et l’Insead proposeront le mois prochain, sur le campus de l’Insead en France, un programme pilote Ă  l’intention d’élĂšves d’établissements secondaires publics d’Abu Dhabi afin de les prĂ©parer Ă  des carriĂšres dans le secteur privĂ©.

Le programme summer@Insead de quatre semaines proposera Ă  25 Ă©tudiants Ă©miriens frĂ©quentant des Ă©tablissements publics Ă  Abu Dhabi l’équivalent d’un mini MBA (Master en administration des affaires) qui leur sera enseignĂ© par certains des experts des affaires les plus Ă©minents du monde. L’Adec prendra en charge les frais de scolaritĂ© des Ă©tudiants Ă©miriens.

Quinze enfants d’anciens Ă©lĂšves de l’Insead venant de divers pays du monde paieront pour suivre ces cours. L’Insead a dit qu’elle avait reçu une « avalanche de demandes » d’anciens Ă©lĂšves qui souhaitaient une place pour leurs enfants.

Les cours, qui seront dispensĂ©s Ă  l’établissement de l’Insead Ă  Fontainebleau, situĂ© dans la rĂ©gion mĂ©tropolitaine de Paris, auront lieu cinq matins par semaine, et comprendront des visites Ă  des entreprises, des ateliers, l’intervention de confĂ©renciers invitĂ©s et des discussions de groupe.

Les Ă©lĂšves suivront des cours sur l’entrepreneuriat, la prise de dĂ©cisions et le marketing, ainsi que des cours d’apprentissage du français. Ils rencontreront Ă©galement des cadres supĂ©rieurs de grandes entreprises françaises, telles que Louis Vuitton et les Galeries Lafayette. « Nous espĂ©rons armer nos Ă©lĂšves de certaines des compĂ©tences, des connaissances et de la culture qui sont nĂ©cessaires en affaires. Les Ă©lĂšves auront l’occasion de se pencher sur leur expĂ©rience d’apprentissage dans le contexte de la vision 2030 d’Abu Dhabi », a dĂ©clarĂ© un porte-parole de la division Partenariats internationaux de l’Adec. « Si tout se passe bien, ce programme d’études sera proposĂ© tous les ans. »

Iman Al Seyabi, une Ă©lĂšve de 15 ans de l’école Al Shawamekh, estime que la participation au programme sera pour elle un tournant positif. « Si j’ai la chance d’étudier Ă  l’étranger, je pourrai acquĂ©rir davantage de connaissances, plus d’expĂ©rience et plus de compĂ©tences », observe-t-elle.

Pour Iman et beaucoup d’autres Ă©lĂšves Ă©miriens, ce voyage sera leur premiĂšre sortie du territoire Ă©mirien par eux-mĂȘmes.

Saeed Al Remeithi, un Ă©lĂšve de 15 ans de l’école de garçons Al Falahiya, espĂšre que son sĂ©jour Ă  l’Insead lui permettra d’acquĂ©rir une plus grande expĂ©rience et l’aidera Ă  mieux comprendre les questions d’affaires. « Ce sera Ă©galement une bonne occasion de se faire de nouveaux amis », ajoute-t-il.

Hajir Al Blooshi, une Ă©lĂšve de 15 ans de l’école Al Shawamekh, aimerait un jour monter sa propre entreprise et faire des Ă©tudes de mĂ©decine.

Le pĂšre de Hajir, qui accorde une grande importance Ă  l’éducation, est pour elle une source de grande inspiration. « Il est trĂšs fier de moi », observe-t-elle.

Quant Ă  Iman, elle ajoute que sa mĂšre a Ă©tĂ© l’une des personnes qui lui ont servi d’exemple. « Jadis, peu de possibilitĂ©s Ă©taient offertes aux femmes, mais aujourd’hui toutes les femmes souhaitent laisser leur marque – et elles s’encouragent les unes les autres », affirme-t-elle.

Dana Alameri, une Ă©lĂšve de 15 ans de l’école Al Mawaheb est d’accord avec elle. Elle espĂšre un jour ĂȘtre ingĂ©nieure nuclĂ©aire. « Aujourd’hui, les femmes et les hommes sont Ă©gaux », observe-t-elle.

Alya Al Falasi, 15 ans, qui frĂ©quente elle aussi l’école Al Mawaheb, se rĂ©jouit Ă  l’idĂ©e que les cours seront donnĂ©s par des professeurs qui sont d’éminents spĂ©cialistes dans leur domaine.

« J’ai hĂąte d’étudier la finance Ă  l’Insead. Il nous faudra tout d’abord apprendre Ă  travailler en Ă©quipes – apprendre Ă  communiquer avec les autres. Nous rencontrerons des Ă©tudiants internationaux du monde entier. Ils me parleront de leur pays et je leur parlerai du mien », affirme-t-elle.

Emmeran Johnson, un Ă©lĂšve de 16 ans du LycĂ©e François Ier de Fontainebleau, espĂšre que les Ă©lĂšves d’Abu Dhabi qui suivront le programme lui en apprendront davantage sur la culture Ă©mirienne.

« J’espĂšre qu’à l’issue de [ces cours], j’aurai une nouvelle vision du monde, une approche entrepreneuriale de la sociĂ©tĂ©, mais Ă  laquelle sera associĂ©e une meilleure comprĂ©hension des autres cultures », prĂ©cise-t-il.

Miguel Lobo, maĂźtre de confĂ©rences en sciences dĂ©cisionnelles Ă  l’Insead et directeur du campus de l’école Ă  Abu Dhabi, sera l’un des membres principaux du corps enseignant pour ce programme, qui, observe-t-il, « donne une idĂ©e condensĂ©e de ce qu’est un MBA ».

Et celui-ci d’ajouter : « [L’intention Ă  l’origine du] programme est de fournir d’autres sources d’inspiration et de susciter l’enthousiasme pour les carriĂšres dans le secteur privĂ©. »

Le nombre d’Émiriens qui travaillent dans le secteur privĂ© est faible et le gouvernement s’efforce d’amĂ©liorer cette situation, en encourageant, entre autres, l’expansion des petites entreprises appartenant Ă  des Émiriens ainsi que les initiatives d’ « Ă©miratisation » dans les secteurs bancaire et industriel.

Outre l’Insead, d’autres institutions internationales prĂ©sentes aux E.A.U. proposent des cours d’étĂ© Ă  l’étranger.

L’UniversitĂ© de New York Ă  Abu Dhabi propose sur son campus de New York et d’Italie des programmes d’étĂ© axĂ©s sur la prĂ©paration des Ă©lĂšves Ă  la vie universitaire qui comprennent des cours de langues, de leadership et de rĂ©flexion critique. – The National - http://www.thenational.ae/business/economy/insead-course-offers-emirati-pupils-the-chance-to-pick-up-business-skills-in-france

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

En raison de dégùts causés aux batteries, Solar Impulse ne volera plus avant avril 2016

posted on 17/07/2015



À la suite de sa traversĂ©e ocĂ©anique de 5 jours et 5 nuits (117 heures et 52 minutes), qui est un record pour un avion solaire, Solar Impulse sera immobilisĂ© pour permettre la rĂ©paration de ses batteries qui ont subi des dommages causĂ©s par une surchauffe.

Bien qu’il ait rĂ©ussi Ă  terminer l’étape la plus longue et la plus difficile de son pĂ©riple autour du monde, l’avion solaire de Bertrand Piccard et d’AndrĂ© Borschberg a subi des dommages causĂ©s par la surchauffe des batteries.

Au cours de la premiĂšre prise d’altitude de l’avion, le premier jour de son vol de Nagoya Ă  HawaĂŻ, les batteries ont surchauffĂ© en raison d’une isolation excessive. Bien que l’équipe ait surveillĂ© de prĂšs cet incident tout au long de l’étape, il n’y avait aucun moyen de faire baisser la tempĂ©rature pendant le reste de la durĂ©e du vol car chaque cycle journalier nĂ©cessite une ascension Ă  8 500 et quelques mĂštres, puis une descente pour une question de gestion de l’énergie.

Les dommages infligĂ©s Ă  certains Ă©lĂ©ments des batteries sont irrĂ©versibles et nĂ©cessiteront des rĂ©parations et le remplacement de piĂšces, ce qui demandera plusieurs semaines. Dans le mĂȘme temps, l’équipe technique Ă©tudiera diverses options pouvant permettre une meilleure gestion du processus de chauffe et de refroidissement des batteries lors de vols de trĂšs longue durĂ©e.

Solar Impulse ne prévoit pas la possibilité de reprendre les vols avant avril 2016 au plus tÎt.

Solar Impulse tente le tout premier vol solaire autour du monde afin d’encourager un esprit de pionnier et d’innovation et de stimuler l’adoption de technologies propres, le recours aux Ă©nergies renouvelables et la recherche de l’efficacitĂ© Ă©nergĂ©tique. Depuis le mois de mars, Solar Impulse a achevĂ© 8 Ă©tapes de son pĂ©riple autour du monde, ce qui reprĂ©sente prĂšs de 18 000 kilomĂštres. – Agence de presse des Émirats, WAM -

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395283348423.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Hamdan bin Mohammed inaugure le Laboratoire d’innovation Thomson Reuters

posted on 17/07/2015


S.A. Cheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashid Al Maktoum, Prince hĂ©ritier de DubaĂŻ et prĂ©sident du Conseil exĂ©cutif de DubaĂŻ, a soulignĂ© que l’innovation Ă©tait devenue une culture de travail institutionnelle bien Ă©tablie et efficace dans l’émirat de DubaĂŻ, comme sur l’ensemble des E.A.U.

Il a affirmĂ© que cela provenait de la mise en place d’un systĂšme intĂ©grĂ© qui vise Ă  fournir un environnement de travail appropriĂ© afin d’encourager la crĂ©ativitĂ© et l’innovation dans divers domaines, ce qui a permis d’atteindre de nouveaux sommets en matiĂšre d’innovation.

Cheikh Hamdan a tenu ces propos Ă  l’occasion de l’inauguration du Laboratoire d’innovation Thomson Reuters, qui reprĂ©sente une nouvelle Ă©tape dans le cadre des efforts visant Ă  soutenir l’initiative des partenaires de DubaĂŻ en faveur de l’innovation.

Cette initiative a pour objectif de parvenir Ă  une collaboration plus Ă©troite avec les sociĂ©tĂ©s internationales innovantes afin de lancer et de mettre au point des idĂ©es et des solutions novatrices qui cadrent avec la vision du Vice-prĂ©sident et Premier ministre, Souverain de DubaĂŻ, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, dans l’objet de faire de DubaĂŻ la ville la plus innovante du monde.

Cheikh Hamdan a ajoutĂ© : « Nous tenons Ă  Ă©tablir des partenariats avec les plus grandes sociĂ©tĂ©s et institutions locales et internationales afin de tirer profit des meilleures expĂ©riences et pratiques dans le domaine de l’innovation ».

AccompagnĂ© de Mohammed Abdullah Al Gergawi, prĂ©sident du Bureau exĂ©cutif de Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, le Prince hĂ©ritier de DubaĂŻ a visitĂ© les locaux de Thomson Reuters, oĂč on leur a prĂ©sentĂ© un exposĂ© sur les divers services et divisions de la sociĂ©tĂ©. Son Altesse a exprimĂ© son admiration pour les services professionnels proposĂ©s par Thomson Reuters, ainsi que pour le rĂŽle que la sociĂ©tĂ© joue en apportant son soutien au secteur Ă©conomique dans le monde entier.

Nadim Najjar, directeur gĂ©nĂ©ral de Thomson Reuters pour la rĂ©gion Moyen-Orient et Afrique du Nord, a dĂ©clarĂ© : « Nous nous rĂ©jouissons Ă  la perspective de collaborer plus Ă©troitement avec l’émirat de DubaĂŻ, ses principales institutions et ses dĂ©partements compĂ©tents afin de renforcer ce partenariat stratĂ©gique. » – Agence de presse des Émirats, WAM -

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395283336327.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Mise au point par l’Institut Masdar d’un dispositif permettant d’économiser l’eau

posted on 17/07/2015

Alors que sur l’ensemble des Émirats la consommation d’eau des mosquĂ©es atteint son maximum lors des priĂšres du Ramadan, auxquelles assistent de trĂšs nombreuses personnes, on est en train d’examiner un nouveau dispositif mis au point par un Ă©tudiant de l’Institut Masdar et la facultĂ© nationale des E.A.U., dans l’espoir qu’il pourra permettre des Ă©conomies d’eau et une rĂ©duction des coĂ»ts.

Le Dr Ahmed Al Jaberi, maĂźtre assistant en gĂ©nie mĂ©canique et ingĂ©nierie des matĂ©riaux Ă  l’Institut Masdar, travaille en collaboration avec un doctorant, Mohamed Al Musharrekh, afin de mettre au point un dispositif qui devrait permettre aux mosquĂ©es d’économiser jusqu’à 95 % d’eau durant les ablutions qui doivent se faire avant la priĂšre, rituel connu sous le nom de wudhĂ».

Ils en sont actuellement aux derniers stades de prĂ©paration avant l’installation du dispositif dans plusieurs mosquĂ©es de la capitale en vue de tester et de dĂ©montrer sa capacitĂ© Ă  permettre de prĂ©cieuses Ă©conomies d’eau.

« Étant donnĂ© la forte croissance de la frĂ©quentation des mosquĂ©es durant le Ramadan, c’est le moment idĂ©al de tester un nouveau dispositif d’un prix abordable et facile d’emploi, capable de permettre des Ă©conomies d’eau durant le rituel du wudhĂ» », explique le Dr Al Jaberi.

Le dispositif durable et richement ornĂ© permet de rĂ©duire le gaspillage d’eau en informant les utilisateurs de la quantitĂ© d’eau qu’ils ont utilisĂ©e lors de leurs ablutions. Il indique les quantitĂ©s d’eau consommĂ©e et peut ĂȘtre facilement fixĂ© sur les robinets d’eau sans nĂ©cessitĂ© de modifier l’installation existante.

« Ce dispositif traditionnel, facile Ă  installer et simple d’emploi, que nous avons crĂ©Ă© offre une solution rĂ©pondant Ă  la nĂ©cessitĂ© d’économiser l’eau au niveau national, affirme le Dr Al Jaberi, ajoutant : « C’est grĂące Ă  la culture de l’innovation qui est omniprĂ©sente Ă  l’Institut Masdar que des inventions comme celle-ci sont possibles. »

En rĂ©ponse Ă  la nĂ©cessitĂ© pour les E.A.U. d’économiser l’eau tout en respectant les valeurs islamiques, le dispositif du Dr Al Jaberi, que ce dernier a mis au point avec l’aide de son Ă©lĂšve Mohamed Al Musharrekh, permettra aux utilisateurs de vĂ©rifier facilement qu’ils utilisent la quantitĂ© requise d’eau tout en rĂ©duisant le gaspillage.

Les hauts responsables Ă©miriens cherchent depuis plusieurs annĂ©es Ă  rĂ©duire la consommation d’eau dans les mosquĂ©es, agissant de maniĂšre concertĂ©e pour Ă©quiper les mosquĂ©es de technologies qui permettent des Ă©conomies d’eau. Ils estiment que de telles mesures pourraient permettre une rĂ©duction de la forte consommation d’eau par habitant aux E.A.U.

En 2012, une Ă©quipe d’étudiants universitaires basĂ©s Ă  Abu Dhabi a obtenu une bourse de 5 000 dollars pour mettre en Ɠuvre leur idĂ©e de wudhĂ» Ă©cologique : l’eau utilisĂ©e pour les ablutions est recueillie et rĂ©utilisĂ©e pour l’arrosage autour des mosquĂ©es.

Et en 2010, 20 robinets à fermeture automatique ont été installés dans la mosquée Abu Hamed Al Gazali à Dubaï, ce qui a permis de réduire la consommation de plus 68 000 litres, soit 30 %.

Mohamed Al Musharrekh affirme : « Tous ces efforts tĂ©moignent de l’engagement pris par les E.A.U. en faveur du dĂ©veloppement durable, tout en appuyant le message du ProphĂšte (Que la paix soit sur lui), qui a dit : « Ne gaspillez pas l’eau, mĂȘme si vous faites vos ablutions sur les rives d’un fleuve aux eaux abondantes ». – Agence de presse des Émirats, WAM -

http://www.wam.ae/en/news/general/1395283315558.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Abdullah bin Zayed reçoit le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient

posted on 14/07/2015


S.A. Cheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan, ministre des Affaires étrangÚres, a reçu dimanche à son bureau du ministÚre Nickolay Mladenov, le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, qui est en visite aux E.A.U.

Au cours de la réunion, les deux parties se sont entretenues du processus de paix au Moyen-Orient et de la situation dans les territoires palestiniens.

Ils ont Ă©galement discutĂ© de l’évolution du processus de paix au Moyen-Orient et des efforts qui sont dĂ©ployĂ©s en vue d’engager des pourparlers sĂ©rieux et efficaces qui pourraient conduire Ă  l’établissement d’une paix totale et Ă©quitable, au rĂ©tablissement des droits des populations et Ă  la possibilitĂ© pour tous les peuples de la rĂ©gion de vivre en paix dans la prospĂ©ritĂ© et le bien-ĂȘtre.

Les deux parties ont abordé la question de leurs relations bilatérales et des moyens de les renforcer dans différents domaines, ainsi que des tous derniers développements aux niveaux régional et international.

S.A. Cheikh Abdullah bin Zayed a soulignĂ© l’importance de dĂ©fendre la lĂ©gitimitĂ© internationale, rejetant l’extrĂ©misme et le terrorisme et le dĂ©mantĂšlement des États. Il a fait part de la position des E.A.U. concernant les diverses questions rĂ©gionales et des efforts qu’ils consacrent Ă  la lutte contre l’extrĂ©misme et Ă  la promotion du dĂ©veloppement, de la prospĂ©ritĂ© et du bien-ĂȘtre, pour eux-mĂȘmes et la rĂ©gion tout entiĂšre.

Cheikh Abdullah a Ă©galement soulignĂ© la nĂ©cessitĂ© pour les Nations Unies de jouer un plus grand rĂŽle dans l’établissement de la paix aux Moyen-Orient.

M. Mladenov a exprimĂ© son grand plaisir de visiter les E.A.U. Il a observĂ© que ses entretiens avec S.A. Cheikh Abdullah bin Zayed avaient portĂ© sur les tous derniers dĂ©veloppements aux niveaux rĂ©gional et international, ainsi que sur certains aspects de leur coopĂ©ration et les moyens de favoriser et de renforcer cette coopĂ©ration. – Agence de presse des Émirats, WAM – http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395283220773.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Le Centre spatial Mohammed Bin Rashid adoptera les applications novatrices de la télédétection mises au point par Masdar

posted on 14/07/2015


Les Ă©tudiants et le corps enseignant de l’Institut Masdar des sciences et technologies ont remportĂ© des premiers prix pour leurs applications novatrices des donnĂ©es satellites Ă  haute rĂ©solution dans le cadre d’un concours organisĂ© par le Centre spatial Mohammed bin Rashid, ce qui renforce l’engagement de l’Institut Masdar envers le dĂ©veloppement du capital humain et intellectuel nĂ©cessaire Ă  la rĂ©alisation des ambitions spatiales des E.A.U.

Les Ă©quipes de projet de l’Institut Masdar ont battu 23 autres Ă©quipes et remportĂ© trois des cinq premiers prix du « Concours Applications de la tĂ©lĂ©dĂ©tection 2014 » (RSAC 2014).

Le principal objectif du RSAC 2014, qui a Ă©tĂ© lancĂ© en septembre dernier, consiste Ă  renforcer la recherche et le dĂ©veloppement d’applications pointues utilisant les donnĂ©es satellites Ă  haute rĂ©solution fournies par DubaiSat-2 – le second satellite d’observation de la Terre des E.A.U.

« L’Institut Masdar a pris l’engagement d’aider les E.A.U. Ă  rĂ©aliser leurs objectifs nationaux en matiĂšre d’exploration spatiale, principalement Ă  travers la formation de chercheurs qui aideront Ă  mettre au point et exploiter des technologies spatiales novatrices, a affirmĂ© le Dr Behjat Al Yousuf, doyen par intĂ©rim de l’Institut Masdar. Nous sommes fiers des rĂ©alisations de nos Ă©tudiants, et leur rĂ©ussite tĂ©moigne du soutien apportĂ© par l’Institut Masdar aux travaux de recherche novateurs qui conduisent Ă  des solutions spĂ©cifiques Ă  la rĂ©gion grĂące au recours Ă  des technologies satellitaires pointues. »

Et le Dr Al Yousuf d’ajouter : « Avec la crĂ©ation d’un programme de licence spĂ©cialisĂ© dans l’éducation axĂ©e sur l’espace, l’Institut Masdar continuera de former des Émiriens dans les domaines qui sont importants pour la mission de l’Agence spatiale Ă©mirienne. »

« Le concours vise Ă  encourager l’utilisation des donnĂ©es de la mission de DubaiSat-2. Les innovations mises au point dans le cadre de ce concours font usage des donnĂ©es de DubaiSat-2 pour tout un Ă©ventail de disciplines : utilisation et occupation des terres, topographie et gĂ©ologie, Ă©cosystĂšme terrestre (vĂ©gĂ©tation), agriculture et sylviculture, hydrologie et climat, ocĂ©anographie et zones cĂŽtiĂšres, catastrophes et dangers naturels, exploration des ressources et crĂ©ation d’une infrastructure de donnĂ©es spatiales », a observĂ© Eman Saeed Al Tunaiji, ingĂ©nieur en Ă©laboration et analyse d’applications au Centre spatial Mohammed bin Rashid.

Al Tunaiji a rĂ©vĂ©lĂ© que les applications primĂ©es seraient explorĂ©es et adoptĂ©es par le Centre pour l’aider dans sa mission qui consiste Ă  stimuler l’innovation et les progrĂšs technologiques ainsi qu’à dynamiser le dĂ©veloppement durable Ă  DubaĂŻ et sur l’ensemble des E.A.U.

L’Institut Masdar est l’un des sept Ă©tablissements universitaires reprĂ©sentĂ©s au sein de l’équipe de scientifiques et de chercheurs du Centre spatial Mohammed bin Rashid qui se consacre Ă  aider les E.A.U. Ă  rĂ©aliser son objectif d’envoyer une sonde spatiale non habitĂ©e sur Mars d’ici Ă  2021. L’équipe de recherche est chargĂ©e de planifier les objectifs, ainsi que de collecter et d’analyser les donnĂ©es reçues de la mission Mars des E.A.U. – Agence de presse des Émirats, WAM – http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395283192691.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Drydocks World fait appel aux conseils de Citibank pour le refinancement de sa dette de 2,3 milliards de dollars

posted on 14/07/2015

Drydocks World (DDW) a fait appel au groupe financier amĂ©ricain Citibank pour l’aider Ă  refinancer sa dette de 2,3 milliards de dollars.

DDW, sous la prĂ©sidence d’Abdulrahman Al Saleh, le directeur gĂ©nĂ©ral du DĂ©partement des finances de DubaĂŻ, a engagĂ© les conseillers en restructuration de la branche de Citi au Moyen-Orient, qui se trouve dans l’émirat, afin de tenter d’obtenir un meilleur accord de ses crĂ©anciers.

Le groupe spĂ©cialisĂ© dans le gĂ©nie maritime, qui fait partie du conglomĂ©rat Dubai World, a conclu en 2012 un accord visant Ă  repousser les Ă©chĂ©ances de sa dette de 2,3 milliards de dollars en deux tranches. L’on pense que Citi centrera son attention sur la dette bancaire de 800 millions de dollars qui doit ĂȘtre remboursĂ©e en 2017. L’échĂ©ance de remboursement pour le reste est 2027.

Le porte-parole de DDW, tout comme celui de Citibank, a refusé de confirmer le recours aux services du groupe financier.

Toutefois, selon une source proche de la sociĂ©tĂ©, la banque amĂ©ricaine a Ă©tĂ© engagĂ©e pour travailler sur le refinancement, qui a fait l’objet de spĂ©culations ces derniers mois.

Un des cadres supĂ©rieurs d’une banque crĂ©anciĂšre a Ă©galement confirmĂ© l’engagement de Citi, bien qu’il ait refusĂ© de s’exprimer sur la question.

DDW estime que la conjoncture Ă©conomique et financiĂšre – avec la croissance Ă©conomique de DubaĂŻ dans un contexte marquĂ© par un niveau historiquement bas des taux d’intĂ©rĂȘt – permettra de refinancer la dette Ă  de meilleures conditions qu’en 2012.

Au moment, DDW Ă©tait la premiĂšre et la seule filiale de Dubai World Ă  avoir recours aux dispositions du dĂ©cret 57, la loi sur la faillite adoptĂ©e par l’émirat pour rĂ©gler la restructuration d’une dette de 25 milliards de dollars de la sociĂ©tĂ© mĂšre.

Dans les rĂ©cents rapports d’activitĂ©, on a affirmĂ© aux crĂ©anciers que les rĂ©sultats de l’entreprise Ă©mirienne Ă©taient satisfaisants. Certains avaient craint une diminution du travail crucial rĂ©alisĂ© pour les compagnies de services pĂ©troliers suite Ă  la chute du prix du pĂ©trole brut.

Toutefois, on a averti les crĂ©anciers de l’existence de conditions difficiles pour les activitĂ©s de DDW en Asie du Sud-Est. Les emprunts effectuĂ©s avant la crise financiĂšre en vue d’investissements dans des chantiers navals en IndonĂ©sie Ă©taient la raison principale du refinancement de 2012. – The National - http://www.thenational.ae/business/banking/drydocks-world-taps-citibank-to-advise-on-23-billion-debt

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Inauguration du Centre Sawab pour contrer la propagande Daech

posted on 10/07/2015



Le Dr Anwar bin Mohammed Gargash, ministre d’État Ă©mirien aux Affaires Ă©trangĂšres et Richard Stengel, sous-secrĂ©taire d’État amĂ©ricain pour la diplomatie et les affaires publiques, ont inaugurĂ© hier Ă  Abu Dhabi le Centre Sawab (Ű”ÙˆŰ§Űš), qui sera chargĂ© de contrer la propagande et le recrutement sur Internet de l’organisation terroriste connue sous le nom de Daech.

Le Centre Sawab est une initiative menĂ©e sur Internet en soutien Ă  la Coalition internationale contre Daech. Le mot « Sawab » signifie en arabe « bien faire » ou ĂȘtre sur la « bonne voie ». Le Centre Sawab cherche Ă  bien faire en donnant la parole aux millions de musulmans et d’autres personnes du monde entier qui sont unis dans la lutte contre le terrorisme et la propagande mensongĂšre de Daech.

À ces fins, le Centre Sawab aura recours aux outils de communication sur Internet et aux rĂ©seaux sociaux pour montrer les choses telles qu’elles sont et faire entendre les voix modĂ©rĂ©es qui se perdent dans le brouhaha des extrĂ©mistes. À travers son intervention sur Internet, le Centre Sawab contrera les idĂ©es fausses et les interprĂ©tations religieuses erronĂ©es qui sont propagĂ©es par Daech et s’emploiera Ă  Ă©tablir un dialogue avec les communautĂ©s d’internautes vulnĂ©rables qui sont des proies faciles pour les agents de recrutement de Daech.

CofondĂ© par les Émirats Arabes Unis et les États-Unis, le Centre Sawab travaillera en collaboration avec les gouvernements de la rĂ©gion et du monde entier, y compris la Coalition de 63 pays qui s’oppose Ă  Daech. Le Centre Sawab collaborera Ă©galement avec les chefs religieux, les organisations, les entreprises et les jeunes afin de faire entendre leurs voix, de contrer l’idĂ©ologie de Daech fondĂ©e sur la haine et l’intolĂ©rance et de souligner et dĂ©montrer les vraies valeurs, ainsi que la diversitĂ©, de l’Islam.

Le Centre Sawab s’appuie sur diverses autres initiatives de lutte contre l’extrĂ©misme qui ont Ă©tĂ© engagĂ©es aux E.A.U. ces derniĂšres annĂ©es et Ă©tablit des liens avec celles-ci, dont le Centre Hedayah de lutte contre l’extrĂ©misme violent et le Forum pour la promotion de la paix parmi les sociĂ©tĂ©s musulmanes. Ces initiatives prouvent l’engagement ferme et durable pris par les E.A.U. de bĂątir une sociĂ©tĂ© modĂ©rĂ©e et tolĂ©rante, profondĂ©ment ancrĂ©e dans l’histoire et les traditions du pays, oĂč l’extrĂ©misme n’aura aucune place, ni aucun avenir.

À l’occasion de cette inauguration, le Dr Anwar Gargash a observĂ© qu’en « s’attaquant au problĂšme de la radicalisation sur Internet, le Centre Sawab contribuera de maniĂšre significative Ă  la stabilitĂ© et Ă  la sĂ©curitĂ© de la rĂ©gion et commencera Ă  reprendre le cyberespace aux extrĂ©mistes ». Et le sous-secrĂ©taire amĂ©ricain Richard Stengel d’ajouter : « Les États-Unis apprĂ©cient vĂ©ritablement leur partenariat avec les E.A.U. pour ce qui est de la lutte contre l’extrĂ©misme violent ». Le Dr Anwar Gargash a en outre soulignĂ© : « En crĂ©ant le Centre Sawab, nous affirmons clairement Ă  Daech et aux autres extrĂ©mistes que les musulmans modĂ©rĂ©s partout dans le monde rejettent leur idĂ©ologie fondĂ©e sur la haine et leur brutalitĂ© extrĂȘme et qu’en union avec leurs partenaires, ils Ɠuvrent en faveur d’un Moyen-Orient stable et prospĂšre libĂ©rĂ© du flĂ©au de l’extrĂ©misme ». – Agence de presse des Émirats, WAM – http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395283046846.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Le MBRSC, l’Agence spatiale britannique et Deimos Space UK Ltd annoncent leur collaboration dans le cadre du Programme international de Partenariat spatial

posted on 10/07/2015


DUBAÏ, le 9 juillet 2015 (WAM) – Le Centre spatial Mohammed bin Rashid (MBRSC) et Deimos Space UK Ltd ont annoncĂ© qu’ils prĂ©voient de s’engager dans un projet cofinancĂ© par le MBRSC, DEIMOS Space et le Programme international de partenariat spatial (IPSP) de l’Agence spatiale britannique. Selon cette annonce, l’Agence spatiale britannique a signĂ© un accord avec Deimos Space UK Ltd, avec le MBRSC comme partenaire de leur Programme international de partenariat spatial.

Le projet baptisĂ© « SAFIY » (Application intelligente pour extraction de paramĂštres et modĂ©lisation 3D au moyen d’images satellite Ă  haute rĂ©solution) utilisera des donnĂ©es d’observation de la Terre pour surveiller et dĂ©tecter les changements au niveau de la vĂ©gĂ©tation, de l’eau, des rĂ©seaux routiers et des bĂątiments, informations qui seront utiles pour l’initiative « gouvernement intelligent » de DubaĂŻ.

Ce projet mettra au point des applications cartographiques utilisant les donnĂ©es optiques Ă  haute rĂ©solution de DubaiSat-2 et Deimos-2 pour amĂ©liorer l’efficacitĂ© et la prĂ©cision de nombreuses tĂąches routiniĂšres assurĂ©es par les administrations publiques.

Yousuf Hamad Al Shaibani, directeur gĂ©nĂ©ral du MBRSC, a dĂ©clarĂ© : « L’annonce de Deimos Space UK Ltd et du MBRSC a rĂ©itĂ©rĂ© l’importance de la coopĂ©ration entre diffĂ©rents acteurs internationaux dans le domaine spatial ».

Et celui-ci d’ajouter : « Les E.A.U. investissent dans ce secteur en raison de ses avantages pour les gouvernements et du rĂŽle important qu’il joue sur le plan de l’économie mondiale. Ayant annoncĂ© rĂ©cemment la mission des E.A.U. sur Mars, nous affichons clairement que les Émirats prennent l’exploration spatiale au sĂ©rieux ». – Agence de presse des Émirats, WAM – http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395283045423.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Mohammed bin Rashid rencontre de brillants Ă©tudiants des Ă©coles militaires nationales

posted on 10/07/2015


Le Vice-président et Premier ministre des E.A.U., Souverain de Dubaï, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum a rencontré, hier à son Palais de Zabeel, de brillants étudiants des universités et écoles militaires nationales.

Lors de leur rencontre, Ă  laquelle ont assistĂ© S.A. Cheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashid Al Maktoum, Prince hĂ©ritier de DubaĂŻ, et Cheikh Hamdan bin Mubarak Al Nahyan, ministre de l’Éducation supĂ©rieure et de la Recherche scientifique, Cheikh Mohammed a souhaitĂ© la bienvenue aux Ă©tudiants et s’est entretenu avec eux. Il s’est adressĂ© aux Ă©tudiants en ces termes : « Vous ĂȘtes les futurs leaders de notre pays et nous comptons sur vous pour rĂ©aliser des progrĂšs au niveau des connaissances, de l’économie, de la culture, des sports, de la mĂ©decine et d’autres domaines encore. »

Et Cheikh Mohammed de poursuivre : « Pour devenir le meilleur, la rĂ©ussite ne suffit pas. Elle doit ĂȘtre alliĂ©e Ă  l’excellence, Ă  l’innovation et Ă  l’assiduitĂ© au travail. Pour qu’une maison ne s’écoule pas, il lui faut de solides fondations et pour gagner, les chevaux doivent ĂȘtre montĂ©s par de braves chevaliers. Pour ĂȘtre capables de diriger, il vous faut tout d’abord croire en Allah le Tout Puissant, en votre capacitĂ© d’exceller et en votre loyautĂ© envers votre pays. Les personnes qui ne connaissent pas la loyautĂ© ne connaissent pas le progrĂšs. »

Les Ă©tudiants se sont dĂ©clarĂ©s enchantĂ©s d’avoir rencontrĂ© Cheikh Mohammed et d’avoir Ă©coutĂ© ses sages paroles. Ils ont Ă©galement prĂȘtĂ© le serment d’allĂ©geance aux E.A.U. sous le leadership avisĂ© du PrĂ©sident Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan et le Vice-prĂ©sident et Premier ministre, Souverain de DubaĂŻ, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum.

Étaient prĂ©sents Ă  cette rencontre Mohammed bin Abdullah Al Gergawi, ministre des Affaires du Conseil des ministres, Hussain bin Ibrahim Al Hammadi, ministre de l’Éducation, Khalifa Saeed Sulaiman, directrice gĂ©nĂ©rale du DĂ©partement du Protocole de DubaĂŻ, ainsi que des hauts fonctionnaires de l’éducation. – Agence de presse des Émirats, WAM – http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395283068707.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Nouveau record mondial de candidatures pour le prix Zayed des Ă©nergies du futur

posted on 07/07/2015

Le prix Zayed des énergies du futur, le principal prix international récompensant les contributions novatrices dans le domaine des énergies du futur et du développement durable, avait reçu à la clÎture du dépÎt de candidatures, le 30 juin, le plus grand nombre de candidatures et de nominations, toutes catégories confondues, depuis sa création il y a huit ans.

On a reçu au total, de 97 pays du monde, 888 soumissions dans les catĂ©gories Grandes entreprises, Petites et moyennes entreprises, Organisations Ă  but non lucratif et Écoles secondaires du monde, et 549 nominations pour le prix pour l’Ensemble des rĂ©alisations. Le record prĂ©cĂ©dent a Ă©tĂ© Ă©tabli en juillet 2014, quand le prix 2015 avait attirĂ© 1 111 candidatures.

La majeure partie des candidatures proviennent de pays Ă©mergents. Le nombre de candidatures reçues d’Asie, qui s’élĂšve Ă  186, a augmentĂ© de 50 pour cent par rapport Ă  l’annĂ©e derniĂšre, avec l’Inde (67) et la Chine (41) en tĂȘte. Les 102 candidatures d’Afrique reprĂ©sentent une augmentation de 100 pour cent. Les candidatures dĂ©posĂ©es par les pays d’AmĂ©rique latine ont augmentĂ© de 103 pour cent pour atteindre un total de 241, dont 83 et 54 provenant respectivement du Mexique et de la Colombie.

S’exprimant au sujet du nombre de candidatures, Olafur Ragnar Grimsson, prĂ©sident de la RĂ©publique d’Islande et prĂ©sident du jury du prix Zayed des Ă©nergies du futur, a affirmĂ© : « Le nombre extrĂȘmement Ă©levĂ© de candidatures reçues du monde entier prouve que le prix est aujourd’hui fermement Ă©tabli comme la principale rĂ©compense internationale honorant ceux qui façonnent le paysage Ă©nergĂ©tique de notre Ă©poque et Ă©tablissent de nouvelles bases pour l’avenir de l’énergie. L’hĂ©ritage laissĂ© par Cheik Zayed conjuguĂ© Ă  l’importance du prix du point de vue des sommes attribuĂ©es et du prestige qu’il confĂšre fournit au monde des innovateurs et des pionniers l’inspiration qui les incite Ă  accĂ©der Ă  un nouveau niveau d’excellence dans l’évolution des Ă©nergies renouvelables et de la viabilitĂ© environnementale, amĂ©liorant ainsi les conditions de vie des populations partout dans le monde. »

Le Dr Sultan Ahmed Al Jaber, ministre d’État Ă©mirien et directeur gĂ©nĂ©ral du prix Zayed des Ă©nergies du futur, a affirmĂ© : « Ce prix, ainsi nommĂ© en l’honneur du pĂšre fondateur des E.A.U., Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan, contribue Ă  un avenir Ă©nergĂ©tique plus propre et plus durable et a dĂ©jĂ  amĂ©liorĂ© la vie de plus de 150 millions de personnes. Le nombre record de candidatures reçu cette annĂ©e et son augmentation progressive au cours des huit derniĂšres annĂ©es prouvent que le prix Zayed des Ă©nergies du futur peut aider les innovateurs des domaines de l’énergie renouvelable et du dĂ©veloppement durable Ă  amĂ©liorer de maniĂšre encore plus positive la vie des populations dans le monde entier. »

La rĂ©partition globale des candidatures reçues pour le prix 2016 reflĂšte les investissements croissants rĂ©alisĂ©s dans les Ă©nergies renouvelables par les Ă©conomies en dĂ©veloppement. En 2014, la Chine a augmentĂ© Ă  31 pour cent sa part des 270,2 milliards de dollars investis mondialement dans les Ă©nergies renouvelables. L’Inde a enregistrĂ© une augmentation de 14 pour cent de ses investissements qui ont atteint 7,4 milliards de dollars, alors que la part du BrĂ©sil est passĂ©e de 2 Ă  3 pour cent.

DĂ©bute maintenant pour le prix un processus d’évaluation en quatre Ă©tapes qui commence par une vĂ©rification approfondie effectuĂ©e par une sociĂ©tĂ© d’analyses et de recherches et se termine par une rĂ©union du jury du prix qui sĂ©lectionne le gagnant dans chaque catĂ©gorie. Le jury comprend des chefs d’État, des experts en Ă©nergie et des personnalitĂ©s de renom international qui s’intĂ©ressent au dĂ©veloppement durable.

Au cours des sept derniĂšres annĂ©es, le prix Zayed des Ă©nergies du futur a rĂ©compensĂ© 39 innovateurs et modifiĂ© de maniĂšre positive la vie de plus de 150 millions de personnes dans le monde entier. Les gagnants de l’édition 2016 du prix Zayed des Ă©nergies du futur seront annoncĂ©s lors de la cĂ©rĂ©monie annuelle de remise des prix, qui se tiendra le 18 janvier 2016 Ă  Abu Dhabi, durant la Semaine du dĂ©veloppement durable d’Abu Dhabi.

Le prix Zayed des Ă©nergies du futur reconnaĂźt et rĂ©compense les rĂ©alisations exceptionnelles dans les domaines de l’énergie renouvelable et du dĂ©veloppement durable. CrĂ©Ă© en 2008, le prix est attribuĂ© en l’honneur de Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan, le pĂšre fondateur des E.A.U., et de l’hĂ©ritage qu’il a laissĂ© en ce qui concerne la gestion de l’environnement. – Agence de presse des Émirats, WAM – http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395282900612.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Hamdan bin Zayed : Les E.A.U. jouent un rÎle capital en remédiant aux conséquences des catastrophes et des crises humanitaires

posted on 07/07/2015

Les E.A.U., sous la direction du PrĂ©sident Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, jouent un rĂŽle capital en remĂ©diant aux consĂ©quences des catastrophes et des crises humanitaires, a affirmĂ© S.A. Cheikh Hamdan bin Zayed Al Nahyan, reprĂ©sentant du Souverain dans la RĂ©gion Ouest et prĂ©sident de la SociĂ©tĂ© du Croissant-Rouge des Émirats.

Dans un communiquĂ© publiĂ© Ă  l’occasion de la JournĂ©e Zayed de l’action humanitaire, qui coĂŻncide avec le dix-neuviĂšme jour du mois saint du Ramadan, S.A. Cheikh Hamdan a dĂ©clarĂ© : « Les initiatives menĂ©es par les E.A.U. amĂ©liorent la situation en renforçant les interventions humanitaires en rĂ©ponse aux urgences et aux crises et l’efficacitĂ© des opĂ©rations de secours dans les points chauds. »

Et celui-ci d’ajouter : « Les E.A.U. sont une importante source d’initiatives et le berceau de valeurs qui incitent Ă  un respect profond de l’humanitĂ© et Ă  la protection des droits des populations Ă  des conditions de vie dĂ©centes. Les rĂ©alisations des E.A.U. dans ce domaine renforcent leur engagement envers l’humanitĂ© et leur confĂšrent un rĂŽle capital Ă  jouer en protĂ©geant les populations vulnĂ©rables et en amĂ©liorant leurs conditions de vie. »

Cheikh Hamdan a rendu un grand hommage au regrettĂ© Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan, le pĂšre fondateur des E.A.U., qui est dĂ©cĂ©dĂ© le 19Ăšme jour du Ramadan 2004. De nombreuses initiatives vitales ont Ă©tĂ© lancĂ©es depuis les E.A.U. et ont amĂ©liorĂ© les conditions de vie de millions de personnes dĂ©favorisĂ©es et marginalisĂ©es, a-t-il affirmĂ©, observant que le regrettĂ© dirigeant du pays, auquel on attribue le mĂ©rite d’avoir adoptĂ© des positions humanitaires nobles et lancĂ© des initiatives novatrices, demeure aujourd’hui une source d’inspiration.

« Les E.A.U. continuent de poursuivre la mĂȘme voie afin de favoriser la rĂ©alisation de leur mission humanitaire et d’assumer leur responsabilitĂ© d’allĂ©ger les souffrances des victimes. Les E.A.U. ont adoptĂ© une approche remarquable et une façon d’opĂ©rer qui est unique pour renforcer leurs actions humanitaires et caritatives et franchir un grand pas en amĂ©liorant l’apport de secours et d’aide, qui ne se limite plus Ă  une simple intervention d’urgence en temps de crise et de catastrophe, mais se poursuit sous la forme de projets axĂ©s sur le dĂ©veloppement qui contribuent Ă  l’avancement des sociĂ©tĂ©s vulnĂ©rables. »

Il a attirĂ© l’attention sur les efforts dĂ©ployĂ©s par les E.A.U. pour lutter contre la pauvretĂ©, la faim et la malnutrition dans les pays les moins dĂ©veloppĂ©s Ă  travers l’apport d’une aide alimentaire gĂ©nĂ©reuse.

Cheikh Hamdan bin Zayed a Ă©galement mis en garde contre l’aggravation des crises humanitaires dans les pays en proie Ă  des conflits qui bloquent l’acheminement de l’aide humanitaire et des secours aux personnes touchĂ©es vivant dans les villages et villes assiĂ©gĂ©es.

Il a appelé la communauté internationale à assumer sa responsabilité de veiller à la protection des victimes de conflits.

Soulignant les efforts dĂ©ployĂ©s par la SociĂ©tĂ© du Croissant-Rouge des Émirats, S.A. Cheikh Hamdan a dĂ©clarĂ© que la JournĂ©e Zayed de l’action humanitaire fournit Ă  la sociĂ©tĂ© l’occasion d’évaluer et d’amĂ©liorer ses progrĂšs afin de contribuer efficacement au renforcement des partenariats avec tous les segments de la sociĂ©tĂ© et de promouvoir des valeurs et des principes nobles.

« Dans ce contexte, nous nous efforçons de mettre Ă  profit nos capacitĂ©s et de maximiser les bienfaits tirĂ©s des avantages dont nous jouissons afin de renforcer nos partenariats, notre coordination sur le terrain et notre travail d’équipe », a ajoutĂ© S.A. Cheikh Hamdan bin Zayed. – Agence de presse des Émirats, WAM –

http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395282913910.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Un satellite de Dubaï capte une image de La Mecque depuis l’espace

posted on 03/07/2015


Alors que les musulmans du monde entier cĂ©lĂšbrent le Ramadan, l’un des satellites de DubaĂŻ a captĂ© une image remarquable de La Mecque de trĂšs haut au-dessus de la Terre.

L’image Ă  rĂ©solution spatiale d’un mĂštre, qui a Ă©tĂ© diffusĂ©e mercredi par le Centre spatial Mohammed Bin Rashid, marque l’arrivĂ©e du mois saint du Ramadan en offrant une perspective unique de ce lieu saint.

DubaiSat-2, qui a Ă©tĂ© lancĂ© en 2013 dans le but de capter des images Ă  haute rĂ©solution, est le second satellite d’observation appartenant aux E.A.U. Ă  avoir Ă©tĂ© placĂ© en orbite autour de la Terre.

Il a Ă©tĂ© construit principalement par des ingĂ©nieurs Ă©miriens basĂ©s Ă  DubaĂŻ et en CorĂ©e. Pour ce projet, l’équipe d’ingĂ©nieurs Ă©miriens a jouĂ© un rĂŽle capital au niveau de la conception et de la fabrication du satellite, tout en travaillant aux cĂŽtĂ©s de ses homologues corĂ©ens.

Les images seront utilisĂ©es pour des projets environnementaux, l’urbanisme et le dĂ©veloppement des infrastructures, la gestion des catastrophes, la cartographie, la recherche scientifique et la prĂ©paration de rapports spĂ©cialisĂ©s.

Le prochain projet du centre, DubaiSat-3, devrait ĂȘtre lancĂ© en 2017. – The National - http://www.thenational.ae/uae/heritage/dubai-satellite-captures-image-of-mecca-from-space

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE

Mohamed bin Zayed reçoit l’équipe Abu Dhabi Ocean Racing

posted on 03/07/2015



Son Altesse Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, Prince hĂ©ritier d’Abu Dhabi et Vice-commandant suprĂȘme des forces armĂ©es des E.A.U., a reçu ce soir au Palais Al Bateen les membres de l’équipe Abu Dhabi Ocean Racing (Ă©quipe de course Ă  la voile d’Abu Dhabi), qui a remportĂ© la Volvo Ocean Race (VOR) Ă  Göteborg (SuĂšde).

Lors de la rĂ©ception, Ă  laquelle assistait S.A. Cheikh Saud bin Rashid Al Mu'alla, membre du Conseil suprĂȘme et Souverain d’Umm Al Qaiwain, Cheikh Mohamed a souhaitĂ© la bienvenue aux membres de l’équipe et Ă©changĂ© avec eux des vƓux Ă  l’occasion du mois saint du Ramadan. Il les a fĂ©licitĂ©s d’avoir remportĂ© la course et leur a souhaitĂ© un grand succĂšs dans les Ă©preuves futures.

Cheikh Mohamed a saluĂ© la dĂ©termination des membres de l’équipe, observant que les exploits sportifs Ă©taient nĂ©cessaires pour prĂ©server l’image des E.A.U. sur la scĂšne internationale.

Les membres de l’équipe qui ont remportĂ© la course Ă  bord de leur bateau Azzam ont remerciĂ© Cheikh Mohamed du soutien illimitĂ© qu’il apporte aux diffĂ©rents sports pratiquĂ©s aux E.A.U. et ont pris l’engagement de maintenir leur succĂšs dans les compĂ©titions futures.

L’équipe Abu Dhabi Ocean Racing a remportĂ© un double triomphe historique en dĂ©crochant le titre de vainqueur global de la course et en obtenant Ă©galement le trophĂ©e de la rĂ©gate in-port.

Étaient prĂ©sents S.A. Cheikh Hamdan bin Zayed Al Nahyan, reprĂ©sentant du Souverain dans la RĂ©gion Ouest, Mohammed Ahmed Al Murr, prĂ©sident du Conseil national fĂ©dĂ©ral (FNC), S.A. Cheikh Hazza bin Zayed Al Nahyan, conseiller Ă  la sĂ©curitĂ© nationale et vice-prĂ©sident du Conseil exĂ©cutif d’Abu Dhabi, S.A. Cheikh Nahyan bin Zayed Al Nahyan, prĂ©sident du conseil d’administration de la Fondation caritative et humanitaire Zayed bin Sultan Al Nahyan, S.A. le gĂ©nĂ©ral de corps d’armĂ©e Cheikh Saif bin Zayed Al Nahyan, vice-Premier ministre et ministre de l’IntĂ©rieur, S.A. Cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan, vice-Premier ministre et ministre des Affaires prĂ©sidentielles, S.A. Cheikh Hamed bin Zayed Al Nahyan chef de la cour du Prince hĂ©ritier d’Abu Dhabi, S.A. Cheikh Khalid bin Zayed Al Nahyan prĂ©sident du conseil d’administration du Haut organisme Zayed d’aide humanitaire et d’allocation pour besoins particuliers (ZHO), S.A. le Dr Cheikh Sultan bin Khalifa Al Nahyan, conseiller auprĂšs du PrĂ©sident des E.A.U., S.A. Cheikh Mohammed bin Khalifa Al Nahyan, membre du Conseil exĂ©cutif, Cheikh Nahyan bin Mubarak Al Nahyan, ministre de la Culture, de la Jeunesse et du DĂ©veloppement social, Cheikh Ahmed bin Saif Al Nahyan et Cheikh Sultan bin Tahnoun Al Nahyan, prĂ©sident du DĂ©partement des transports d’Abu Dhabi et prĂ©sident de la Direction du tourisme et de la culture d’Abu Dhabi. – Agence de presse des Émirats, WAM -http://www.wam.ae/en/news/emirates/1395282752670.html

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIÈRE HEURE