• Arabic
  • French
  • German
  • Spanish
  • Korean
Parrainé par le Conseil national des médias

Les sports


Choisir catégorie

Novak Djokovic et Rafael Nadal confirmés pour le Tournoi d’exhibition d’Abu Dhabi 2015

Publié le 22/07/2014




Novak Djokovic et Rafael Nadal, les meilleurs joueurs du monde, présideront au septième Tournoi d’exhibition d’Abu Dhabi, à Zayed Sports City, du 1er au 3 janvier, ont annoncé hier les organisateurs.

Djokovic, le champion de Wimbledon et n° 1 mondial, fera sa quatrième apparition consécutive à cet événement de début de saison, qui compte six participants. Il a remporté les trois derniers.

« Abu Dhabi a toujours été un endroit merveilleux pour moi et, bien sûr, j’avais envie d’y retourner et de défendre mon titre, a expliqué Djokovic. Ce tournoi attirant les meilleurs joueurs du monde, il est crucial que nous continuions à nous tester et à nous comparer, notamment au début de la nouvelle saison.

Nous avons maintenant atteint le second semestre et, avec un des tournois du grand chelem gagné, je pense que je suis bien parti pour une année mémorable, mais j’ai encore beaucoup de travail à faire avant de prendre mon avion pour les E.A.U.

Célébrer le Nouvel An à Abu Dhabi aura une signification particulière cette fois-ci. J’espère commencer 2015 de la meilleure manière possible – avec une victoire au Mubadala World Tennis Championship. »

Nadal, qui a remporté le Tournoi de Roland-Garros, participera à cet événement pour la sixième fois consécutive, avec un prix de 250 000 dollars US (918 000 dirhams) pour le gagnant, mais aucun prix pour les autres.

« Le niveau est toujours élevé à Abu Dhabi, le public est fantastique et il y a une atmosphère incroyable dans cette ville. Alors, je n’ai pas mis longtemps à décider de revenir, explique l’Espagnol, qui a remporté les deuxième et troisième éditions de ce tournoi. C’est l’endroit idéal pour commencer l’année et, bien que la saison en cours soit loin d'être finie, nous devons prévoir et veiller à nous donner les meilleures possibilités de bien démarrer la nouvelle année.

Pour moi, bien démarrer l’année, ce serait gagner le tournoi d’Abu Dhabi, où tous les meilleurs joueurs veulent jouer. J’espère que, cette année, je pourrai gagner. »

Nadal a perdu en demi-finale les trois dernières années.

Il est probable que Djokovic et Nadal s’affronteront lors des demi-finales du 2 janvier. Les quatre autres joueurs, généralement choisis parmi les 10 meilleurs du monde, s’affronteront en quarts de finale le 1er janvier. L’an dernier, ces quatre joueurs étaient Andy Murray, David Ferrer, Stan Wawrinka et Jo-Wilfried Tsonga.

Mubadala reste le sponsor en titre du tournoi, en partenariat avec Flash Entertainment.

Mubadala, société d’investissement et de développement basée à Abu Dhabi, est à l’origine de plusieurs projets nationaux liés à ce tournoi, notamment des compétitions pour les jeunes et la possibilité d’assister à des cours de pros du tennis.

Les billets pour le tournoi de 2015 seront en vente dès demain sur www.ticketmaster.ae et dans tous les Virgin Mega Stores ou par téléphone, au 800 86 823.

Les prix commencent à 50 dirhams pour les sièges les plus éloignés, avec des formules d’accueil de haut niveau, notamment des offres de restauration et de boissons, des rencontres avec les plus grands joueurs et un siège bien placé dans le stade. – The National – Pour en savoir plus : http://www.thenational.ae/sport/tennis/novak-djokovic-and-rafael-nadal-confirmed-for-2015-mubadala-world-tennis-championship

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Nouveau site internet pour le Prix Cheikha Fatima bint Mubarak récompensant les athlètes féminines

Publié le 27/06/2014




Le Comité supérieur du Prix Cheikha Fatima bint Mubarak destiné aux athlètes féminines a lancé le nouveau site internet du prix lors d’une cérémonie tenue à la Fondation pour le développement de la famille (FDF).

Le nouveau site internet du prix, en anglais et en arabe, fournit un guide électronique complet présentant le prix et les toutes dernières mises à jour de sa deuxième édition qui a été annoncée au début du mois.

Dans ses remarques prononcées lors de la cérémonie, Noura Al Ka'abi, membre du conseil d’administration du Comité supérieur du Prix Cheikha Fatima bint Mubarak destiné aux athlètes féminines et présidente du Comité des médias et du marketing, a observé que le nouveau site explique les différentes façons de participer aux prix en complétant des formulaires de demande en ligne, qu’il fournit des navigateurs permettant d’accéder à toutes les informations concernant le prix, facilite la communication avec le comité du prix et offre toute une gamme de services divers.

Le Prix Cheikha Fatima bint Mubarak destiné aux athlètes féminines, le plus grand prix de ce type dans le monde, offre aux championnes individuelles, y compris celles ayant des besoins spécifiques, ainsi qu’aux équipes gagnantes, une récompense totale de 2,4 millions de dirhams pour ses neuf catégories.

Le prix est une initiative de S.A. Cheikha Fatima Bint Mubarak, présidente de l’Union générale des femmes (GWU), de la Fondation pour le développement de la famille (FDF), et du Conseil supérieur de la maternité et de l’enfance et présidente honoraire de la Société du Croissant-Rouge des Émirats (ERC).

Cheikha Fatima bint Mubarak parraine des programmes visant à favoriser la promotion et l’autonomisation des femmes ainsi que l’excellence féminine, et à encourager la compétition et le succès en sport. – Agence de presse des Émirats, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

EMIRATES AJOUTE LE PREMIER « PELE-ANE » DU MONDE À SA FLOTTE DE BOEING 777

Publié le 13/06/2014


Emirates, partenaire mondial officiel de la FIFA, a le plaisir de dévoiler le premier Boeing 777-300ER qui portera la signature distincte de Pelé, ambassadeur mondial d’Emirates, trois fois vainqueur de la Coupe du monde, quelques heures avant le coup d’envoi du premier match de la Coupe du monde au Brésil.
Le premier « Pele-ane » d’Emirates reliera les amateurs de football, cet été, sur le trajet entre Dubaï et Sao Paulo. Identifiable du sol ou dans les airs, cet avion de 350 places porte maintenant une image spécifique de la Coupe du monde de la FIFA, blasonnée sur le fuselage, à côté de la signature reconnaissable de la légende du football brésilien. Deux autres Boeing 777 Pele-ane seront dévoilés le jour du match d’ouverture et un Airbus A380 devrait être lancé peu après. 115 Boeing 777 de la flotte d'Emirates, qui transporteront les fans de football jusqu'au Brésil, porteront aussi un grand logo de la Coupe du monde de la FIFA 2014.
Les passagers ayant la chance d’aller au Brésil, ou à l’une des 142 autres destinations desservies par Emirates, pourront aussi découvrir différentes facettes du tournoi de plusieurs manières : au QG de la compagnie, Dubaï, où les guichets d’enregistrement porteront de manière visible l’image du héros provenant de la publicité d’Emirates #AllTimeGreats présentant Pelé et Cristiano Ronaldo.
En direct sur 16 Boeing Emirates 777, du 12 juin au 13 juillet, les passagers pourront regarder l’ensemble des 64 matches sur la chaîne Sport 24. Ainsi, aucun trajet en avion ne pourra pas empêcher les fans de football de s’adonner à leur passion. Ceux qui n’ont pas envie de regarder tout le match peuvent se tenir informés des buts sur l’une des sept chaînes d’information.
Pour divertir les enfants à bord, Emirates proposera des boîtes de goûter colorées avec des découpages en carton et des bracelets élégants pour soutenir les équipes participantes.
Les initiatives d’Emirates pour la Coupe du monde sont sur tous les vols pendant toute la durée du tournoi, depuis le 11 juin. La compagnie aérienne attend plus de 18 000 passagers sur ses vols quotidiens entre Rio de Janeiro et Sao Paulo pendant la Coupe du monde. – Emirates News Agency, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

20 voitures alimentées à l’énergie solaire participeront à une course de 1200 km organisée dans la capitale

Publié le 07/05/2014



L'Abu Dhabi Solar Challenge, qui se tiendra en janvier prochain, a été annoncé lors de la conférence « Abu Dhabi Ascent » sur les changements climatiques.

Plusieurs centaines d'étudiants universitaires du monde entier arriveront à Abu Dhabi en janvier prochain pour construire, en partant de zéro, 20 voitures fonctionnant à l'énergie solaire qui prendront part à une course de 1 200 km pour une planète meilleure et plus saine.

L'Abu Dhabi Solar Challenge (ADSC) — la toute première course opposant des voitures alimentées à l'énergie solaire à se dérouler aux E.A.U. — a été annoncé lundi lors de la conférence « Abu Dhabi Ascent » sur les changements climatiques. La manifestation sera organisée par Masdar, la société de développement des énergies renouvelables d'Abu Dhabi.

« Les voitures fonctionneront uniquement à l'énergie solaire. Elles ne sont pas construites dans un but commercial, mais uniquement à des fins éducatives et technologiques », a affirmé le Dr Nabih Bedewi, responsable de l'organisation de l'ADSC.

L'ADSC a déjà invité 20 des meilleures équipes universitaires d'Australie, d'Europe, d'Asie et d'Amérique par le biais de l'International Solar Car, qui organise des manifestations du même type aux États-Unis, en Amérique du Sud et en Asie.

Elles seront alliées à des équipes universitaires émiriennes, qui auront ainsi la possibilité d'apprendre des meilleurs de leurs collègues et des plus expérimentés. Une fois que les voitures auront été construites, une équipe de professionnels les testera pendant quatre jours pour en vérifier la sécurité.

« Nous demanderons à des étudiants de construire les voitures… et de les conduire à grande vitesse sur les routes... Une équipe de plus de 100 personnes travaillera à la mise en place de cette manifestation afin… (d'assurer) la sécurité de tous », a souligné Bedewi.

Ces automobiles afficheront un design futuriste et seront des voitures de sport plutôt que des VUS. Malgré le fait que les moteurs alimentés à l'énergie solaire produisent beaucoup moins d'énergie que les modèles classiques, ces étudiants réussissent à trouver des moyens de les rendre plus rapides.

« Lorsque j'ai commencé, les voitures solaires (pouvaient) rouler à 23 km/h, mais aujourd'hui elles montent à 100 km/h », a observé Hans Tholstrup, président de l'International Solar Car Federation.

Il fut le premier à construire en 1982 une voiture solaire, la « Quiet Achiever », dans laquelle il traversa l'Australie. Bien qu'on l'ait applaudi pour ses efforts, son véhicule ne correspondait pas à l'idée que les constructeurs automobiles se faisaient d'une voiture et, par conséquent, il les invita à mettre au point de meilleurs designs.

C'est ainsi qu'en 1987 eut lieu la première course World Solar Car Challenge (Défi solaire mondial). Bien qu'aucune des voitures ne soit destinée à une production en masse, elles inspirent de nouvelles technologies.

« Ces voitures poussent l'efficacité et elles ont inspiré les voitures électriques et hybrides produites aujourd'hui. Bon nombre des étudiants qui ont pris part à cette course travaillent maintenant pour des constructeurs automobiles », a ajouté Bedewi.

La date limite d'inscription des équipes est le 1er août. Les voitures solaires seront soumises les 13 et 14 janvier à une inspection rigoureuse, qui sera suivie d'un tour de qualification le 15 janvier et d'une course de quatre jours dont le parcours traversera Abu Dhabi, Al Ain et l'oasis de Liwa, pour se terminer à Abu Dhabi le dernier jour de la Semaine du développement durable organisée dans la capitale. – Khaleej Times – Pour en savoir plus, consulter : http://www.khaleejtimes.com/kt-article-display-1.asp?xfile=data/nationgeneral/2014/May/nationgeneral_May47.xml§ion=nationgeneral

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Deux français battent le record du plus haut saut en base jump en s’élançant de la tour Burj Khalifa

Publié le 25/04/2014




Deux casse-cou français ont battu le record du monde Guinness du plus haut saut en base jump en s’élançant du sommet de la tour Burj Khalifa pour descendre en spirale le long de la plus haute construction humaine du monde.

Sauteurs parachutistes professionnels, Vince Reffet et Fred Fugen ont battu le record lundi entre 6h00 et 9h00, après avoir effectué deux sauts du haut des 828 mètres de la tour Burj Khalifa, située à Downtown Dubai. Les Émiriens Nasser Al Neyadi et Omar Al Hegelan détenaient le record précédent qu’ils avaient obtenu en 2010 en sautant de la tour d’une hauteur de 672 mètres.

« Base jump » (saut extrême) est un acronyme formé à partir des termes anglais désignant des points fixes : building (immeubles), antennae (antennes), span ou bridges (ponts), et Earth (falaises ou montagnes). C’est une variante du saut en parachute qui est considérée plus dangereuse que ce dernier, du fait que le saut s’effectue à plus basse altitude et que les sauteurs doivent éviter des obstacles en cours de chute.

Une vidéo du saut, publiée mercredi, montre Reffet et Fugen effectuant, sur un fond de lever de soleil, deux sauts en wingsuit d’une plateforme de trois mètres sur un mètre installée au sommet de la tour. Les deux hommes étaient vêtus d’une combinaison jaune comportant des alvéoles en nylon pressurisées et gonflables qui font fonction d’ailes et permettent aux sauteurs de planer dans l’air comme des oiseaux.

« Nous sommes heureux d’avoir battu le record du monde, mais ce n’était pas l’objectif principal. Nous rêvons depuis trois ans maintenant de sauter en base jump de cet édifice exceptionnel et unique, » Fugen a-t-il confié à Gulf News. Âgé de 34 ans, ce sportif a effectué 600 sauts en base jump depuis 2003.

Les sauteurs parachutistes ont dit qu’il leur avait fallu un an pour se préparer à ce saut record avec l’aide de SkyDive Dubai. Ils ont effectué leur saut de bonne heure lundi matin, afin de minimiser les risques de vents forts au sommet de la tour.

« Nous n’avons laissé aucune place à l’erreur. Nous avons tout planifié. C’est certain qu’au départ nous avons eu peur, mais nous avons transformé cette frayeur en énergie qui nous a permis d’atteindre notre objectif », Reffet, qui a effectué entre 600 et 700 sauts en base jump, a-t-il confié à Gulf News.

Il s’agit du deuxième record du monde Guinness organisé et facilité ce mois par SkyDive Dubai. Le 5 avril, le parachutiste professionnel Ernesto Gainza a battu le record du monde du saut avec le plus petit parachute, ce dernier ne mesurant que 3,25 mètres carrés. – Gulf News – Pour en savoir plus, consulter : http://gulfnews.com/news/gulf/uae/general/french-duo-sets-highest-base-jump-record-from-burj-khalifa-1.1323112

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

La BBC bénéficie du soutien de twofour54 Intaj pour filmer Top Gear aux E.A.U.

Publié le 11/03/2014



Top Gear, l’émission de télévision la plus regardée au monde par les passionnés d’automobile, a récemment choisi de filmer aux E.A.U. des segments de l’émission dans lesquels Richard Hammond met des véhicules à l’épreuve pour la vingt-et-unième saison de l’émission.

twofour54 intaj, un prestataire de services cinématographiques et télévisuels d’Abu Dhabi, a apporté son soutien à la British Broadcasting Corporation (BBC) en produisant les segments filmés à Abu Dhabi et aux E.A.U.

« Nous sommes très heureux d’avoir été sélectionnés par la BBC comme partenaire de confiance pour la production de Top Gear, qui connaît un énorme succès et est diffusée dans plus de 170 pays », a déclaré Noura Al Kaabi, PDG de twofour54. « C’est la toute dernière des productions à grande échelle à filmer à Abu Dhabi et à profiter des 30 pour cent de réduction offerts par l’Abu Dhabi Film Commission (ADFC), ce qui renforce la renommée croissante de l’émirat comme pôle international de production télévisée et cinématographique. » Le premier des segments filmés aux E.A.U., dans lequel figure une Porsche 918, a été diffusé au Royaume-Uni cette semaine et le sera à partir de la semaine prochaine au Moyen-Orient. D’autres segments suivront. Le tournage s’est déroulé sur des lieux et dans des bâtiments bien connus, dont l’oasis de Liwa, le circuit de Yas Marina, l’Emirates Palace et Yas Waterworld.

Top Gear est la toute dernière production à profiter de la réduction et des services locaux offerts par l’ADFC – parmi les autres figurent le prochain thriller de Hollywood produit par Sony Pictures Entertainment, Deliver us from Evil (Délivre-nous du mal), le feuilleton syrien Hammam Shami (Hammam de Damas) et Fast and Furious 7 de Universal. – Agence de presse des Émirats, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Le championnat Red Bull de course aérienne revient à Abu Dhabi, après une amélioration des conditions de sécurité

Publié le 28/02/2014




Le championnat Red Bull de course aérienne revient à Abu Dhabi pour la première fois depuis 2010. On en a amélioré les conditions de sécurité, et il garantit une compétition plus équitable.

Des inquiétudes au niveau de la gestion et de la sécurité lors des courses antérieures ont conduit les organisateurs à apporter des changements et à établir de nouvelles réglementations, a déclaré Erich Wolf, PDG de la course.

« Nous avons tout réorganisé, principalement pour des raisons de sécurité », a affirmé M. Wolf, lors d’une conférence de presse tenue mercredi en perspective de la manifestation du week-end.

De nouvelles réglementations s’appliquent aux modifications des moteurs. Les plots de délimitation ont été surélevés de 20 mètres à 25 mètres et la hauteur minimum à laquelle les avions évoluent a été portée à 15 mètres au lieu de 10 mètres.

M. Wolf a expliqué que la récurrence de « certains incidents » avait conduit à l’apport de ces changements, bien qu’il ne se soit pas étendu sur les détails.

« Je pense que la course en sera d’autant plus passionnante », a déclaré Paul Bonhomme, l’un des 12 pilotes d’élite à y prendre part.

La Direction du tourisme et de la culture d’Abu Dhabi (TCA) a organisé la première course de la saison dans la capitale, la première des huit étapes du championnat, en collaboration avec Red Bull.

« Ce sport apporte l’aventure et une nouvelle dimension à la ville », a observé Faisal Al Sheikh, directeur des manifestations à la TCA.

Le championnat consiste en une journée de qualifications et une journée de courses.

Douze pilotes d’élite s’affrontent le vendredi lors d’une épreuve de qualification afin de déterminer les positions de départ en se basant sur le plus rapide des deux tours.

Le samedi, le nombre de concurrents sera réduit aux huit plus rapides et seul quatre pilotes s’affronteront en finale.

Un autre nouvel élément de la course cette année est la Challenger Cup, qui permettra à huit nouveaux pilotes représentant sept pays de prendre part à la course pour gagner en expérience et affiner leur technique de vol à basse altitude.

Les pilotes d’élite sont âgés de 30 à 57 ans et viennent de la République tchèque, du Royaume-Uni, des États-Unis, d’Allemagne, d’Autriche, de France, du Japon, du Canada, de Hongrie et d’Australie.

M. Bonhomme a dit qu’il était arrivé aux E.A.U. le 17 février. Les pilotes se sont entraînés pendant quatre jours à Ras Al Khaimah, sur une piste semblable à celle où se déroulera le championnat, avant de venir à Abu Dhabi mardi.

Les pilotes découvriront jeudi les temps de leurs adversaires, et auront alors une meilleure idée de la compétition.

Il a observé que le trac qu’il éprouve avant l’épreuve aiguise sa prudence durant la course.

« Être anxieux, c’est assez salutaire », a-t-il constaté.

Le championnat Red Bull de course aérienne a débuté en 2003 et s’est déroulé pour la première fois à Abu Dhabi en 2005. M. Al Sheikh a affirmé qu’il était prévu de l’accueillir annuellement à Abu Dhabi les trois années prochaines. – The National – Pour en savoir plus, consulter : http://www.thenational.ae/uae/tourism/a-safer-red-bull-air-race-returns-to-abu-dhabi#ixzz2uVDGnSs7

Suivez-nous : @TheNationalUAE sur Twitter | thenational.ae sur Facebook

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Le championnat de judo commencera vendredi

Publié le 07/01/2014



Un nombre impressionnant de 380 adeptes, représentant 16 clubs à travers l’ensemble des E.A.U., se réuniront vendredi prochain pour le troisième championnat de judo d’Abu Dhabi, organisé conjointement par la fédération émirienne de lutte, de judo et de kick-boxing et par l’International Petroleum Investment Company (IPIC).

Selon Mohamed ben Tha’loob Al Deraï, président de la fédération, la troisième édition a été appelée le championnat de judo de l’IPIC, afin de mettre en œuvre un protocole d’accord signé par les deux côtés, pour promouvoir les arts martiaux dans tout le pays.

Il a ajouté que, après une longue réunion avec le comité de surveillance du judo, la troisième édition représentait un nouveau départ pour ce sport, qui a été intégré au programme olympique scolaire. – Emirates News Agency, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Des équipes de sport nationales féminines des E.A.U. hissent avec fierté le drapeau émirien

Publié le 03/12/2013




Sous le patronage de la Fatima Bint Mubarak Ladies Sports Academy, des équipes de sport nationales féminines des E.A.U., dont celles de football, hockey sur glace, patinage artistique, handball, concours hippique, escrime, karaté et volleyball, se sont rassemblées à l’Emirates Palace avec les cadres supérieurs de l’Academy pour célébrer la 42e fête nationale des E.A.U.

Hissant avec fierté le drapeau émirien, les équipes de sport nationales féminines des E.A.U. ont témoigné d’une grande reconnaissance et gratitude envers le Président Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, Leurs Altesses les membres du Conseil suprême et Souverains des émirats et Son Altesse le Général Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d’Abu Dhabi et Vice-commandant suprême des forces armées des E.A.U.

La Fatima Bint Mubarak Ladies Sports Academy a également salué S.A. Cheikha Fatima Bint Mubarak, présidente de l’Union générale des femmes (GWU), présidente suprême de la Fondation pour le développement de la famille (FDF), présidente du Conseil supérieur de la maternité et de l’enfance et présidente de la Fédération générale de l’Organisation de la femme arabe, ainsi que S.A. Cheikha Fatima Bint Hazza Bin Zayed Al Nahayan pour son soutien profond et constant dans le domaine des sports féminins au sein de l’émirat d’Abu Dhabi.

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Red Bull Air Race : la F1 des airs est de retour à Abu Dhabi après un break de trois ans

Publié le 11/10/2013




Le championnat du monde de la course aérienne Red Bull reviendra à Abu Dhabi l’année prochaine après l’annulation de cette manifestation internationale ces trois dernières années.

La première épreuve du calendrier de sept courses de l’année prochaine se déroulera au-dessus de la Corniche de la capitale, du 28 février au 1er mars, six autres courses devant avoir lieu dans divers pays du monde au cours des 10 mois suivants.

« Le retour du championnat du monde de la course aérienne Red Bull souligne une fois de plus la capacité d’Abu Dhabi d’accueillir des manifestations sportives de classe internationale », a déclaré Faisal Al Sheikh, directeur de la Direction du tourisme et de la culture d’Abu Dhabi (TCA), qui est l’organisateur local de la manifestation.

Et celui-ci d’ajouter : « Les courses qui se sont déroulées dans l’émirat dans le passé ont vu jusqu’à 120 000 personnes affluer sur la Corniche pour voir les meilleurs pilotes d’élite du monde s’affronter durant deux jours de voltige aérienne grisante.

La Direction fera appel à son vaste réseau de bureaux à l’étranger et de partenaires commerciaux internationaux pour s’assurer que le retour de la série à Abu Dhabi soit accueilli avec l’hospitalité habituelle et soit annoncé au niveau international comme l’une des principales manifestations de sports motorisés de l’année prochaine. »

Officiellement la course de sport motorisé la plus rapide du monde, cette épreuve aérienne est disputée par 12 pilotes qui doivent boucler un circuit d’obstacles, qui peuvent être situés à 15 mètres seulement du sol, à une vitesse de 370 km/h.

L’épreuve d’Abu Dhabi sera suivie d’autres courses qui se dérouleront à Putrajaya (Malaisie) les 17 et 18 mai, Gdynia (Pologne) les 26 et 27 juillet, et Ascot (Royaume-Uni) les 16 et 17 août.

Des épreuves sont également prévues aux États-Unis : à Dallas-Fort Worth les 6 et 7 septembre et Las Vegas les 10 et 11 octobre. Une ville chinoise, dont le nom n’a pas encore été confirmé, accueillera la course les 1er et 2 novembre.

Selon les organisateurs de la manifestation, le break de trois ans a permis au comité de direction d’apporter toute une série « d’améliorations techniques ».

Parmi celles-ci, figurent la standardisation des moteurs et des hélices sur tous les avions ainsi que des modifications apportées aux pylônes en nylon utilisés pour matérialiser le circuit d’obstacles, afin qu’ils éclatent plus facilement lorsqu’ils seront heurtés par une aile d’avion. La hauteur des pylônes a également été modifiée : elle sera désormais de 25 mètres au lieu de 20.

Le dernier championnat, qui a eu lieu en 2010, a connu plusieurs problèmes. Lors d’une course à Perth (Australie), le Brésilien Adilson Kindlemann a perdu le contrôle de son avion et s’est écrasé dans un cours d’eau voisin. Il a été sauvé, mais c’était le premier accident de l’histoire de la manifestation, qui existait alors depuis sept ans.

« C’est trois dernières années, nous avons tous énormément travaillé afin d’améliorer certaines conditions de sécurité et de conférer à cette discipline une dimension nouvelle », a déclaré Erich Wolf, PDG de Red Bull Air Race.

Nous avons toujours gardé cet objectif en tête, tout comme l’ont fait nos remarquables pilotes et tous les fans mondiaux de cette épreuve.

Le grand intérêt qu’ils portent à ce sport ne s’est jamais démenti durant ces dernières années et nous avons hâte que la compétition recommence en février 2014 à Abu Dhabi. »

On pronostique que le Britannique Paul Bonhomme, qui a remporté le championnat en 2009 et 2010, décrochera encore le titre.

Les principaux adversaires de Bonhomme seront le vainqueur du championnat de 2008, l’Autrichien Hannes Arch, et l’Américain Kirby Chambliss, qui a remporté le titre en 2004 et 2006.

Douze nouveaux pilotes qui ont rejoint les rangs des participants à la course au cours des trois dernières années se disputeront la Challengers Cup, une épreuve qui « servira de marchepied au bleus de la Red Bull Air Race » . – The National – Pour en savoir plus, consulter : http://www.thenational.ae/uae/abu-dhabi/red-bull-air-race-f1-of-the-skies-returns-to-abu-dhabi-after-3-year-break

Pour en savoir plus, consulter : http://www.thenational.ae/uae/abu-dhabi/red-bull-air-race-f1-of-the-skies-returns-to-abu-dhabi-after-3-year-break#ixzz2hIFRtS67

Suivez-nous : @TheNationalUAE sur Twitter | thenational.ae sur Facebook

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Mansour approuve le programme de courses hippiques 2013-2014 des E.A.U.

Publié le 30/08/2013


Le calendrier de la saison des courses 2013-2014 aux E.A.U. a été approuvé par S.A. Cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan, Vice-Premier Ministre, ministre des Affaires présidentielles et président de l’Emirates Racing Authority (ERA), l’ERA a-t-elle annoncé mercredi.

La journée inaugurale de la nouvelle saison se tiendra à l’hippodrome de Djebel Ali le vendredi 1er novembre 2013, et sera suivie de la première course à l’hippodrome de Sharjah le samedi 2 novembre.

La première course prévue à l’hippodrome de Meydan (Dubaï) aura lieu le jeudi 7 novembre et la saison démarrera pour Abu Dhabi le dimanche 10 novembre au Club équestre d’Abu Dhabi. Nouveau venu au calendrier des courses des E.A.U., le Club équestre Al Nakheel de la ville d’Al Ain accueillera sa première course de la saison le jeudi 30 novembre.

Par ailleurs, la série de courses internationales débutera avec le Dubai World Cup Carnival 2014 à l’hippodrome de Meydan le jeudi 9 janvier 2014. La manifestation de clôture, qui sera la 19e édition de la Dubai World Cup, journée de course célèbre dans le monde entier et sponsorisée par la compagnie aérienne Emirates, se déroulera le samedi 29 mars 2014.

Saeed Humaid Al Tayer, Vice-Président du conseil d’administration de l’ERA, a indiqué que la saison comprendrait au total 57 courses, soit cinq courses de plus que la saison précédente. Parmi les courses de la nouvelle saison, 15 journées se tiendront au Club équestre d’Abu Dhabi, tandis que le Club équestre Al Nakheel d’Al Ain en accueillera cinq. C’est à l’hippodrome de Meydan que se déroulera la majeure partie de l’action, avec 20 journées de course, tandis que 11 journées se tiendront à l’hippodrome de Djebel Ali et six à celui de Sharjah.

Al Tayer, qui est heureux de l’approbation et de l’annonce du calendrier de la nouvelle saison hippique, a déclaré : « Nous nous réjouissons à la perspective d’accueillir tous les propriétaires de chevaux, les entraîneurs et les jockeys qui concourront durant notre saison hippique. » Il a souligné que la nouvelle saison suscite un très grand enthousiasme et beaucoup d’excitation, en particulier du fait qu’un grand nombre des chevaux d’élite du monde chercheront à décrocher les premières places et à remporter les championnats. L’accès aux zones publiques de tous les hippodromes et clubs équestres participant aux manifestations hippiques de cette année sera gratuit, Al Tayer a-t-il ajouté. – Agence de presse des Émirats, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Dubaï accueillera (également) le plus grand simulateur de chute libre du monde

Publié le 25/06/2013



In-flight Dubai, dont l’ouverture est prévue pour le mois d’août, vise à battre de nouveaux records du monde en acceptant plus de 22 personnes en même temps dans la soufflerie.

Habituée des records, Dubaï s’apprête à établir une autre première mondiale avec l’ouverture, la première semaine d’août, du tunnel le plus haut, qui accueillera les passionnés de l’aventure pour une expérience unique du parachutisme en salle.

In-flight Dubai, société sœur de Skydive Dubai, prévoit aussi de battre le record du monde en permettant à plus de 22 personnes d’évoluer en même temps dans la chambre de vol, lors de l’ouverture au public du tunnel haut de 20 mètres.

Lors d’une interview accordée à Emirates 24|7, le directeur marketing Alex Jacob a déclaré : « Nous voulions créer quelque chose d’unique pour les amateurs de ce sport aux E.A.U. et, munis d’une feuille blanche, nous avons esquissé une idée, qui s’est concrétisée sous la forme de la plus grande soufflerie du monde.

Avec une vitesse du vent atteignant près de 300 km à l’heure, le tunnel lui-même fera 20 mètres de haut et un peu plus de 5 mètres de diamètre. »

La construction en verre sera située au centre principal d’In-flight Dubai sur la route d’Al Ain.

Jacob a expliqué que la vitesse, qui est contrôlée par un moteur externe, pourra être modifiée afin de permettre la participation de personnes de tous âges, à partir de trois ans. On tiendra également compte du niveau de compétence de ces personnes.

Et celui-ci d’ajouter : « Nous proposons deux autres souffleries après l’ouverture de celle-ci sur la route d’Al Ain. Le lieu d’implantation de la seconde est déjà établi ; elle se situera dans la zone de saut de Skydive Dubai sur Palm Jumeirah.

L’emplacement de la troisième fait toujours l’objet de discussions, mais nous devrions être en mesure de l’annoncer prochainement. »

Le concept est semblable à celui de l’attraction du Mirdif City Centre, où se trouve iFly Dubai, le premier simulateur de chute libre du pays.

En ce qui concerne l’objectif de battre le record du monde du nombre maximum de personnes évoluant en même temps dans la chambre de vol, Jacob a observé : « Le record actuel se situe entre 20 et 22 personnes en chute libre en même temps. Nous sommes prêts à battre ce record. »

Interrogé plus avant, il a précisé : « La chute en position tête en bas est la meilleure façon d’accueillir confortablement un aussi grand nombre de personnes en même temps dans la chambre de vol. Voir, c’est croire. » – Emirates 24|7

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Abu Dhabi accélère ses efforts en vue d’une campagne de promotion au Grand prix de Grande-Bretagne

Publié le 18/06/2013



Abu Dhabi déclenchera une gigantesque offensive promotionnelle de charme lors du Grand prix de Grande-Bretagne, qui se déroulera ce mois, du 27 au 30 juin, sur le circuit de Silverstone, afin de stimuler la vente de billets pour le Grand prix de formule 1 Etihad Airways Abu Dhabi de novembre.

Le circuit de Yas Marina, où se déroule le Grand prix d’Abu Dhabi, Etihad Airways, le transporteur national émirien, et la Direction du tourisme et de la culture d’Abu Dhabi (TCA Abu Dhabi), mettront en œuvre tout un tas d’activités de parrainage de grand retentissement, des tribunes de sensibilisation à la richesse culturelle de la destination, un concours pour les fans et des guichets de vente directe afin d’encourager les fans de sport automobile britanniques à se rendre au cinquième Grand prix d’Abu Dhabi en novembre.

« La réputation internationale du Grand prix de formule 1 Etihad Airways Abu Dhabi, et d’Abu Dhabi en tant que ville d’accueil, continue de croître à un rythme extraordinaire », a déclaré Richard Cregan, Président directeur général du circuit de Yas Marina. « L’année dernière, nous avons accueilli notre public international le plus nombreux à ce jour et, cette année, nous poursuivons nos efforts en nous appuyant sur ce succès pour mettre en œuvre une vaste gamme d’initiatives de marketing et de vente, afin d’augmenter la fréquentation issue de l’un des principaux marchés de source internationale de l’émirat. » Non seulement nous parrainerons le terrain de camping de Whittlebury Park adjacent à Silverstone, qui sera rebaptisé « Zone des fans d’Abu Dhabi », et offrirons un accès WiFi ainsi que d’autres services gratuits, mais 20 000 sacs cadeaux Abu Dhabi seront distribués aux campeurs venus assister à la course. Ces sacs contiendront des couvertures Etihad, des ponchos imperméables portant le slogan « Abu Dhabi - Soaked in Sunshine » (Abu Dhabi – Gorgée de soleil) et un magazine F1 commercialisé sous la marque Yas Marina Circuit. Un sac surprise contenant des billets pour un voyage de luxe pour deux à destination du Grand prix d’Abu Dhabi – offerts par le sponsor en titre, Etihad Airways – sera distribué au hasard durant le week-end de la course.

Pour accélérer de façon anticipée la vente de billets pour le Grand prix d’Abu Dhabi, Yas Marina Circuit ouvrira une billetterie à l’intention des fans dans le bâtiment Atrium de la Zone des fans, où les passionnés de sport automobile pourront, durant tout week-end, acheter des billets et se faire prendre en photo avec une voiture F 1 d’exposition portant la marque d’Etihad. Vendredi, Cregan sera l’invité de Peter Windsor pour une transmission en direct à la Zone des fans d’Abu Dhabi d’une heure de l’émission The Racer's Edge.

Par ailleurs, un pavillon Abu Dhabi sera monté au Club de golf de Whittlebury Park, situé sur la route qui relie le terrain de camping au circuit de Silverstone. Ce pavillon abritera un Village du patrimoine présentant un fauconnier, des artistes henné et des artistes en calligraphie arabe.

La TCA Abu Dhabi, qui dirige les activités centrées autour du Pavillon, fera également la promotion de son site Web primé (http://www.visitabudhabi.ae) et incitera les visiteurs à s’abonner à ses bulletins d’information mensuels sur la destination en offrant à un nouvel abonné, sélectionné au hasard, un deuxième voyage de luxe pour deux personnes pour le Grand prix d’Abu Dhabi. – Agence de presse des Émirats, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Des parachutistes sautant d’une montgolfière ont battu deux records du monde à Dubaï

Publié le 12/03/2013



Deux records du monde du plus grand nombre de personnes à sauter d’une montgolfière ont été battus à Dubaï le mois dernier, a confirmé vendredi Guinness World Records.

Les records concernés étaient celui du plus grand nombre de personnes à sauter en parachute d’une montgolfière lors d’un même vol et celui du plus grand nombre à en sauter simultanément.

Le 10 février, Skydive Dubai a réussi à ce que 40 personnes sautent en parachute d’une montgolfière lors d’un même vol. Le record précédent de 30 personnes avait été établi par des membres du Paraclub Flevo, club de parachutisme de Lelystad (Pays-Bas), en 2003.

Sur ces 40 sauts, 25 ont été effectués simultanément, battant le record de 20 déjà détenu par le Paraclub Flevo.

Talal Omar, représentant de Guinness, a fait remarquer que pour battre le record, il fallait que la montgolfière se trouve à 1 828 mètres, au moins, au-dessus du sol lors de la tentative de saut. Le port d’un appareil respiratoire était autorisé. Pour les sauts simultanés, les parachutistes devaient tous sauter dans un intervalle de trois secondes.

« Les conditions météorologiques devaient être parfaites, a expliqué Mike Howard, pilote de montgolfière de Skydive Dubai. Il nous a fallu deux semaines pour nous préparer à tous les scénarios possibles. »

Les tentatives de record ont été organisées à Mergam, zone d’atterrissage située dans le désert à 35 kilomètres de Dubaï.

L’une des difficultés a été de trouver 40 parachutistes qui puissent prendre part aux tentatives.

Peter Kollar, le pilote principal de la manifestation, avait également reçu une formation aux procédures d’urgence et de sécurité en parachutisme.

« Nous n’avions aucune idée de ce qui allait se passer, confie Raul Bocanegra, responsable du campus du désert de Skydive Dubai. La montgolfière aurait pu être déséquilibrée, elle aurait pu se balancer. Nous ne savions absolument pas combien de temps il faudrait pour qu’elle se stabilise. » – The National

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Dubaï va organiser la 2e compétition de kendo du Moyen-Orient

Publié le 22/02/2013


La 2e compétition de kendo du Moyen-Orient aura lieu le mois prochain. Des concurrents de toute la région descendront vers Dubaï pour s’affronter afin de gagner les meilleures places.

Organisé par le Club de kendo de Dubaï le 1er mars, le concours de kendo du Moyen-Orient se tiendra à l’École Internationale des Émirats et accueillera des adeptes venus des E.A.U., d’Arabie Saoudite, du Bahreïn et du Koweït.

Il fait suite à la première compétition de 2010, également organisée par le Club de kendo de Dubaï, qui fut un grand succès pour les kendokas régionaux. Ian Dawson, l’organisateur, espère que le prochain tournoi suscitera de l’intérêt pour le kendo aux E.A.U.

« Le Club de kendo de Dubaï est extrêmement fier et privilégié d’organiser le 2e concours de kendo du Moyen-Orient, a dit Ian Dawson à Sport360. Nous avons hâte d’accueillir des gens de toute la région et de partager l’esprit du kendo avec des personnes dans le même état d’esprit. »

Cette manifestation d’un jour, durant laquelle s’affronteront environ 45 concurrents de tout le Golfe, commencera par une démonstration de kata : des senseïs japonais de haut rang montreront la technique correcte nécessaire pour pratiquer le kendo.

Suite à la démonstration de kata, le tournoi commencera, avec des catégories adulte et enfant, et cinq candidats de chaque catégories participeront à des groupes mixtes hommes / femmes.

Pour ceux qui ne connaissent pas l'art martial du kendo, les concurrents, qui portent une armure protectrice (bogu) s'affrontent avec des épées en bambou appelées shinaïs, et frappent leur adversaire aux endroits autorisés (tête, poignet et poitrine) afin de marquer des points, dans un temps donné.

Ian Dawson explique que la popularité de ce sport va croissant aux E.A.U.

« Ma femme est japonaise. Quand nous sommes arrivés aux E.A.U., il y a quelques années, nous avons entendu parler d’un club de kendo et j’ai été un des premiers à m’inscrire, ajoute Ian Dawson, qui pratique le kendo depuis sept ans.

À l’époque, nous n’étions que quatre ou cinq à pratiquer mais, depuis, nous sommes beaucoup plus nombreux. Nous avons maintenant entre 35 et 40 membres. »

L’inscription pour la compétition de kendo du Moyen-Orient commencera à 9h00, et la manifestation, ainsi que le discours d’introduction, commenceront à 10h00.

Pour en savoir plus sur le kendo ou pour savoir comment participer, allez sur www.dubaikendo.com.- Sport 360°

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Omar Nour inspirera à nouveau les foules au Tri Yas

Publié le 08/02/2013


Réjouissez-vous ! Le Tri Yas (le triathlon de l’île de Yas) revient ce vendredi au circuit de Yas Marina.

Cette année, grâce à Etihad Airways, sponsor de la manifestation, les heureux gagnants et gagnantes de la catégorie Élite olympique bénéficieront de vols gratuits pour Washington DC où ils disputeront le Nation’s Triathlon en septembre 2013.

Vous retrouverez parmi eux Omar Nour, l’un des rares triathlètes d’élite du monde arabe et une véritable source d’inspiration pour tous ceux qui luttent tant bien que mal pour se mettre en forme.

Cet homme d’affaires, qui était obèse, a attrapé le virus du triathlon il y a cinq ans seulement après qu’un collègue l’ait mis au défi de participer au Nation’s Triathlon.

Deux ans plus tard il était passé professionnel et avait rejoint le circuit de la Fédération internationale de triathlon (ITU – de l’anglais International Triathlon Unit), où il a travaillé avec certains des meilleurs entraîneurs et athlètes du monde. Toutefois, le chemin a été long et ardu au départ et Nour explique comment il était devenu prisonnier du train-train quotidien des affaires.

« J’étais pris dans une bulle et mon poids a fini par grimper à plus de 100 kg, observe-t-il. La sonnerie d’alarme a été tirée le jour où j’ai fait craquer mon pantalon en voulant monter en voiture. »

Mais revenons rapidement au présent. À 34 ans, il n’a jamais été en si bonne forme qu’aujourd’hui. Il ambitionne même de se qualifier pour les jeux olympiques du Brésil en 2016 et fait tout son possible pour y parvenir.

En dehors du fait que son vélo (un Shiv) lui a coûté plus cher que le loyer annuel de la plupart d’entre nous, l’énergique sportif, qui est natif d’Égypte et vit à DC, s’entraîne dur avec le célèbre Neal Henderson et en altitude à Boulder (Colorado), paradis des triathlètes en entraînement.

« Je me sens en super forme et je suis en effervescence », a affirmé Nour, qui a manqué de peu d’être retenu aux épreuves de sélection des Jeux olympiques de Londres l’année dernière et qui, pour se rattraper, commence sa saison par le Tri Yas et le triathlon international d’Abu Dhabi le mois suivant.

« Mon entraîneur a relevé mes temps après mon entraînement en altitude et je suis très rapide. Mes temps se sont révélés meilleurs, en fait, que tout ce que j’ai fait l’année dernière. »

Non seulement cela vaut la peine de faire le voyage ce week-end pour voir se dérouler la suite de son histoire inspirante, mais le Tri Yas est l’un des rares triathlons où les spectateurs peuvent aussi profiter de places formidables. En effet, le triathlon se déroule dans des lieux magnifiques de l’île de Yas, dont le circuit et la marina. Et Nour d’ajouter : « Normalement [lors d’autres triathlons] on entre dans l’eau, puis tout le monde se divertit et se détend jusqu’au moment où on en ressort vingt minutes plus tard et, tout étonnés, les spectateurs s’exclament : « Déjà ! Qu’est-ce qui s’est passé ! ». Mais, ici, les spectateurs voient tout parce qu’ils peuvent faire le tour à pied et suivre les nageurs jusqu’au bout. C’est exceptionnel.

« Et ensuite on prend la piste pour l’épreuve de cyclisme – formidable! On est sur le circuit de formule 1, super rapide. Des sièges en gradins, les spectateurs crient pour vous encourager, vous ressentez cette énergie… J’adore me produire en public. Il suffit que l’on rassemble un groupe qui me regarde pour que je veuille automatiquement réussir. » – Sport 360°

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Al Thani réalise l’ascension de l’Aconcagua pour diffuser son message d’éducation

Publié le 22/01/2013


Cheikh Mohammed bin Abdullah Al Thani a récemment réalisé l’ascension du mont Aconcagua, qui est situé en Amérique du Sud et qui, avec ses 6 962 mètres, est le plus haut sommet du continent américain.

Al Thani, co-fondateur de Musafir.com, a mis trois semaines pour atteindre le sommet de la montagne, première étape de sa quête des sept sommets, qui représentent le point culminant de chacun des sept continents du monde.

Ayant pour objet de faire passer le message du droit de tout un chacun à l’éducation, les aventures d’Al Thani s’inscrivent dans le cadre du programme lancé par « Reach Out to Asia » – une ONG qatarie dont la mission consiste à faciliter l’accès à une éducation de qualité sur l’ensemble de l’Asie.

Al Thani a été accompagné par Raed Zidan, Ziad Al Sharabi, Anis Tabka et le vidéaste Elia Saikaly. Ensemble, le groupe forme une équipe d’explorateurs qui porte le nom de « Arabs with Altitude », et parcourt le monde en quête des plus hauts sommets à conquérir.

Situé dans la cordillère des Andes, dans la province de Mendoza (Argentine), l’Aconcagua est le plus haut sommet du continent américain et l’un des sept que tous les alpinistes rêvent de conquérir un jour.

Bien que l’ascension de l’Aconcagua ne soit pas considérée difficile d’un point de vue technique, exposé à de rudes conditions météorologiques, et notamment brouillard, vents violents, tempêtes de neige, basses températures et mauvaise visibilité, ainsi qu’aux symptômes causés par le mal de l’altitude, l’alpiniste en route pour le sommet doit néanmoins surmonter de sérieuses difficultés.

« Cette ascension exige une ferme volonté, une vaste expérience de l’alpinisme et une excellente forme physique – notamment lorsqu’il faut grimper huit heures par jour, » Al Thani a-t-il observé.

« Le dernier jour d’ascension, nous aurions dû atteindre le sommet en huit heures, mais il nous en a fallu 13 en raison des mauvaises conditions météorologiques.

Cette aventure est un véritable test d’endurance. Nous avons été exposés à des vents forts, soufflant parfois à 60 km/heure, et à des tempêtes de neige durant lesquelles les températures ont chuté à -20°C et la visibilité était très mauvaise.

« Le plus difficile a été la descente en raison du poids des sacs à dos que nous portions, ainsi que des vents de face très forts et des températures glaciales qui nous assaillaient, alors que nous nous efforcions d’affronter le stress psychologique en poussant nos limites pour surmonter l’effet de l’altitude qui sapait notre énergie.

Cette nouvelle aventure est la première d’une série de six : le mont Kilimandjaro, le mont Blanc, le massif Vinson, le mont Elbrouz et le mont Kosciuszko.

J’espère que mes actions en inspireront d’autres à pousser leurs propres limites et à découvrir qu’eux aussi peuvent sortir victorieux s’ils déploient suffisamment d’efforts », Al Thani a-t-il ajouté. – Sport 360°

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Le Club de Golf d’Abu Dhabi remporte le prix du meilleur parcours

Publié le 21/12/2012


Lieu d’organisation du Championnat de Golf HSBC d’Abu Dhabi, dans le cadre du championnat européen, le Club de Golf d’Abu Dhabi a reçu le prix du meilleur parcours au Moyen-Orient, lors du Sommet du Golfe de la région Asie Pacifique, tant attendu.

De plus, le club a obtenu le troisième prix du meilleurs parcours de championnat dans la région Asie Pacifique.

Entre-temps, le Club de Golf de la Plage de Saadiyat, autre lieu géré par Troon, a obtenu le troisième prix du meilleur magasin professionnel dans la région Asie Pacifique, terminant ainsi une soirée mémorable pour ces deux clubs phares d’Abu Dhabi.

Chris Card, directeur général du groupe du Club de Golf d’Abu Dhabi et du Club de Golf de la Plage de Saadiyat, a déclaré : « Remporter le prix du meilleur parcours au Moyen-Orient est une superbe récompense face à une forte concurrence. Ce prix atteste de l’engagement de l’équipe qui gère les clubs de golf d’Abu Dhabi. » – The Gulf Today

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

D’abord Arsenal, maintenant le PSG : les Émirats renouvellent leurs liens avec le club appartenant aux Qataris

Publié le 07/12/2012


EXCLUSIF : Emirates Airline doit concrétiser son projet de parrainage de 184 millions d’euros (886 millions de dirhams) avec Arsenal en signant un nouveau contrat de cinq ans pour figurer sur les maillots du Paris-Saint-Germain.

Cette compagnie aérienne basée à Dubaï est en négociations avancées avec les propriétaires qataris des maillots français afin de prolonger son contrat, qui se termine l’été prochain.

Boutros Boutros, vice-président des communications de l’entreprise pour Emirates Airline, a dit en exclusivité à Sport360° : « Nous en sommes aux dernières étapes et espérons que nous pourrons l’annoncer dès que possible. Les Qataris sont tout à fait décidés et nous ont donné la priorité pour continuer.

Malgré des rumeurs diverses, nous n’avons reçu que des retours favorables et la priorité est accordée à Emirates. Nous avons plus que jamais une bonne relation avec eux. Nous avons convenu d’une proposition, il suffit de la finaliser. Nous en parlons depuis cinq ans. »

Le géant espagnol Real Madrid pourrait être le prochain club à porter le nom Emirates sur ses maillots, mais Boutros a dit que des discussions concernant cet accord auraient lieu à la fin de la saison, quand prendra fin le contrat avec le sponsor actuel, Bwin.

Emirates étant déjà partenaire et compagnie aérienne officielle du club, Boutros a ajouté : « Nous avons actuellement un bon contrat avec Real Madrid, une bonne relation et nous espérons un jour être le sponsor figurant sur les maillots. »

Deux des sponsors de maillot de la compagnie aérienne se sont affrontés lors de la Ligue des Champions, mardi, quand Arsenal a été battu 2-1 par Olympiacos.

Un 4e match sans victoire a augmenté la pression sur Arsène Wenger, directeur des Gunners. Sans trophée important en sept ans, et actuellement au 10e rang de la Premier League, les fans ont exprimé leur mécontentement et veulent qu’Arsenal renforce son équipe en janvier, après avoir organisé une avance de fonds provenant du contrat avec Emirates.

Boutros a ajouté : « Nous voulons que tous les clubs que nous parrainons remportent des trophées. Mais quand nous avons signé avec Arsenal, en 2004, nous avons voulu qu’ils deviennent un club international, ce qui s’est produit. Ils ont cru en nous et la direction peut maintenant emmener le club vers le niveau supérieur.

Le problème des clubs est toujours d’arriver à la 1re place. Nous voulons les aider à y parvenir et je pense fermement qu’ils le feront – et nous les verrons bientôt remporter des trophées. » – Sport 360°

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Des millions participent aux manifestations marquant la Fête nationale

Publié le 04/12/2012


Le pays a vu dimanche une explosion de festivités à l’occasion de sa 41e Fête nationale. Des millions de résidents ont assisté aux manifestations dans le cadre desquelles les rues, centres commerciaux et quartiers résidentiels ont revêtu les couleurs du drapeau émirien.

Les défilés officiels de la Fête nationale ont attiré des milliers de spectateurs. Les drapeaux, de petite et grande taille, flottaient dans la brise fraîche alors que les enfants, tout comme les adultes, s’étaient peint le visage en rouge, vert, blanc et noir.

On a assisté à d’étonnants feux d’artifice et à des manifestations où les danses et chants folkloriques traditionnels des E.A.U. occupaient le devant de la scène. Des chapiteaux du patrimoine ont été dressés dans des dizaines d’établissements des secteurs privé et public afin de présenter la culture émirienne, avec distribution gratuite de spécialités culinaires, d’objets artisanaux et de souvenirs nationaux.

Les résidents ont visité en masse les parcs et les sites touristiques, tant en ville qu’à la campagne, afin de profiter au maximum du week-end de trois jours. Les enfants ont pris plaisir à monter sur les manèges et à participer à des jeux pendant que leurs parents s’affairaient autour des barbecues.

L’échange de vœux par SMS et par téléphone à l’occasion de la Fête nationale a saturé les réseaux de télécommunication.

À Dubaï, une ambiance de carnaval s’est répandue sur le Boulevard à Downtown Dubai — où se trouvent la tour Burj Khalifa et le Dubai Mall — alors que le défilé de la Fête nationale y a attiré une foule énorme.

Dans cette manifestation figuraient, outre des activités culturelles liées au patrimoine, un tableau coloré de chars traditionnels et internationaux et des spectacles vivants. Parents et amis, jeunes et moins jeunes, ont fait la haie tout le long du parcours du défilé et agité des drapeaux émiriens.

Les patrouilles de police étaient venues en force pour faire la circulation et intervenir en cas d’urgence.

La tour Burj Khalifa scintillait de feux aux couleurs nationales alors que le Burj Al Arab arborait le logo des E.A.U. sur sa voile. À Dubaï également, les pavillons et les spectacles de la foire du Global Village ont attiré une foule énorme au Festival de l’Union, organisé spécialement pour marquer la Fête nationale.

De célèbres interprètes émiriens ont diverti leurs fans, alors que les spectacles folkloriques ont donné le ton. Même les pavillons étrangers ont participé à la fête en décorant certaines parties de leurs stands aux couleurs des E.A.U. La campagne d’appel au don du sang lancée lors du Festival de l’Union a apporté une touche humanitaire aux festivités.

À Sharjah, les familles se sont rendues en masse au bord de la mer à Qasba et Al Majaz afin d’assister aux manifestations spéciales organisées pour marquer l’occasion, et notamment aux feux d’artifice qui connaissent toujours un énorme succès.

Les festivités organisées à Abu Dhabi et dans les autres émirats ont été tout aussi impressionnantes. À Ajman, le moment fort a été le lâcher de 15 000 lanternes volantes le long de la Corniche. – Gulf News

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Double médaille d’or pour l’équipe féminine de tir des E.A.U.

Publié le 20/11/2012


Les émiriennes ont dominé les épreuves de tir au pistolet à 10 mètres lors des 12e Championnats de tir du CCG, où elles ont remporté des médailles d’or à la fois aux épreuves par équipes et aux épreuves individuelles grâce aux performances remarquables de certaines des tireuses, dont Sumaia Saleh en tête.

Les E.A.U. ont marqué un total de 1 094 points pour remporter la médaille d’or par équipes. Saleh a marqué 370 points, Shamma Al Muhairi 366 et Raisa Jasem 358, battant Bahreïn, dont l’équipe a marqué 1 077 points et gagné la médaille d’argent, et le Qatar qui a obtenu la médaille de bronze avec un score de 1 074points.

Saleh a gagné sa deuxième médaille d’or en remportant le titre individuel de la même épreuve avec un score de 464 points, laissant l’argent à la Qatari Nasira Mohammad avec 461 points, tandis que l’Émirienne Al Muhairi, vétéran de ce sport, a remporté le bronze avec 459 points.

Plus tôt, le premier jour des championnats, qui se déroulent à l’Al Ain Equestrian, Shooting and Golf Club (AESGC) sous le patronage de Cheikh Mohammad Bin Khalifa Bin Zayed Al Nahyan, Président du club, l’équipe émirienne masculine avait remporté la médaille d’or du double trap avec un score de 420 points, suivi du Qatar (416 points) pour l’argent et du Koweït (410 points) pour le bronze. Cheikh Juma Bin Dalmook Al Maktoum, Saif Al Shamsi et Ahmad Bin Dahi représentaient les E.A.U.

Dédicace

Al Shamsi a en outre remporté la médaille de bronze aux épreuves individuelles avec un score de 185 points, l’or étant revenu au Qatari Rashid Al Adhba avec 187 points, suivi de son compatriote Hamad Al Merri qui décrocha la médaille d’argent avec 186 points.

Al Shamsi a obtenu sa troisième médaille de la journée en remportant l’argent du grand prix avec un score de 187 points à l’issue d’un « shoot-out » contre son ex-æquo Al Merri, qui dut se contenter du bronze, tandis que l’or est revenu au héro du jour, le Qatari Al Adhba qui remportait alors sa deuxième médaille d’or personnelle.

« Je dédicace cet exploit aux dirigeants et au peuple émiriens, étant donné que nous nous préparons à fêter notre 41e fête nationale. » a confié Al Shamsi à Gulf News.

« Cette énorme victoire prouve que l’équipe de tir est toujours désireuse de triompher pour les E.A.U. aux niveaux régional et international. Je suis satisfait et heureux pour mes collègues et pour moi-même et je suis sûr que nos coéquipiers qui participent aux autres épreuves de tir remporteront aussi des médailles. » – Gulf News

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

1 million de dirhams à gagner au concours de la fauconnerie d’Abu Dhabi

Publié le 13/11/2012


Des lots d’une valeur s’élevant à plus d’un million de dirhams sont offerts ce mois au concours inaugural de la fauconnerie d’Abu Dhabi.

Plus de 500 oiseaux devraient prendre leur envol durant ce concours de cinq jours, qui portera sur trois disciplines.

À partir du 29 novembre, les participants à la manifestation, qui se déroulera au village Etisalat, convergeront sur Shabkhat Al Sarami à Al Wathba accompagnés de leurs oiseaux.

Le premier prix – 250 000 dirhams et une Lexus SUV d’une valeur d’environ 400 000 dirhams – sera attribué au propriétaire du faucon qui accomplira le plus rapidement un trajet de 400 mètres. Les oiseaux doivent terminer le parcours en moins de 20 secondes pour être retenus après la première des trois épreuves.

Les 30 oiseaux les plus rapides se qualifieront pour la finale.

Pour la seconde épreuve, les faucons devront suivre un modèle réduit d’avion à l’arrière duquel sera attaché un oiseau appât. Le vainqueur sera le faucon qui parcourra la plus grande distance et volera le plus longtemps.

« C’est une nouvelle technique, a déclaré Mohammed Al Mahmood, Secrétaire général du Conseil des sports d’Abu Dhabi. C’est la première fois que cela se fait lors d’un concours. Les spectateurs peuvent s’attendre à beaucoup d’action et à une partie de plaisir. »

Lors de la troisième épreuve, on chronométrera le temps mis par les oiseaux pour atteindre, en partant du sol, un ballon flottant à 200 mètres en l’air. « Cette épreuve teste davantage la force des muscles du faucon et sa puissance en ascension », a observé M. Al Mahmood. Il a précisé que par comparaison avec la vitesse sur le plat, c’est comme si on montait les escaliers en courant.

Outre les prix en argent, 18 voitures de luxe seront également offertes en lots. Deux d’entre elles seront attribuées à l’issue d’une tombola.

À ce jour, 175 propriétaires d’oiseaux se sont inscrits au concours et, selon M. Al Mahmood, ils seront beaucoup plus nombreux à l’avoir fait d’ici la date de clôture des inscriptions, le 20 novembre.

« C’est la première fois que nous organisons un tel concours à Abu Dhabi, a-t-il observé. Nous attendons des participants de tout le CCG et d’autres pays aussi car nous avons reçu de très nombreuses demandes de l’étranger. Nous espérons en faire une manifestation annuelle. »

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Raïkkönen remporte le Grand Prix F1 d’Abu Dhabi

Publié le 06/11/2012


Kimi Raïkkönen a profité des malheurs de Lewis Hamilton pour décrocher sa première victoire de 2012 et devenir le huitième vainqueur de la saison dans le Grand Prix F1 spectaculaire Etihad Airways d’Abu Dhabi, qui s’est déroulé ici dimanche sur le circuit de Yas Marina.

Talonné par Fernando Alonso au volant d’une Ferrari très supérieure durant les cinq derniers tours, le Finlandais — surnommé « Iceman » pour son attitude réservée et posée — a su tenir son poursuivant espagnol à distance pour remporter la course avec 0,8 seconde d’avance et offrir à l’équipe Lotus sa première victoire en F1 depuis 25 ans.

Le leader du championnat, Sebastian Vettel, a terminé en troisième place après un départ forcé des stands suite à son exclusion des qualifications en raison d’une quantité d’essence insuffisante.

Hamilton qui, parti de la deuxième ligne de la grille avait remporté la course ici la saison dernière, a fait un démarrage impeccable, parfaitement inconscient de toutes les péripéties qui se produisaient derrière lui, jusqu’au moment où une perte de puissance l’a éliminé de la course au 20e tour.

Si cette course a vu bien des rebondissements, c’est dans les derniers tours que s’est jouée la finale spectaculaire, quand Vettel a doublé Button sur McLaren au 52e tour pour partir à la poursuite de Raïkkönen et d’Alonso.

Mais l’Espagnol poursuivait son objectif. Malgré le ralentissement causé par des pneus usés dans l’attaque qu’il menait pour rattraper le Finlandais, il a terminé dans le sillage de ce dernier alors que Vettel a fini à 3,3 secondes derrière lui.

Cheikh Hazza Bin Zayed Al Nahyan, Vice-Président du Conseil exécutif d’Abu Dhabi, Cheikh Hamad Bin Zayed Al Nahyan, Président de la Cour du Prince héritier d’Abu Dhabi, et Cheikha Lubna Al Qasimi, ministre émirienne du Commerce extérieur, comptaient parmi les principaux invités à la remise des trophées.

Au départ de la course, le championnat reposait sur un équilibre délicat, avec Alonso, le premier adversaire de Vettel pour le titre mondial, juste 13 points derrière l’Allemand de 25 ans, qui vise son troisième titre de vainqueur.

Maintenant, à deux courses de la fin de la saison — une à Austin (Texas) et l’autre à Sao Paolo (Brésil) — Vettel reste en tête du classement des pilotes avec 255 points, suivi d’Alonso avec 245 points et Raïkkönen en troisième position avec 198 points.

Les meilleurs résultats de la saison pour Raïkkönen ont été trois deuxièmes places (Bahreïn, Europe et Hongrie) et le Finlandais, bien qu’il ait été de toute évidence satisfait de sa performance de dimanche, n’en sautait pas de joie.

« Ce n’est pas grand-chose pour moi, a-t-il déclaré, mais je suis très heureux pour mon équipe et pour moi aussi. La saison a été difficile pour toute l’équipe et j’espère que cette victoire en amènera beaucoup d’autres, peut-être cette année sinon l’an prochain. »

Et d’ajouter : « Il n’y a pas à en sauter de joie. Je suis tout simplement très heureux pour tout le monde. »

La dernière victoire de Raïkkönen remonte au Grand Prix de Belgique à Spa en août 2009, tandis que Lotus n’a pas remporté de course depuis le triomphe du regretté Ayrton Senna en juin 1987 au Grand prix des États-Unis.

Mais dès le début, Raïkkönen semblait déterminé à mettre fin à cette stérilité et il savait exactement ce qu’il avait à faire pour y parvenir.

« Laissez-moi tranquille », a-t-il répondu à son équipe au 23e tour et, ensuite au 41e tour, il lui a dit qu’il se « servirait de ses quatre pneus » dans sa tentative d’arracher la victoire.

Ce n’est que la troisième fois de la saison que le Finlandais a mené la course – les deux autres fois c’était en Espagne et en Hongrie.

Alors qu’il continuait à prendre de l’avance, c’est Alonso qui essayait désespérément de gagner du terrain sur le leader après avoir dépassé Pastor Maldonado.

Toutefois, la Lotus a réussi à maintenir sa place avec une performance extraordinaire, ce qui redonne confiance à l’équipe pour la saison prochaine.

Une course pleine de rebondissements

La course de dimanche s’est révélée riche en rebondissements avec l’abandon d’Hamilton ainsi que celui de Mark Webber (Red Bull).

Parmi les autres pilotes contraints d’abandonner figurent Charles Pic, Romain Grosjean, Narain Karthikeyan, Nico Rosberg et Nico Hulkenberg.

Rosberg a eu un accrochage spectaculaire avec l’Hispania de Navain Karthikeyan. Vettel, qui visait son troisième titre de champion du monde, est parti des stands et peinait en septième position après avoir endommagé son aileron avant.

La voiture de Rosberg a percuté l’arrière de celle de Karthikeyan, qui avait ralenti, et s’est envolée – passant par dessus l’Hispania pour aller s’encastrer dans les barrières au 9e des 55 tours de la course. Les deux pilotes sont sortis indemnes de l’accident qui s’est produit à une vitesse d’environ 310 km/h, alors que la course a dû être suspendue pour permettre l’intervention de la voiture de sécurité sur le circuit de Yas Marina.

Rosberg, 27 ans, n’a pas vu, et par conséquent pas pu éviter, Karthikeyan, 35 ans, qui a paru décoller pour ensuite ralentir brusquement.

La course a repris au 15e tour et c’est peu après que la McLaren d’Hamilton s’est immobilisée, obligeant le pilote à abandonner au 20e tour à cause d’une perte de puissance et à céder sa place en tête à la Lotus pilotée par Raïkkönen. – Gulf News

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Tenez-vous prêts, le Grand Prix F1 est sur le point de démarrer à Abu Dhabi

Publié le 02/11/2012


Un orage couve dans le ciel bleu au-dessus d’Abu Dhabi. Mais si lundi l’air a été assombri par les particules de sable qui y tourbillonnaient, aujourd’hui il crépite sous l’effet d’un sentiment d’anticipation qui ne s’est pas ressenti dans la capitale depuis au moins 12 mois.

Mercredi, dans un grondement grave et monotone toute une cavalcade de camions a traversé la ville pour aller décharger son contenu aux abords de Yas Marina, site généralement idyllique. Mécaniciens, techniciens et roadies se sont attelés à la tâche ardue de réassembler un circuit qu’ils n’avaient démonté que dimanche soir à Greater Noida, en Inde.

Dès cet après-midi, l’île de Yas, qui est souvent d’un calme troublant, sera transformée en véritable mur de son par le retour triomphal de la course de Formule 1 aux E.A.U.

L’année dernière, ce même week-end a été loué autant pour ce qui s’est déroulé en dehors du circuit que sur celui-ci. La course, pourtant divertissante, a été presque éclipsée par les activités proposées en marge de la manifestation principale, tant elles ont été acclamées.

Mais en 2011, la manifestation se devait d’être spectaculaire à plusieurs égards. En effet, en termes purement sportifs, la course était gagnée d’avance. Sebastian Vettel avait le titre de champion dans la poche avant même de quitter l’Inde pour les E.A.U., et on le sentait bien.

Partout, les équipes commençaient à se détendre à la pensée de l’intersaison et bien que des pilotes comme Jenson Button, Mark Webber et Fernando Alonso aient parlé de lutte pour la deuxième place du championnat, on savait dans son for intérieur que 2012 occupait déjà leurs pensées.

Cette année est différente.

Cette année, les nombreuses intrigues secondaires sauront tenir en haleine même le plus indifférent des observateurs. Tout d’abord, le championnat reste encore à gagner. Vettel est à nouveau en tête, après avoir remporté quatre victoires consécutives étonnantes juste au bon moment, mais Alonso le talonne et a juré de ne pas abandonner la lutte.

Pour les deux courses qu’il reste à disputer, l’Espagnol doit retrouver la forme qui lui a permis de terminer vainqueur à Sepang, Valence et Hockenheim, mais il n’aura que peu de meilleurs endroits pour le faire. Les E.A.U. ont toujours eu une profonde passion pour Ferrari et peu de résultats pourraient être plus satisfaisant sur ces rivages que de voir Alonso et Felipe Massa, son coéquipier d’une patience à toute épreuve, décocher les première et deuxième places.

Le Brésilien a dû supporter une autre saison de spéculation quant à son avenir, et le doute subsiste même si son contrat avec l’écurie Italienne a été reconduit pour un an encore. Ce serait une belle chose pour ce pilote de 31 ans de conquérir ici son deuxième podium seulement de la saison.

Bien sûr, le championnat ne serait pas totalement mort et enterré si Vettel gagnait dans la capitale, mais ce serait un coup mortel. Cela marquerait également la transmission d’un héritage d’un grand pilote allemand à un autre.

En ce week-end où Michael Schumacher fera sa troisième et dernière apparition sur le circuit de Yas Marina, le jeune prétendant pourrait être sur le point de devenir le premier pilote à gagner cinq courses d’affilée depuis ses sept victoires en 2004. Vettel a encore du chemin à faire avant d’égaler son compatriote, mais la forme dont il a fait preuve ces quelque six dernières semaines est véritablement phénoménale.

S’il remportait deux des trois prochaines courses, il deviendrait le plus jeune triple champion de cette discipline, après des légendes comme Schumacher et Juan Manuel Fangio. Âgé de 25 ans seulement, son potentiel de domination de ce sport est effrayant, et peut-être plus puissant encore que celui de Schumacher.

Naturellement, personne ne voulait dévoiler grand-chose alors que les grands du couloir de changement de matériel rejoignaient le monde Ferrari hier soir, mais leurs visages souriants en disaient long. Si vous vous dirigez vers Yas Marina ce week-end, attendez-vous à un orage. – Sport 360°

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Les cyclistes se présentent en nombre au Dubai 92 Challenge

Publié le 30/10/2012


Plus de 260 cyclistes se sont massés, un matin brumeux, sur la piste cyclable d'Al Qudra, à Dubaï, pour la troisième course de cumul Spinneys Dubai 92 Cycle Challenge, ce vendredi.

Cette course contre la montre de 65 km était la troisième parmi les quatre courses de cumul à difficulté croissante, avant la principale épreuve, qui se déroule dans les rues de Dubaï le 14 décembre.

Les courses de cumul pour cette compétition ont la réputation d’attirer des cyclistes de tous âges et capacités et, malgré les conditions météo, la dernière course a été similaire, avec 261 cyclistes rassemblés pour leur tester leur forme.

Stewart Howison, directeur de la course, a déclaré : « L’idée derrière le Spinneys Dubai 92 C Cycle challenge est de convertir plus de monde au cyclisme, de leur montrer que c’est facile et accessible à Dubaï et comment améliorer leur forme et mener une vie plus saine.

Je suis ravi de voir tant de gens se présenter aujourd’hui, pour le week-end de l’Aïd, surtout que les conditions météo étaient loin d'être idéales ce matin.

Que 260 cyclistes viennent participer montre que la réputation du Spinneys Dubai 92 Cycle Challenge augmente.

Une fois de plus, nous proposions plusieurs niveaux, des personnes qui essaient juste d’améliorer leur forme aux gars qui surveillent leur temps à chaque course de cumul en vue de la course principale en décembre. »

Toutes les informations sur les courses de cumul et le Spinneys Dubai 92 Cycle Challenge, ainsi que les courses d’entraînement hebdomadaires de Dubaï sont en ligne sur www.cyclechallenge.ae. – Sport 360°

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

La plus grande montgolfière du monde volera dans le ciel émirien

Publié le 12/10/2012


Bonne nouvelle pour ceux qui aimeraient voir les E.A.U. du ciel : la plus grande montgolfière du monde arrivera aux E.A.U. le 17 octobre. Une fois entièrement gonflée, elle atteint la taille d’un immeuble de 11 étages.

Balloon Adventures Emirates, société spécialisée dans les aventures en montgolfière, présente A6-BOB, la nouvelle venue, cette saison, dans son parc de montgolfières.

« BOB n’est pas juste une montgolfière de plus : c’est la plus grande montgolfière du Moyen-Orient. Une fois entièrement gonflée, elle atteint 40 mètres de haut, soit la hauteur d’un immeuble de 11 étages. »

Le 17 octobre 2012, le ballon sera présenté aux amateurs de montgolfière et aux médias. Cette entreprise prétend être la plus grande compagnie de montgolfières du monde.

« BOB a été construit en 2012, grâce aux technologies de pointe en matière de montgolfière. Ce ballon a été fabriqué par le plus grand fabricant de montgolfières du monde, ULTRAMAGIC, qui a produit ce modèle N-500 à la pointe du progrès. BOB a une licence lui permettant de transporter un maximum de 30 passagers, mais Balloon Adventures Emirates n’emmènera que 24 passagers par vol, pour laisser plus d’espace à ses précieux clients » d’après la déclaration officielle.

« L’aventure en ballon commencera juste avant l’aube, afin de profiter du lever de soleil sur les dunes du désert. Après le décollage, le voyage durera environ une heure, comme si un tapis volant survolait une mer époustouflante de dunes de sable rouge, pour essayer de repérer des chameaux locaux ou les gazelles en liberté qui occupent encore la zone de vol » expliquait Middle East Newswire.

Balloon Adventures Emirates, créé aux E.A.U. en 2005, compte certains des pilotes commerciaux les plus expérimentés du monde. La société a une licence de la Direction générale de l’aviation civile (certificat d’exploitant aérien AT024). Tous les ballons font l’objet d’un programme de maintenance strict, avec des vérifications régulières dans les ateliers de la société. – Emi

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Le DED d’Abu Dhabi et l’UNDP s’unissent pour lancer le premier Rapport sur le développement humain à Abu Dhabi

Publié le 09/10/2012


Le DED (Département du Développement Économique) d’Abu Dhabi et l’UNDP (Programme de Développement des Nations Unies) préparent le lancement du premier Rapport sur le Développement Humain à Abu Dhabi, mardi 9 octobre 2012, à l’Intercontinental Hotel.

Ce rapport n’est pas juste un travail académique de niveau mondial, il sert de référence pour connaître l’état du développement de l’émirat d’Abu Dhabi, car il évalue les points forts et les points faibles au sein de la communauté.

Cet événement devrait rassembler plus de 300 représentants officiels de gouvernement, décisionnaires et délégations principales de la société civile et du monde universitaire.

Les quatre discours introductifs seront prononcés, respectivement, par Cheikh Nahyan ben Moubarak Al Nahyan, Ministre émirien des Études supérieures et de la Recherche scientifique, suivi de Paolo Lembo, Coordinateur des Nations unies aux E.A.U., représentant local du programme de développement des Nations Unies, de Mohammed Omar Abdoullah, Sous-secrétaire du DED à Abu Dhabi, et du Dr. Mohammed ben Huwaïdin, Professeur associé et Président du département de science politique, Université des E.A.U., principal auteur du Rapport sur le développement humain à Abu Dhabi (ADHDR).

Ce premier rapport sur le développement humain à Abu Dhabi portera sur le développement humain dans l’émirat d’Abu Dhabi, notamment sur ses divers aspects, avec un chapitre sur les statistiques, pour lequel l'indice de développement humain (IDH) a été calculé spécifiquement pour Abu Dhabi, et des chapitres sur la démographie, l'enseignement, l'emploi et l'économie, en définissant « l'économie de la connaissance » et en mettant en valeur la Vision 2030. – Emirates News Agency, WAM

– Emirates News Agency, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Real Madrid à la recherche de talents émiriens avec l’inauguration, à Dubaï, d’une académie de football

Publié le 02/10/2012


L’organisation Baniyas Investment and Development a annoncé l’inauguration, aujourd’hui à Dubaï, de la nouvelle académie de football de la Fondation Real Madrid, laquelle ouvrira ses portes au Stade municipal de Dubaï à la suite de l’énorme succès de l’académie d’Abu Dhabi.

L’académie, qui vise à encourager l’adoption d’un mode de vie sain et à créer des liens communautaires, a été inaugurée par le Directeur technique Adolfo Sánchez Muñoz, qui a mis un groupe de 16 enfants à l’épreuve devant une centaine d’invités.

Le représentant du Real Madrid a démontré certains des programmes d’entraînement que la Fondation propose, lesquels étaient tous centrés sur les aspects techniques, sociaux, éducatifs et moraux, ainsi que sur les interventions tactiques sur le terrain.

Sánchez Muñoz a réitéré que la Fondation avait pour objectif premier de promouvoir les valeurs intrinsèques du sport en tant qu’outil éducatif dans le développement global de ceux qui le pratiquent.

« La Fondation Real Madrid se réjouit de travailler à la promotion des valeurs sportives en tant qu’outil éducatif pour le développement des jeunes aux E.A.U. », a-t-il dit.

Et d’ajouter : « Les séances proposées actuellement par les entraîneurs s’inscrivent dans le cadre de nos efforts visant à maintenir les mécanismes de supervision, de coordination et d’évaluation qui permettent d’assurer le fonctionnement parfait de l’académie de football de la Fondation Real Madrid. »

Les participants qui s’inscrivent pour 12 semaines à ce programme bénéficieront d’une chance de gagner des voyages gratuits à Madrid (Espagne), où ils rejoindront le troisième Camp de l’équipe du Real Madrid, prévu prochainement.

Le tirage au sort, qui aura lieu vers la fin de la saison 2012/2013 en cours, permettra de choisir 3 gagnants de l’académie d’Abu Dhabi et 3 autres de l’académie de Dubaï. – Sport 360°

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Les E.A.U. remportent une autre médaille paralympique

Publié le 07/09/2012


Londres : l’Émirien Mohammed Hammadi a remporté, mardi, la médaille d’argent en finale du 200 mètres dans la catégorie T34 aux Jeux paralympiques de Londres.

Hammadi a réalisé un temps de 29,03 secondes. Antérieurement, Hammadi avait établi un nouveau record paralympique en remportant les épreuves éliminatoires. Hammadi est un citoyen de l’émirat de Sharjah.

Parallèlement, Son Altesse le Dr Cheikh Sultan Bin Mohammed Al Qasimi, Membre du Conseil suprême et Souverain de Sharjah a rendu visite mercredi à la délégation olympique émirienne présente aux Jeux olympiques 2012 se déroulant actuellement à Londres. Cheikh Sultan a félicité l’équipe des exploits réalisés par les sportifs émiriens Abdulla Sultan Al Aryani, qui a remporté une médaille d’or aux Jeux paralympiques de Londres 2012 dans l’épreuve de tir à la carabine à 50 m couché - catégorie R6, et Mohammed Hammadi, qui a obtenu la médaille d’argent au 200 mètres – catégorie T34.

Son Altesse Cheikh Mohammed Bin Rashid Al Maktoum, Vice-Président, Premier Ministre et Souverain de Dubaï, et Cheikh Mohammed Bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d’Abu Dhabi et Vice-Commandant suprême des forces armées des E.A.U. ont salué le soutien apporté par Cheikh Khalifa aux athlètes qui participent aux Jeux paralympiques.

Exprimant ses meilleurs vœux de succès à l’équipe, Cheikh Sultan a exhorté les sportifs à remporter encore davantage de championnats et à maintenir leur excellente performance.

Étaient présents à la réunion le second adjoint du président du Comité national olympique émirien (UAE NOC) Mohammed Fadhel Al Hamili et l’ambassadeur des E.A.U. au Royaume-Uni, Abdul Rehman Almutaiwee.

Hamili a remercié Cheikh Sultan de sa visite et s’est engagé à appuyer tous les efforts visant à mettre le sport national émirien davantage en évidence lors de manifestations internationales.

Par ailleurs, Cheikh Hamdan Bin Mohammed Bin Rashid Al Maktoum, Prince héritier de Dubaï et président du Conseil exécutif de Dubaï, a félicité les athlètes par téléphone.

Cheikh Hamdan a exprimé ses meilleurs vœux à tous les membres de la délégation émirienne à Londres, leur souhaitant de remporter de nombreux autres championnats afin de faire connaître le sport national émirien lors de manifestations internationales. – The Gulf Today

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

La montgolfière émirienne remporte le 1er prix du Festival international de montgolfières en Pologne

Publié le 29/08/2012


La montgolfière émirienne a fait des vagues en Europe, en remportant la coupe du 28e Festival international de montgolfières en Pologne.

Les aéronautes émiriens ont dépassé leurs rivaux européens, notamment les Français et les Norvégiens.

Le Capitaine Abdoul Aziz Al Mansouri, pilote de la montgolfière émirienne, a déclaré à son retour de Pologne que l’équipe qui pilotait une montgolfière arborant le portrait de Son Altesse le Général Cheikh Mohammed ben Zayed Al Nahyan, Prince Héritier d’Abu Dhabi et Commandant Suprême Adjoint des Forces armées des Émirats, avait fait une superbe démonstration pour gagner le titre.

Il a rendu hommage au Lt. Général S.A. Cheikh Saïf ben Zayed Al Nahyan, Premier Ministre Adjoint et Ministre de l’Intérieur, pour son soutien considérable à l’équipe d’Abdoul Rahman Naqi, chef d’équipe, a dit que l’équipe se préparait à obtenir le titre de Montgolfière Khalifa lors du 6e Championnat de montgolfières des E.A.U., en décembre 2012

Le projet de la montgolfière émirienne est d’apporter le message de paix des Émirats Arabes Unis à d’autres pays du monde grâce à la majesté et à la dignité des montgolfières. – Emirates News Agency, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Signature de la charte des Olympiades scolaires des EAU

Publié le 14/08/2012


La charte des Olympiades scolaires des Émirats arabes unis a été signée dimanche par le Comité olympique national, le ministère de l'Éducation, le ministère de la Santé et l'Autorité générale responsable de la protection de la jeunesse et des sports, en présence de Son Altesse Cheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum, Vice-président et Premier Ministre des E.A.U. et Souverain de Dubaï.

La signature de la charte fait suite à l'approbation par le cabinet du Projet des Jeux olympiques scolaires qui a pour but d’accroître la participation des élèves aux activités sportives ainsi que de découvrir de jeunes sportifs de talent et de les encourager.

À la cérémonie de signature, assistaient également le Président du Comité olympique national, Cheikh Ahmed Bin Mohammed Bin Rashid Al Maktoum, le Ministre de l'Éducation Humaid Mohammed Obaid Al Qattami ainsi que le Ministre intérimaire de la Santé et Président de l'Autorité générale chargée de la protection de la jeunesse et des sports, Abdul Rehman Al Owais.

Le projet vise également à préparer une nouvelle génération d'athlètes olympiques, à faire connaître les Jeux olympiques et à promouvoir leurs principes, ainsi qu’à sensibiliser le public au rôle important de l'activité physique dans la santé.

Le Président du Comité olympique national Cheikh Ahmed Bin Mohammed Bin Rashid Al Maktoum a observé : “Le Projet des Jeux olympiques s'appuie sur l'approche établie par le Président, Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, qui préconise d'encourager la jeunesse et de développer ses capacités. Il concrétise également la philosophie de Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, Vice-Président et Premier Ministre des EAU, et Souverain de Dubai, auteur de la stratégie du gouvernement, qui fait des établissements scolaires et du sport à l’école le fondement sur laquelle s'appuieront les talents prometteurs capables de faire progresser les Émirats dans les arènes sportives internationales.” Al Qattami a déclaré : “Le ministère de l'Éducation a adopté le Projet des Jeux olympiques car ses objectifs sont conformes à la stratégie du ministère ainsi qu'à son désir de sensibiliser les citoyens à l'importance du sport et de l'activité physique pour la santé. M. Al Owais a observé que le Projet est conforme aux principaux volets de la stratégie du ministère de la Santé. Le ministère a donné la priorité au projet dans les efforts qu'il déploie pour sensibiliser les élèves au rôle du sport et de l'activité physique dans la prévention des maladies et la protection de la santé publique. Le Projet des Jeux olympiques scolaires récemment approuvé prévoit le lancement de compétitions sportives dans toutes les écoles publiques du pays, la création de fédérations sportives dans les académies visant à préparer les élèves talentueux conformément au règlement olympique à se qualifier pour les finales des Jeux olympiques scolaires. Il s'agit de l'ensemble des élèves de moins de 18 ans inscrits dans un établissement d'enseignement de l'État.
En outre, le projet prévoit la création, dans les académies, de centres sportifs qui permettront aux élèves de s'entraîner et de développer leurs compétences conformément au plan technique approuvé par le Comité olympique national et en partenariat avec les fédérations membres. – Emirates News Agency, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Maintenir en forme les chevaux champions des E.A.U.

Publié le 03/08/2012


Ce n’est pas seulement les humains qui souffrent dans la chaleur accablante de l’été en tenant de rester en forme et en bonne santé.

Les chevaux, entraînés toute l’année pour certaines des courses les plus prestigieuses du pays, doivent aussi rester en forme.

Contrairement à leurs homologues arabes, utilisés pour les courses d’endurance sur longue distance, les chevaux européens sont utilisés pour le dressage et le saut d’obstacles. Comment leur compagnons humains, ils ne sont pas habitués à une telle chaleur.

Paul McAuley, gérant du Centre équestre des Émirats, qui possède 50 chevaux de course sur les 152 occupant ses écuries, a dit qu’il ne pouvait pas leur permettre de se reposer tout l’été car ils concourent à de très hauts niveaux, non seulement aux E.A.U., mais aussi en Europe.

« Nous les exerçons, mais aux deux-tiers de ce qu’ils font d’habitude, explique-t-il. Nous les sortons encore plus tôt, près 5h30 ou 6h du matin, puis après 17 h pendant une heure. »

Abdullah Al Marri, 28 ans, champion émirien de saut d’obstacles, qui concours depuis plus de 10 ans dans des courses telles que la Coupe du monde de Dubaï, est basée au centre. « Les changements climatiques sont un vrai problème quand les chevaux sont élevés en Europe, » explique-t-il.

Ces chevaux doivent être protégés de la chaleur et, ainsi, sont gardés dans des écuries climatisées.

« Ils s’exercent tôt le matin ou au coucher du soleil, quand la chaleur est moindre, » ajoute-t-il.

Pour les maintenir en forme, ils sont promenés à la main ou utilisent un appareil de marche automatique, comme un tapis roulant, mais avec un ventilateur, pour réduire la température, de juin à juillet.

« Nous ne les faisons sortir que deux fois par semaine, mais ils doivent quand même bouger et l’appareil nous aide beaucoup, » poursuit-il.

Ils n’ont pas à être sellés et bridés. La quantité de travail qu’ils font pendant le reste de l’année est bien supérieur à celle de l’été, où ils concourent deux ou trois fois par semaine et par course, trois fois par mois, avec seulement une semaine de repos par mois. Cela fait beaucoup d’entraînement. »

Certains des chevaux les plus expérimentés vont concourir en Europe pendant l’été, tandis que les jeunes restent ici pour se reposer.

« Quand la température monte, en avril et mai, les concours se déroulent en intérieur et la majorité de notre travail en extérieur s’effectue après 18h, explique-t-il. Quand il fait extrêmement chaud, nous ne les sortons pas. »

En été, les chevaux sont emmenés à une piscine où le personnel peut les accompagner quand ils nagent.

« Ils aiment beaucoup l’été, poursuit-il. Leurs muscles continuent à s’entraîner pour qu’ils soient en forme en octobre. Ils restent ainsi en bonne santé. »

Christine Khairallah, la gérante, surveille la nutrition des chevaux, d’autant plus importante quand il fait chaud. Pour que les chevaux n’aient pas trop chaud, on tond leur poil.

« Nous devons vraiment veiller à ce qu’ils ne se déshydratent pas, explique-t-elle. Nous leur donnons plus de sel et d’électrolytes. »

Un cheval déshydraté est facile à repérer, selon elle, car sa peau reste aplatie quand on la pince et l’animal devient léthargique. « Nous devons nous en tenir à l’alimentation manuelle, pour vérifier la quantité d’eau qu’ils boivent, sinon, ils ne boivent pas assez. »

Pippa, le cheval de Shirley Drayton, concourt avec elle depuis 11 ans. Elle l’a fait venir du Royaume-Uni quand elle a emménagé ici, il y a trois ans. Elle dit que l’été, malgré la chaleur, est une époque vitale pour continuer à faire bouger les chevaux, tout en leur permettant de récupérer mentalement d’une saison de courses chargée.

« En été, je fais ce que je n’ai pas le temps de faire en hiver, explique-t-elle. Je laisse Pippa marcher où elle veut dans le paddock, sans programme. Nous ralentissons les activités quand la chaleur monte et je viens ici plus tôt, avant le soleil. »

Ali Al Muhairi, champion d’endurance émirien, dit que, pendant l’été, il est vital pour les chevaux de concours comme pour les cavaliers de ralentir, en réduisant les trajets d’entraînement de 80 km à 6 ou 12 km.

« En été, les chevaux doivent se reposer, alors nous nous arrêtons pour faire des pauses et laisser le cheval boire. Puis nous les lavons à l’eau pour leur faire plaisir. »

Comme leurs homologues du saut d’obstacles, ils ont besoin de s’exercer en piscine et sur l’appareil à marche, mais sont beaucoup plus habitués à la chaleur, si bien que peu d’entre eux sont en écurie climatisée.

« Certains aiment être dehors ou juste s’allonger. D’autres respirent fort, si bien qu’il faut les surveiller. » – The National

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Jeux olympiques 2012 : les feux sont braqués sur Cheikh Saeed

Publié le 31/07/2012


L’espoir de médaille d’or émirien, Cheikh Saeed bin Maktoum bin Rashid Al Maktoum, entame les jeux olympiques d’été 2012 de Londres alors que l’épreuve de skeet démarre, ici, aux Royal Artillery Barracks de Woolwich, lundi.

Trente-six tireurs, dont cinq Arabes, vont se disputer les précieuses médailles. Outre les E.A.U., le Qatar sera représenté par Nasser Al Attiya, le plus grand tireur koweïtien Abdullah Al Rashidi figure parmi les favoris pour le titre de champion, Majid Al Tamimi incarnera les espoirs saoudiens et l’Égypte sera représentée par Mustafa Hamdi et Azmi Mahliya.

Il était prévu à l’origine que les épreuves se dérouleraient au Centre national de tir de Bisley, dans le Surrey, et la solution provisoire offerte par les Royal Artillery Barracks (qui se trouve dans la zone du fleuve) a été adoptée après que le Comité olympique international ait émis des réserves quant à la distance entre Londres et Bisley.

Le champion du monde de skeet, le tireur cypriote Georgios Achilleos, figure parmi les favoris pour le titre, outre les maîtres de ce sport représentant la Grande-Bretagne, l’Italie, l’Allemagne et la France.

Cheikh Saeed dit avoir bon espoir que sa quatrième participation aux jeux sera couronnée de succès.

Selon le Général de brigade Ahmed Al Raisi, président de l’Association émirienne de tir, tous les regards sont tournés vers Cheikh Saeed dans l’espoir qu’il imitera le grand exploit de Cheikh Ahmed bin Hasher Al Maktoum, médaille d’or de double trap aux jeux d’été 2004 d’Athènes.

« Nous espérons que l’histoire va se répéter et que le travail acharné de Cheikh Saeed durant la période de préparation portera ses fruits. Les E.A.U. sont représentés par trois tireurs aux épreuves de skeet, de ball-trap et de double trap et très nombreux sont ceux qui espèrent les voir grimper sur le podium », a-t-il ajouté. – Khaleej Times

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Londres 2012 : nageur émirien réaliste quant à ses visées olympiques

Publié le 27/07/2012


Le nageur de Dubaï, Mubarak Salem Al Besher, est prêt à pousser ses limites lorsqu’il plongera, samedi, dans la piscine du Centre aquatique du parc olympique.

Al Besher espère réaliser sa meilleure performance personnelle et finir en un temps qui lui permettra de se distinguer en tant qu’Émirien et Arabe. Al Besher, tout comme son entraîneur américain Jay Benner, ont des objectifs réalistes pour le nageur de 24 ans, qui fera ses débuts olympiques lors de l’épreuve du 100 mètres brasse hommes.

Mais Al Besher avoue qu’il est souvent accablé devant les attentes irréalistes des Émiriens. « Ceux qui connaissent le sport comprennent la réalité et nourrissent des attentes raisonnables. Mais ceux qui ne le connaissent pas me disent des choses comme : « Inchallah tu vas te rendre à Londres et décrocher une médaille », a confié Al Besher à 360°.

« Je ne réponds qu’à ceux qui comprennent et je leur explique mes chances réalistes. Mais à ceux qui ne comprennent pas, je donne un exemple.

Je leur demande de regarder la différence entre l’équipe nationale de football du Brésil et celle des E.A.U. et ils me répondent toujours qu’il y a une « grande différence ». Je leur dis alors que la différence entre l’équipe de natation des E.A.U. et celle des U.S.A. est du même ordre.

Benner, qui travaille avec Al Besher depuis 18 mois, estime que l’investissement personnel de l’Émirien et son attitude à l’égard du travail lui permettront de s’améliorer de plus en plus, en gardant un œil fixé sur les jeux olympiques de Rio en 2016. – Sport 360°

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Al-Wasl salue son nouvel entraîneur comme « l’un des meilleurs »

Publié le 20/07/2012


Al-Wasl espère que la nomination de son nouvel entraîneur, Bruno Metsu, conduira le club à la gloire la saison prochaine.

Le club de Dubaï prévoit que son nouvel entraîneur prendra ses fonctions au stade de Zabeel la semaine prochaine, après la signature par le Français d’un contrat de deux ans en remplacement de Diego Maradona.

Ayant licencié la légende argentine, Al-Wasl a contacté sans perdre de temps l’homme qui a conduit les E.A.U. à leur victoire historique lors de la Coupe du Golfe des nations en 2007.

« Une fois que ses voyages seront confirmés, il parlera à la presse, mais ce ne sera pas avant son retour [à Dubaï], a déclaré un porte-parole. Il reprendra ensuite immédiatement le travail à son nouveau poste. Actuellement, il est en train de régler des affaires personnelles. Metsu a signé, mais il est reparti du pays. »

Metsu est une autre célébrité à se retrouver à la tête du stade de Zabeel après le mandat de 14 mois de Maradona, qui a été limogé par le nouveau conseil d’administration du club en raison de mauvais résultats. En effet, Al-Wasl n’a atteint que la 8e place lors de la dernière saison de la ligue professionnelle.

Metsu revient aux Émirats après une absence de quatre ans, ayant quitté le poste d’entraîneur de l’équipe des E.A.U. pour prendre en mains l’équipe nationale qatari. Son CV d’entraîneur fait état d’accomplissements remarquables auprès de différents clubs et pays.

Les fans d’Al-Ain ont de très bons souvenirs de ses deux années passées là-bas car c’est avec lui qu’ils ont été vainqueurs de la Ligue des champions asiatiques 2003 et qu’ils ont remporté deux fois la Ligue des E.A.U. Metsu a également mené le Sénégal en quarts de finale de la Coupe du monde 2002 et remporté le Championnat du Qatar de football (Qatar Stars League) avec Al-Gharafa.

Al-Wasl espère que l’entraîneur de 58 ans saura conduire son nouveau club, le 14e de sa brillante carrière d’entraîneur, à la victoire, car il vise son premier titre de champion de la ligue professionnelle depuis 2007.

« C’est l’un des meilleurs et des plus renommés de la région. Après les mauvais résultats de la saison dernière, le nouveau conseil d’administration souhaitait remettre de l’ordre dans le club et nous avons placé notre confiance en Bruno Metsu », a observé une source au sein du club.

« Ses réalisations dans la région sont considérables et il connaît la mentalité des joueurs ici ainsi que le type de football qu’il faut jouer, donc nous attendons de lui de bons résultats.

Metsu possède l’expérience dont nous avons besoin et nous sommes persuadés qu’avec lui à la barre et les joueurs que nous espérons engager la saison prochaine nous figurerons en tête du palmarès avec le reste des meilleures équipes des E.A.U.

En attendant, les préparatifs en vue d’une fête d’adieu pour Maradona pourraient bien être abandonnés car il n’est pas revenu aux E.A.U. depuis son renvoi la semaine dernière, une décision qu’il n’a pas acceptée.

« Nous ne savons pas ce qu’il a décidé et s’il reviendra ou non, a ajouté le porte-parole. Mais le club n’a reçu aucune confirmation pour la fête d’adieu. Elle n’aura certainement pas lieu prochainement. » – Sport 360°

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Khadija, jeune émirienne, appelée à entrer dans l’histoire

Publié le 17/07/2012


Najwan El Zawawi ne visait pas les jeux olympiques lorsqu’elle est arrivée il y a quatre ans pour mettre en place un programme d’haltérophilie aux E.A.U. Elle avait tout simplement l’intention de recruter quelques jeunes filles qui seraient autorisées par leurs parents à prendre part à ce sport, ce qui n’était pas une tâche mince vu qu’aucun pays du Golfe n’avait jamais formé d’équipe féminine.

Le nombre de lycéennes fréquentant le gymnase d’entraînement de l’équipe à Dubaï a maintenant atteint deux chiffes et, cette année, la persévérance d’El Zawawi, ancienne championne olympique égyptienne d’haltérophilie, a été récompensée. L’équipe émirienne a suffisamment bien réussi aux Championnats asiatiques d’haltérophilie pour s’assurer une place aux jeux olympiques de Londres, une première pour un pays du Golfe.

« Il y a quatre ans, je n’aurais jamais pensé qu’il nous soit possible d’atteindre les jeux olympiques, a observé Zawawi, qui a pris part aux jeux de Sydney en 2000 dans la catégorie des 69 kg. Mais nous sommes ensuite allées en Corée du Sud et avons planifié comment, en tant qu’équipe, nous pourrions nous assurer une place aux jeux olympiques. Notre plan était meilleur que celui d’autres pays. Nous savions que nous avions plus de chances de nous qualifier dans les catégories lourds et super-lourds. »
Quatre jeunes filles sont rentrées aux E.A.U. pour se disputer une seule place et c’est Khadija Mohammed, une étudiante de 17 ans au sourire désarmant, qui a été choisie. Elle ne fait de l’haltérophilie que depuis deux ans, mais elle a aujourd’hui une chance d’entrer dans l’histoire dans la catégorie des 75 kg.

« Je suis si ravie ; je vais me pousser et travailler dur pour gagner une médaille », a déclaré Khadija, s’efforçant de se faire entendre au-dessus du fracas des haltères et des rires de ses coéquipières pratiquant l’arraché et l’épaulé-jeté.

« Je serai si heureuse de représenter les E.A.U. et d’accomplir quelque chose pour le pays. »

Non seulement Khadija entrera dans l’histoire comme la première femme haltérophile du Golfe à participer aux jeux olympiques, mais comme la première émirienne à se qualifier inconditionnellement pour ces jeux.

Les E.A.U. ont envoyé leurs deux premières femmes, dont Cheikha Maitha Bint Mohamed Bin Rashid Al Maktoum, aux jeux olympiques en 2008, mais elles avaient toutes deux reçu une wild-card (invitation) du Comité olympique international.

On ne s’attend pas à ce que Khadija remporte une médaille parce qu’elle a moins d’expérience que les favorites dans sa catégorie de poids, parmi lesquelles la russe Nadezda Evstyukhina, la Kasakh Svetlana Podobedova et l’espagnole Lidia Valentin. Elle n’a fini que septième aux épreuves de qualification. Toutefois, le fait d’arborer sur le podium les couleurs du drapeau émirien contribuera dans une large mesure à l'établissement de ce sport en tant que discipline féminine dans la région.
« Les gens seront choqués d'apprendre qu'une fille (des E.A.U.) y prendra part », a observé Khadija. Sa coéquipière et amie, Alanood Abdulla Faraj, a ajouté que la participation de Mohammed aux jeux de Londres sera une aubaine pour les femmes.

« On m'a dit que ce n'était pas pour les femmes, a dit Faraj. Les femmes peuvent faire plus. Il y a des femmes ministres et d'autres qui sont chefs d'État. Le statut des femmes ne peut être que rehaussé par la participation à ce sport. » - The Gulf Today / Associated Press

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Man City présente le trophée de Premier League à Abu Dhabi

Publié le 01/06/2012


Le trophée de la Premier League britannique est présenté à Abu Dhabi par Manchester City à l’occasion de leur tournée de champion.

La coupe en argent était exposée à la Manchester City School of Football, à l’Officer's Club, et présentée par Mike Summerbee, qui faisait partie de l’équipe de City lorsqu’elle a remporté la finale de la coupe d’Angleterre en 1969.

M. Summerbee a dit qu’il espérait que la présence du trophée inspirerait les futurs footballers.

« S’ils veulent ressembler à leurs héros, il faut qu’ils portent leur attention sur leurs joueurs favoris et se disent qu’ils veulent être comme eux », a-t-il observé.

« Ils peuvent se dire : « Je veux être le premier jeune émirien à quitter les E.A.U. pour participer aux matchs de Premier League ». Quelle ambition formidable ! Imaginez un peu ce que cela doit représenter pour un jeune émirien d’aller jouer en première division. »

M. Summerbee a précisé que les E.A.U. posaient les fondations qu’il fallait pour assurer le succès à l’avenir.

« Une année, deux ou trois jeunes émiriens sortiront d’ici et joueront dans des matchs de première division [anglaise], a-t-il ajouté. C’est ça l’objet. C’est l’ambition de chacun de réussir. »

Les élèves de l’école ont eu la permission de se faire photographier à côté de la coupe, sous l’œil vigilant de ses deux gardes du corps. Toutefois, personne n’a pu la tenir entre ses mains.

« Voir le trophée m’a donné envie de faire encore plus de foot », a observé Alex Cowie, 7 ans, supporter écossais de City. Alex a regardé la finale serrée de la saison, mais son club, qui avait deux buts de retard, est revenu en force pour remporter le titre.

« J’ai trouvé ça formidable - de se reprendre pour marquer deux buts dans le temps additionnel, a-t-il dit. J’ai pensé plusieurs fois que ça n’arriverait jamais. »

Pour Manuel Innocenti, jeune italien de sept ans, le trophée est une inspiration.

« J’ai cru qu’ils allaient perdre le match final, a observé Manuel. J’étais triste vers la fin, et puis ils ont marqué et tout a changé. Je veux jouer pour Manchester City. »

Simon Hewitt, entraîneur chef à la Manchester City School of Football, a constaté que le nombre d’inscrits avait augmenté depuis la victoire de City.

Le trophée fera le tour des établissements scolaires et des sociétés aujourd’hui, avant d’être exposé au magasin du club, CityStore, à Abu Dhabi dans le Marina Mall durant le week-end. – The National

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Sous-marin et fabuleux !

Publié le 04/05/2012


Les projets imaginatifs de Dubaï mettent à nouveau l’émirat en vedette. En effet, Drydocks World a révélé des éléments remarquables concernant la construction d’un hôtel sous-marin au large de la côte de l’émirat.

Dans une déclaration publiée mercredi, la société indique qu’elle a signé un accord avec une société suisse en vue de l’aménagement du World Discus Hotel, ensemble de structures en formes de vaisseau spatial qui comprendra une partie habitable submergée.

Cette annonce arrive un mois seulement après que Drydocks World se soit placée sous la protection de la Loi sur l’insolvabilité à Dubaï et à Singapour, dans une tentative de restructuration de sa dette de 2,2 milliards de dollars.

Drydocks World a dévoilé un marché passé avec BIG InvestConsult — qui détient les droits technologiques afférents au projet — en vue de la construction d’un hôtel sous-marin qui se présentera sous la forme d’une série de disques énormes reliés entre eux par un réseau de structures construites sous la mer et au-dessus de l’eau, dont une hélistation.

« L’ouvrage... élève les aménagements de loisirs sous-marins à un niveau de fonctionnement novateur sans précédent », déclare la société suisse sur son site Web. BIG, qui est en pourparlers avec d’autres investisseurs, a affirmé qu’elle financera l’hôtel.

« Drydocks and Maritime World a été désignée comme entreprise principale exclusive pour la construction des villes et hôtels de conception nouvelle prévus au Moyen-Orient », selon une déclaration de Drydocks.

C’est à Dubaï que se situent les îles en forme de palmier et de planisphère conquises sur la mer, la tour la plus haute du monde, une station de ski couverte et la ligne de métro entièrement automatique (sans conducteur) la plus longue du monde.

La société suisse a déclaré qu’elle prévoit de construire l’hôtel sous-marin au large de la côte de Dubaï et d’Abu Dhabi.

Khamis Juma Buamim, Président de Drydocks World, a confié aux médias que la société emploierait pour la fabrication des structures des techniques semblables à celles qui sont utilisées pour la construction de plates-formes pétrolières en s’inspirant de sept types de conception. Chacune coûtera entre 50 et 120 millions de dollars (183,5 et 440,4 millions de dirhams).

Les sociétés ont déclaré que deux aménagements auxquels seront rattachés cinq hôtels sont prévus au Moyen-Orient. On a également l’intention de construire un laboratoire de recherche sur l’environnement marin. – Gulf News

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

L’équipe olympique de football des E.A.U. qualifiée aux jeux olympiques de Londres

Publié le 16/03/2012


L’équipe olympique de football des E.A.U. a battu hier ses hôtes ouzbeks 3-2, à Tachkent, lors du sixième et dernier match de qualification du deuxième groupe asiatique.
Le Président, Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan a félicité les joueurs, l’entraîneur et le personnel technique de la qualification de l’équipe émirienne aux jeux olympiques de Londres 2012 cet été.
Cheikh Khalifa a salué l’événement historique que représente la toute première qualification de l’équipe de football émirienne à des jeux olympiques. « Nous sommes persuadés que cet exploit vous motivera encore davantage et que vous remporterez d’autres victoires lors des épreuves olympiques de Londres cet été. Cette victoire vient s’ajouter aux celles qu’ont remportées nos équipes dans différents sports et épreuves », a déclaré le Président émirien.
Cheikh Khalifa a salué les efforts déployés par les Présidents passés et actuel de la Fédération émirienne de football et l’énorme travail de préparation de l’équipe, qui a ainsi été en mesure de remporter cette grande victoire historique. - Emirates News Agency, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Le second festival international de la fauconnerie prend son envol

Publié le 13/12/2011


Sous le patronage de Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, Président des E.A.U., le second Festival international de la fauconnerie a pris son envol hier dans la ville d’Al Ain, aux Émirats Arabes Unis. Ce festival est organisé par la Direction de la culture et du patrimoine d’Abu Dhabi (ADACH) en collaboration avec l’Emirates Falconers' Club (Club des fauconniers des Émirats) et le Council of British Falconers (Conseil des fauconniers britanniques).
Mohammed Khalaf Al Mazrouei, Conseiller à la culture et au patrimoine de la Cour de S.A. le Prince héritier d’Abu Dhabi et Directeur général de l’ADACH, a souligné que cette manifestation internationale a pour objet de célébrer l’inscription d’Al Ain au patrimoine matériel mondial de l’UNESCO et de commémorer la première Conférence internationale sur la fauconnerie (IFC), laquelle fut inaugurée en décembre 1976 par le regretté Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan, que Dieu bénisse son âme, dans le but de préserver la fauconnerie comme important élément du patrimoine national des E.A.U. et d’attirer l’attention sur les efforts déployés par le pays pour préserver son environnement et son patrimoine.
Non seulement le festival célèbre l’inscription d’Al Ain au patrimoine matériel mondial de l’UNESCO, mais il assure la promotion d’Abu Dhabi en tant que destination exceptionnelle de tourisme culturel et lieu d’échange et de dialogue entre les cultures et les peuples.
« L’ADACH intensifie ses préparatifs organisationnels, logistiques, promotionnels et médiatiques en vue d’accueillir cette manifestation unique en son genre, décrite par les spécialistes internationaux comme le plus grand rassemblement de fauconniers jamais vu jusqu’ici dans le monde », a déclaré Abdallah Al Qubaisi, Directeur du festival et Directeur du service de la Communication à l’ADACH.
« Grâce à la multiplicité de ses activités et de ses attentes au niveau du patrimoine, de l’art, de la culture et de la recherche, le festival attirera des milliers de visiteurs et de touristes, ainsi que l’attention de centaines de médias locaux, arabes et internationaux », a ajouté Qubaisi.
Nick Fox, Responsable technique du festival et membre du Conseil d’administration du Falconry Heritage Trust au Royaume-Uni, a observé que la fauconnerie « n’avait encore jamais fait l’objet d’une aussi grande manifestation internationale – et que cela ne se reproduirait probablement jamais ! »
« Nous pensions que la fauconnerie était pratiquée dans 65 pays seulement. Toutefois, environ 80 pays nous ont répondu lorsque nous avons annoncé l’organisation de ce festival. Soixante-quinze d’entre eux prendront part à cette session », a précisé Fox.
Dans le discours qu’il adressera à la Conférence, Jevgeni Shergalin, le Secrétaire général du Falconry Heritage Trust (FHT), parlera des efforts déployés par le FHT pour mettre à la disposition du monde entier, sur Internet, tous les objets importants permettant de retracer l’histoire de la fauconnerie (le site prendra le nom de « Musée virtuel de la fauconnerie »).
L’ADACH a décidé, pour la première fois dans son histoire, de créer une archive de documents (archive de la fauconnerie au Moyen-Orient) qui rassemblera les originaux de tous les manuscrits rédigés en arabe portant sur la fauconnerie. Ainsi, non seulement les originaux seront conservés, mais ils deviendront aussi des références scientifiques à la disposition de tous ceux qui s’intéressent à la fauconnerie. - Emirates News Agency, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

La course traditionnelle de salukis apporte du piquant au festival de la fauconnerie

Publié le 13/12/2011


Aboyant et grondant férocement, les salukis (appelés aussi lévriers persans) ont poursuivi des « gazelles » sur la piste de course de chameaux de Remah, lors d’une reconstitution historique de la chasse arabe traditionnelle dans le cadre du second Festival international de la fauconnerie qui a débuté ici hier.
La chasse avec les salukis, qui est une tradition de longue date dans la région, est profondément ancrée dans la culture et le patrimoine locaux. La course a également donné aux propriétaires de salukis d’Arabie pure race l’occasion de tester les qualités de chasseur de leurs lévriers dans un cadre désertique naturel et traditionnel.
Les chiens ont pourchassé des gazelles artificielles, fabriquées spécialement pour la course puisque la loi émirienne interdit la chasse. Une foule énorme d’Émiriens, d’autres résidents et de touristes étrangers a assisté à la course.
Des prix de haute valeur
L’épreuve de deux jours, qui est sponsorisée par l’Emirates' Falconers Club et la Direction de la culture et du patrimoine d’Abu Dhabi (ADACH), a été organisée par le Saluki of Arabia Committee for Race and Beauty Contest (Comité des salukis d’Arabie pour les concours de race et de beauté).
Hamad Al Ghanem, responsable du Comité d’organisation de la course ainsi que Consultant et Directeur du registre des Salukis d’Arabie, a déclaré que 10 courses se dérouleraient à Remah, ville située à quelque 70 km du centre d’Al Ain. Les courses de finale auront lieu à Madinat Zayed les 19 et 20 décembre. Deux voitures, une somme de plus de 500 000 dirhams, et d’autres lots de valeur récompenseront les gagnants.
« Je suis ravi d’organiser la course, car cela nous offre l’occasion de mettre en valeur la beauté et la rapidité incroyable de cette race », a observé Al Ghanem. La course a pour objet de sensibiliser le public aux valeurs traditionnelles et à l’éthique de la vie locale, ainsi que de préserver et de célébrer la race saluki dans son pays d’origine, a-t-il ajouté.
Il a précisé que seuls les salukis d’Arabie pure race sont admis à prendre part aux courses et que les participants venaient des E.A.U. et d’autres pays du CCG. Al Ghanem a dit qu’il avait à cœur de préserver la race saluki et le mode de chasse arabe traditionnel en tant qu’éléments essentiels du patrimoine.
L’une des races les plus anciennes
Les salukis d’Arabie, a-t-il fait remarquer, représentent l’une des races les plus anciennes du monde. « Ils remontent à près de 13 000 ans », a-t-il ajouté. Originaires de la péninsule arabo-persique, ces chiens du désert, qui sont renommés pour leur endurance, leur intelligence et leur loyauté exceptionnelles, furent élevés pour aider les hommes à chasser et attraper le gibier dans le rude climat désertique.
Les salukis d’Arabie sont très appréciés, non seulement pour la chasse mais comme animaux de compagnie.
Des fauconniers venus de 75 pays participent au festival de la fauconnerie.
Des courses de faucon de championnat, disputées sur 400 mètres, auront lieu aujourd’hui et demain à 14h00. Les catégories de faucon ont été décidées par le comité de sélection. Les fauconniers ont le droit de participer en faisant courir plusieurs faucons dans différentes catégories du championnat.
Abdullah Al Qubaisi, Directeur du festival et Directeur du service de la Communication de l’ADACH, a observé que cette manifestation offrait aux fauconniers et aux personnes intéressées par la fauconnerie une occasion d’échanges exceptionnelle. Le festival accueille également un marché traditionnel d’artisanat émirien, ainsi que des courses de faucons et de chameaux.
Manifestation : second Festival international de la fauconnerie
Lieu : Al Ain
Date : du 11 au 17 décembre.
Gulf News

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Hamilton impose sa classe

Publié le 15/11/2011


Sebastian Vettel, champion en titre et grand favori, ayant été contraint d’abandonner la course après une crevaison, Lewis Hamilton, sur McLaren, s’est délecté en plein jour comme sous les projecteurs à décrocher une victoire convaincante lors du Grand Prix Etihad Airways d’Abu Dhabi qui s’est déroulé hier.
Avec un parcours pratiquement sans faute, le champion du monde 2008 a dominé le circuit presque du début à la fin et remporté sa troisième victoire de l’année, augmentant ses chances de finir troisième au classement général du championnat des pilotes puisqu’il ne reste plus que l’épreuve du GP du Brésil.
La soirée a été consternante : Vettel, qui paraissait invincible sur le circuit de Yas Marina après avoir remporté les deux courses précédentes, a dû abandonner dès le deuxième virage, permettant ainsi à Hamilton de franchir la ligne d’arrivée et de dédier sa victoire à sa mère, dont c’était hier l’anniversaire.
Formidable soirée pour McLaren
Hamilton a gagné avec 8,4 secondes d’avance sur Fernando Alonso, deux fois champion F1, sur Ferrari, qui a remporté la deuxième place, alors que Jenson Button a terminé troisième 25,8 secondes derrière faisant de cette soirée un grand succès pour McLaren.
C’était pour Hamilton la 17e victoire de sa carrière et la troisième de cette année, où la saison a été dominée par Vettel.
« Méga job, méga job, les gars, comme d’habitude. Je veux dédier cette victoire à ma mère. Joyeux anniversaire et merci d’avoir fait le déplacement », s’est exclamé Hamilton après sa victoire, le Britannique ayant mis fin à une série de huit courses d’insuccès par ses triomphes en Chine et en Allemagne.
« C’est l’une des meilleures courses de ma carrière. Le circuit est très ardu et c’est difficile de maintenir les écarts tout en préservant ses pneus, je suis absolument ravi. Je reprends l’avion ce soir et je n’oublierai jamais cette course », a déclaré Hamilton.
Étant donné le grand nombre de drapeaux britanniques parmi la foule, la victoire d’Hamilton a été particulièrement acclamée.
« Mes fans m’ont montré un soutien incroyable, a-t-il dit, j’ai été surpris de les voir en si grand nombre et je pense, ou du moins j’espère, que c’était une belle course à regarder. »
C’est la première fois depuis le GP de Corée en 2010 qu’aucun pilote Red Bull ne prend place sur le podium. Mark Webber, qui a fini quatrième et a 233 points, reste dans la course pour la deuxième place au championnat des pilotes au côté de Button (255 points) et d’Alonso (245 points). Felipe Massa sur Ferrari est arrivé cinquième, suivi de Nico Rosberg et de Michael Schumacher sur Mercedes, tandis que les deux pilotes Force India, Adrian Sutil et Paul di Resta, ont décroché les huitième et neuvième places. Gulf News

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

McLaren lance une voiture de sport aux E.A.U.

Publié le 07/12/2010


McLaren Automotive a lancé sa première voiture de sport de série, la MP4-12C, aux E.A.U. dimanche.
Cette voiture deux places, au moteur de taille moyenne, est conçue autour d’un châssis d’une seule pièce en fibre de carbone. Cet élément est un signe distinctif du constructeur, qui est basé au Royaume-Uni. Les représentants de McLaren la décrivent comme une voiture économe en carburant et peu polluante qui pourrait faire son apparition sur les routes émiriennes d’ici septembre prochain. L’automobile, dont la production commencera en début d’année prochaine, coûtera 900 000 dirhams.
Ian Gorsuch, directeur régional pour le Moyen-Orient, l’Afrique et l’Asie-Pacifique, a signalé qu’ils avaient déjà reçu 20 commandes locales, ce qui représente 50 pour cent du quota attribué au pays.
La compagnie a annoncé il y a quelque temps qu’elle lancerait une gamme de voitures de sport routières, mais n’a pas encore donné de précisions. « Alors que dans le passé nous avons converti en une voiture de route le modèle F1, nous avons construit la SLR en partenariat avec Mercedes-Benz, un seul modèle également. Nous travaillons à la création d’une entreprise durable et viable à long terme et il n’est pas possible de réaliser cet objectif en ne construisant qu’une voiture. Par conséquent, nous sortirons d’autres modèles », a déclaré Gorsuch.
George Duncan, directeur général de la division Voitures d’exception d’Al Habtoor Motors, le concessionnaire McLaren des E.A.U., a observé que la compagnie a engagé des pourparlers en vue de l’ouverture de nouveaux halls d’exposition à Abu Dhabi et à Dubaï. Mark Harrison, responsable des communications internes internationales, a précisé que si le lancement de cette voiture suscite un fort intérêt en Europe en raison de la présence de McLaren sur les circuits de Formule 1, l’intérêt s’intensifie également au Moyen-Orient.
« La Formule 1 prend son essor au Moyen-Orient. La SLR a réalisé de belles performances dans ce pays et, le tout additionné, nos performances seront probablement supérieures à celles de nos concurrents au Moyen-Orient », a-t-il ajouté. - Gulf News

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Bin Dalmouk Al-Maktoum obtient la première médaille des E.A.U. aux 16e Jeux asiatiques

Publié le 22/11/2010


Le tireur émirien, Juma Bin Dalmouk Al-Maktoum, a remporté la médaille d’argent en double trap aux 16e Jeux asiatiques se déroulant dans la ville de Guangzhou, en Chine.
Al-Maktoum a touché 182 plateaux, terminant second derrière l’Indien Ronjan Sodhi, qui a décroché la médaille d’or avec 186 plateaux. Cette médaille d’argent est la première remportée par les E.A.U. aux Jeux actuels.
La médaille de bronze est revenue au Qatari Hamad Ali Al-Marri (136+45) à l’issue d’un tir de barrage qui a permis de départager les trois tireurs ex-æquo en troisième place. Emirates News Agency, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

La victoire de l’Espagne au Mondial stimulera la demande pour la nouvelle destination d’Emirates

Publié le 13/07/2010


La victoire de l’Espagne en Coupe du monde 2010 de la FIFA, dimanche dernier, augmentera l’intérêt suscité par la prochaine liaison aérienne d’Emirates avec l’Europe, la compagnie a-t-elle déclaré hier.
S’exprimant au sujet du triomphe de l’Espagne en Afrique du Sud, Salem Obaidalla le Vice-Président principal des Opérations commerciales a observé : « Madrid s’est déjà révélée être une destination très prisée et les réservations anticipées – même avant le Mondial – pour notre lancement du 1er août sont très encourageantes. Nous prévoyons maintenant que l’intérêt pour notre prochaine destination européenne va s’intensifier. L’ajout de Madrid à notre réseau à un moment où la marque Emirates a été particulièrement présente en Afrique du Sud constitue une combinaison gagnante. » Plaisantant au sujet de la rencontre de dimanche, où l’Espagne a marqué un but quatre minutes avant la fin des prolongations pour gagner 1-0 contre les Pays-Bas lors d’un match qui a vu la distribution de 14 cartons jaunes, Obaidalla a souligné qu’Emirates préfère remettre des cartes d’embarquement plutôt que des cartons jaunes ! »
En tant que Partenaire officiel de la FIFA, statut qui lui a été conféré aux termes d’un accord valable de 2007 à 2014, la compagnie aérienne s’attend également à une augmentation de l’intérêt porté au service journalier qu’elle assure à destination des Pays-Bas, les deuxièmes du plus grand spectacle mondial de football.
Le service direct journalier à destination de Madrid figure parmi les cinq nouvelles destinations annoncées jusqu’ici cette année par la compagnie. Le signal du départ a été donné pour Tokyo le 28 mars, pour Amsterdam le 1er mai et pour Prague le 1er juillet, tandis que Dakar attend son tour qui viendra le 1er septembre.
Le mois dernier, plus de 800 invités des milieux d’affaires et diplomatiques ont convergé sur le Palacio de los Deportes de Madrid, où la compagnie aérienne et Dubaï leur ont été présentés préalablement au lancement de Madrid comme nouvelle destination.
Dans une allocution prononcée lors du gala organisé le 10 juin, la veille du Mondial, dans le cadre d’une tournée promotionnelle, Richard Vaughan, le Vice-Président principal de la division Opérations commerciales Monde de la compagnie, a déclaré : « Nous nous réjouissons à la perspective de travailler en collaboration avec vous pour faire de cette route aérienne un véritable succès – et une nouvelle positive pour les affaires, le tourisme et les voyageurs. La seule chose que nous ne pouvons pas promettre, même en tant que Partenaire officiel de la FIFA, c’est que l’Espagne remportera la Coupe ! » Comme tout peut changer en quelques semaines… !
Lorsque les vols commenceront le 1er août, Emirates déploiera sur cette destination un Airbus A330-200, offrant 12 places en première classe, 42 en classe affaires et 183 en classe économique.
Emirates dessert actuellement 103 destinations dans 63 pays avec une flotte de 149 appareils, dont 11 A380. - Emirates News Agency, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Toute première Conférence mondiale sur le cheval de course arabe à Abu Dhabi du 23 au 25 septembre

Publié le 14/06/2010


Le Festival mondial Cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan des courses de plat organisera, en association avec la Direction de la culture et du patrimoine d’Abu Dhabi (ADACH), la Fédération internationale des Autorités de courses de chevaux arabes (IFAHR) et la Société émirienne du cheval arabe (EAHS), la toute première Conférence mondiale sur le cheval de course arabe, à Abu Dhabi, du 23 au 25 septembre prochaine.
Cette manifestation de trois jours se tiendra en marge du Salon international 2010 de la chasse et des sports équestres d’Abu Dhabi (ADIHEX) et en coordination avec le Conseil des sports d’Abu Dhabi (ADSC).
C’est Abdullah Al Qubaisi, Directeur Communications de l’ADACH, qui a annoncé les détails de la conférence. La Conférence mondiale sur le cheval de course arabe, qui bénéficiera du soutien total de l’IFAHR et sera coordonnée par le Conseil des sports d’Abu Dhabi, constituera une nouvelle tribune permettant d’informer les visiteurs sur les traditions profondément ancrées d’Abu Dhabi et des E.A.U. On s’attend à ce que la Conférence attire des centaines d’experts, de chercheurs et d’autres personnes concernées par les courses de pur-sang arabes venant de plus de 20 des pays membres de l’IFAHR et du monde entier. L’objectif consiste à éveiller l’intérêt d’éleveurs et de propriétaires d’écuries provenant de pays aussi lointains que l’Amérique du Sud, l’Australie et le Japon », a-t-il déclaré.
« Au cours de leurs 20 années d’histoire, les courses de chevaux arabes ont bénéficié d’un soutien croissant dans le monde entier. Les E.A.U. se situent au tout premier rang, alors que les autres pays du Golfe ont joué un rôle important dans la promotion des courses de chevaux arabes. Cette conférence représente un autre pas en avant important », a observé Sami Jassim Al Bunain, Président de l’IFAHR. « Toutefois, ce sport souffre d’un point faible car il est mal compris. Cette conférence permettra de sensibiliser le public aux courses de chevaux pur-sang et donnera une impulsion à l’IFAHR », a-t-il ajouté.
Le Festival a mis en place, pour la saison prochaine, une série de 10 courses pour le Haras d’Al Wathba, à Abu Dhabi, celles-ci étant destinées exclusivement aux plus petites écuries. En outre, on dresse actuellement des projets visant à mettre en place 30 courses supplémentaires au niveau mondial. - Emirates News Agency, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

La President of the UAE Cup Series lance sa série 2010 à Curragh, en Irlande

Publié le 25/05/2010


Dublin – L’Abu Dhabi Irish Guineas Festival, qui s’est déroulé sur le champ de course de Curragh, en Irlande, s’est conclu hier avec la présentation d’un trophée au gagnant de la course President of the UAE Cup Series. SE Khalid Nasser Rashed Lootah, ambassadeur émirien en Irlande, a présenté le trophée à Mlle Haddock, propriétaire du cheval gagnant, Nokomys. Ce jour a marqué le lancement de la série des courses de 2010 pour les pur-sang arabes.
Créée en 1994 par le regretté Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan pour promouvoir et célébrer le cheval arabe dans le monde entier, la President of the UAE Cup Series est devenue la première série de courses internationales pour les pur-sang. Aujourd’hui, elle est toujours considérée comme la course la plus prestigieuse pour cette race de chevaux.
En tant que commanditaire du week-end, l’ambassadeur émirien a également félicité les propriétaires de Canford Cliffs, le cheval qui a remporté la course de pur-sang anglais Abu Dhabi Irish 2000 Guineas, monté par Richard Hughes.
« Ce week-end a été un excellent début pour la President of the UAE Cup Series 2010, a déclaré Taleb Al Muhairi, secrétaire général de la Fédération équestre des Émirats. Non seulement les courses de chevaux ont été de haute qualité mais, avec la participation d’Office of the Brand of Abu Dhabi, d’Etihad Airways et de la Direction du tourisme d’Abu Dhabi, cette série a donné aux amateurs de courses la possibilité de mieux connaître Abu Dhabi et les E.A.U. Abu Dhabi a fait davantage que simplement apporter son climat chaud et ensoleillé à l’Irlande pour le week-end. Environ 17 000 amateurs de courses ont eu la possibilité de découvrir l’hospitalité et la culture arabes authentiques lorsqu’ils ont visité l’impressionnante tente bédouine, dans l’enceinte du jardin, où se trouvait un faucon de cinq ans élevé pour le regretté Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan.
Outre la proposition de café et de dates arabes, la tente présentait des artistes de l’Union des femmes d’Abu Dhabi, qui faisaient état de l’artisanat traditionnel des E.A.U. avec, notamment, le tissage de feuilles de palmier et le tissage de la laine. En outre, les invités pouvaient se faire peindre les mains au henné ou faire écrire leur nom en calligraphie arabe.
Sur l’ensemble du champ de course, on pouvait voir les photos gagnantes du concours annuel de photos d’Abu Dhabi « À travers vos yeux ». Point fort final du week-end, il était possible de gagner un séjour pour deux à Abu Dhabi.
Les courses supplémentaires de la 2010 President of the UAE Cup Series comprennent St-Cloud (Paris) le 27 juin ; l’hippodrome de Moscou le 4 juillet et Ascot (Royaume-Uni) le 24 juillet. La série 2010 se conclura par sa première apparition à Keeneland, dans le Kentucky, le 9 octobre 2010. - Emirates News Agency.

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Cheikh Mohammed bin Rashid examine les préparatifs pour SportAccord 2010

Publié le 27/04/2010


Le Vice-Président et Premier Ministre émirien, Souverain de Dubaï, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum s’est assuré hier de l’avancement des préparatifs en cours à l’Atlantis Hotel à Dubaï, où aura lieu l’ouverture de la Convention internationale SportAccord 2010.
Accompagné de son épouse S.A.R. la Princesse Haya Bint Al Hussein, Présidente du Haut-Comité d’organisation, et des membres du Comité, Cheikh Mohammed a parcouru les couloirs et s’est rendu dans les salles auxquels l’hôtel apporte les dernières touches, se préparant à accueillir plus de 1 500 participants, dont des représentants de fédérations de sport, des hauts responsables, des décideurs et des personnalités sportives.
Son Altesse ouvrira officiellement la manifestation mardi soir en présence d’importantes personnalités et de dirigeants sportifs nationaux de renommée arabe et internationale.
Cheikh Mohammed a salué le travail du Haut-Comité d’organisation et exprimé sa satisfaction quant aux dispositions mises en place, soulignant que les préparatifs forment partie intégrante du succès de cette manifestation internationale au service des sports mondiaux, qui transmettra de Dubaï, du sol émirien, à tous les coins et recoins du monde, un message d’humanisme et de civilisation. - Emirates News Agency, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Une nouvelle attraction en intérieur offre une expérience de vol sans égale

Publié le 13/04/2010


Si vous recherchez à Dubaï une activité qui déclenche une poussée d’adrénaline, essayez iFly Dubai.
Proposée par Majid Al Futtaim Leisure, iFly Dubai est un nouveau centre de saut en chute libre situé au Mirdif City Centre. Il a ouvert ses portes le 1er avril et offre aux visiteurs une expérience de vol à une hauteur atteignant jusqu’à 11,58 mètres au-dessus du sol.
Les heures d’ouverture étant pratiquement les mêmes que celles du Mirdif City Centre, le nouveau centre a accueilli en moyenne entre 200 et 250 visiteurs par jour, selon Thomas Gateff, directeur des opérations chez iFly Dubai.
Rien qu’au cours des deux semaines qui ont suivi son ouverture, le centre a attiré des centaines de visiteurs, dont Cheikh Hamdan Bin Mohammad Bin Rashid Al Maktoum, Prince héritier de Dubaï et le chanteur de hip hop Vanilla Ice.
Avant la simulation de vol, les chuteurs revêtent une combinaison, un casque, des lunettes protectrices et des protecteurs d’oreille. On leur apprend les signaux gestuels et les positions du corps, qu’ils utilisent pour communiquer avec les moniteurs pendant la descente en chute libre.
« Nous communiquons avec [les chuteurs] dans le simulateur en soufflerie en utilisant des signaux gestuels car il ne nous est pas possible de [leur] parler », a expliqué Alan Gayton, le moniteur principal d’iFly.
Chaque chuteur est accompagné par un moniteur dans le simulateur en soufflerie, qui recrée d’énormes rafales de vent. Le moniteur surveille la position du chuteur alors que ce dernier s’efforce d’équilibrer son poids et de voler par lui-même.
« Il est impensable que quelqu’un entre dans le simulateur sans moniteur », a observé Gateff.
IFly est équipé de deux simulateurs en soufflerie verticaux. Les débutants peuvent voler en toute sécurité à quelques mètres du sol sous la supervision d’un spécialiste qui les accompagnent durant toute la session. Les chuteurs plus expérimentés peuvent apprendre à réaliser des manœuvres aériennes et même à voler en groupe.
Gayton a précisé que les enfants comme les adultes venaient faire des baptêmes de chute libre. « C’est une activité familiale. Il n’est pas nécessaire d’avoir une forme physique extraordinaire pour y prendre part. N’importe qui entre 3 et 100 ans peut le faire », a-t-il déclaré.
La société prévoit de doubler le nombre de visiteurs, qui devrait atteindre les 400 d’ici le mois prochain quand iFly Dubai deviendra pleinement opérationnelle.
Le centre compte actuellement 10 moniteurs, mais iFly prévoit de porter leur nombre à 16. Les prix varient en fonction de l’affluence. Du dimanche au jeudi, aux heures creuses (c’est-à-dire entre 10h00 et 15h00), le tarif est de 165 dirhams pour les adultes et 125 dirhams pour les enfants pour un vol en chute libre à une hauteur pouvant aller jusqu’à 1,2 mètres au-dessus du sol. Cela coûte 195 dirhams et 145 dirhams respectivement les week-ends.
IFly Dubai prévoit également de mettre en place un système de réservation en ligne, qui permettra aux chuteurs intéressés de réserver plus facilement leur session de vol. « Tout le monde rêve de pouvoir voler. IFly permet de réaliser ce rêve », a observé Gayton. - Gulf News

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

800 triathlètes vont faire le tour d’Abu Dhabi à la course à pied, à vélo et à la nage

Publié le 03/03/2010


Ce tour d’Abu Dhabi, qui promet d’être l’un des plus panoramiques, commence par la plage privée de l’hôtel Emirates Palace, passe par le Pont Cheikh Khalifa, qui vient d’être inauguré, et longe la nouvelle route qui accède aux îles Saadiyat et Yas.
Il y a pourtant un hic... tous ceux qui veulent participer devront être prêts à commencer à 6 h du matin et être capables de nager, pédaler et courir entre 121,5 et 222 kilomètres.
À seulement 10 jours du départ du premier Triathlon International d’Abu Dhabi, le 13 mars, près de 800 athlètes, provenant de plus de 30 pays, se sont inscrits pour participer à ce qui, comme les organisateurs l’espèrent, sera l’une des courses classiques du calendrier de ce sport exigeant.
Les amateurs auront la possibilité non seulement de participer à cette manifestation unique, mais aussi de côtoyer l’élite des athlètes internationaux.
Les inscriptions à la course seront acceptées jusqu’au jour même de la course, mais les organisateurs conseillent vivement de s’inscrire en ligne préalablement sur http://www.abudhabitriathlon.com.
« L’une de nos principales priorités, pour cette manifestation, est de donner aux amateurs la possibilité de courir aux côtés des meilleurs athlètes de triathlon actuels. C’est une occasion de se mesurer à l’élite qui, nous l’espérons, suscitera un plus grand intérêt pour ce sport, explique Faisal al Cheikh, responsable des grandes manifestations à la Direction du tourisme d’Abu Dhabi (ADTA).
Des manifestations telles que le nouveau triathlon contribuent fortement à aider l’ADTA à atteindre son objectif : attirer 2,7 millions de clients dans les hôtels d’ici 2012. Le triathlon promet d’être une manifestation unique, qui capture l’imagination de millions de personnes et donne à Abu Dhabi une exposition importante sur les marchés traditionnels et émergents. »
Les sept membres de l’équipe de triathlon d’Abu Dhabi participeront afin de remporter une part du prix de 230 000 dollars. Le capitaine de l’équipe, Faris al Sultan, qui a remporté l’Ironman World Championship de 2005, a dit qu’il était ravi que ce sport prenne de l’ampleur aux E.A.U. Il espère que cette course spectaculaire incitera les athlètes amateurs à s’essayer à ce sport, tout comme lui quand, à 16 ans, il a attaqué son premier triathlon, après avoir vu le légendaire Hawaï Ironman à la télévision. Il pense que, dans l’émirat, de grands nombres de jeunes professionnels à succès se tournent vers ce sport pour se livrer un nouveau défi.
Les meilleurs places seront la plage de l’hôtel Emirates Palace, où aura lieu l’épreuve de natation, ainsi que les zones de transition situées à proximité, où les concurrents convergeront pour prendre leur vélo, après avoir nagé, et où ils les rangeront avant de s’attaquer à l’épreuve de course à pied.
Lors d’un triathlon international normal, les athlètes doivent parcourir 1,5 km à la nage, 40 km à vélo et 10 km à la course à pied. Cependant, Abu Dhabi innove, avec deux nouvelles distances : une course courte (natation 1,5 km, vélo 100 km, course à pied 20 km) et une longue (natation 3 km, vélo 200 km, course à pied 20 km). – The National

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Abu Dhabi va avoir une piste de ski (brièvement)

Publié le 08/10/2009


Une piste de ski en salle, avec 300 tonnes de neige apportées par camion à Dubaï, devrait être l’une des principales attractions, lorsque le festival de sports extrêmes ouvrira ses portes aujourd’hui, au Centre national des expositions d’Abu Dhabi.
Les visiteurs aventureux pourront aussi s’essayer au skateboard, au wakeboard, aux promenades en montgolfière, à la plongée sous-marine, au scooter des mers et autres activités, au festival Adrenaline Sports Live, qui se terminera samedi. Barbican Turbo, réunion pour les voitures personnalisées, où les amateurs de tuning exposent leur véhicule considérablement modifié, aura lieu simultanément au centre des expositions. Mohammed ben Sulayem, 14 fois champion de rallye du Moyen-Orient, y fera une apparition.
Pour la piste de ski, Ski Dubai a fait apporter de la neige par camion réfrigérant. Il était prévu que la neige soit déchargée sur la piste tôt ce matin, afin d’accueillir les premiers skieurs et surfeurs des neiges. La piste se situera dans le hall principal du centre des expositions, qui contiendra aussi des murs d’escalade et une tyrolienne.
Contrairement à ce que l’on pourrait craindre, la neige ne fondra pas facilement, selon Ski Dubai. Une fois tassée, comme l’a dit un porte-parole, la neige s’isole elle-même et reste froide. Des sports nautiques seront proposés dans la marina, face au centre des expositions.
En outre, il y aura des concours de skateboard et de patinage en ligne, ainsi que des démonstrations de parkour, également appelé « art du déplacement », où les adeptes contournent des obstacles urbains avec des mouvements souples et créatifs. Une tour de chute libre, où les passagers sont attachés dans des sièges de montagnes russes, soulevés à 14 mètres de hauteur, avant de faire une chute vertigineuse, sera également proposée, si elle parvient à passer les douanes à temps, d’après les organisateurs.
Après avoir essayé les attractions, comprises dans le prix d’entrée, les visiteurs pourront réserver des cours ou des séjours aventure.
Barbican Turbo qui, comme Adrenaline Live, a eu pour la deuxième année consécutive, devrait attirer les fans de tuning de toute la région. Les 100 meilleures voitures et motos personnalisées du Moyen-Orient seront exposées. Les visiteurs pourront faire participer leur véhicule à un concours de puissance en chevaux, afin de déterminer quelle est la voiture la plus rapide. Le festival a été inondé de demandes de personnes souhaitant participer aux concours ou aider à organiser le Barbican Turbo, car il attire un grand nombre de jeunes Arabes.
Il y aura des démonstrations de dérapages contrôlés, où les conducteurs font déraper leurs pneus arrière en tournant à grande vitesse, tout en contrôlant leur voiture. Il y aura aussi un concours de tags, où les grapheurs en devenir peindront des conteneurs de marchandises de 12 mètres.
Les forfaits pour trois jours, qui permettront d’accéder à ces deux manifestations, coûteront 100 dirhams. Les tickets pour une seule journée coûteront 50 dirhams. La Coupe nationale de canotage du dragon, pour laquelle s’affronteront des universités, des écoles et des entreprises, en équipes de jusqu’à 20 personnes, se déroulera aussi ce week-end, sur la plage située derrière l’hôtel Shangri-la et le Souk Qaryat Al Beri. – The National

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Khalifa octroie 4 millions d’AED à une équipe émirienne de football

Publié le 22/09/2009


Son Altesse le Président Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan a décidé d’octroyer une prime de 4 millions d’AED aux joueurs, aux administrateurs et aux entraîneurs de l’équipe émirienne de football des moins de 17 ans pour avoir gagné les 6e championnats du Golfe, qui se sont tenus récemment à Al Ain.
Le Président a salué le fait que les E.A.U. avaient réussi à remporter le titre des 6e championnats du Golfe comme « un exploit remarquable » qui couronnait un entraînement inlassable. Il a souhaité bonne chance à l’équipe pour les matchs de finale de la Coupe asiatique, qui se dérouleront à Al Ain au cours des deux prochaines semaines. Il espère également qu’elle obtiendra des résultats positifs en finale de la Coupe du monde 2009 au Nigeria. Cheikh Khalifa s’est félicité de la performance sportive des E.A.U. aux championnats arabes et internationaux et des efforts déployés par les jeunes sportifs émiriens dans toutes les disciplines.
« Chaque exploit sportif élève le drapeau de E.A.U. un peu plus haut et renforce l’image du pays à l’échelle régionale et internationale », a déclaré le président. Cheikh Khalifa a ordonné à l’Association émirienne de football (UFA) de prendre grand soin de l’équipe. Il a dit que les joueurs avaient mérité le titre par leur détermination et leur compétence après la vivacité de leur performance extraordinaire et digne d’éloges.
Le Président a également exhorté les joueurs à affiner leurs compétences et à maintenir leur forme physique afin de pouvoir remporter d’autres titres.
Le Président a invité l’UFA à tirer des enseignements du savoir-faire international et de le mettre à profit afin de maintenir l’intérêt des jeunes citoyens et de les doter des compétences professionnelles exigées par le sport de compétition au niveau mondial. Il l’a incitée à entretenir et à développer les connaissances et les capacités par le biais de camps à l’étranger, de centres d’entraînement et d’échanges de joueurs et d’équipes avec d’autres pays du monde. - Emirates News Agency, WAM

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Le Festival sportif open prend un départ retentissant

Publié le 25/08/2009


Le 13e Festival sportif open du Club des officiers des forces armées (AFOC) a pris un départ spectaculaire à Abu Dhabi dimanche au soir. Cheikh Hamdan Bin Mubarak Al Nahyan, ministre des Travaux publics, a inauguré cette manifestation sportive qui a lieu chaque année durant le Ramadan, et qui se déroulera à la fois en salle et en plein air.
La cérémonie d’ouverture, sensationnelle et haute en couleur, a attiré plusieurs cheikhs, ministres, membres du Conseil exécutif d’Abu Dhabi et autres hauts fonctionnaires.
La cérémonie de 40 minutes, qui s’est tenue dans l’auditorium de l’AFOC, a présenté le mélange de tradition et de modernité aux E.A.U.
Elle a également connu une participation sans précédent des sportives émiriennes, qui ont montré leurs talents dans leurs disciplines respectives. La cérémonie a mis en lumière le rôle de Son Altesse Cheikha Fatima Bint Mubarak, Présidente de l’Union générale des femmes, qui donne aux femmes les moyens d’agir et les soutient depuis 1973 par le biais de la création de l’Organisation des femmes d’Abu Dhabi et de l’Union générale émirienne des femmes.
L’Union a été pour les Émiriennes un véhicule qui leur a permis d’atteindre leur position actuelle et de pouvoir occuper aujourd’hui des fonctions de dirigeantes dans divers secteurs et domaines de développement national. - Gulf News

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

L’académie de pilotage d’Al Ain doit devenir une université d’aviation

Publié le 11/08/2009


Horizon International Flight Academy, à Al Ain, projette de devenir une université d’aviation entièrement fonctionnelle et de proposer des diplômes de niveau licence, d’après ses représentants. Bien que l’autorisation ne soit pas planifiée avant le milieu de la prochaine décennie, l’académie de pilotage prépare déjà ce nouveau diplôme d’aviation pour cet automne, d’après Mohammed al Zaabi (ck), directeur général d’Horizon.
Conçu suite à la crise du 11 septembre, qui a ralenti les inscriptions d’étudiants du Moyen-Orient dans les écoles de pilotage américaines, Horizon a ouvert en 2003 et, maintenant, a un contingent de plus de 230 élèves pour apprendre à piloter des hélicoptères et des avions.
Un grand nombre d’étudiants, notamment dans les cours d’hélicoptères, sont parrainés par des gouvernements et les armées des E.A.U. et de la région. Cette école a trouvé un créneau, explique M. al Zaabi, car seules quelques écoles privées d’Arabie Saoudite et du Qatar proposent une formation de pilotage.
Cependant, ce n’est pas la seule école aérospatiale à Al Ain, qui a la chance d’avoir un climat favorable et son propre aéroport international, malgré sa proximité avec Abu Dhabi. Les autres écoles sont Al Ain International Aviation Academy, qui se concentre davantage sur les programmes d’ingénieurs, et Sheikh Khalifa Bin Zayed Air College, géré par l’armée des E.A.U. Par ailleurs, Embry-Riddle Aeronautical University, projette d’ouvrir un campus à Al Ain en partenariat avec Mubadala Development, division d’investissement du gouvernement d’Abu Dhabi, et Northrop Grumman, la société américaine d’aérospatiale et de défense.
La deuxième ville des émirats projette aussi d’inclure une zone de fabrication et d’industrie aérospatiales, avec une usine de composants en fibre de carbone comme élément principal.
Actuellement, Horizon propose des cours pour obtenir une licence de pilote privé, une licence de pilote commercial, une licence de pilote de transport aérien et pour devenir instructeur de vol, sur des hélicoptères Bell et des avions Cessna.
Ses plans de croissance continueront cet automne, avec son diplôme en administration d’affaires, conçu pour faciliter la transition des pilotes qui adoptent des rôles de cadres dans l’industrie. – The National

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Hannes Arch mènera l’équipe d’Abu Dhabi dans le championnat de course aérienne

Publié le 15/04/2009


Pour renforcer le championnat du monde de courses aériennes Red Bull et former l’ « Équipe Abu Dhabi » pour disputer le titre en jeu, la Direction du tourisme d’Abu Dhabi (ADTA) a signé mardi un accord de partenariat avec le champion du monde Hannes Arch.
La capitale émirienne organisera l’épreuve phare qui ouvre le championnat de la saison jusqu’en 2011. Le nouveau partenariat de l’ADTA prévoit que l’avion Edge 540 d’Hannes Arch, aux couleurs de l’émirat et avec l’as autrichien aux commandes, traversera le ciel d’Abu Dhabi avant de parcourir trois continents lors des six épreuves annuelles du championnat de course aérienne Red Bull, d’après un communiqué de presse.
L’Edge 540 aux couleurs d’Abu Dhabi, qui peut atteindre une vitesse angulaire de roulis de 420 degrés en une seconde et s’élever à une vitesse de 1 130 mètres par minute, commencera son nouveau rôle lors de la course aérienne Red Bull d’Abu Dhabi les 17 et 18 avril. « Notre engagement dans cette course dépasse maintenant considérablement la course aérienne Red Bull d’Abu Dhabi » a expliqué Ahmed Hussein, directeur général adjoint de la Direction du tourisme d’Abu Dhabi. – Khaleej Times

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE

Toutes les routes mènent à Pékin pour les champions émiriens

Publié le 08/08/2008


Les athlètes émiriens participant aux 29e Jeux olympiques, qui commencent le 8 août à Pékin, sont partis mercredi pour la capitale chinoise. Cheikh Ahmad Bin Mohammad Bin Hashr Al Maktoum, médaille d’or de tir double-trap aux Jeux olympiques d’Athènes, et Cheikh Saeed Bin Maktoum Al Maktoum, qui participera au tir au pigeon d’argile, est arrivé à Pékin la semaine dernière.
Tous les deux participent à des séances d’entraînement quotidiennes pour les épreuves de tir. Cheikha Maitha Bint Mohammad Al Maktoum tenait un camp d’entraînement en Corée et partira de là-bas pour se rendre à Pékin. Cheikha Maitha sera porte-drapeau des E.A.U. pour la cérémonie d’ouverture.
Cheikha Latifah Bint Ahmad Al Maktoum participera à l’épreuve de saut d’obstacles. Elle est bien préparée et devrait faire preuve d’une forme resplendissante pour la compétition.
Cheikh Ahmad Bin Saeed Al Maktoum, Président de la Direction de l’aviation civile de Dubaï, PDG d’Emirates Group, le Président du comité olympique national et Abdul Rahman Mohammad Al Owais, Ministre de la Culture, de la Jeunesse et du Développement de la communauté, doivent assister à la très attendue cérémonie d’ouverture des Jeux de Pékin, vendredi.
Adil Khalid Abdul Gaffar, espoir de la voile émirienne, est parti de Pékin hier pour faire les préparatifs finals avant les Jeux.
Ebrahim Abdul Malek, Secrétaire général du NOC, partira demain avec la délégation d’information des journaux locaux émiriens.
Abdul Malek, qui est parti au Caire pour un court séjour, arrivera aujourd’hui.
Le sprinter Omar Juma Bilal Al Salfa (200 m), qui est revenu tôt ce matin de Pologne, où il a passé six semaines dans un camp d’entraînement en préparation pour les Jeux, partira mercredi de Pékin. En outre, le nageur Obaid Ahmad Al Jessmy (100 m nage libre) et Saeed Rashid Al Qubaisi (Judo catégorie 73 kg), partira sur le même vol qu’Al Salfa pour Pékin, impatient de se joindre au reste de la délégation émirienne au village olympique.

RETOUR HAUT DE PAGE | WAM - NOUVELLES DE DERNIRE HEURE